Personne ne sait qui gagnera les élections US de novembre 2020, mais ce qui est probable c’est que les perdants refuseront leur défaite, d’où les procès, violences et émeutes qui s’en suivront dans un pays déjà au bord de la guerre civile, de nature alors à faire baisser plus le dollar US et monter plus l’argent-métal et l’or (qui d’ici là devraient ne rien faire c’est à dire se stabiliser -remontée du dollar US, rebaisse des métaux précieux-). Quant aux actions et indices boursiers US, actuellement surévalués par rapport à l’économie réelle comme jamais (l’action Amazon se paye sur la base de cent vingt ans de ses bénéfices actuels, un PER fou, intenable!), c’est alors qu’ils risquent de chuter aussi, même si d’ici là ils varient modérément dans les deux sens (étant donné la politique monétaire extravagante de laxisme menée par la Fed US, qui pratique le faux-monnayage pour maintenir les indices boursiers et actions US le plus haut possible au détriment des obligations d’État à éviter), mais avec une volatilité retrouvée surtout en octobre (le mois dangereux). Donc pas de forte chute boursière avant les élections US mais dès les résultats connus, quels qu’ils soient.

Personne ne sait qui gagnera les élections US de novembre 2020, mais ce qui est probable c’est que les perdants refuseront leur défaite, d’où les procès, violences et émeutes qui s’en suivront dans un pays déjà au bord de la guerre civile, de nature alors à faire baisser plus le dollar US et monter plus l’argent-métal et l’or (qui d’ici là devraient ne rien faire c’est à dire se stabiliser -remontée du dollar US, rebaisse des métaux précieux-). Quant aux actions et indices boursiers US, actuellement surévalués par rapport à l’économie réelle comme jamais (l’action Amazon se paye sur la base de cent vingt ans de ses bénéfices actuels, un PER fou, intenable!), c’est alors qu’ils risquent de chuter aussi, même si d’ici là ils varient modérément dans les deux sens (étant donné la politique monétaire extravagante de laxisme menée par la Fed US, qui pratique le faux-monnayage pour maintenir les indices boursiers et actions US le plus haut possible au détriment des obligations d’État à éviter), mais avec une volatilité retrouvée surtout en octobre (le mois dangereux). Donc pas de forte chute boursière avant les élections US mais dès les résultats connus, quels qu’ils soient.

Le ticket Kamala Harris /Joe Biden est bien plus à redouter pour les Américains que celui Donald Trump / Mike Pence, en dépit de leurs échecs: mauvaise gestion de la pandémie, incapacité à stopper les interventions hostiles chinoises et l’immigration illégale, chômage et déficits US à leurs plus hauts historiques, croissance économique effondrée. Biden et Kamala, en cas d’élection feraient pire, sans compter la corruption style Obama / Clinton qu’ils véhiculent avec eux. Ce qu’il faudrait aux USA c’est un nouveau Ronald Reagan (qui tienne tête à la dictature chinoise, n’abandonne pas Hong Kong ou les Ouïghours et bientôt Taïwan), et non pas le matamore Trump qui aboie très fort mais ne mord jamais… Biden surtout, et Trump accessoirement, sont des fauteurs de guerre civile dressant leurs concitoyens les uns contre les autres… Comme les Américains n’ont jamais acheté autant d’armes et de munitions, ce ne sera pas joli à voir quand ils s’en serviront…

https://www.theepochtimes.com/hillary-clinton-biden-should-not-concede-election_3474891.html

https://www.marketwatch.com/story/gun-sales-have-skyrocketed-since-march-here-are-3-reasons-why-11598629039?mod=newsviewer_click

Voir: «La question raciale concurrence le sujet central, celui de la pandémie», selon Yannick Mireur

https://www.youtube.com/watch?v=tJVV4s37hJc

2020 Election Nightmare: Armies Of Lawyers Are Ready To Fight A Long Legal Battle Over The Election Results

Les patrons US parient sur Biden:

75% of top CFOs say Biden will win the 2020 Presidential election: CNBC survey

Ahurissant… rester à l’écart de cette folie sur les technos US (ne traiter que le S&P500 et le DJIA):

Les actions européennes et asiatiques sont marginalisées:

https://www.cnbc.com/2020/08/28/us-tech-stocks-are-now-worth-more-than-the-entire-european-stock-market.html

https://www.closermag.fr/politique/boris-johnson-sur-le-depart-nouvelles-revelations-sur-son-etat-de-sante-1163989?utm_campaign=partenariat&utm_source=yahoo-actu&utm_medium=flux

https://www.scmp.com/week-asia/politics/article/3099224/japanese-pm-shinzo-abe-poised-resign-over-health-concerns-local?utm_content=article&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1598592865

Voilà les effets du faux-monnayage que pratique la Fed de Powell…

This can’t go on forever.

Nasdaq is up 48% in the past year while earnings dropped by -30%. Wall street analysts expect 2021 earnings to grow by 120%! They better not miss targets at these absurd valuations….

Modern market cap theory, or MMCT, is the idea that there is no upper limit for how large stocks can grow.

Modern Market Cap Theory

La dernière mascarade de la Fed: faire croire qu’elle va laisser l’inflation repartir alors qu’elle aura tout fait pour organiser la déflation de l’économie réelle avant de finalement recourir au Quantitative Easing (justifié au début mais incontrôlé maintenant), en alimentant l’inflation des seules actions, sans jamais remplir ses deux mandats que sont la stabilité des prix et l’emploi maximum:

https://www.thestreet.com/mishtalk/economics/feds-new-policy-will-compound-its-errors

Catastrophe économique aux USA qui prendra du temps pour être redressée:

______

The growing divergence between Wall Street and Main Street:

https://www.marketwatch.com/story/consumer-spending-slows-in-july-as-economic-recovery-loses-some-momentum-2020-08-28?mod=newsviewer_click

Les obligations d’État US et européennes sont à éviter:

Stocks have ‘rarely been as attractive relative to bonds,’ says Goldman

Prévisions raisonnables:

Credit Suisse is ‘neutral’ on stocks at the moment

https://www.allnews.ch/content/interviews/conditions-de-march%C3%A9-post-crise?utm_source=All+contacts&utm_campaign=6c673ae307-EMAIL_CAMPAIGN_2020_08_27_07_22&utm_medium=email&utm_term=0_d35111d3a6-6c673ae307-25524797

https://www.marketwatch.com/story/watch-for-these-sell-signals-because-the-stock-market-is-overbought-2020-08-27?siteid=nwhmot

Mais Rambus reste haussier d’ici les élections US:

http://www.marketoracle.co.uk/Article67613.html

La politique monétaire destructrice des banques centrales, contre laquelle nous mettons en garde depuis 2008, se poursuit:

On ne peut pas comprendre la débâcle actuelle des marchés du crédit, en particulier de la dette titrisée (dans le sillage des pertes affectant les prêts immobiliers américains dits subprime) que l’ensemble des banques privées internationales se sont repassée – avec les conséquences financières désastreuses que l’on appréhende à peine -, sans retracer la dérive du Système monétaire international, depuis l’abandon progressif de l’étalon-or, jusqu’à sa propre destruction aujourd’hui. C’est à cette analyse passionnante que Pierre Leconte se livre dans cet ouvrage facile à lire et amplement documenté. Les “politiques monétaires” irrationnelles conduites par les banques centrales qui agissent comme des faux-monnayeurs, sont la source de la grande crise monétaire du XXIe siècle qui a déjà commencé ! C’est leur incapacité structurelle à organiser les conditions-cadres d’une mondialisation libérale, puis à la réguler, qui explique la plupart des dérives du système financier. C’est la raison pour laquelle il faut en tirer toutes les conséquences, c’est à dire purement et simplement supprimer ces mammouths dont les pratiques laxistes et collecti­vistes ont échoué ! Les remèdes existent, en effet, pour mettre un terme au chaos monétaire et financier actuel : rétablissement des taux de changes fixes autour de l’étalon-or pour les monnaies étatiques actuelles, et mise en oeuvre parallèle de la liberté de création monétaire permettant d’introduire une saine concurrence entre toutes les monnaies (publiques et privées), de nature à offrir à leurs utilisateurs – que nous sommes tous – la possibilité de sélectionner la meilleure possible. C’est par l’application des principes du libéralisme authentique que l’on sortira de la crise. Encore faut-il ne pas le caricaturer, mais comprendre en quoi il consiste et diffère du “capitalisme fou” – une explication salutaire que l’on trouvera aussi dans ce livre. Si les États ne procèdent pas à la réforme urgente du Système monétaire international après son effondrement aux conséquences financières, économiques, sociales et politiques incalculables, ce sont les acteurs des marchés qui la décideront. Ils imposent déjà l’or et les autres métaux précieux comme la seule valeur réelle de réserve en face du dollar qui s’effondre, et de l’euro surévalué qui suivra, à terme, le même chemin. Il faut sortir de l’impasse actuelle pour éviter qu’une deuxième crise de 1929 nous ruine presque tous ! Économiste, fondateur d’une société financière en Suisse, Pierre Leconte a été membre des bourses des marchés à terme de Londres et de New York, puis conseiller d’une banque de développement et d’une banque centrale sud-américaines. Il est le fondateur et l’animateur du “Forum monétaire de Genève pour la paix et le développement”.

Lire ci-dessous: Le Point 20/08/2020 “Les États faux-monnayeurs”:

Scan0550

___

https://www.lepoint.fr/invites-du-point/patrick-artus/artus-banques-centrales-trop-de-monnaie-tue-la-monnaie-22-08-2020-2388577_1448.php

La Fed n’a rien à dire et … elle le dit mal.

https://www.aubedigitale.com/accommodation-monetaire-perpetuelle-voici-lavertissement-de-la-fed-sur-les-consequences-de-ce-quelle-vient-de-faire/

Ce que disent les projections saisonnières sur les marchés financiers:

Très forte résistance sur l’euro/dollar US vers 1,20 qui ne devrait pas être franchie rapidement:

Le dollar US est baissier mais semble avoir atteint un bon support temporaire:

https://www.bloomberg.com/news/videos/2020-08-20/u-s-dollar-is-oversold-says-pictet-s-menon-video?srnd=premium-europe

___________

https://www.businessinsider.fr/royaume-uni-france-les-pays-qui-ont-subi-les-plus-fortes-chutes-de-leur-pib-avec-la-crise-185327

https://www.letemps.ch/economie/historique-plongeon-leconomie-suisse-nest-pire?utm_source=Newsletters&utm_campaign=87654c90b3-newsletter_eco&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-87654c90b3-110148197

https://www.challenges.fr/entreprise/sante-et-pharmacie/virus-merkel-s-attend-a-une-aggravation-de-la-situation_724799#xtor=CS3-89-[Virus%3A%20Merkel%20s’attend%20%C3%A0%20une%20aggravation%20de%20la%20situation]

https://www.tdg.ch/lespagne-se-prepare-a-un-nouveau-confinement-399977035402

Pandémie en France : l’utilisation politique de la peur

https://www.atlantico.fr/decryptage/3591942/50-nuances-de-virus–tout-ce-que-vous-devez-savoir-pour-vous-faire-une-idee-sur-le-gravite-du-covid-19-coronavirus-virus-pandemie-evolution-contaminations-cas-dr-claudina-michal-teitelbaum

https://fr.news.yahoo.com/masque-obligatoire-a-lexterieur-cest-prendre-les-gens-pour-des-cons-alertent-des-medecins-133344765.html

https://www.businessinsider.fr/coronavirus-nous-sommes-loin-davoir-limmunite-collective-necessaire-selon-loms-185259

https://www.bluewin.ch/fr/infos/economie/pour-m-narasimhan-le-virus-s-eternisera-429488.html

https://www.businessinsider.fr/voici-les-pays-ou-le-taux-de-mortalite-du-covid-19-est-le-plus-eleve-185301

_______________

La Suisse et ses voisins:

Les dirigeants politiques et économiques du canton de Genève (et ceux de Bâle et du Tessin) comme de la Confédération ont laissé la contamination se propager en Suisse depuis la France et l’Italie pour éviter d’avoir des retombées économiques fâcheuses chez eux, maintenant ils doivent décider s’il y a lieu de poursuivre ou de fermer les frontières comme ils auraient dû le faire en février – mars:

Coronavirus et pays à risque – La Suisse se prépare à mettre la France sur sa liste rouge

Placement potentiel sur la liste rouge – Que faire si vous avez prévu de vous rendre en France?

Covid-19 – La fermeture des frontières menace Genève

https://www.tdg.ch/la-preuve-quen-plus-le-virus-rend-fou-449099939953

______________

Voir: Pr. Luc Montagnier : < On est dans un monde de fous, un monde de fous ! >

https://www.youtube.com/watch?v=c5gI2Ywex-w&feature=youtu.be

Une baisse de l’or en dessous de 1.923 USD/oz le ferait baisser beaucoup plus:

Gold Correction May Not Be Over Yet:

https://www.investing.com/analysis/whats-next-for-gold-with-the-feds-new-inflation-drive-200535580

Gold dips more than 1% after Powell’s speech

https://www.gold-eagle.com/article/gold-price-exclusive-update-95

Y-a-t-il une bulle de l’or?

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-08-26/gold-is-bigger-bubble-than-tech-says-63-billion-asset-manager?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

A lire: très bonne analyse de notre ami Christian Saint-Étienne sur la guerre inévitable qui vient entre la Chine et les USA, quel que sera le prochain président US:

À la tête des deux plus grandes puissances mondiales s’affrontent des dirigeants dont les dérives ne cessent de surprendre. Au milieu de cette surenchère, la communauté internationale ne semble pas prendre la mesure de la menace. D’un côté du globe, Trump passe des heures à zapper devant sa télévision ou à tweeter tandis que ses décisions portent atteinte au statut de puissance stabilisatrice des États-Unis. De l’autre, Xi Jinping modifie la Constitution chinoise afin de s’octroyer une présidence à vie, bétonne et militarise des îlots inhabités afin de s’en attribuer la souveraineté et détruit tous les contre-pouvoirs élaborés pour éviter la répétition du délire maoïste. Ces deux apprentis sorciers sont fascinés par leur toute-puissance et déterminés à s’imposer comme la première force économique et géostratégique. Duopole instable, ce couple infernal est entré dans une escalade de déclarations et d’actions susceptible de nous conduire dans un conflit de haute intensité qui déstabilise déjà les relations internationales, de manière inédite depuis la guerre froide. L’Histoire nous oblige à analyser ce nouveau déséquilibre avec lucidité : nous nous acheminons vers un nouveau conflit mondial, et l’Europe, masse inorganisée et affaiblie, en est l’impuissante spectatrice.

La Chine prépare la guerre:

https://www.atlantico.fr/decryptage/3588848/et-la-chine-devoila-son-ambition-de-dominer-le-monde–cette-guerre-froide-de-civilisations-qui-pourrait-bien-nous-attendre-coronavirus-covid-19-xi-jinping-emmanuel-lincot-barthelemy-courmont-edouard-husson-

https://www.ft.com/content/a2dcb714-9c86-44e8-b1f1-dc4e5b5a8cd8?sharetype=blocked

https://www.capital.fr/entreprises-marches/apple-peut-etre-boycotte-en-chine-en-cas-dinterdiction-de-wechat-aux-etats-unis-1378969

https://www.newsmax.com/finance/streettalk/markzuckerberg-tiktok-trump/2020/08/24/id/983593/

Le virage totalitaire et génocidaire de la politique d’assimilation du Parti communiste chinois:

https://www.letemps.ch/monde/on-ecarter-jambes-on-introduit-un-sterilet

Everything going according to plan in China

A lire aussi pour comprendre le “nouveau monde” horrible dans lequel nous vivons et pourquoi il faut en sortir:

Ce livre se lit d’une traite, à bride abattue.
 
Il porte la rage des « Gaulois réfractaires » et la met en récit pour la rendre intelligible à ceux qui la ressentent.
 
C’est la chronique glaçante d’une histoire terrifiante : on y découvre le chemin des aveuglements qui a conduit à cette débâcle, l’engrenage des mensonges, la révélation hallucinante des alertes des militaires, les ignorances savantes du biopouvoir liberticide ; sans oublier un morceau d’anthologie : la rencontre du Puy du Fou, quand Emmanuel Macron s’enivrait encore de l’Ancien Monde.
 
La plume de Philippe de Villiers est inspirée. On se laisse emporter par l’expression aboutie, dense, littéraire et cinglante de la colère qui gronde partout aujourd’hui contre le Nouveau Monde, mort du coronavirus.

Comme attendu dans notre commentaire du 8 août, l’or, l’argent-métal et les actions des sociétés minières ont nettement corrigé à la baisse (ce qui n’est probablement pas fini) pendant que les taux d’intérêt US et le dollar US sont temporairement remontés; mais les indices boursiers US et européens n’ont pas encore corrigé, alors que tout indique qu’ils devraient le faire aussi, en particulier leur saisonnalité en période de Cycle d’élection présidentielle US. Tous ces mouvements, même forts, ne sont probablement que temporaires et la plupart des actifs financiers ne devaient se retourner vraiment tous ensemble qu’à partir de début/mi septembre. Nous restons actuellement essentiellement neutre sur les actifs financiers, avec l’idée de ne les acheter à nouveau que plus bas dans l’optique de leur ultime reprise de fin août et de se dégager ensuite dès début/mi septembre.

Comme attendu dans notre commentaire du 8 août, l’or, l’argent-métal et les actions des sociétés minières ont nettement corrigé à la baisse (ce qui n’est probablement pas fini) pendant que les taux d’intérêt US et le dollar US sont temporairement remontés; mais les indices boursiers US et européens n’ont pas encore corrigé, alors que tout indique qu’ils devraient le faire aussi, en particulier leur saisonnalité en période de Cycle d’élection présidentielle US. Tous ces mouvements, même forts, ne sont probablement que temporaires et la plupart des actifs financiers ne devaient se retourner vraiment tous ensemble qu’à partir de début/mi septembre. Nous restons actuellement essentiellement neutre sur les actifs financiers, avec l’idée de ne les acheter à nouveau que plus bas dans l’optique de leur ultime reprise de fin août et de se dégager ensuite dès début/mi septembre.

Comme le montre le graphique ci-dessous de Tom McClellan, les indices boursiers et donc européens, fortement corrélés actuellement, devraient après leur pic du 11 août corriger à la baisse puis remonter vers le 1er/3 septembre et chuter ensuite fortement jusqu’à la fin septembre:

Le pic du 11 août a bien eu lieu sur le S&P500, mais il a poursuivi son évolution latérale sans baisser vraiment pour le moment:

Le ratio put/call sur les indices boursiers US, à un niveau extrême qui a historiquement déclenché un mouvement de correction, n’incite pas à les acheter à ce jour:

D’autant que la capitalisation mondiale des marchés d’actions a dépassé la valeur de l’ensemble des économies, ce qui, chaque fois qu’un niveau extrême de ce type est intervenu, les a fait chuter:

https://confoundedinterest.net/2020/08/10/market-value-of-worlds-equities-above-dollar-value-of-global-economy-when-central-bank-qe-velocity-approaches-zero/

Et que les taux d’intérêt longs US remontent, d’où la baisse des obligations, généralement suivie de peu de celle des actions parce que cette remontée pourrait aggraver la situation économique:

https://fr.investing.com/analysis/techniquement-ca-devrait-descendre–analyse-des-marches-du-05072020-200434184

D’où les mises en garde de Warren Buffet, de Georges Soros et de Jeffrey Gundlach qui ont réduit au maximum leurs positions dans la crainte d’un krach boursier en septembre:

https://www.marketwatch.com/story/warren-buffett-said-this-metric-signaled-the-2001-crash-now-its-sounding-the-alarm-on-stocks-around-the-world-2020-08-12?mod=home-page

https://www.marketwatch.com/story/george-soros-bashes-president-trump-explains-why-he-no-longer-participates-in-this-market-bubble-2020-08-12?mod=home-page

.

https://www.marketwatch.com/story/bond-king-warns-of-a-return-to-march-lows-in-the-stock-market-says-smart-money-is-on-trump-to-win-in-november-2020-08-12?mod=newsviewer_click_seemore

Cette hausse des taux longs s’explique par l’énormité des émissions de Treasury Bonds et Bills par l’État US qui ont du mal à être absorbées, d’autant que la Fed continue de diminuer ses achats, estimant sans doute que la liquidité sur les marchés financiers est suffisante, qu’il est actuellement contre-productif de pousser les indices boursiers plus haut et qu’il est préférable de garder ses munitions pour la période immédiatement pré et post-électorale US très incertaine quant à savoir qui de Trump ou de Biden sera élu et qui détiendra la majorité au Sénat US.

D’ailleurs, la Fed peut déclarer “mission accomplie” étant donné qu’elle a (artificiellement via le plus grand Quantitative Easing jamais mis en place dans l’histoire et la fixation de taux courts voisins de zéro) ramené les principaux indices boursiers US plus ou moins sur leur niveau de début d’année pré-krach Covid, ce qui est surréaliste compte tenu de la récession US, sauf que ces indices ne sont plus composés en majorité que d’actions de société zombies, que le bilan de la Fed est stratosphérique (ce qui commence à faire baisser le dollar US) et qu’il y a aux USA des millions de chômeurs en situation ultra précaire, sans que l’on puisse entrevoir le nouveau catalyseur qui fera repartir l’économie US (ou mondiale) actuellement en récession.

A court terme, démocrates et républicains sont toujours en désaccord et incapables d’adopter un nouveau plan de relance et de soutien desdits chômeurs.

Situation au 13 août 2020

La reprise des taux est négative pour le Nasdaq, et les actions des sociétés minières -indice GDX- (sur lesquelles nous restons short via l’achat du DUST), mais aussi pour l’or et l’argent (sur lesquels nous sommes arbitrés presque sans plus de position):

Très important, à lire: Real Rates Reversal Hitting Big Trades Including Gold and Nasdaq

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-08-07/real-rates-reversal-hitting-big-trades-including-gold-and-nasdaq?srnd=premium-

La baisse de l’indice de confiance des consommateurs US a tendance à faire baisser en parallèle le Dow Jones des Industrielles et l’or ensemble (situation au 13 août 2020), ce qui signifie que c’est la baisse du dollar US (ou son anticipation) et la perte de confiance des consommateurs qui font monter l’or:

https://www.marketwatch.com/story/consumer-sentiment-remains-down-in-the-dumps-in-august-and-pessimism-reigns-2020-08-14?mod=newsviewer_click

Les graphiques de Clive Maund:

Bonne prévision de Clive Maund du 31 juillet 2020: les actions des sociétés minières ne sont montées que parce les investisseurs pensaient que la hausse des métaux leur serait profitable alors qu’en réalité leur production a chuté du fait de la fermeture de beaucoup de leurs sites d’exploitation en Amérique du Sud et du Nord et en Afrique, dont les travailleurs sont affectées par le Covid, et elles sont presque toutes en faillite virtuelle, d’autant que leurs moyens de transport maritime ou aérien de leurs productions résiduelles sont compliqués à l’extrême:

Va-t-il avoir encore raison? Ses graphiques du 7 août 2020:

https://www.gold-eagle.com/article/gold%E2%80%99s-massive-plunge-%E2%80%93-close-not-yet-here

L’or à 1.700 USD/oz en septembre et le GDX entre 27 et 31:

https://www.gold-eagle.com/article/gold-price-forecast-gold-targets-1700-september

Quant à la relation américano-chinoise, elle est de plus en tendue, ce qui ne constitue pas un environnement favorable pour les indices boursiers:

https://www.letemps.ch/economie/etatsunis-multiplient-fronts-contre-chine?utm_source=Newsletters&utm_campaign=0fbe464ffc-newsletter_eco&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-0fbe464ffc-110148197

Le “trade deal” de Trump avec la Chine est un échec complet:

Lire:

3 charts show China is far from meeting ‘phase one’ trade commitment to the U.S.

_____

https://www.reuters.com/article/us-usa-china-audits/trump-advisers-urge-delisting-of-u-s-listed-chinese-firms-that-fail-to-meet-audit-standards-idUSKCN25235B

Le Nasdaq (en particulier Apple comme plusieurs autres) sont dans “l’œil du cyclone”:

https://www.newsmax.com/finance/companies/apple-china-market-trump/2020/08/13/id/981939/

https://www.marketwatch.com/articles/apple-iphone-china-wechat-ban-app-store-trump-51597075991?mod=mw_quote_news

Pour se protéger contre la baisse éventuelle du Nasdaq, acheter les SQQQ, qui ne valent presque rien et ne présentent pas de risque de perte notable compte tenu de leur faible prix, ainsi que nous l’avons fait le 13 août 2020 exactement sur le double top de l’indice Nasdaq (correspondant à un double bottom sur le SQQQ):

___

En Europe, les taux longs montent aussi, d’autant que le plan “de relance” (750 milliards d’euros?) adopté par les dirigeants nationaux européens prévu pour 2021 et ensuite devra faire l’objet d’emprunts par la Commission européenne qui pourraient mettre le feu au marché obligataire probablement incapable d’absorber de tels montants à des taux trop bas. Ce qui montre que, là aussi, les indices boursiers sont probablement à leur maximum ou pas loin.

https://www.marketwatch.com/story/european-stocks-tumble-on-sluggish-chinese-data-and-u-k-s-france-quarantine-move-11597397232?mod=mw_latestn

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-08-13/european-stocks-drop-as-trade-concerns-and-earnings-end-hot-run?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

Tout ce qui précède ne mentionne pas la pandémie, le virus chinois circulant encore un peu partout, qui n’est en aucune façon réglée (dont le potentiel de chaos économique et sécuritaire reste majeur) et que tous les vaccins du monde n’enrayeront probablement pas tant que la population ne sera pas mithridatisée, c’est-à-dire auto-immunisée en ayant attrapé le virus selon le modèle choisi par la Suède.

https://www.atlantico.fr/decryptage/3591703/coronavirus–l-automne-de-toutes-les-inconnues-covid-19-contaminations-masques-etat-gouvernement-citoyens-mesures-distanciation-sociale-gestes-barrieres-cluster-grippe-stephane-gayet

https://www.zerohedge.com/geopolitical/sweden-hit-rare-covid-triple-whammy-no-lockdowns-low-deaths-minimal-economic-damage

Prochain commentaire sur notre site le 29 août 2020 (sauf évènement exceptionnel d’ici là)

LES ACTIFS ONT BESOIN D’UNE SAINE RESPIRATION. Ceux des actifs financiers (à savoir: argent-métal, or, indices boursiers US) qui montent ensemble pour les mêmes raisons: baisse du dollar US, taux d’intérêt US à leurs plus bas historiques, politique ultra laxiste d’augmentation sans fin du bilan de la Fed, hausse exponentielle de l’endettement public, excès de liquidités, fuite hors de la monnaie-papier, craintes inflationnistes, etc., ayant progressé trop vite sont sur-achetés à court terme (le Nasdaq et les FAANGs surtout). Les indices boursiers US et les métaux précieux devraient corriger modérément cette semaine (du fait des incohérences croissantes dans la gestion de la pandémie par la plupart des États, de l’incapacité des gouvernements occidentaux et de Trump -dont les gesticulations préélectorales ne résolvent rien mais accroissent les incertitudes- à contenir les menaces chinoises, comme de la difficulté pour les démocrates et les républicains de s’entendre sur de nouvelles mesures de soutien en faveur des chômeurs et consommateurs US), avant de reprendre leur hausse saisonnière pour culminer fin août et entamer ensuite leur vrai retournement de tendance dès le début septembre. Nous avons donc sorti ou arbitré nos positions longues sur les indices boursiers US (sans aller short) et les deux métaux (or et argent), dans l’idée de les racheter plus bas. Quant aux indices boursiers européens, ils tiennent plus ou moins mais restent faibles, le plan “de relance” européen étant trop tardif et peu crédible et la hausse récente des monnaies européennes étant négative pour les entreprises exportatrices de l’UE. Nous avons en revanche vendu short les actions des sociétés minières qui ont amorcé une correction.

LES ACTIFS ONT BESOIN D’UNE SAINE RESPIRATION. Ceux des actifs financiers (à savoir: argent-métal, or, indices boursiers US) qui montent ensemble pour les mêmes raisons: baisse du dollar US, taux d’intérêt US à leurs plus bas historiques, politique ultra laxiste d’augmentation sans fin du bilan de la Fed, hausse exponentielle de l’endettement public, excès de liquidités, fuite hors de la monnaie-papier, craintes inflationnistes, etc., ayant progressé trop vite sont sur-achetés à court terme (le Nasdaq et les FAANGs surtout). Les indices boursiers US et les métaux précieux devraient corriger modérément cette semaine (du fait des incohérences croissantes dans la gestion de la pandémie par la plupart des États, de l’incapacité des gouvernements occidentaux et de Trump -dont les gesticulations préélectorales ne résolvent rien mais accroissent les incertitudes- à contenir les menaces chinoises, comme de la difficulté pour les démocrates et les républicains de s’entendre sur de nouvelles mesures de soutien en faveur des chômeurs et consommateurs US), avant de reprendre leur hausse saisonnière pour culminer fin août et entamer ensuite leur vrai retournement de tendance dès le début septembre. Nous avons donc sorti ou arbitré nos positions longues sur les indices boursiers US (sans aller short) et les deux métaux (or et argent), dans l’idée de les racheter plus bas. Quant aux indices boursiers européens, ils tiennent plus ou moins mais restent faibles, le plan “de relance” européen étant trop tardif et peu crédible et la hausse récente des monnaies européennes étant négative pour les entreprises exportatrices de l’UE. Nous avons en revanche vendu short les actions des sociétés minières qui ont amorcé une correction.

The Consequences Of ‘Worthless Cash’ – Evergreen Gavekal

Une création monétaire exponentielle créant un excès de liquidités ne trouvant pas à s’investir dans l’économie réelle qui reste sinistrée, voilà la raison principale de la hausse des actifs financiers, en particulier l’or et l’argent-métal:

La tension USA/Chine est encore montée d’un cran avec les mesures décidées par Trump contre les sociétés chinoises aux USA, la semaine qui vient pourrait être agitée avec la réunion d’évaluation de “l’accord” commercial USA/Chine qui n’est qu’une farce:

https://www.challenges.fr/monde/asie-pacifique/pekin-souhaite-que-trump-ne-soit-pas-reelu-selon-le-renseignement-americain_722315#xtor=CS3-89-[P%C3%A9kin%20souhaite%20que%20Trump%20ne%20soit%20pas%20r%C3%A9%C3%A9lu%2C%20selon%20le%20renseignement%20am%C3%A9ricain]

U.S. sanctions Hong Kong leader Carrie Lam

https://www.marketwatch.com/story/trump-administration-seeks-to-force-chinese-companies-listed-in-us-to-comply-with-accounting-rules-or-delist-2020-08-06?mod=newsviewer_click

https://www.marketwatch.com/story/trumps-order-against-wechat-owner-tencent-could-have-huge-implications-for-us-companies-2020-08-06?mod=newsviewer_click

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-08-07/chinese-hong-kong-stocks-drop-after-trump-moves-to-ban-tencent?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

https://www.marketwatch.com/story/trump-bans-transactions-with-chinese-owners-of-tiktok-wechat-2020-08-06?mod=newsviewer_click

La Chine n’a pas rempli ses engagements de la phase un de l’accord commercial avec les USA, Trump s’est fait “rouler dans la farine”:

https://www.zerohedge.com/markets/trade-deal-farce-summarized-these-charts

https://www.marketwatch.com/story/us-chinese-officials-to-meet-aug-15-to-assess-trade-deal-compliance-2020-08-04?mod=newsviewer_click

https://www.zerohedge.com/economics/uschina-phase-one-agreement-good-luck-compliance-review

Les actions des sociétés minières, sur-achetées, ont amorcé une correction, en même temps que le dollar US, sur-vendu, se redresse temporairement:

Résistance de Fibonacci à 61,8% atteinte mais pas franchie: correction à la baisse prévisible

https://www.bluewin.ch/fr/infos/economie/glencore-perte-de-2-6-milliards-de-dollars-423047.html

Le ratio or/argent s’est ajusté à la baisse trop vite:

Mais la saisonnalité haussière de l’argent-métal reste positive jusqu’à la mi-septembre. Ne pas le vendre short (idem pour l’or). Acheter à nouveau l’argent sur toute baisse significative:

Double bottom sur le dollar US et non franchissement de la ligne baissière de long terme sur l’euro/dollar US, en liaison avec la légère reprise des taux US à 10 ans:

.

https://www.zerohedge.com/markets/morgan-stanley-covers-dollar-short-goldman-gets-more-bearish

Une reprise des taux US à 10 ans serait négative pour les indices boursiers US:

Stocks slip as U.S.-China tensions and stimulus uncertainty offset strong jobs report

https://www.marketwatch.com/story/feds-mester-says-labor-market-is-even-weaker-than-data-suggests-2020-08-05?mod=newsviewer_click

https://www.marketwatch.com/articles/giant-pension-sold-apple-stock-intel-stock-bought-nvidia-abbvie-retirement-51596119315?mod=mw_more_headlines

https://www.cnbc.com/2020/08/05/bezos-sells-more-than-3-billion-in-amazon-shares.html

https://www.cnbc.com/2020/08/05/bank-of-america-downgrades-apple-citing-a-number-of-risks-including-valuation.html

D’où l’amorce de reprise du ratio put/call sur les indices boursiers US:

Très important, à lire: Real Rates Reversal Hitting Big Trades Including Gold and Nasdaq

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-08-07/real-rates-reversal-hitting-big-trades-including-gold-and-nasdaq?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

___________________

Europe:

https://fr.investing.com/news/forex-news/le-dollar-saffaiblit-ing-anticipe-une-hausse-de-leurusd-a-125-1968285

https://www.atlantico.fr/decryptage/3591584/l-euro-fort-bonne-ou-tres-mauvaise-nouvelle-pour-la-reprise–le-match-des-arguments-plan-de-relance-europe-union-europeenne-marches-financiers-dollar-secteurs-coronavirus-covid-19-jean-paul-betbeze-alexandre-delaigue

https://fr.investing.com/news/stock-market-news/bourse-leurope-mitigee-le-dax-surperforme-tandis-que-glencore-pese-sur-le-ftse-1968583

https://www.zerohedge.com/markets/european-funds-post-stunning-835-billion-trading-losses-first-half-2020

Les technos (grands gagnants de la pandémie) et le Nasdaq rebondissent depuis le 27 juillet, l’argent-métal monte en liaison avec la baisse du dollar US et la hausse de l’or (que l’argent sur-performe) pendant que les taux d’intérêt réels à moyen et long termes US, devenus négatifs par rapport à l’inflation, du fait de la politique ultra laxiste de la Fed, chutent sur leurs plus bas niveaux historiques. Ce qui laisse présager une nouvelle hausse des indices boursiers US (Nasdaq 100 QQQ et Russell 2000 -en retard- surtout), dans le cadre du scénario de Cycle présidentiel, et de l’argent-métal (encore sous-évalué par rapport à l’or) comme une érosion supplémentaire du dollar US pendant le mois d’août (objectif en 2020 vers 1,2450 euro/dollar mais bien pire si Joe Biden était élu en novembre contre Donald Trump et que les “Démocrates” contrôlaient le Sénat US). Nous assistons à une fuite évidente hors de la monnaie et du cash comme des actifs illiquides (investissements industriels et dans l’économie réelle) plombés par la crise sanitaire, qui illustre un risque de faillite du système (à bout de souffle) de papier-monnaie, émis sans limitation ni référence à un actif réel, par des banques centrales en situation de perte de contrôle du monstre qu’elle feignent d’administrer.

Les technos (grands gagnants de la pandémie) et le Nasdaq rebondissent depuis le 27 juillet, l’argent-métal monte en liaison avec la baisse du dollar US et la hausse de l’or (que l’argent sur-performe) pendant que les taux d’intérêt réels à moyen et long termes US, devenus négatifs par rapport à l’inflation, du fait de la politique ultra laxiste de la Fed, chutent sur leurs plus bas niveaux historiques. Ce qui laisse présager une nouvelle hausse des indices boursiers US (Nasdaq 100 QQQ et Russell 2000 -en retard- surtout), dans le cadre du scénario de Cycle présidentiel, et de l’argent-métal (encore sous-évalué par rapport à l’or) comme une érosion supplémentaire du dollar US pendant le mois d’août (objectif en 2020 vers 1,2450 euro/dollar mais bien pire si Joe Biden était élu en novembre contre Donald Trump et que les “Démocrates” contrôlaient le Sénat US). Nous assistons à une fuite évidente hors de la monnaie et du cash comme des actifs illiquides (investissements industriels et dans l’économie réelle) plombés par la crise sanitaire, qui illustre un risque de faillite du système (à bout de souffle) de papier-monnaie, émis sans limitation ni référence à un actif réel, par des banques centrales en situation de perte de contrôle du monstre qu’elle feignent d’administrer.

Lire ci-dessous notre interview dans Le Temps du 29 juillet 2020:

Scan0545

.

________________

Central Banks have become irrelevant:

https://themarket.ch/interview/russell-napier-central-banks-have-become-irrelevant-ld.2323?mktcid=smsh&mktcval=Twitter

TECH STOCKS REBOUND —
DOLLAR DROPS NEAR TWO-YEAR LOW AS PRECIOUS METALS SURGE —

 | 
REBOUND IN NASDAQ 100 STEADIES MARKET… Stocks are opening the week on a firmer note. A rebound in tech stocks is one of the reasons why. Last Thursday’s high-volume selloff in tech stocks caused some nervous profit-taking as the week ended. Chart 1 shows the Nasdaq 100 (QQQ) holding initial chart support near 252 and trying to regain its 20-day moving average today (green line). The five big tech stocks that dominate the QQQ (and the tech sector) are in the black today.
Last week’s heavier downside trading remains a concern, however; and it remains to be seen if today’s tech rebound has staying power. Other stock indexes also remain above support levels. The biggest story of the day, however, is the continuing drop in the U.S. Dollar and the resulting surge in precious metals.Chart 1DOLLAR INDEX NEARS TWO-YEAR LOW… The decline in the U.S. dollar is becoming a lot more serious. The weekly bars in Chart 2 show the U.S. Dollar Index (plotted through Friday) ending at the lowest level in nearly two years. In addition, its blue 10-week average has fallen below its red 40-week average (blue arrow) which is another bearish sign. Its weekly MACD lines in the upper box have fallen to the lowest level in two years. The USD is down again today against all major foreign currencies. Its monthly chart also looks toppy.DOLLAR DOUBLE TOP?…The monthly bars in Chart 3 show two prominent tops in the Dollar Index formed earlier this year and the end of 2016 (red circles). That raises the possibility of a bearish “double top” formation in the USD. In addition, the USD is nearing a test of a rising nine-year trendline drawn under its 2011-2018 lows. A significant drop below that rising trendline could signal the end of the decade long dollar uptrend. Its monthly MACD lines in the upper box have turned negative as well. That’s obviously bullish for foreign currencies which are rising against the greenback. But it’s also bullish for precious metals which are surging again today.GOLD HITS NEW RECORD... Gold is up 2% today and trading in record territory with even bigger gains in its miners. Silver and its miners are experiencing an even stronger day. Recent messages have pointed out that the cheaper gray metal is rising faster than the more expensive yellow metal.
Chart 2Chart 3

L’achat des obligations, qui ne rapportant plus rien font du sur-place, ne présente plus aucun intérêt:
La baisse du dollar US encouragée par la Fed pour soutenir Wall Street pourrait avoir des effets inflationnistes aux USA en faisant remonter les prix de l’alimentation, ce que la hausse de l’or anticipe:
Vers un scenario ultérieur de stagflation?
_______________
Situation sanitaire et politique US et géopolitique en général compliquée:
La loi bioéthique française de Macron est irresponsable:
Scénario de hausse des indices boursiers US en août jusqu’au 1er septembre (date probable de leur prochain retournement à la baisse) dans le cadre du Cycle présidentiel:
La plupart des indices US ont terminé la semaine sur leurs meilleurs niveaux:
A noter que la cassure à la hausse de l’indice Transportation renforce la perspective de hausse des indices boursiers US en août selon la théorie de Charles Dow, le fondateur du Dow Jones, qui stipule que dans un “bull market” il doit monter et ne pas rester à l’écart, et que l’indice Russell 2000, encore en retard, pourrait sur-performer:
Nous sommes donc long des deux ETF: TQQQ et UMW sans plus aucune position sur les actions individuelles (la gestion indicielle étant moins risquée):
___________________________
De leur côté, les indices boursiers européens baissent ou font du surplace, étant donné le manque de crédibilité du plan “de relance” européen et le risque que la Cour de Karlsruhe interdise à la Bundesbank de continuer de participer au Quantitative Easing de la BCE, mais aussi en raison de la hausse de leurs monnaies par rapport au dollar US qui réduira encore les profits déjà en forte baisse de leurs entreprises. Et qu’il n’y a que peu de technos dans les indices européens. Cependant, dans le sillage de la hausse des indices US, ils devraient se reprendre modérément en août.
Le Dax se trouve sur un bon support qui pourrait tenir, nous avons quelques options calls achetées sur cet indice qui hélas ne font rien:
____________
Voir: Plan de relance européen: l’arnaque Macron
____________
___________________________
L’argent (sur lequel il importe d’avoir une position beaucoup  plus grande que sur l’or) est encore sous-évalué par rapport à l’or. A noter que nos positions ne sont pas en physique mais “papier” via les ETFs et les contrats:
___________________________
Les objectifs de Rambus Chartology sur l’argent-métal et sur l’indice HUI des sociétés minières sont respectivement de 30,45 et de 227,18:
Pas encore d’objectif sur l’or dont la cassure du sommet précédent est intervenue:
Nous restons long AGQ surtout, UGL et NUGT.
Le graphique de l’or du 17 juillet de Clive Maund: