La publication des « minutes » de la Federal Reserve a eu pour effets de temporairement ralentir la baisse des indices boursiers US et de stabiliser le dollar US, ce sont les indices boursiers européens qui sont dorénavant surtout sous pression baissière en raison des tensions politico-économiques dans l’Union européenne

La publication des « minutes » de la Federal Reserve a eu pour effets de temporairement ralentir la baisse des indices boursiers US et de stabiliser le dollar US, ce sont les indices boursiers européens qui sont dorénavant surtout sous pression baissière en raison des tensions politico-économiques dans l’Union européenne.

Le S&P500 n’ayant pas cassé à la baisse son support vers 2.700 a rebondi et les taux à 10 ans US n’ayant pas cassé à la hausse leur résistance vers 3,15 % ont rebaissé, mais cela pourrait ne pas durer longtemps dans la mesure où la Fed de Powell maintient sa politique interventionniste et restrictive (elle montera encore son taux directeur en juin prochain) même si elle a habilement concédé qu’elle pourrait laisser « temporairement » remonter l’inflation aux USA au dessus de 2%, pour ne pas avoir de problème immédiat avec Trump dont elle sabote la politique, alors même que cette limite n’est en rien extraordinaire dans une économie US qui croit à plus de 2%. D’ailleurs parler d’ « inflation » est abusif puisqu’il ne s’agit que d’une hausse moyenne des prix de 2% n’ayant rien à voir avec une vraie inflation, laquelle se caractérise par une forte accélération de la vitesse de circulation de la monnaie entrainant une hausse générale des prix bien supérieure à 2%, ce qui n’est pas le cas aux USA.

https://www.newsmax.com/finance/edwardyardeni/fed-inflation-bond-yields/2018/05/21/id/861560/

https://www.newsmax.com/finance/streettalk/fed-minutes-rate-rise/2018/05/23/id/862023/

Et que le risque aux USA c’est celui d’un affaiblissement déflationniste de l’économie, du fait de la hausse des taux d’intérêt comme de l’assèchement des liquidités, et non pas d’un nouvel emballement, l’Administration Trump en réalité manipulée par ses « partenaires » commerciaux se révélant impuissante à réduire le déficit commercial US béant avec la Chine, l’Europe et l’ALENA et ne voulant ou ne pouvant pas déclencher de « guerre » commerciale ouverte, d’où une série de voltes-faces, de concessions puis de raidissements contradictoires embrouillant complètement la question.

https://www.cnbc.com/2018/05/21/the-fed-is-an-open-book-but-foreign-trade-and-security-are-the-wild-cards.html

https://www.marketwatch.com/story/trump-today-president-suggests-different-structure-needed-for-china-trade-deal-2018-05-23

https://www.cnbc.com/2018/05/22/chinas-secret-goal-is-to-crush-silicon-valley.html

Trump espère obtenir le Prix Nobel de la Paix en négociant avec le Coréen du Nord la dénucléarisation de son pays, ce qui n’est pas joué.

Quant aux endettements de l’Etat US, des particuliers et des entreprises US, monter les taux est suicidaire parce qu’ils coûteront alors de plus en plus cher à financer, ce qui in fine fera rebaisser le dollar US.

https://www.marketwatch.com/story/the-best-case-scenario-is-the-us-trade-gap-with-china-will-get-worse-2018-05-21

https://www.marketwatch.com/story/durable-goods-orders-sink-17-in-april-but-strip-out-boeing-planes-and-the-numbers-look-good-2018-05-25

https://www.themaven.net/mishtalk/economics/cash-out-refis-10-yr-high-private-label-credit-card-delinquencies-at-7-yr-high-d-DB3SRVE0eL6Q1tCw79cA/

https://www.marketwatch.com/story/mortgage-rates-march-even-higher-reach-new-7-year-high-2018-05-24

https://www.newsmax.com/finance/economy/existing-home-sales-housing/2018/05/24/id/862191/

La situation des pays émergents reste explosive, en particulier l’Argentine, la Turquie, l’Indonésie, l’Inde, etc. mais celle des autres pays endettés en dollars US aussi sur lesquels la politique restrictive irresponsable de la Fed de Powell exerce un  effet délétère.Il est ahurissant que le FMI de Madame Lagarde ne mette pas la Fed de Powell en garde.

https://www.marketwatch.com/story/emerging-markets-feel-the-pain-as-dollar-treasury-yields-rise-2018-05-22

https://www.newsmax.com/finance/hansparisis/political-problems-investors-world/2018/05/18/id/861212/

Heureusement que le pétrole brut, comme attendu, a cessé de monter (il a même baissé de près de 4,50% ce jour) et qu’ils ne devront vraisemblablement pas avoir à subir en plus un choc pétrolier.

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-25/saudi-minister-sees-likely-oil-supply-boost-in-second-half

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-25/saudi-minister-sees-likely-oil-supply-boost-in-second-half

https://www.marketwatch.com/story/oil-prices-slide-as-opec-russia-mull-output-increase-2018-05-25?mod=bnbh

Objectif de baisse du pétrole brut WTIC vers 59 / 60 USD le baril, ne pas en avoir, ni acheter les actions des sociétés pétrolières, les pays producteurs ont ouvert les vannes:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-25/putin-says-oil-at-60-suits-russia-as-opec-weighs-more-supply

La chute des économies émergentes aura des répercussions négatives locales mais aussi sur les économies développées et leurs entreprises (banques et dettes diverses en particulier).

https://app.hedgeye.com/insights/67772-mccullough-emerging-markets-can-get-a-lot-worse?subtype=macro&type=hedgeye-tv

https://www.marketwatch.com/story/spend-your-money-on-emerging-markets-travel-not-stocks-and-bonds-2018-05-24

Le monde entier et les USA ont besoin d’un dollar US stable et bon marché avec des taux d’intérêt US bas comme d’une politique US prévisible, pas de changements permanents incohérents ainsi que l’Administration Trump les impulse. A défaut, la croissance mondiale fléchira plus encore.

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-24/federal-reserve-hiking-creates-a-meaningful-crisis-somewhere

En Europe, le nouveau gouvernement italien anti UE inquiétant l’oligarchie politico-financière et l’économie de la zone euro ne parvenant pas à se reprendre, l’Allemagne de Merkel restant inflexible sur sa politique dite de « rigueur » et son refus de réformer la gouvernance de l’euro dans un sens solidaire (via la mutualisation des dettes), la baisse de l’euro ne suffit plus à faire monter les indices boursiers européens d’autant que tôt ou tard la BCE (voire la BNS et la Banque d’Angleterre) sortiront de leurs taux négatifs et de leurs Quantitative Easings, ce qui promet de constituer un choc baissier majeur pour les actions et les obligations européennes.

https://www.zerohedge.com/news/2018-05-25/european-crisis-back-italian-spanish-bonds-crash-amid-political-chaos

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-25/political-fears-roil-europe-as-italian-stocks-slide-with-spain

https://www.bloomberg.com/view/articles/2018-05-21/europe-s-italy-problem-is-bigger-than-brexit

.

