Les USA ont réussi à faire signer à une Chine...

Les USA ont réussi à faire signer à une Chine affaiblie politiquement et économiquement le...

Après qu’ils se soient beaucoup opposés,...

Après qu’ils se soient beaucoup opposés, il y a depuis le début de la crise (artificielle)...

Ayant sorti les 27 et 30 décembre à leurs plus...

Ayant sorti les 27 et 30 décembre à leurs plus hauts de l’année 2019 toutes nos positions...

Le fait que les cours des actifs boursiers et...

Le fait que les cours des actifs boursiers et financiers soient dans la situation actuelle fixés...

Nous sommes entrés à partir d’octobre...

Nous sommes entrés à partir d’octobre 2019 (avec le commencement -non prévisible- du QE4...

La détente intervenue cette semaine sur les...

La détente intervenue cette semaine sur les principaux sujets d’inquiétude pour les...

Dans un contexte mondial de taux...

Dans un contexte mondial de taux d’intérêt bas, zéro, voire négatifs qui, par...

L’actuelle monétisation par la Federal...

L’actuelle monétisation par la Federal Reserve de Powell (ayant changé de politique à 360...

Le principal moteur de la hausse des indices boursiers et des actions ce n’est pas les taux d’intérêt bas, ni une bonne croissance économique, ni même des entreprises réalisant des profits, mais c’est l’injection massive de liquidités par les banques centrales dans le système bancaire, laquelle inévitablement induit les banques privées et les investisseurs à les placer dans les actifs actions, comme on peut le constater depuis que la Federal Reserve US s’est jointe à la BCE et à d’autres banques centrales pour initier de nouveaux Quantitative Easings élargis; la hausse des indices boursiers et des actions US mais aussi européens a donc de beaux jours devant elle au moins jusqu’à la mi-février 2020.

Le principal moteur de la hausse des indices boursiers et des actions ce n’est pas les taux d’intérêt bas, ni une bonne croissance économique, ni même des entreprises réalisant des profits, mais c’est l’injection massive de liquidités par les banques centrales dans le système bancaire, laquelle inévitablement induit les banques privées et les investisseurs à les placer dans les actifs actions, comme on peut le constater depuis que la Federal Reserve US s’est jointe à la BCE et à d’autres banques centrales pour initier de nouveaux Quantitative Easings élargis; la hausse des indices boursiers et des actions US mais aussi européens a donc de beaux jours devant elle au moins jusqu’à la mi-février 2020.

La Fed continuera son injection au moins jusqu’en février 2020:

The Fed is looking at a ‘standing repo’ operation to handle funding issues

Plus la Fed injecte de liquidités via l’augmentation de son bilan, plus les indices boursiers US montent, la monétarisation croissante des économies, afin d’éviter leur ralentissement, par les banques centrales entrainant l’inflation des actifs boursiers:

Comme l’écrit la banque Goldman Sachs: “With S&P 500 earnings on track for roughly zero growth from this time last year, solid returns likely would not have been possible without central bank support.”

Goldman sees economy surprising in 2020 and these stocks will benefit the most

Les indices boursiers US, ayant tous cassé à la hausse leurs résistances. sont tous haussiers; nous restons donc surtout acheteur d’options calls sur le S&P500 échéance février 2020. Nous restons sans position ou arbitré sur l’or, l’argent-métal, les actions des sociétés minières et les obligations qui restent à éviter.

Market has more room to run if S&P 500 ends year up 25%, history shows

La plupart des banques centrales injectent des liquidités de telle sorte que la hausse des indices boursiers est globale aux USA et en Europe, comme dans plusieurs pays émergents au moins.

______________________

Important:

Voir: Le seul placement encore rentable par Patrick Artus de Natixis:

https://www.youtube.com/watch?v=796efCTe0SY

Voir: “Au niveau actuel, le CAC40 est anormalement bon marché !” Patrick Artus

https://www.youtube.com/watch?v=L9NSer4RCPI

Voir: L’antidote de Charles Gave pour protéger son épargne:

https://www.youtube.com/watch?v=ftR850PlcwU

______________________

Les indices boursiers et les actions US sont d’autant plus haussiers que la majorité des intervenants sont baissiers, via l’achat d’un nombre record d’options puts, ce qui devrait à un certain moment lorsqu’ils devront couvrir ces puts faire exploser à la hausse les prix des calls et des indices eux-mêmes:

Morgan Stanley qui était short actions US, contrairement à JPMorgan qui était et reste long, a déjà dû se résoudre à couvrir une grande partie de ses shorts:

https://www.zerohedge.com/markets/morgan-stanleys-michael-wilson-throws-towel-and-raises-his-sp-price-target

https://www.zerohedge.com/markets/morgan-stanley-capitulates-upgrades-global-stocks-neutral-no-longer-sees-recession-2020

https://www.marketwatch.com/story/the-record-stock-market-run-enters-a-new-phase-when-beaten-down-bears-turn-bullish-2019-11-18?mod=home-page

Le Nasdaq en particulier se trouve dans une situation graphique qui pourrait être explosive (parabolique) à la hausse s’il cassait plus nettement encore sa résistance pluriannuelle à la hausse:

C’est bien JPMorgan qui a fait capituler la Fed de Powell en lui faisant changer complétement sa politique de restrictive à expansionniste:

The Fed’s Repo Bailout and JPMorgan’s 38 Trading Floors

The Fed Has Created the Big Lie for Congress on its Repo Loans while the New York Fed Blocks Freedom of Information Requests

Il y a beaucoup trop d’acheteurs de puts qui ne croient pas à la hausse des actions:

.

La Banque nationale suisse, l’un des meilleurs gérant d’actifs au monde, est très engagée dans les actions US en particulier, ce qui est bon signe pour les haussiers comme nous:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-11-12/snb-s-u-s-equity-holdings-climb-to-a-record-94-billion?srnd=premium-europe

Quant à la question d’un éventuel accord commercial ou autre entre les USA et la Chine, si mal gérée par Trump et son administration, qui agite tant les commentateurs, elle n’a pas d’impact à court et moyen terme sur les actions US contrairement à ce que pensent certains intervenants sur ces marchés. Parce que les USA n’ont aucun besoin de la Chine et qu’elle ne peut pas faire grand chose contre eux et que les grandes entreprises US font comme les allemandes, elles sortent de ce pays dont la dictature en fait l’un des pires régimes du monde entier:

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2019-11-21/china-has-few-options-to-retaliate-against-u-s-over-hong-kong

https://moneymaven.io/mishtalk/economics/german-firms-abandon-china-us-firms-should-do-the-same-kDI4vOGB0U-78MI8gXlRbQ/

https://www.lefigaro.fr/international/pas-de-pitie-a-ordonne-xi-jinping-au-xinjiang-selon-le-new-york-times-20191118#xtor=AL-201

https://fr.yahoo.com/news/documents-r%C3%A9v%C3%A8lent-politique-dinternement-ou%C3%AFghours-140902563.html

UK blasts Chinese ‘torture’ of Hong Kong consulate worker

US Senate unanimously passes Hong Kong rights bill, sending legislation to House

Rien à changer dans notre dernier commentaire du 10 novembre: Les indices boursiers US, le S&P500 en particulier, et les indices boursiers européens à un moindre degré, sont entrés dans une phase de hausse durable et prolongée qui pourrait se poursuivre jusqu’en février 2020 et atteindre les 3.835 sur cet indice, pendant que les métaux précieux, les actions des sociétés minières et les obligations devraient poursuivre leur baisse.

Rien à changer dans notre dernier commentaire du 10 novembre: Les indices boursiers US, le S&P500 en particulier, et les indices boursiers européens à un moindre degré, sont entrés dans une phase de hausse durable et prolongée qui pourrait se poursuivre jusqu’en février 2020 et atteindre les 3.835 sur cet indice, pendant que les métaux précieux, les actions des sociétés minières et les obligations devraient poursuivre leur baisse.

Plus la Fed imprime des dollars US qu’elle injecte dans le système bancaire US pour éviter l’assèchement des liquidités et une nouvelle crise du taux Repo, plus le S&P500 monte:

Print, Print, Print! S&P 500 Index Correlated With Global Money Supply

Bank of America – ML et Rambus Chartology ont le même objectif:

Rally just getting started, stocks could gain more than 20% from here – analyst

Nous restons principalement acheteur d’options calls sur le S&P500 échéance février 2020.

Métaux et obligations sont baissiers:

Nous restons arbitrés ou sans position sur les métaux et les obligations.