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-25/spain-s-key-party-ready-to-back-no-confidence-vote-against-rajoy

https://app.hedgeye.com/insights/67872-the-uncomfortable-reality-of-italy-s-crippling-debt-problems?type=guest-contributors

https://www.cnbc.com/2018/05/23/eurozone-business-slowdown-suggests-best-days-may-be-over.html

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-24/german-exports-decline-as-trade-holds-back-economic-growth

Important:

http://www.atlantico.fr/decryptage/154-economistes-allemands-signent-tribune-contre-reforme-zone-euro-souhaitee-france-plombent-union-jean-paul-betbeze-3401211.html

https://www.bloomberg.com/graphics/2017-ecb-monetary-stimulus-exit-tracker/

 

Certains prévisionnistes pensent que le Dax va chuter:

De telle sorte que nous sommes sorti tant que le support de 2.700 sur le S&P500 n’est pas cassé de nos achat d’options puts sur les indices boursiers US (mais conservons nos achats de VIX à titre d’assurance) et restons modérément acheteurs d’options calls comme long du Semiconductor (SOX) qui reste bien orienté, sans position sur les indices boursiers européens, et détenons toujours les actifs de nos clients dans la monnaie de dénomination de leur compte (principalement l’euro et le franc suisse) en arbitrant les dollars US utilisés pour traiter les instruments US de façon à ne pas prendre de risque de change. Ce n’est pas le moment de s’engager fortement sur les marchés financiers qui sont à l’évidence dans une situation d’hésitation tant qu’ils ne reprendront pas des tendances claires ce qui devrait se produire dès le début juin 2018.

La sortie du trading range sur le S&P500 (à la hausse ou bien à la baisse), dans lequel il a passé le mois de mai, donnera la tendance pour le mois de juin:

Les avis sont partagés:

https://www.marketwatch.com/story/watch-2750-on-the-sp-500-to-tell-whether-the-stock-market-is-about-to-climb-2018-05-24?siteid=djemMWMOT_h

https://www.marketwatch.com/story/stock-market-bulls-have-to-admit-that-the-bears-might-be-right-2018-05-24

https://www.marketwatch.com/story/the-strong-dollar-is-a-stock-market-drag-and-poses-a-threat-to-earnings-growth-2018-05-19

Acheter le SOX revient à acheter les actions ci-après:

http://business.nasdaq.com/Docs/SOX.pdf

Le VIX, un bon outil de protection contre la chute des actions US, est anormalement bon marché. En garder à la hausse pour se protéger.

A noter que certains investisseurs recommencent à acheter le franc suisse et le yen contre le dollar US, ce qui est de nature à stabiliser la devise US contre les autres grandes monnaies dont l’euro et la livre sterling. Et que l’or et l’argent-métal (nous gardons de modestes positions longues sur ce dernier) ont cessé de baisser. Pourront-ils vraiment monter? Trop tôt pour le dire, il faudrait que le franc suisse et le yen contre le dollar US montent d’abord sensiblement. En revanche, le Bitcoin et les autres cryptocurrencies continuent leur chute.

https://www.marketwatch.com/story/heres-why-emerging-market-carnage-is-boosting-the-japanese-yen-2018-05-23

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-23/swiss-franc-rally-seen-as-nothing-more-than-flavor-of-the-season

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-21/dollar-may-drop-5-as-deficits-return-to-spotlight-fund-says

Le top du dollar US contre le franc suisse a-t-il été atteint?

A propos de initiative monnaie pleine en Suisse:

http://www.initiative-monnaie-pleine.ch/

Le dollar US est sur-acheté et l’or ne donne pas de signal:

C’est l’argent-métal en petite quantité qu’il faut acheter à titre de diversification:

Très forte résistance sur le US Dollar Index vers 95 selon Rambus, c’est son franchissement éventuel qui ferait entrer le US Dollar dans une tendance vraiment haussière non confirmée jusque là:

Clive Maund, le trader « contrarien » qui a parfois raison, est baissier sur le dollar US:

Le Bitcoin s’effondre:

https://www.marketwatch.com/story/bitcoin-slumps-below-8000-and-the-worst-is-yet-to-come-says-one-analyst-2018-05-23

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-24/bitcoin-manipulation-is-said-to-be-focus-of-u-s-criminal-probe

La politique monétaire interventionniste et restrictive de la Federal Reserve de Powell a encore fait la preuve cette semaine qu’elle était dangereuse pour le monde entier mais aussi pour les USA, en particulier via le krach obligataire rampant, la baisse des marchés d’actions et le ralentissement économique qu’elle provoque dans ce pays

La politique monétaire interventionniste et restrictive de la Federal Reserve de Powell (en rupture totale avec celle des Feds de Greenspan, Bernanke et même de Yellen qui inondaient exagérément les marchés de liquidités abondantes et gratuites) a encore fait la preuve cette semaine qu’elle était dangereuse pour le monde entier (pour les pays émergents surtout) mais aussi pour les USA, en particulier via le krach obligataire rampant, la baisse des marchés d’actions et le ralentissement économique qu’elle provoque dans ce pays. Ce faisant elle sabote la politique de Trump qui à n’en pas douter se manifestera fortement quand il le réalisera…

https://www.zerohedge.com/news/2018-05-18/emerging-market-massacre-continues-latam-fx-weakest-history

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-16/investors-unconditional-love-for-emerging-markets-is-fading?cmpid=BBD051718_OEU&utm_medium=email&utm_source=newsletter&utm_term=180517&utm_campaign=openeurope

https://www.themaven.net/mishtalk/economics/emerging-market-time-bomb-dollar-is-our-currency-but-your-problem-take-ii-uk8da-GNbk648P8GDG-8Tg/

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-16/emerging-markets-come-under-pressure-to-boost-borrowing-costs?cmpid=BBD051718_OEU&utm_medium=email&utm_source=newsletter&utm_term=180517&utm_campaign=openeurope

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-16/harvard-s-reinhart-says-emerging-markets-worse-than-08-crisis

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-17/worse-than-2008-here-s-what-the-emerging-market-numbers-show

______________

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-17/u-s-consumer-comfort-index-declines-for-a-fourth-straight-week

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-16/homebuilders-bear-market-gives-off-whiff-of-emerging-rate-pain

https://www.marketwatch.com/story/housing-starts-drop-37-in-april-but-stick-near-11-year-high-2018-05-16

https://www.zerohedge.com/news/2018-05-15/bond-bear-stops-here-bill-gross-warns-economy-cant-support-higher-rates

Divergences de vue à la Fed mais Powell reste le maitre du jeu:

https://www.marketwatch.com/story/teaching-the-fed-to-know-when-enough-is-enough-2018-05-16

https://www.newsmax.com/finance/economy/fed-policy-dispute-rates/2018/05/15/id/860576/

https://www.bloomberg.com/news/videos/2018-05-17/eaton-vance-s-stein-says-fed-should-scrap-dot-plots-video

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-18/fed-s-bullard-sees-no-need-to-scramble-to-hike-rates

Vers l’inversion récessionniste de la courbe des taux US?

http://wallstreetonparade.com/2018/05/what-is-the-yield-curve-telling-us-about-the-u-s-economy/

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-14/fed-s-bullard-blames-central-bank-for-flattening-yield-curve

Le risque de cassure des « bulles » d’actifs suite au resserrement par la Fed augmente:

https://www.themaven.net/mishtalk/economics/fed-tightening-cycles-coincide-with-bursting-of-asset-bubbles-how-to-play-it-wAXZMn_MKUeILgorCkZz5w/

Alors que le risque déflationniste en réalité persiste partout, aux USA, en Europe, en Chine et au Japon:

http://www.businessinsider.com/deflation-should-still-worry-economists-and-money-managers-2018-5

https://www.cnbc.com/2018/05/17/japans-april-cpirose-0-point-7-percent-from-a-year-ago.html

La prétention des banquiers centraux de déterminer le « juste » prix des actifs est absurde parce qu’ils n’ont pas d’informations infaillibles leur permettant de le faire et que leurs interventions sont toujours dommageables. Le système des banquiers centraux indépendants qui s’arrogent tous les pouvoirs n’est pas admissible dans des sociétés de liberté. Ce devrait être aux forces du marché libre, non manipulées, selon la loi de l’offre et de la demande ou à des mécanismes automatiques comme dans le passé de décider des prix.

Tout le monde ayant maintenant compris que l’objectif de la Fed de Powell n’est pas de prévenir une inflation qui n’existe pas aux USA, et qui a peu de chances de s’y produire, mais de réduire le plus vite possible, au maximum, son bilan comme d’assurer le financement futur incertain des déficits US (qui augmentent suite à la baisse massive des impôts) en mettant en place une pompe aspirante via la double hausse du dollar US et des taux d’intérêt US supposés attirer dans ce pays la plus grande part de l’épargne mondiale.

Assèchement des liquidités par la Fed:

 

M2 Money Growth Slowest Since December 2010 As The Fed Continues Raising Their Target Rate (And The 2-Year Yield Doubles Since September ’17)

Effondrement du Bitcoin qui évidemment subi de plein fouet l’assèchement des liquidités:

https://www.newsmax.com/finance/streettalk/bitcoin-cryptocurrency-price-wealth/2018/05/18/id/861167/

De telle sorte que nous avons protégé au maximum nos portefeuilles en gestion, en particulier en achetant le VIX et en réduisant nos achats d’options calls sur les indices boursiers US, tout en conservant quelques achats d’options puts et autres instruments de protection, comme en restant à l’écart des obligations US qui ne sont pas encore rémunératrices (mais pourraient le devenir si le taux à 10 ans US montait beaucoup plus haut), de façon à nous placer en situation de gel de pertes supplémentaires, désormais limitées le plus possible par rapport aux soldes des comptes en capital au 19 mai 2018, sans du tout empêcher la réalisation de profits sur ces mêmes achats de calls et autres actifs restants s’ils remontaient; ce gel des risques étant approprié dans la situation actuelle dont le maitre mot est « réactivité » étant donné que la stratégie d’investissement passif d’achats d’actions sur toute faiblesse ne fonctionne plus quand la possibilité de baisse desdites actions augmente.

Même les actions d’Apple sont massivement réduites par les investisseurs:

https://www.newsmax.com/finance/streettalk/apple-iphone-investors-13f/2018/05/16/id/860630/

____________________________

Le risque actuel (possible mais évidemment pas certain tant que les résistances ou les supports tiennent) sur les marchés financiers c’est qu’une cassure à la hausse des 3,06 / 3,15 % sur le taux à 10 ans US fasse chuter plus les obligations d’Etat US et fasse retomber temporairement les indices boursiers US en cas de cassure à la baisse des 2.700 sur le S&P500 vers 2.550 son plus bas de février 2018 avant une forte reprise.

https://www.cnbc.com/2018/05/15/art-cashin-if-the-sp-500-gets-too-much-lower-then-ill-worry.html

https://www.marketwatch.com/story/bull-and-bear-targets-on-the-sp-500-are-both-within-easy-reach-2018-05-17?siteid=djemMWMOT_h

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-15/-buy-in-may-and-sell-the-rip-as-global-growth-pessimism-lingers

Les obligations d’Etat US, à 10 ans et à 30 ans en particulier, chutent depuis mi 2016 dans une sorte de krach rampant:

Les actions US n’arrivent pas à se reprendre alors qu’elles devraient être au plus haut du fait des profits historiques enregistrés par les sociétés US:

Fausse cassure à la hausse?

Le VIX (qui évolue en sens inverse du S&P500) ayant atteint son support ne peut que tôt ou tard remonter, c’est l’un des meilleurs instruments de protection:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-16/vix-takes-another-ride-this-time-with-a-lot-less-complaining

Contrairement au possible krach des obligations, il n’y aura pas de krach des actions aux USA (juste une possible correction temporaire) qui disposent d’une très solide soupape de sécurité en raison des rachats de leurs propres actions par les entreprises cotées sur les marchés US

Study: bear markets don’t start when real interest rates are this low

http://www.businessinsider.com/stock-market-why-it-probably-wont-crash-2018-5

https://www.barrons.com/articles/why-the-buyback-boom-is-bullish-for-investors-1526089472

Et qu’il y a aux USA un parallélisme parfait entre l’augmentation des dettes et la hausse des actions aux USA étant donné qu’il s’agit d’un pays ultra financiarisé dans lequelle l’argent va de plus en plus dans les actifs financiers et de moins en moins dans les actifs réels ou les investissement directement productifs:

Dans notre prochain commentaire, nous parlerons du dollar US au sujet duquel il faut aussi décider de la conduite à tenir dans la gestion de nos portefeuilles encore parfaitement et systématiquement arbitrés dans la monnaie de compte choisie par le client pour détenir ledit compte (l’euro ou le franc suisse généralement), afin d’éviter pour lui toute perte de change (quelle que soit la monnaie dans laquelle les actifs sont traités), ce qui fait l’originalité de notre système de gestion, un peu selon la méthode de gel maximum des risques d’opérations de marché par rapport aux soldes des comptes en capital au 19 mai 2018 que nous appliquons dorénavant comme exposé précédemment. Faut-il acheter du dollar US ou pas? Réponse dès que Powell aura publié les « minutes » de la Fed et parlé cette semaine.

Le support sur l’euro/dollar US se situe à 1,1594 sur sa moyenne à 50 jours:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-18/euro-to-weather-the-perfect-storm-engulfing-it-say-analysts

D’une façon générale, la croissance mondiale fléchi, et si les marchés d’actions européens ont tiré leur épingle du jeu ce mois-ci du fait de la baisse de l’euro/dollar US comme de la politique toujours accommodante de la BCE, ils ont atteint des niveaux extrêmes de sur-achat (bien plus que les actions US qui sont plutôt sur-vendues à court terme):

https://www.zerohedge.com/news/2018-05-15/global-synchronous-recovery-collapses-japanese-gdp-plunges-q1

https://www.marketwatch.com/story/japans-economy-snaps-years-long-growth-spurt-2018-05-15

https://www.zerohedge.com/news/2018-05-14/us-futures-slide-after-china-data-disappointments

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-15/german-economic-growth-slows-more-than-forecast-in-first-quarter

https://www.marketwatch.com/story/germanys-first-quarter-economic-growth-slows-2018-05-15

La faiblesse de l’économie européenne incite les investisseurs à sortir des actions européennes en profitant de leur reprise:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-14/europe-s-economy-looks-like-the-weak-link-in-global-expansion

Important:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-14/outflows-from-top-europe-stocks-etf-show-low-conviction-chart

A noter que les taux d’intérêt européens (allemands) à 10 ans montent aussi (modérément) depuis mi 2016 dans le sillage des taux US, ce qui enlève toute pertinence à l’achat d’obligations européennes:

L’Italie risque de poser problème pour les actions et les obligations européennes:

https://www.marketwatch.com/story/these-are-the-risks-for-investors-as-italy-tries-to-form-a-government-2018-05-18

https://www.themaven.net/mishtalk/economics/five-star-lega-deal-takes-shape-platform-includes-parallel-currency-6S3LfREZUU6R-tLKPe1_aw/

http://www.businessinsider.fr/itaxit-effacement-de-dettes-ces-projets-fous-envisages-par-les-partis-antisysteme-ditalie/

http://www.capital.fr/entreprises-marches/croissance-taux-dinteret-italie-leuro-est-en-danger-1288321

https://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/italie-l-etonnant-programme-commun-anti-austerite-du-futur-gouvernement-1448430.html#xtor=AL-68

La demande mondiale de pétrole diminue et le pétrole semble sur-acheté:

https://fr.yahoo.com/news/demande-mondiale-p%C3%A9trole-laie-abaisse-pr%C3%A9vision-2018-104202343–finance.html

https://www.cnbc.com/2018/05/14/opec-raises-oil-output-forecast-warns-about-global-growth-uncertainty.html

Les médias parlent beaucoup de « guerre commerciale » mais ce n’est pas le vrai danger parce que les USA et leurs adversaires négocieront, des compromis seront trouvés:

https://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/commerce-washington-et-pekin-proches-d-un-accord-1449568.html#xtor=AL-68

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-19/china-to-significantly-boost-buying-of-u-s-goods-white-house

https://www.zerohedge.com/news/2018-05-19/china-resists-trump-deficit-demand-agrees-buy-more-us-goods

https://www.cnbc.com/2018/05/17/merkel-says-the-eu-is-now-ready-to-talk-trade-tariffs-with-trump–but-with-some-caveats.html

La reprise de la volatilité nous a incité à acheter le VIX et divers autres instruments pour protéger nos achats d’options calls sur les indices boursiers US tout en conservant nos achats d’options puts déjà effectués récemment

La reprise de la volatilité nous a incité à acheter dès l’ouverture ce jour le VIX et divers autres instruments pour protéger nos achats d’options calls sur les indices boursiers US en baisse, tout en conservant nos achats d’options puts déjà effectués récemment, Goldman Sachs estimant que le VIX est anormalement bas:

https://www.marketwatch.com/story/wall-streets-fear-index-is-giving-stock-market-investors-a-wrong-reading-says-goldman-2018-05-14

http://www.businessinsider.com/goldman-sachs-market-indicator-broken-how-to-take-advantage-2018-5

Il ne s’agit apparemment pas d’un retournement durable de tendance à la baisse sur les indices boursiers US, mais d’une nouvelle correction liée à la force des taux d’intérêt US à 10 ans que la Federal Reserve laisse monter.

https://www.marketwatch.com/story/charting-a-bull-trend-pullback-sp-500-retests-the-breakout-point-2018-05-15-121033750

L’avis de Credit Suisse:

http://www.businessinsider.com/stock-market-is-coiling-for-a-break-higher-credit-suisse-says-2018-5

https://www.marketwatch.com/story/10-year-treasury-yield-creeps-back-above-3-2018-05-15

C’est le risque de chute supplémentaire des monnaies des pays émergents (Argentine, Turquie, Afrique du Sud, etc.)  qui inquiète surtout:

https://www.zerohedge.com/news/2018-05-15/emerging-market-fx-suffers-death-cross-lira-rand-collapse

Le graphique Fractal du S&P500 d’hier soir montrait déjà un niveau élevé de sur-évaluation avec une possibilité de correction avec reprise ensuite, la même image valant pour tous les marchés d’actions un peu partout:

Le DJIA pourrait rebaisser vers son support à 24.250 puis remonter:

La faiblesse des prix à la consommation et à la production aux USA ayant été confirmée par les derniers indicateurs les mesurant, la Federal Reserve de Powell n’a plus de justification pour poursuivre sa politique monétaire anti-inflationniste globalement destructrice de relèvement de ses taux d’intérêt et de hausse du dollar US en l’absence d’inflation; d’où il résulte un certain nombre de conséquences positives que nous analysons dans ce commentaire

La faiblesse des prix à la consommation et à la production aux USA ayant été confirmée par les derniers indicateurs les mesurant, la Federal Reserve de Powell n’a plus de justification pour poursuivre sa politique monétaire anti-inflationniste globalement destructrice de relèvement de ses taux d’intérêt et de hausse du dollar US en l’absence d’inflation; d’où il résulte un certain nombre de conséquences positives que nous analysons dans ce commentaire.

https://www.marketwatch.com/story/consumer-inflation-softer-than-expected-in-april-cpi-shows-2018-05-10

https://www.zerohedge.com/news/2018-05-10/cpi-shows-rising-energy-shelter-costs-used-car-prices-plunge-most-9-years

https://www.marketwatch.com/story/wholesale-inflation-eases-up-in-april-ppi-shows-2018-05-09

A savoir: la stabilisation des obligations d’États et d’entreprises un peu partout, le renversement à la baisse du dollar US (que nous avons eu raison de ne pas acheter), une moindre pression négative sur les pays émergents (l’Argentine mise à part qui a déjà dû faire appel au FMI pour éviter de couler) comme sur les prix des matières premières et des métaux qu’ils produisent et, enfin, la reprise rapide des marchés d’actions US vers leurs plus hauts de janvier 2018 puis, ensuite, d’ici la fin de l’année, après correction, leur hausse vers des niveaux beaucoup plus élevés (tout au moins sur le Nasdaq et le Semiconductor). D’autant que le VIX finalement s’écroule.

A lire:

http://www.marketoracle.co.uk/Article62256.html

https://www.marketwatch.com/story/wall-streets-fear-index-drops-to-levels-not-seen-since-before-stocks-fell-in-to-correction-2018-05-10?mod=bnbh

Cassure du S&P 500 à la hausse:

Lire John Murphy:

THE NASDAQ 100 IS LEADING THE MARKET HIGHER — SO IS THE TECHNOLOGY SECTOR

Comme l’écrit le super bull Gary Savage:

« Consolidation Confirmed: With the Russell and Nasdaq making a higher high today there is no longer any doubt that this is a consolidation within a long term bull market. That being said I think it’s probably still too early for a breakout and run to 10,000. We probably have more back and forth trading ahead for at least another month or two. But the perma bears got it wrong again (remember the calls for an 87 style crash back in February?). Over and over they keep making the same mistake. If they try hard enough they may mange to miss an entire secular bull market because they can’t get the memory of 2009 out of their head.

10,000 is going to be a piece of cake, and by 2030 the Nasdaq 100 is going to be a long long ways above 10,000. »

https://www.marketwatch.com/story/top-forecaster-sees-plenty-of-upside-for-market-and-economy-2018-05-10

https://www.marketwatch.com/story/us-stocks-tend-to-rally-in-mid-election-years-like-2018-2018-05-10

Le scénario de Rambus sur le S&P 500: hausse, correction, puis explosion à la hausse (il faut donc rester mobile et traiter les indices via des achats d’options calls ou puts ou des ETF plutôt que les actions individuelles):

Le système Fractal a parfaitement montré la sur-évaluation du US Dollar index (qu’il ne faut pas acheter long) et la sous-évaluation de l’euro-dollar US (qu’il ne faut pas vendre short), lesquels ont tous deux atteint leurs niveaux de retournement en même temps que des extrêmes:

Nous avons eu raison de conserver nos portefeuilles principalement en euros que nous voyons remonter progressivement vers 1,30 contre le USD, son support vers 1,18 ayant tenu.

https://www.bloomberg.com/news/videos/2018-05-07/jpmorgan-s-anderson-says-dollar-should-be-lower-than-it-is-video

https://www.marketwatch.com/story/student-debt-just-hit-15-trillion-2018-05-08

https://www.marketwatch.com/story/oil-and-the-dollar-are-doing-something-they-have-only-done-11-times-in-the-past-35-years-2018-05-09

Mais, au plan négatif, le probable retournement à la baisse des marchés d’actions européens à court terme en liaison avec la remontée des monnaies européennes contre le dollar US, l’installation d’un nouveau gouvernement italien anti-Union européenne et l’incapacité de Theresa May à gérer le Brexit, sans parler du piège que Trump a tendu à Merkel et Macron en les mettant face à leurs responsabilités de faire un choix clair de le soutenir (qui couterait cher aux entreprises européennes) face à sa décision de sortir les USA de l’accord iranien, qu’il fallait dénoncer puisqu’il ne garantissait pas que cet État islamique cesse son équipement nucléaire et balistique ni de propager le terrorisme au Moyen-Orient. Évidemment, Merkel et Macron, manquant de courage et de discernement, tenteront de pactiser sans succès avec les Mollahs « fous de Dieu » de Téhéran, donc perdront sur les deux tableaux. Reste pour Trump à régler le problème du « Little Rocket Man » de Corée du Nord et à obtenir de lui la dénucléarisation du pays, ce qui devrait en principe intervenir bientôt.

https://www.latribune.fr/economie/international/trump-se-retire-de-l-accord-nucleaire-iranien-et-inflige-un-revers-aux-europeens-777916.html

https://www.themaven.net/mishtalk/economics/europe-s-shakespeare-response-to-iran-sanctions-new-word-unisolationism-MkfmCl_2MU6ccCNwQDEeGA/

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-10/merkel-says-europe-can-t-count-on-u-s-military-umbrella-anymore

http://www.bfmtv.com/international/washington-pret-a-aider-la-coree-du-nord-si-elle-accepte-une-denuclearisation-rapide-1443289.html#xtor=AL-68

Le retournement à la baisse du Dax et autres marchés d’actions européens, sur lesquels nous restons sans position, a probablement commencé:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-07/german-factory-orders-slump-to-cap-feeble-economic-first-quarter

L’impossible « Union » européenne:

http://bfmbusiness.bfmtv.com/observatoire/pourquoi-macron-reproche-a-l-allemagne-son-fetichisme-budgetaire-1441483.html#xtor=AL-68

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-10/macron-tells-merkel-her-budget-fetish-is-hurting-europe

Trump, pour une fois, a fait un coup de maitre puisque la sortie des USA de l’accord iranien va entrainer non seulement une marginalisation renforcée de l’Europe dans les affaires internationales mais aussi l’éclatement de l’OPEP, et donc une stabilisation non inflationniste des prix du pétrole, après la tension actuelle de court terme du prix du brut qui n’ira pas beaucoup plus haut que 75 USD le baril sur le WTIC puisque l’Arabie Saoudite et les autres Etats sunnites vont  bouter l’Iran hors de ce cartel et vont reprendre leur production au maximum (idem pour les USA et la Russie).

https://oilprice.com/Energy/Energy-General/Saudi-Arabia-Ready-To-Start-Pumping-More-Oil.html

http://www.businessinsider.com/oil-production-to-increase-saudi-arabia-says-after-iran-deal-decision-2018-5

http://www.businessinsider.com/oil-production-from-saudi-arabia-could-put-opec-at-risk-2018-5

La fin de l’OPEP:

https://oilprice.com/Energy/Energy-General/The-End-Of-OPEC-Is-Near.html

Le seul problème qui subsiste à terme, parce qu’il risque de recommencer son erreur actuelle, c’est celui que pose la Fed de Powell, un fétichiste qui voit de l’inflation partout, alors que la mondialisation libre-échangiste l’a tuée.

Même en Chine il n’y a plus d’inflation:

https://www.marketwatch.com/story/china-consumer-inflation-slows-for-second-month-2018-05-10

Et a montré qu’il est prêt à couler les pays émergents via la hausse des taux d’intérêt US, sans du tout se rendre compte de la responsabilité qu’il exerce en présidant la banque centrale des USA, laquelle est aussi la banque centrale du monde (en particulier des économies émergentes dollarisées super-endettées), et en ayant recours à la hausse du dollar US, qui est la monnaie des USA mais aussi la monnaie mondiale dominante (la création de l’euro n’ayant rien changé à cet effet), de nature à provoquer le krach obligataire mondial. Espérons que Trump et autres dirigeants US comme internationaux le calmeront.

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-11/fed-study-shows-u-s-hikes-hit-high-cpi-emerging-markets-hardest

https://www.zerohedge.com/news/2018-05-08/fed-chair-powell-emerging-markets-you-are-your-own

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-09/emerging-market-slump-shows-imf-reserves-endorsement-little-help

https://www.marketwatch.com/story/fischer-emerging-markets-will-have-to-act-quickly-in-wake-of-dollar-rise-2018-05-09

https://www.zerohedge.com/news/2018-05-11/peso-plunges-back-record-lows-jpm-warns-disorder-notes-come-due

https://www.investing.com/analysis/emerging-market-currencies-on-track-for-brutal-second-quarter-200314909

https://www.marketwatch.com/story/wholesale-inflation-eases-up-in-april-ppi-shows-2018-05-09

https://www.cnbc.com/2018/05/08/hsbc-frederic-neumann-10-year-treasury-yield-impact-on-emerging-asia.html

https://www.bloomberg.com/news/videos/2018-05-08/don-t-underestimate-emerging-market-weakness-says-el-erian-video

La folie Powell:

C’est Bullard qui a raison, dommage que Trump ne l’ait pas nommé président de la Fed:

https://www.newsmax.com/finance/economy/fed-bullard-rates-hikes/2018/05/11/id/859776/

https://www.marketwatch.com/story/feds-bullard-says-households-on-same-footing-as-employers-in-labor-market-2018-05-11

A ce propos, une hausse modérée graduelle étalée dans le temps des taux d’intérêt US (pour destructrice qu’elle soit des monnaies et marchés émergents) n’aurait, en revanche, pas grande conséquence sur la hausse structurelle des marchés d’actions US lesquels ne sont plus « low interest rates driven » mais « high corporate profit return driven », ce qui est loin d’être déjà le cas des autres marchés d’actions (européens en particulier). Comme expliqué ci-dessous par Jeffrey Saut.

http://stockcharts.com/articles/marketwatchers/2018/05/59-mwl-recap—jeffrey-saut-chief-investment-strategist-at-raymond-james—technical-scans.html

L’éventuel retour d’une vraie inflation à court et moyen termes aux USA ou ailleurs n’est probablement qu’une inquiétude infondée, le risque étant au contraire celui d’une éventuelle hausse supplémentaire déflationniste du dollar US organisée par une Federal Reserve devenue irresponsable

De nombreux investisseurs s’inquiètent d’une possible résurgence de l’inflation qui voisine actuellement aux USA vers 2 / 2,50% alors que l’Europe et l’Asie restent en déflation.

https://www.cnbc.com/2018/05/03/euro-zone-inflation-unexpectedly-slips-in-april.html

D’où la reprise modérée récente du dollar US contre les autres monnaies, la Federal Reserve étant supposée poursuivre la hausse graduelle de son taux directeur et favoriser un dollar US plus fort, via l’établissement d’un différentiel de taux d’intérêt croissant entre les USA et les autres pays, afin de calmer lesdites tensions inflationnistes.

Le dollar US Index reste dans son canal de fluctuation baissière, sans avoir changé de tendance. Tant qu’il ne casse pas nettement 93 à la hausse, le dollar US reste baissier:

Mais un taux d’inflation US en ligne avec le taux de croissance (2,3% en avril 2018) de ladite économie est tout à fait normal et même sain d’autant que la hausse des salaires aux USA reste modérée (insertion dans la globalisation et l’économie ouverte obligent) et que la vitesse de circulation de la monnaie (velocity) demeure très basse même si la quantité de monnaie en circulation (M2 Money Stock) reste en progression aux USA – voir graphiques ci-dessous-; tout le monde sachant que la monnaie s’investissant de plus en plus dans les actifs financiers et immobiliers, et non plus dans l’économie réelle (c’est la « financiarisation » de l’économie), la création monétaire même abondante reste sans effet sur les prix de la plupart des prix des biens et des services.

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-02/fed-leaves-rates-unchanged-says-inflation-close-to-target

La Fed continue de prévoir une accélération de la croissance économique aux USA:

https://www.themaven.net/mishtalk/economics/here-we-go-again-gdpnow-projects-4-1-gdp-r3QqpJtcvEKzhXH01LOEgg/

Les dernières statistiques:

 

L’humoriste anglais Mark Twain vieillissant constatait: « J’ai passé ma vie à m’inquiéter de choses qui, en fait, ne se sont jamais produites… » Il en est de même pour ceux qui craignent à court et moyen termes le retour d’un vraie inflation aux USA ou ailleurs.

Quant au dollar US, il est déjà sur-évalué et les déficits budgétaires comme l’endettement public et privé (dette étudiante par exemple) croissants US ne plaident pas pour sa hausse supplémentaire pas plus que pour une hausse supplémentaire des taux d’intérêt US qui les rendraient explosifs:

https://www.cnbc.com/2018/05/02/the-dollar-is-surging-into-overbought-territory-warns-chart-watcher.html

https://www.cnbc.com/2018/05/02/conning-asia-pacific-on-us-dollar-strength-and-outlook.html

https://www.marketwatch.com/story/heres-why-the-dollar-rally-could-be-more-fragile-than-it-looks-2018-05-02

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-02/short-the-dollar-as-one-of-your-summer-trades-nomura-recommends

https://www.newsmax.com/finance/economy/treasury-debt-sales-budget/2018/05/02/id/857958/

De telle sorte que la meilleure probabilité reste celle d’une stabilisation des obligations d’Etat US (en raison de taux US à 10 ans restant assez longtemps autour des 3% voire un peu en dessous) et d’une hausse supplémentaire des actions US d’ici la fin 2018.

https://www.marketwatch.com/story/10-year-treasury-yields-cant-go-much-past-3-for-this-one-simple-reason-2018-04-30

 

Les statistiques de l’emploi US parues vendredi montrant qu’il n’y a aucun emballement des salaires et même une diminution de la création d’emplois devraient d’ailleurs calmer les ardeurs de la Fed et empêcher le dollar US d’aller plus haut en ce moment:

https://www.investing.com/news/economic-indicators/us-job-creation-misses-consensus-in-april-1431468

https://www.marketwatch.com/story/fed-will-view-april-jobs-report-as-signaling-it-does-not-have-to-rush-to-raise-interest-rates-2018-05-04

https://www.marketwatch.com/story/fed-officials-differ-on-how-high-interest-rates-should-go-2018-05-04

Nous ne pensons donc pas qu’il faille « Sell in May and go away » (stratégie qui n’a d’ailleurs presque jamais fonctionné comme expliqué dans le lien ci-dessous à lire) que plusieurs banques et gestionnaires ont recommandée. 

http://www.marketoracle.co.uk/Article62137.html-

Réflexion faite, on peut attendre avec le Credit Suisse une hausse vers 3.000 sur le S&P500 (pas en fin d’année 2018 mais avant les élections législatives US de mid-term de novembre); nous avons donc allégé nos achats d’options puts effectués pour protéger les positions longues constituées surtout d’achats d’options calls tant que les fluctuations des indices boursiers restaient agitées et que les actions des sociétés obtenant pourtant les meilleurs résultats variaient sans tendance nette voire baissaient et sommes même repassés long Semiconducteur et des actions Apple, Alphabet-Google, Salesforce, Netflix étant donné que les Techno ont repris leur leadership:

https://www.marketwatch.com/story/why-the-stock-market-is-unimpressed-by-the-best-first-quarter-results-in-24-years-2018-05-02

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-04-30/peak-earnings-rattling-equity-investors-history-says-stay-calm

https://www.marketwatch.com/story/theres-evidence-that-apples-stock-could-finally-break-out-2018-05-02

http://allstarcharts.com/data-spoken-buy-stocks/

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-02/jpmorgan-says-u-s-fiscal-boost-not-here-yet-but-it-s-on-its-way

Le système Fractal est repassé super long sur les Techno et le Nasdaq:

A lire, important:

https://www.cnbc.com/2018/05/02/market-is-too-focused-on-worry-and-not-gains-credit-suisse-says.html

Les indices Skew de volatilité (meilleur que le VIX) et Semiconducteur ont probablement trouvé leurs plus bas:

Et les trois principaux indices US, dont la baisse a été sévère depuis fin janvier/début février et leur reprise temporaire de mars 2018, ont probablement aussi touché leur plus bas:

https://www.marketwatch.com/story/the-sp-500-just-logged-its-longest-stretch-in-correction-territory-in-nearly-a-decade-2018-04-23

Les baissiers ont probablement raté leur coup et devront racheter leurs shorts, lire l’analyse de John Murphy:

STOCKS ARE ENDING THE WEEK ON A STRONG NOTE — NASDAQ 100 CLEARS 50-DAY AVERAGE

Attention: les marchés d’actions US sont actuellement manipulés pour les faire baisser pendant que le VIX est lui manipulé pour qu’il monte, ce qui panique les acheteurs d’actions, par quelques groupes financiers étrangers associés à des intérêts US, les autorités US de surveillance laissant faire. Pourquoi? Pour nuire à Trump?

https://www.reuters.com/article/cboe-lawsuit-volatility/update-1-cboe-market-makers-targeted-in-vix-manipulation-lawsuit-idUSL1N1S42H3

https://www.bloomberg.com/view/articles/2018-04-19/intent-of-vix-manipulation-can-be-proved

Heureusement que des gens comme Warren Buffet (Berkshire Hathaway) ont confiance dans les actions US et les achètent massivement:

http://www.zonebourse.com/barons-bourse/Warren-Buffett-6/actualites/Berkshire-se-renforce-encore-dans-Apple–26514851/

https://www.marketwatch.com/story/heres-how-warren-buffetts-stock-picks-for-berkshire-hathaway-have-performed-in-2018-2018-05-03

On peut, aussi, avoir des doutes sur les dirigeants républicains de la nouvelle Federal Reserve sous la présidence de Jerome Powell, bien moins professionnels, ouverts et accommodants que ceux des précédentes Fed sous les présidences des démocrates Bernanke ou Yellen qui faisaient tout ce qu’ils pouvaient pour éviter les soubresauts.  Trump, qui a nommé beaucoup d’incompétents ou d’ennemis potentiels dans son Administration, aurait dû garder Yellen

Mais la double question qui se pose c’est, premièrement, jusqu’où peuvent baisser les actions avant de se reprendre et, secondement, jusqu’où peut monter le dollar US avant de rebaisser?

La réponse réside à notre avis dans la situation politique intérieure US (Donald Trump ayant à l’évidence personnellement perdu la confiance de beaucoup d’investisseurs, des « élites » économico-financières et de l’ « État profond » -services secrets, FBI, etc.- en raison de son radicalisme et des « casseroles »qu’il traine derrière lui) comme dans les débordements domestiques et internationaux occasionnés par l’imprévisibilité et l’amateurisme de son Administration dans les dossiers les plus sensibles (l’immigration, le commerce international, la situation au Moyen-Orient et en Corée, l’affrontement sans fin avec la Russie et bientôt avec la Chine, etc.).

A supposer que le pire arrive en raison de la « chasse aux sorcières » organisée contre Trump aux USA (son « impeachment », l’inculpation de ses proches et/ou la défaite des Républicains face aux Démocrates lors des élections de mi-mandat de novembre prochain), on pourrait alors redouter une chute parallèle du dollar US et de la plupart des actifs financiers -actions et obligations- US, la seule stratégie de protection dans ce cas étant l’achat d’argent-métal très sous-évalué (plutôt que d’or comparativement sur-acheté). Mais nous sommes encore très loin de cette situation apocalyptique qui n’a d’ailleurs rien d’obligatoire.

https://www.20minutes.fr/monde/2265155-20180503-etats-unis-trump-recrute-avocat-defendu-clinton-pendant-procedure-destitution?xtor=RSS-176

http://www.businessinsider.com/rudy-giuliani-stormy-daniels-slip-ups-fox-news-campaign-finance-violations-2018-5

https://www.zerohedge.com/news/2018-05-03/exposed-naked-truth-about-robert-mueller

http://www.parismatch.com/Actu/International/Enquete-russe-le-procureur-special-garde-t-il-Ivanka-Trump-pour-la-fin-1507838#xtor=AL-23

Le ratio or/argent-métal est ridiculement surévalué, ce qui signifie que si l’on veut acheter un métal précieux, il ne faut pas acheter le premier mais le second.

https://www.marketslant.com/article/why-jp-morgan-hoarding-silver

Comme les actions US continuent de sur-performer l’or, il n’y a pas lieu d’acheter ce dernier mais de continuer à acheter les premières:

Pour le moment, personne n’a intérêt à une hausse soutenue du dollar US pas même l’Europe (dont les problèmes sont surtout le dysfonctionnement institutionnel et démocratique de l’UE, l’immigration massive musulmane incontrôlée, la montée de l’islamisme radical, la pression fiscale intolérable sur ses contribuables, l’anémie économique et la fragilité structurelle de ses banques, ce qui devrait suffire à plomber durablement ses indices boursiers, surtout lorsque la BCE diminuera ou cessera son Quantitative Easing).

Les pires dirigeants politiques possibles, Merkel et Macron, sont responsables du chaos européen actuel:

https://www.express.co.uk/news/world/954493/Emmanuel-Macron-and-Angela-Merkel-to-blame-for-EU-Eurozone-slowdown-latest-news

_______________________

La plus grande submersion de migrants arrive sur l’Europe et personne n’agit pour l’empêcher:

Migrant Crisis 2.0 Might Come From Africa

https://www.marianne.net/politique/comptes-de-campagne-de-macron-jean-luc-melenchon-denonce-une-affaire-bygmalion-bis

https://www.huffingtonpost.fr/2018/04/28/les-comptes-de-campagne-demmanuel-macron-revelent-dintrigantes-ristournes_a_23422499/?xtor=AL-32280680?xtor=AL-32280680

https://www.ft.com/content/b5358702-3d7d-11e8-b7e0-52972418fec4

https://www.cnbc.com/2018/05/02/a-sinister-element-could-be-weakening-europes-growth-citi-economist-says.html

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-01/u-k-manufacturing-slows-more-than-forecast-to-17-month-low

https://www.zerohedge.com/news/2018-04-27/pound-crashes-after-uk-reports-worst-gdp-2012-rate-hike-odds-tumble

http://www.businessinsider.fr/societe-generale-et-bnp-paribas-resultats-t1-2018

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-04/bnp-paribas-socgen-tumble-after-missing-out-on-trading-rebound

https://www.cnbc.com/2018/05/03/hsbc-reports-2018-first-quarter-earnings.html

https://www.marketwatch.com/story/hsbc-profit-falls-plans-2-billion-share-buyback-2018-05-04

https://www.newsmax.com/finance/markets/germany-trade-war-trump/2018/05/04/id/858388/

https://www.zerohedge.com/news/2018-05-02/germans-pay-highest-income-tax

L’Europe se suicide, oublions la…

A lire:

https://lesobservateurs.ch/2018/04/04/letrange-suicide-de-leurope/

Énorme résistance sur le Dax allemand (dont la surévaluation est absurde) vers 13000 / 13100, lequel devrait rechuter. Nous nous abstenons d’acheter les actions européennes et suisses, en particulier bancaires:

Une hausse soutenue du dollar US provoquerait une crise de la dette internationale via l’effondrement des monnaies et obligations émergentes et le relèvement des taux d’intérêt un peu partout dans ces pays pour les stabiliser; ce scénario étant déjà en cours en Argentine, en Turquie et ailleurs, alors même que le dollar US n’a enregistré qu’une petite respiration contre les principales monnaies!

https://www.zerohedge.com/news/2018-05-03/argentine-peso-continues-collapse-despite-2nd-300bps-rate-hike-week

https://www.zerohedge.com/news/2018-05-04/argentina-hikes-rates-40-stall-currency-bond-market-collapse

https://www.marketwatch.com/story/turkeys-lira-just-hit-an-all-time-low-against-the-dollar-2018-05-04

Si la Fed actuelle de Jerome Powell, agissant de façon hautement irresponsable, veut provoquer un krach obligataire mondial, elle n’a qu’à continuer à faire monter le dollar US via la hausse de ses taux d’intérêt:

La hausse du dollar US provoque une mauvaise allocation des ressources (exemples: les actions des sociétés européennes remontent dans une Europe dont la croissance s’affaiblit alors que celles des sociétés US rebaissent dans des USA dont la croissance se renforce, uniquement parce que l’euro/dollar US baisse, ou bien la fuite irrationnelle vers les cryptomonnaies -Bitcoin- qui ne sont que des algorithmes) mais aussi la chute des prix des matières premières que produisent les pays émergents, c’est une horreur déflationniste qu’il faut combattre.

La hausse des prix des matières premières commence à peine; la tuer dans l’œuf ce serait ruiner les populations des pays émergents:

Les USA et le monde ont besoin d’un dollar US ni fort ni faible mais stable; d’où la nécessité d’une nouvelle architecture monétaire internationale encore plus urgente qu’une nouvelle architecture commerciale internationale (l’une n’allant d’ailleurs pas sans l’autre). Pour la redéfinir, il faut et il suffit que les USA et la Chine en parlent puis s’accordent, les autres pays suivront. A cet égard, il ne sert à rien de conserver les organismes multilatéraux (FMI, OMC, etc.) qui coûtent très cher et ne font qu’enterrer les problèmes mais revenir à des négociations bilatérales entre les deux grands seulement qui imposeront ensuite aux autres Etats leurs solutions (libre à eux alors de les accepter ou de les rejeter).

Tout le monde a intérêt à sortir du double statut du dollar US (à la fois monnaie de la puissance dominante et monnaie internationale) et du double statut de la Federal Reserve US (à la fois banque centrale des USA et banque centrale du monde) qui ne convient à personne, d’autant que les USA ne le gèrent pas dans l’intérêt du « concert des nations » mais en fonction de leurs nécessités propres, en le faisant alternativement baisser ou monter selon leur besoin de relancer leur croissance ou de freiner leur inflation). Tant que le dollar US était relié en parité fixe et convertible avec un métal précieux, cela ne posait pas de grand problème; maintenant que cela n’est plus le cas -depuis les années 1970-, la question redevient lancinante. LES USA DOIVENT DANS LEURS POLITIQUES MONÉTAIRES PRENDRE EN COMPTE LES INTÉRÊTS DU MONDE ENTIER PAS SEULEMENT LES LEURS: America First c’est normal et c’est bien, mais America alone c’est mauvais!

On ne prend hélas pas le chemin de la coopération USA / Chine étant donné que l’on est rentré entre eux dans une nouvelle guerre des monnaies et que peut être, bientôt, l’on rentrera entre eux dans une nouvelle guerre commerciale (de basse intensité toutefois, personne n’ayant intérêt à tout casser). Ce qui vraiment en jeu dans leur compétition c’est la maitrise des hautes technologies.

https://www.cnbc.com/2018/04/30/us-and-china-in-a-cold-war-over-tech-australia-rudd-says.html

Les actions US sont à nouveau plutôt haussières

Les actions US sont à nouveau plutôt haussières comme le montre la reprise en cours de l’indice Wilshire 5000. Nous avons donc augmenté ce jour nos achats d’options calls sur le S&P500, d’autant que la Federal Reserve ne devrait pas monter son taux d’intérêt à court terme aujourd’hui.

Lire:

https://www.cnbc.com/2018/05/02/market-is-too-focused-on-worry-and-not-gains-credit-suisse-says.html

Double cliquer sur les graphiques pour les agrandir: