Quand “les routes de la soie” se transforment en autoroutes du coronavirus chinois, les marchés boursiers, qui surestiment l’importance de la Chine dans l’économie mondiale et sa croissance réelle, deviennent fous, l’émotion prenant le pas sur la raison, ainsi qu’on a pu le constater le lundi 27 janvier 2020 et les jours suivants avec leur chute irrationnelle effaçant pour beaucoup d’entre-eux tous leurs gains de 2020. Pour le moment, nous ne changeons rien à notre stratégie d’achat modéré d’options calls juin 2020 sur le Nasdaq US (riche en actions technologiques monopolistiques US -FAANGs et autres- qui viennent de publier leurs meilleurs résultats historiques) surtout, dont le sommet final est loin d’avoir été atteint, et d’achat modéré de calls juillet 2020 sur le S&P500 accessoirement, leur puissant redémarrage à tous les deux devant se produire dès la mi-février au plus tard, avec d’ici là des mouvements plutôt erratiques. Nous sommes sortis de nos arbitrages des monnaies européennes contre le dollar US, qui  semble en mesure de corriger un peu à la baisse. Évidemment, tout achat de matière première, comme le pétrole ou le cuivre ou d’actions des sociétés de ces secteurs, est, à notre avis, à éviter dans le contexte actuel renforcé de déflation mondiale et de chute de la demande chinoise et émergente de ces produits, même si l’or et l’argent-métal (qui n’ont pas fait grand chose mais nous avons acheté un peu de ce dernier) pourraient remonter temporairement du fait de la psychose qui a saisi les investisseurs.

Quand “les routes de la soie” se transforment en autoroutes du coronavirus chinois, les marchés boursiers, qui surestiment l’importance de la Chine dans l’économie mondiale et sa croissance réelle, deviennent fous, l’émotion prenant le pas sur la raison, ainsi qu’on a pu le constater le lundi 27 janvier 2020 et les jours suivants avec leur chute irrationnelle effaçant pour beaucoup d’entre-eux tous leurs gains de 2020. Pour le moment, nous ne changeons rien à notre stratégie d’achat modéré d’options calls juin 2020 sur le Nasdaq US (riche en actions technologiques monopolistiques US -FAANGs et autres- qui viennent de publier leurs meilleurs résultats historiques) surtout, dont le sommet final est loin d’avoir été atteint, et d’achat modéré de calls juillet 2020 sur le S&P500 accessoirement, leur puissant redémarrage à tous les deux devant se produire dès la mi-février au plus tard, avec d’ici là des mouvements plutôt erratiques. Nous sommes sortis de nos arbitrages des monnaies européennes contre le dollar US, qui  semble en mesure de corriger un peu à la baisse. Évidemment, tout achat de matière première, comme le pétrole ou le cuivre ou d’actions des sociétés de ces secteurs, est, à notre avis, à éviter dans le contexte actuel renforcé de déflation mondiale et de chute de la demande chinoise et émergente de ces produits, même si l’or et l’argent-métal (qui n’ont pas fait grand chose mais nous avons acheté un peu de ce dernier) pourraient remonter temporairement du fait de la psychose qui a saisi les investisseurs.

L’argent pourrait remonter en direction des 19,75 USD si la crise sanitaire du coronavirus s’aggravait:

L’or et l’argent sont pour le moment neutres:

Selon les graphiques de Rambus Chartology, le “complexe métaux précieux” reste neutre à baissier:

Le point bas saisonnier des marchés boursiers US que nous attendions pour le 24 janvier s’est finalement produit le jour de bourse suivant le 27 janvier, en raison de l’hystérie déclenchée par le coronavirus chinois, puis ils sont repartis à la hausse le 30 janvier, date de la capitulation des investisseurs sur les bourses asiatiques et émergentes, pour finalement rechuter fortement le 31 janvier, en dépit des profits historiques enregistrés par les FAANGs, avec la décision de Trump de limiter voire d’interdire l’accès du territoire US à plusieurs catégories de personnes risquant d’être contaminées. Nous n’avons rien changé à nos positions haussières modérées sur le Nasdaq via l’achat de calls échéance juin 2020 principalement et d’achat de calls échéance juillet 2020 sur le S&P500 accessoirement, effectués tout récemment les 23, 24 et 30 janvier.

Les FAANG’s vivent déjà l’ère des robots, elles peuvent se passer de leurs employés chinois:

https://www.letemps.ch/economie/chez-amazon-800-000-employes-face-200-000-robots?utm_source=Newsletters&utm_campaign=1d4d1b0507-newsletter_eco&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-1d4d1b0507-110148197

Ce qui était attendu:

Le 30 janvier: reprise

Le 31 janvier: rechute

Vendredi, c’est Trump qui a paniqué les investisseurs:

Trump imposes travel restrictions, mandatory quarantines over coronavirus

https://www.marketwatch.com/story/stock-futures-point-lower-on-coronavirus-worries-weak-global-economic-data-2020-01-31?mod=home-page

Évidemment, ce sont les marchés d’actions chinois, asiatiques et émergents (sur lesquels nous n’avons pas de position) en baisse depuis deux semaines qui sont les pires:

__________________

L’analyste de BNP Paribas ne voit pas le Nasdaq ni le S&P500 baisser beaucoup plus tant que le support sur le S&P 500 à 3.216 tient:

Voir: IMPORTANT, LA PRESSION BAISSIÈRE S’INTENSIFIE – 100% Marchés Daily – 31 Janvier 2020 –

https://www.youtube.com/watch?v=IBKqyB5En7c

Voir ses autres commentaires récents, à noter qu’il utilise comme nous les graphiques saisonniers de Seasonax:

Voir: Les indices repartent à la baisse – 30 janvier 2020-

https://www.youtube.com/watch?v=zo3Trr3GFMU

Voir: rebond technique ou fin de la Baisse -28 janvier 2020-

https://www.youtube.com/watch?v=Q-_l3xNf2GI

____________________

La panique provoquée par le coronavirus chinois n’a pas lieu de se produire avec autant d’intensité dans la mesure où la simple grippe fait bien plus de victimes un peu partout sans que tout le monde s’affole.

https://www.challenges.fr/entreprise/sante-et-pharmacie/en-france-on-risque-davantage-de-mourir-de-la-grippe-saisonniere-que-du-coronavirus_696518#xtor=CS3-89-[%20%22En%20France%2C%20on%20risque%20plus%20de%20mourir%20de%20la%20grippe%20que%20du%20coronavirus%22]

La grippe a tué 13.000 personnes en France l’hiver dernier

https://www.ladepeche.fr/article/2017/12/14/2704649-grippe-saisonniere-jusqu-650-000-morts-an-monde.html

https://www.marketwatch.com/story/for-now-the-flu-is-a-bigger-risk-than-coronavirus-2020-01-30?mod=mw_latestnews

Et que les Chinois vivent traditionnellement dans des conditions très précaires de salubrité et d’hygiène, comme s’alimentent avec toutes sortes d’animaux malades (la récente épidémie porcine a nécessité l’abattage de millions de porcs, idem pour les volailles contaminées élevées en batteries provoquant des fièvres aviaires mortelles récurrentes). Ce qui est nouveau, actuellement, c’est que le pouvoir politique communiste monte toute cette histoire en épingles, vraisemblablement pour tenter de “redorer son blason” vis-à-vis de ses ressortissants et de l’étranger en montrant qu’il est efficace et qu’il se soucie du bien public (ce qui est faux dans les deux cas). Il y a de la manipulation derrière toute cette histoire. Sous une forme ou sous une autre, la Chine surendettée demandera quelques avantages en faisant état de cette situation sanitaire déplorable pour éviter de payer ses dettes, comme essayera de s’exonérer de ses obligations contractées dans le cadre de l’accord commercial tout juste signé avec les USA. Cette épidémie c’est un peu comme le réchauffement climatique, on part d’une situation réelle puis on en tire des conclusions erronées aux fins de tromper les opinions publiques et de soutenir des options idéologiques (la décroissance) ou des intérêts particuliers, faute d’avoir analysé correctement les causes effectives du phénomène.

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-01-30/china-virus-raises-questions-about-its-trade-deal-with-u-s?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

Europe : le règne des charlatans de l’écologisme

https://www.bluewin.ch/fr/infos/international/un-expert-sindigne-greta-thunberg-ridicule-350665.html

https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/greta-thunberg/greta-thunberg-protege-son-nom-et-depose-la-marque-fridays-for-future_3805403.html#xtor=AL-79-[article]-[connexe]

Selon de bons spécialistes, tant que le virus ne se propage pas vraiment en Inde et en Afrique, dans des pays à fortes populations dont les moyens sanitaires et médicaux sont quasi inexistants, mais reste dans des pays qui peuvent le contrôler, il faut garder son sang froid.

_________________________________

Une arme bactériologique?

Graves accusations: Il semblerait que le coronavirus chinois actuel ait été sciemment fabriqué… Reste à savoir par qui? Pourquoi?

https://sciencepost.fr/le-nouveau-coronavirus-chinois-a-t-il-ete-cree-par-lhomme/

https://www.zerohedge.com/geopolitical/coronavirus-contains-hiv-insertions-stoking-fears-over-artificially-created-bioweapon

Uncanny similarity of unique inserts in the 2019-nCoV spike protein to HIV-1 gp120 and Gag | bioRxiv:

https://www.biorxiv.org/content/10.1101/2020.01.30.927871v1

_________________________________

Tout cela étant une nouvelle illustration des dangers de la libre-circulation incontrôlée des populations, des migrations et des délocalisations massives; ce devrait être pour l’Europe et les USA l’occasion de revenir à des politiques nationales sur ces sujets et de se protéger des dangers que représente la Chine en interdisant Huawei, en rapatriant le plus possible leurs productions industrielles chez eux, le meilleur moyen d’être “écologique” étant de fabriquer chez soi au plus près de ses consommateurs.

Voir: Avant même le coronavirus, Chine, les incidents et signes de panne s’accumulent, Xerfi Canal

https://www.youtube.com/watch?v=ORkB1x0KKQE

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-01-29/surging-cost-of-food-lengthens-china-s-list-of-virus-worries?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

A ce propos, les Suisses vont avoir l’occasion de se prononcer sur ces sujets via l’initiative de l’UDC qu’il importe qu’ils adoptent s’ils veulent maintenir la souveraineté et la sécurité de la Suisse.

https://www.agefi.com/home/politique/detail/edition/online/article/les-delegues-de-ludc-soutiennent-linitiative-de-limitation-et-que-la-suisse-gere-de-maniere-autonome-limmigration-comme-elle-le-faisait-avant-la-libre-circulation-des-personnes-493660.html

Si l’on rajoute au problème du coronavirus chinois, le Brexit qui entre en vigueur avec des conséquences très négatives pour l’UE, et la procédure de tentative démocrate d’impeachment contre Trump, dont il faut espérer qu’il pourra se sortir sans trop de dommages, on comprend la nervosité générale des marchés financiers.

Le Royaume-Uni va bien, il s’est libéré du poids mort de L’UE:

https://www.letemps.ch/economie/brexit-royaumeuni-reste-startup-nation-leurope

https://www.marketwatch.com/story/uk-consumer-confidence-rises-ahead-of-brexit-day-2020-01-31?mod=newsviewer_click

https://www.challenges.fr/monde/europe/pourquoi-le-brexit-n-inquiete-plus-les-milieux-d-affaires_696544#xtor=CS3-89-[Pourquoi%20le%20Brexit%20n’inqui%C3%A8te%20plus%20les%20milieux%20d’affaires]

Trump semble pouvoir se sortir de son impeachment plus facilement qu’attendu:

https://www.marketwatch.com/story/senate-close-to-rejecting-trump-impeachment-trial-witnesses-as-murkowski-says-no-2020-01-31?mod=home-page

L’Union européenne, France, Italie et Allemagne surtout (alors que l’Espagne, le Portugal et la Grèce respirent), va de plus en plus mal et s’enferme dans une mauvaise stratégie, son modèle est épuisé:

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2020-01-30/why-the-eu-s-ballyhooed-industrial-strategy-might-be-a-disaster?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

https://www.latribune.fr/technos-medias/telecoms/huawei-et-5g-la-tardive-boite-a-outils-de-l-ue-838317.html#xtor=AL-13

__________

https://bfmbusiness.bfmtv.com/france/la-croissance-francaise-a-recule-au-4e-trimestre-une-premiere-depuis-2016-1849976.html

https://www.dreuz.info/2020/01/30/bruno-le-maire-le-running-gag-gouvernemental/

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-01-31/euro-area-sees-slowest-growth-since-2013-as-france-italy-shrink?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

https://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/le-brexit-c-est-un-trou-de-84-milliards-d-euros-sur-7-ans-a-combler-pour-les-europeens-1849407.html#xtor=AL-68

https://www.capital.fr/entreprises-marches/le-brexit-va-plomber-le-budget-de-lunion-europeenne-1360976

https://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/avec-le-brexit-un-manque-a-gagner-de-12-milliards-d-euros-pour-l-union-europeenne-838367.html#xtor=AL-13

https://www.marketwatch.com/story/european-stocks-head-for-worst-week-since-october-amid-coronavirus-and-growth-worries-2020-01-31?mod=mw_latestnews

____________

Mais, la Federal Reserve US étant contrainte de créer une masse de liquidités exponentielle pour éviter toute nouvelle crise du Repo interbancaire, l’alimentation monétaire des bourses (US principalement) devrait rester suffisante pour entretenir leur progression actuelle et future jusqu’en fin 2020, d’autant que les profits des entreprises volent, dans le cas des technologiques, de records en records sans pour le moment permettre à leurs actions de décoller vraiment puis de se maintenir à la hausse.

Il faut que la Fed baisse au plus vite son taux directeur à nouveau et accroisse son QE.

Markets are putting pressure on the Federal Reserve for at least one rate cut

Trump says the Fed should cut rates

Consumer sentiment ticks up as unemployment remains around 50-year lows

https://www.marketwatch.com/story/china-doesnt-pose-imminent-risk-to-us-economy-powell-says-2020-01-29?mod=home-page

https://www.newsmax.com/finance/streettalk/atlanta-fed-gdp-economic/2020/01/31/id/952200/

Wilbur Ross: Coronavirus could bring jobs, manufacturing back to the US

https://www.marketwatch.com/story/why-investors-should-buy-stock-market-dips-as-coronavirus-spreads-and-dump-equities-as-they-rebound-2020-01-30?mod=mw_latestnews

Ce que dit maintenant la saisonnalité c’est que, d’ici mi février, il peut (mais ce n’est pas certain du tout) y avoir une nouvelle attaque à la baisse (avec un nouvel accès de faiblesse des marchés d’actions US et européens vers le 8 ou 9 février), le dernier top de janvier étant difficile à franchir du premier coup. Puis de mi février à mi avril, en cette année 2020 d’élection présidentielle US, une forte accélération de la hausse des indices boursiers US (et, à un moindre degré, européens plus heurtés avec plusieurs “trous d’air” intermédiaires à venir quant à eux) devrait avoir lieu:

Objectif du Nasdaq Composite, selon la méthode de Fibonacci, pour courant 2020: 10.497

Indépendamment des actions US, le dollar US devrait monter puissamment en 2020, à partir de la mi février surtout, pendant que l’or baisserait, à partir de la mi févier aussi.

Rambus reste haussier sur le US Dollar qui a corrigé mais demeure fort:

https://www.letemps.ch/economie/bitcoin-contamine-coronavirus

Conclusion: ce n’est, en principe, qu’à partir de mi février que les actions US et le dollar US monteront vraiment et que l’or et les métaux précieux chuteront sensiblement. D’ici là rester le moins engagé possible en actions et obligations avec seulement quelques achats d’options calls sur les indices US et un peu d’argent-métal.

La correction saisonnière des indices boursiers, US et autres, a bien eu lieu cette semaine comme attendu par certains analystes et nous-mêmes. En raison des politiques de QE et d’injections massives de liquidités de la Fed surtout, comme de la BCE accessoirement, qui soutiennent les actifs boursiers, de l’éloignement du risque de récession mondiale du fait de la forte consommation US, de l’absence d’inflation et de taux d’intérêt qui restent très bas, pendant que les grandes sociétés technologiques monopolistiques US continuent d’enregistrer des profits importants, le Nasdaq qui tire les autres indices est probablement loin d’avoir atteint son sommet. Nous en avons donc profité pour reprendre des achats modérés d’options calls sur cet indice seulement; le coronavirus chinois pouvant créer des mouvements de cours irrationnels adverses et la Fed devant se prononcer sur sa politique monétaire la semaine prochaine, il convient de rester encore sous-engagé et réactif pendant cette période d’incertitude. Quant aux monnaies européennes, l’euro en tête, elles ont, comme attendu aussi, entamé leur décrochage contre le US dollar-roi. Nous avons donc arbitré nos avoirs en monnaies européennes contre le dollar US.

La correction saisonnière des indices boursiers, US et autres, a bien eu lieu cette semaine comme attendu par certains analystes et nous-mêmes. En raison des politiques de QE et d’injections massives de liquidités de la Fed surtout, comme de la BCE accessoirement, qui soutiennent les actifs boursiers, de l’éloignement du risque de récession mondiale du fait de la forte consommation US, de l’absence d’inflation et de taux d’intérêt qui restent très bas, pendant que les grandes sociétés technologiques monopolistiques US continuent d’enregistrer des profits importants, le Nasdaq qui tire les autres indices est probablement loin d’avoir atteint son sommet. Nous en avons donc profité pour reprendre des achats modérés d’options calls (échéance juin 2020) sur cet indice seulement; le coronavirus chinois pouvant créer des mouvements de cours irrationnels adverses et la Fed devant se prononcer sur sa politique monétaire la semaine prochaine, il convient de rester encore sous-engagé et réactif pendant cette période d’incertitude. Quant aux monnaies européennes, l’euro en tête, mais aussi le franc suisse, elles ont, comme attendu aussi, entamé leur décrochage contre le US dollar-roi. Nous avons donc arbitré nos avoirs en monnaies européennes contre le dollar US.

La Fed poursuit son QE et ses injections massives de liquidités via l’augmentation de son bilan, ce qui lui permet de baisser son taux Repo interbancaire:

https://www.zerohedge.com/markets/fed-stuck-qe-hell

https://www.zerohedge.com/markets/kudlow-feds-t-bill-purchases-are-basically-qe

https://www.cnbc.com/2020/01/21/guggenheim-scott-minerd-trump-not-the-fed-was-right-on-rates.html

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2020-01-23/trump-s-federal-reserve-nominees-will-mean-lower-interest-rates?sref=KYaM6IRe

La forte correction du Nasdaq (et des autres indices US) intervenue cette semaine devrait faire place à leur forte reprise dès la mi février au plus tard jusqu’à la mi avril:

Dow drops 300 points after a second US coronavirus case is confirmed

Le graphique prédictif du “McClellan Market Report” a correctement prévu leur point bas saisonnier du 24 janvier, sera-t-il aussi juste dans sa projection de leur reprise à partir de ce jour là?

Le Nasdaq Composite a fermé le 24 janvier son gap ouvert le 16 janvier et rebondi ensuite, ce qui est techniquement positif.

https://www.newsmax.com/finance/investinganalysis/tech-stocks-wall-street-prices/2020/01/24/id/951184/

https://www.marketwatch.com/story/apple-shares-are-bound-for-400-says-analyst-who-sparked-tesla-rally-this-week-2020-01-24?mod=home-page

Voir: La donnée que tout le monde rate et qui change tout… selon Patrick Artus

https://www.youtube.com/watch?v=fx2pQfpaen8

Comme le constate Jamie Dimon, le patron de la banque J.P.Morgan, la seule bulle qui existe d’est celle des obligations d’État:

Dimon says the only financial market bubble is in sovereign debt

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-01-14/jpmorgan-analysis-says-s-p-500-isn-t-in-a-bubble-till-3-700?srnd=markets-vp&sref=KYaM6IRe

https://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/pas-de-recession-americaine-en-2020-predit-le-meilleur-previsionniste-au-monde-1842699.html#xtor=AL-68

https://www.reuters.com/article/us-davos-meeting-trump-tax/trump-says-middle-class-tax-cut-to-be-announced-over-next-90-days-fox-business-idUSKBN1ZL18X

Idem pour le S&P500 qui n’est plus en hausse que de 2% depuis le 1er janvier 2020 mais en baisse de 1,03% depuis son plus haut récent de ce mois-ci:

Rambus Chartology maintient un objectif à relatif court terme de 30.493 pour le Dow Jones Industrial qui, comme les autres indices US, reste haussier pour 2020:

Trump says GDP would be closer to 4%, Dow would higher if it weren’t for the Fed

Historiquement, les épidémies n’ont pas provoqué de grands mouvements des marchés boursiers:

https://www.marketwatch.com/story/heres-how-the-stock-market-has-performed-during-past-viral-outbreaks-as-chinas-coronavirus-spreads-2020-01-22?mod=mw_latestnews

________________________

Les deux indices du dollar US (l’UUP et l’USD Index) ont cassé à la hausse:

L’euro/dollar US est clairement baissier d’autant que la réunion de la BCE présidée par Lagarde qui a déçu s’est soldée par son annonce de la mise en “pilotage automatique” de la BCE sur la base des mesures déjà décidées par Draghi pendant une assez longue période de “revue stratégique*” de ses moyens et de ses objectifs, dont on redoute qu’elle s’engage dans le financement de la transition climatique et de la décarbonation européenne, ce qui n’est pas son rôle:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-01-23/lagarde-sets-ecb-on-policy-autopilot-while-it-stops-to-think?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

Voir: l’EUR/USD en forte baisse, 23 janvier 2020, BNP Paribas 100% marchés

https://www.youtube.com/watch?v=RQUw1wR2kDQ

Voir: Q4 Outlook: Ongoing dollar strengh – Kay Van Petersen, Saxo Bank

https://www.youtube.com/watch?v=cjxTbaqx5yI

https://fr.sputniknews.com/interviews/202001161042916012-les-europeens-dommage-collateral-de-laccord-commercial-usa-chine/

The EU, main loser of the China-US agreement

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-01-21/eu-seen-losing-11-billion-in-china-exports-after-phase-one-deal?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

https://www.bluewin.ch/fr/infos/international/davos-donald-trump-remet-la-pression-sur-lunion-europeenne-349020.html

https://www.capital.fr/entreprises-marches/brexit-le-parlement-du-royaume-uni-approuve-enfin-laccord-1360382

Italy Slouches Towards New Elections

Italy Prepares Itself for Prime Minister Matteo Salvini

Le dollar US est également haussier contre le franc suisse:

Les graphiques à moyen/long termes de Rambus Chartology:

Le Forum de Davos a été l’occasion pour les dirigeants internationaux de rivaliser de surenchères sur les questions climatiques, suite à l’hystérisation entretenue par Greta, sans qu’il en sorte quoi que ce soit de tangible. Alors que le vrai sujet à traiter c’est l’amélioration de l’environnement via la suppression des organismes génétiquement modifiés, la bonne alimentation des animaux et des humains, l’amélioration de la situation sanitaire et l’élimination des déchets (en particulier des plastiques). Trump, de son côté, a fait un succès à Davos.

______________

https://www.valeursactuelles.com/monde/limposture-greta-thunberg-ou-lecologisme-apocalyptique-et-anti-national-111246

____________________

https://www.newsmax.com/finance/streettalk/kudlow-trump-davos-economy/2020/01/24/id/951225/

https://www.marketwatch.com/story/heres-the-dirty-little-secret-the-superrich-of-davos-are-keeping-to-themselves-2020-01-22?mod=home-page

https://www.marketwatch.com/story/siemens-chief-joins-trump-in-dismissing-environmental-activism-2020-01-23?mod=newsviewer_click

https://www.lejdd.fr/International/pourquoi-un-deuxieme-mandat-de-trump-est-tout-sauf-impossible-3944933

La crise sanitaire chinoise:

China Suddenly Increases Death Toll By Over 60% As Virus Jumps To Europe:

https://www.zerohedge.com/geopolitical/please-help-us-supply-shortages-rock-wuhan-outbreak-overwhelms-chinese-healthcare

https://www.marketwatch.com/story/what-the-2003-sars-epidemic-tells-us-about-the-potential-impact-of-chinas-coronavirus-on-oil-and-metals-2020-01-22

Les prix du pétrole et de la plupart des matières premières chutent du fait de la crise sanitaire chinoise et de ses possibles répercussions sur des marchés déjà en fort excédent de production par rapport à la demande:

Voir: un choc pétrolier à l’envers, par Patrick Artus

https://www.youtube.com/watch?v=HpA0aujj7Fc

Les USA ont réussi à faire signer à une Chine affaiblie politiquement et économiquement le meilleur accord commercial possible qui est tout bénéfice pour les deux parties sans qu’il sacrifie la souveraineté et les intérêts US, ce qui était à craindre en raison de l’ardeur électorale de Trump qui semblait vouloir cet accord à tout prix. Cela rajoute au caractère haussier des indices boursiers US, lesquels devraient quand même corriger d’ici fin janvier conformément à leur saisonnalité pour remonter fortement ensuite dès la mi février jusqu’en avril. Les pays européens devraient en prendre de la graine, au lieu de s’abandonner à des accords déséquilibrés de libre-échange et autres capitulations politiques, climatiques, identitaires, civilisationnelles, migratoires, qui aggravent leurs situations déjà fortement détériorées. Nous pensons que 2020 pourrait être l’année d’une sorte d’implosion de l’euro, tout au moins de sa forte chute, dont les défauts structurels n’ont pas été corrigés, les marchés voulant tester Lagarde, en particulier compte tenu du nouveau fardeau horriblement coûteux du financement de la décarbonation de l’UE que Merkel et la Commission Von der Leyen vont mettre sur le dos de la BCE, qui n’a pas les moyens de la financer, et, accessoirement, sur ceux des États-Membres, ce que plusieurs refuseront, alors que ni les USA, ni la Chine, ni aucun autre grand ensemble ne se lanceront dans cette aventure ruineuse et inutile.

Les USA ont réussi à faire signer à une Chine affaiblie politiquement et économiquement le meilleur accord commercial possible qui est tout bénéfice pour les deux parties sans qu’il sacrifie la souveraineté et les intérêts US, ce qui était à craindre en raison de l’ardeur électorale de Trump qui semblait vouloir cet accord à tout prix. Cela rajoute au caractère haussier des indices boursiers US, lesquels devraient quand même corriger d’ici fin janvier conformément à leur saisonnalité pour remonter fortement ensuite dès la mi février jusqu’en avril. Les pays européens devraient en prendre de la graine, au lieu de s’abandonner à des accords déséquilibrés de libre-échange et autres capitulations politiques, climatiques, identitaires, civilisationnelles, migratoires, qui aggravent leurs situations déjà fortement détériorées. Nous pensons que 2020 pourrait être l’année d’une sorte d’implosion de l’euro, tout au moins de sa forte chute, dont les défauts structurels n’ont pas été corrigés, les marchés voulant tester Lagarde, en particulier compte tenu du nouveau fardeau horriblement coûteux du financement de la décarbonation de l’UE que Merkel et la Commission Von der Leyen vont mettre sur le dos de la BCE, qui n’a pas les moyens de la financer, et, accessoirement, sur ceux des États-Membres, ce que plusieurs refuseront, alors que ni les USA, ni la Chine, ni aucun autre grand ensemble ne se lanceront dans cette aventure ruineuse et inutile.

La Chine affaiblie…

https://www.reuters.com/article/us-china-economy/china-set-to-post-weakest-growth-in-29-years-as-trade-war-bites-investment-sputters-idUSKBN1ZF2YR

Taïwan : Tsai Ing-wen réélue sur fond de tensions avec Pékin

In Blow to Beijing, Taiwan Re-elects Tsai Ing-wen as President

https://fr.yahoo.com/news/chine-droits-homme-menaces-172029225.html

L’Union européenne, le mauvais plan climatique,  The European Green Deal Is Every Bit as Bad as Expected:

https://mises.org/wire/european-green-deal-every-bit-bad-expected

https://www.boursorama.com/actualite-economique/actualites/weidmann-oppose-a-des-objectifs-climatiques-pour-la-bce-5f4614afb16d46b9f81e52b1d9376070

Important:

Voir: Pourquoi décarboner l’Europe en 10 ans sera forcément violent pour nos modes de vie… par Patrick Artus

https://www.youtube.com/watch?v=RSRzS694tdI

Voir: Bruno Durieux, “L’écologisme est une idéologie qui s’oppose à l’économie du monde”

https://www.youtube.com/watch?v=8PQhX8_CgXw

“Si l’écologie est une science rigoureuse, l’écologisme est son contraire. C’est une idéologie de combat dressée contre l’économie de marché. Elle émerge au cours des années 1970, dans la mouvance de la gauche américaine. Les «nouvelles droites» s’y retrouvent également. Les milieux populaires la rejettent. Son hégémonie médiatique est écrasante. Pourtant, aucune de ses prophéties catastrophistes ne s’est concrétisée. Au lieu des désastres annoncés et ressassés – famines, épuisement des ressources naturelles, disparition de la biodiversité, pénurie d’eau, etc. – l’humanité enregistre des progrès spectaculaires (même s’il reste encore beaucoup à faire).
Malgré les cinglants démentis que les faits leur opposent, les écologistes poursuivent inlassablement leur pastorale de la peur et multiplient les victoires politiques. Ces trophées sont, en dépit des apparences, autant de périls pour la planète.
Hyper-malthusianisme contemporain, l’écologisme ne voit d’autre solution pour «sauver» la planète que d’imposer la «décroissance productive» et «la frugalité heureuse». Il récuse la croissance économique quand tout démontre qu’elle est la seule voie de salut. Les immenses réserves d’intelligence qui permettraient l’épanouissement de dix milliards d’individus risquent d’être pétrifiées. Est-ce vraiment le retour à l’Âge d’or qui nous est promis?”

Pour tenter de prévoir le futur, il faut regarder dans le rétroviseur en considérant la saisonnalité des prix des actifs. Certes, il y a l’action inattendue de la Fed de création monétaire massive sans précédent dans le cadre du Repo, le joker imprévisible qui a tout modifié sur les marchés boursiers depuis quelques mois, mais elle ne peut pas supprimer pour toujours les évolutions historiques de prix sur longues périodes.

Baisse temporaire prochaine des indices boursiers US:

Le dollar US devrait, par ailleurs, fortement monter en 2020, plus ou moins en tandem avec les actions US devenues le seul investissement rentable:

https://www.reuters.com/article/us-global-forex/dollar-gains-on-u-s-economic-optimism-idUSKBN1ZG045

Objectif possible de chute de l’euro/dollar US en 2020 vers 0,9750 / 1,00:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-01-15/euro-volatility-hits-record-low-in-defiance-of-market-theory?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-01-13/switzerland-back-on-u-s-fx-watchlist-franc-holds-near-highs?sref=KYaM6IRe

Double top baissier sur les actions des sociétés minières et correction sur l’or et l’argent-métal (rien à faire):

Gold Miners Double Topping Similar To 2013? Important Resistance Test In Play!

 

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-01-14/gold-takes-hit-after-hit-as-case-for-havens-receives-a-beating?srnd=markets-vp&sref=KYaM6IRe

La bonne stratégie consiste, selon nous, à beaucoup alléger les positions longues sur les actions et les indices boursiers, US et autres, ainsi que nous l’avons fait cette semaine, mais sans jamais les shorter en 2020, puis de les reprendre à la hausse fin janvier / début février, tout en protégeant les avoirs en euros et autres monnaies contre le dollar US.

Probable point bas d’une correction sur le S&P500 et autres indices boursiers US, dont le ratio put/call est très survendu, vers le 24 janvier selon McClellan:

Voir: OPTIMISME EXCESSIF A COURT TERME SUR LES INDICES US – 100% Marchés Daily, BNP Paribas- 15 Janvier 2020

https://www.youtube.com/watch?v=qlNn-dCLTO4

L’administration Trump va encore réduire les impôts aux USA, ce qui renforcera la consommation:

Kudlow says ‘tax cuts 2.0’ will be unveiled later this year during Trump presidential campaign

https://www.newsmax.com/finance/streettalk/barrons-recession-economy-investors/2020/01/12/id/949453/

https://www.newsmax.com/finance/investinganalysis/jpmorgan-analysis-s-p-500-bubble/2020/01/14/id/949652/

Voir: L’Europe, vraiment une très mauvaise idée, par Jacques Lemoisson

https://www.youtube.com/watch?v=jpnasKoxciA

A noter que la totalité de la capitalisation boursière de l’Allemagne (la principale de l’UE) ne correspond plus qu’à celle de deux actions US (Apple + Microsoft) pour montrer que les USA ne jouent plus dans la même cour que les autres pays totalement distanciés.

https://www.lecho.be/economie-politique/international/economie/nous-aurons-une-nouvelle-crise-de-l-euro-et-une-crise-bancaire-en-2020/10172012.html

https://www.express.co.uk/news/world/1105322/EU-news-European-Union-collapse-Brexit-euro-Eurozone-Italy-recession-latest

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-01-09/barnier-says-post-brexit-deal-unlikely-to-be-concluded-in-2020?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

https://www.gatestoneinstitute.org/15270/europe-people-smuggling-gangs

France: enlisement

https://www.capital.fr/economie-politique/lutte-contre-la-corruption-la-france-peut-mieux-faire-1359235

https://www.challenges.fr/politique/pantouflages-pistons-recasages-cette-enquete-au-coeur-de-la-caste-politico-administrative_693834#xtor=CS3-89-[Pantouflages%2C%20pistons%2C%20recasages…%20Cette%20enqu%C3%AAte%20au%20coeur%20de%20la%20caste%20politico-administrative]

https://www.huffingtonpost.fr/entry/le-conseil-de-leurope-reclame-plus-de-transparence-entre-lexecutif-francais-et-les-lobbys_fr_5e166ea0c5b600960c5f79e2?xtor=AL-32280680?xtor=AL-32280680

Pourquoi Macron ne cédera pas:

https://threadreaderapp.com/thread/1216507375919738880.html

Sourd aux appels au secours du peuple, Macron soutient le régime et ses contrats

Charles Gave : “Le vrai problème de #Macron est qu’il est idiot”

RETRAITE : Les Français sont Ivres de Rage

Collusion entre la CFDT et l’exécutif, le sénateur LR Alain Houpert enfonce le clou | Valeurs actuelles

https://www.valeursactuelles.com/comment/771263

Allemagne: panne de croissance

https://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/faute-de-reformes-urgentes-volkswagen-subira-le-meme-sort-que-nokia-previent-son-pdg-1841929.html#xtor=AL-68

https://www.zerohedge.com/economics/german-car-production-crashes-23-year-low

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-01-15/german-economy-suffered-its-weakest-growth-in-six-years-in-2019?sref=KYaM6IRe

Voir: L’Europe, des divergences à la désintégration? par Olivier Passet

https://www.youtube.com/watch?v=NUCuUPUtcVQ

Voir: divergences européennes: c’est de pire en pire, par Olivier Passet

https://www.youtube.com/watch?v=qL85LfkV0og

___________

Voir: Les émergents: une menace pour 2020? par Patrick Artus

https://www.youtube.com/watch?v=vrYY_IFzq4c

___________

Une fois passé l’épisode grotesque de tentative d’impeachment de Trump dans le cadre de la chasse lancée contre lui par la sorcière Pelosi qui fera pschitt, Trump deviendra probablement invincible compte tenu de ses excellents résultats économiques et du caractère pathétique de ses lamentables adversaires démocrates de telle sorte qu’il devrait être réélu en novembre 2020, même si l’hostilité de l’ “État profond” continue à son égard.

Voir: Varney: Pelosi using impeachment to distract from Trump’s China trade win

https://www.youtube.com/watch?v=hC5w6pUZ5d8

https://www.zerohedge.com/political/obamas-national-security-advisor-admits-trump-absolutely-correct-kill-soleimani

Iran is closer ‘than ever before’ to regime collapse, says former Obama advisor

Ali Vaez: «L’union sacrée en Iran s’est évaporée»

La responsabilité de Téhéran

Merkel et Poutine soutiennent l’Iran contre les USA qui brandissent la menace commerciale:

https://www.euronews.com/2020/01/11/merkel-meeting-putin-amid-escalating-iran-us-tensions

https://www.cnbc.com/2020/01/13/jcpoa-europe-stands-by-iran-nuclear-deal.html

https://www.letemps.ch/monde/nucleaire-iranien-donald-trump-pression-europeens-menacant-taxer-leurs-voitures

Nous assistons à une sorte de triomphe de l’Amérique de Trump qui a bien fait de choisir une stratégie d’accords bilatéraux avec le Mexique, le Canada, puis la Chine, plutôt que de s’enfermer dans le multilatéralisme ainsi que continue de le faire l’Union européenne pour son plus grand malheur.

Trump Wins Round One of the U.S.-China Trade War

China trade agreement has new provisions to safeguard US tech secrets

Voir: Kudlow calls China trade deal “historic”: Nothing like this has been done before:

https://www.youtube.com/watch?v=CNG1FJue35A

L’UE s’est mise dans la tête de contester l’accord commercial USA/Chine, ce qui n’a aucune chance d’aboutir devant l’OMC mais risque de lui mettre à dos les deux premières puissances économiques mondiales… Pour le cas où il y aurait un rapprochement plus marqué entre Trump et Xi Jin Ping pour co-gérer les relations commerciales internationales à deux, l’Europe en serait la première perdante.

https://www.capital.fr/entreprises-marches/leurope-saisira-lomc-si-laccord-chine-etats-unis-est-contraire-a-ses-interets-1359976

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-01-16/europe-threatens-legal-challenge-to-u-s-china-trade-pact-at-wto?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

Mais la France panique déjà:

https://www.capital.fr/entreprises-marches/la-taxe-gafa-ne-vaut-pas-une-guerre-commerciale-avertit-bruno-le-maire-1359618

Après qu’ils se soient beaucoup opposés, il y a depuis le début de la crise (artificielle) du Repo de septembre/octobre 2019 une alliance objective entre le président Trump, n’agissant plus que pour être réélu président des USA en novembre 2020, qui considère que la hausse des indices boursiers US est le meilleur argument pour convaincre les électeurs du succès de sa politique économique, et la Federal Reserve de Powell, n’agissant plus que pour faire monter le plus possible lesdits indices d’actions US via une création inégalée de liquidités, qu’elle considère comme la condition nécessaire pour éviter tout choc financier pouvant causer un ralentissement économique aux USA. Dans de telles conditions, les actions et les indices boursiers (US surtout) sont à acheter systématiquement sur toute faiblesse saisonnière significative courant janvier que nous attendons (mais pas l’or, ni même l’argent-métal, ni les monnaies européennes, ni les obligations d’État, qui ont l’apparence de la sécurité mais sont bien plus spéculatifs que les actions) et le dollar US, qui reste la grande monnaie la mieux rémunérée, est à privilégier. On peut faire l’impasse sur une éventuelle crise politico-militaire globale en liaison avec les dérapages iraniens ou turcs qui, s’ils devaient s’aggraver, fragiliseraient un peu plus l’Union européenne pas les USA, sans parler des deux États voyous concernés eux-mêmes -l’Iran et la Turquie-, dirigés par des terroristes, déjà au bord du gouffre; les effets des tensions géopolitiques étant à l’évidence secondaires par rapport à ceux des politiques monétaires ultra accommodantes des banques centrales, comme on l’a vu cette semaine avec le fort retournement à la baisse du pétrole et des métaux dits précieux. D’où notre stratégie que nous détaillons dans ce commentaire.

Après qu’ils se soient beaucoup opposés, il y a depuis le début de la crise (artificielle) du Repo de septembre/octobre 2019 une alliance objective entre le président Trump, n’agissant plus que pour être réélu président des USA en novembre 2020, qui considère que la hausse des indices boursiers US est le meilleur argument pour convaincre les électeurs du succès de sa politique économique, et la Federal Reserve de Powell, n’agissant plus que pour faire monter le plus possible lesdits indices d’actions US via une création inégalée de liquidités, qu’elle considère comme la condition nécessaire pour éviter tout choc financier pouvant causer un ralentissement économique aux USA. Dans de telles conditions, les actions et les indices boursiers (US surtout) sont à acheter systématiquement sur toute faiblesse saisonnière significative courant janvier que nous attendons (mais pas l’or, ni même l’argent-métal, ni les monnaies européennes, ni les obligations d’État, qui ont l’apparence de la sécurité mais sont bien plus spéculatifs que les actions) et le dollar US aussi qui reste la grande monnaie la mieux rémunérée. On peut faire l’impasse sur une éventuelle crise politico-militaire globale en liaison avec les dérapages iraniens ou turcs qui, s’ils devaient s’aggraver, fragiliseraient un peu plus l’Union européenne pas les USA, sans parler des deux États voyous concernés eux-mêmes -l’Iran et la Turquie-, dirigés par des terroristes, déjà au bord du gouffre; les effets des tensions géopolitiques sur les marchés financiers étant à l’évidence secondaires par rapport à ceux des politiques monétaires ultra accommodantes des banques centrales, comme on l’a vu cette semaine avec le fort retournement à la baisse du pétrole et des métaux dits précieux. D’où notre stratégie que nous détaillons dans ce commentaire.

Nous sommes donc cette semaine sorti avec gains de nos positions longues sur l’argent-métal, avons conservé nos achats modérés d’actions chinoises via le YINN et pris temporairement les profits sur nos arbitrages des monnaies européennes contre le dollar US; nous nous sommes très modérément remis en position à la hausse sur les deux principaux indices US, le Nasdaq et le S&P500, eux-mêmes,  tout en gardant suffisamment de cash pour en acheter plus sous la forme d’options calls en cas de correction saisonnière (qui pour le moment n’arrive toujours pas mais qui reste hautement probable avant la fin janvier), et avons acheté quelques actions individuelles solides dont le risque de baisse est faible.

Le dollar US devrait s’apprécier en 2020:

Will US Dollar Reverse Higher Off Important Support Level?

La baisse du déficit commercial US est favorable au dollar US:

https://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/donald-trump-en-passe-de-gagner-son-pari-dans-le-commerce-1836625.html#xtor=AL-68

https://www.marketwatch.com/story/us-trade-deficit-sinks-82-to-3-year-low-in-november-amid-china-trade-war-2020-01-07?mod=mw_latestnews

https://www.marketwatch.com/story/feds-clarida-says-economy-in-good-place-does-see-inflation-rising-to-2-2020-01-09?mod=mw_quote_news

December jobs report is not as disappointing as it appears

Retournement à la baisse du “complexe” métaux précieux et actions des sociétés minières selon les graphiques de Rambus Chartology:

https://www.marketwatch.com/story/no-us-iran-tension-is-not-a-reason-to-invest-retirement-money-in-gold-heres-when-you-should-2020-01-08?mod=home-page

Voir: Charles Gave : Acheter de l’or est idiot ! Pourquoi investir dans l’or est une stupidité économique.

https://www.youtube.com/watch?v=i77H5iM-m1s

Voir: Même si les indices boursiers paraissent haut, gavez-vous d’actions ! Patrick Artus, Natixis

https://www.youtube.com/watch?v=ioZMWJL4Yks

Très forte résistance quasiment infranchissable à court et moyen terme (sauf blocage improbable du détroit d’Ormuz) sur le pétrole brut WTIC vers 66 USD le baril:

Voir: Chevron CEO Michael Wirth: It’s unlikely US-Iran tensions will increase oil prices

https://www.youtube.com/watch?v=r64XHsgJ2MI

Ceux qui ont souscrit à la privatisation d’Aramco ont fait une très mauvaise affaire mais pas l’Arabie saoudite qui s’en est débarrassé au plus haut:

https://www.zerohedge.com/markets/saudi-aramco-shares-hit-new-low-after-iranian-missile-attacks

Le S&P500 et les autres indices boursiers sont temporairement sur-achetés comme le montre leur ratio Put/Call beaucoup trop bas, mais ils ont encore une marge de hausse importante ultérieure cette année comme le montrent les graphiques Operating P/E Ratio et Shiller Cape Ratio après leur correction temporaire toujours programmée pour ce mois de janvier 2019:

https://www.zerohedge.com/markets/morgan-stanley-central-bank-liquidity-surge-could-push-sp-3500

Fed’s Balance Sheet Explodes by $413 Billion in 119 Days

Alors que sous la présidence démocrate Obama, dont Hillary Clinton était ministre, les USA ont fait la guerre (sans que le Congrès US la déclare) à la Libye et ont assassiné Ben Laden, ce dont les Occidentaux se sont alors félicités; Trump lui ne fait la guerre à personne (il veut au contraire rapatrier les forces US du Moyen-Orient au pays et les remplacer par des forces de l’ OTAN) mais il a assassiné Souleimani, un terroriste notoire comme Ben Laden, les démocrates US et les Occidentaux le critiquent. Comprenne qui pourra. Cela fait partie du complot contre Trump.

La liste terrifiante des activités terroristes et criminelles de Qassem Soleimani

L’élimination de Qassem Soleimani et ses conséquences

Obama a fait un usage régulier de l’assassinat de ses opposants par drones:

https://www.zerohedge.com/political/kassam-democrats-supported-obama-killing-americans-drones-take-issue-trump-killing

Voir: Tulsi Gabbard: “Everybody knows’Hillary Clinton is a “war-monger”:

https://www.youtube.com/watch?v=29-LniyAJnE

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-01-09/trump-s-iran-strike-delights-supporters-despite-2016-war-pledge?sref=KYaM6IRe

https://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/trump-a-de-solides-chances-d-etre-reelu-juge-cet-ex-ambassadeur-de-la-france-aux-etats-unis-1799546.html#xtor=AL-68

Trump contrôle la crise actuelle avec l’Iran via les bons offices suisses: “I’d Like To See Them Call Me”: How Trump Used An Encrypted Swiss Fax Machine To Defuse The Iran Crisis 

https://www.zerohedge.com/geopolitical/id-see-them-call-me-how-trump-used-encrypted-swiss-fax-machine-defuse-iran-crisis

Trump est-il un génie stratégique?

Le génie stratégique de Donald Trump

Tout le problème actuel iranien vient du désastreux traité de 2015, aux termes duquel ce pays est supposé renoncer à la construction de la bombe atomique alors qu’il poursuit cette construction en secret (traité que Trump a bien fait de dénoncer parce qu’il ne faut surtout pas prendre le risque que l’Iran dispose un jour de l’arme atomique), qu’Obama a scandaleusement payés les Ayatollahs pour cela et que les pays européens sont depuis des années les complices de l’Iran, le principal acteur et financier du terrorisme moyen-oriental qu’il faut mettre hors d’état de nuire. Comme il faut aussi mettre hors d’état de nuire la Turquie d’Erdogan qui massacre les Kurdes et maintenant va porter la guerre en Libye, toujours avec la complicité des pays européens qui n’auront qu’à s’en prendre à eux-mêmes quand ce conflit les atteindra comme les atteindrait au premier chef un dérapage supplémentaire de la crise Iran/Irak/Syrie.

En cas d’aggravation de la crise iranienne c’est l’Union européenne qui sera fragilisée pas les USA:

https://www.marketwatch.com/story/three-reasons-why-europe-is-unprepared-for-an-iran-related-economic-shock-2020-01-07?mod=mw_latestnews

L’échec de la politique extérieure de l’Union européenne:

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2020-01-06/the-european-union-s-foreign-policy-is-a-failure?sref=KYaM6IRe

Macron continue bêtement de soutenir l’Iran sans en obtenir la libération des otages français:

https://www.bfmtv.com/international/macron-exige-la-liberation-sans-delai-de-deux-chercheurs-francais-detenus-en-iran-1836789.html#xtor=AL-68

«L’inexplicable passivité française face au régime des ayatollahs»

______________

Le problème turc:

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2020-01-09/turkey-s-erdogan-is-taking-a-big-gamble-in-libya?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/libye/l-algerie-s-oppose-a-une-eventuelle-intervention-turque-en-libye_3769583.html#xtor=AL-79-[article]-[connexe]

_____________

https://www.statista.com/chart/18023/how-iran-is-bankrolling-regional-instability/

Comment l’Iran a dépensé les milliards d’Obama

L’Iran a finalement reconnu avoir abattu l’avion civil de ligne ukrainien après l’avoir nié, ce qui désamorce temporairement la crise USA/Iran mais ne la règle pas. L’Iran sera-t-il condamné par les tribunaux pour cela, ainsi qu’il devrait l’être? Sera-t-il exclu de l’ONU, ainsi qu’il devrait l’être?

https://www.huffingtonpost.fr/entry/iran-missile-crash-boeing-ukraine_fr_5e194a40c5b6640ec3d4841f

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-01-11/iran-says-it-accidentally-shot-down-ukraine-plane-isna?sref=KYaM6IRe

Si Israël et non l’Iran avait abattu le vol ukrainien, le mot « par erreur » ne ferait pas les gros titres:

Si Israël et non l’Iran avait abattu le vol ukrainien, le mot « par erreur » ne ferait pas les gros titres

L’Iran est une épouvantable dictature qu’il faut mettre au ban des nations:

https://www.lepoint.fr/monde/iran-sanglante-repression-a-huis-clos-19-11-2019-2348451_24.php#

http://www.rfi.fr/moyen-orient/20191224-iran-bilan-repression-attendrait-1-500-morts

Ayant sorti les 27 et 30 décembre à leurs plus hauts de l’année 2019 toutes nos positions longues sur les indices boursiers US, nous attendons leur saisonnalité baissière habituelle courant janvier 2020 pour les reprendre progressivement plus bas, conformément à notre stratégie exposée dans notre dernier commentaire du 28 décembre 2019. En 2020, étant donné la nouvelle politique monétaire de la Fed de Powell d’injections massives de liquidités supplémentaires dans le système bancaire US et de monétisation de la dette publique des USA, il ne faudra pas prendre de position short sur lesdits indices -dont les prix ne sont plus fonction que de la liquidité créée- mais acheter systématiquement leurs faiblesses significatives puis en sortir lorsque leurs accélérations haussières produiront de bons profits. Pour le moment, indépendamment de nos positions long/short sur plusieurs autres actifs, nous ne conservons que des achats modérés d’actions chinoises (via le YINN) et d’argent-métal (via l’AGQ). Nous avons, par ailleurs, dès le 2 janvier 2020 arbitré nos avoirs en euros et en francs suisses contre le dollar US, la saisonnalité baissière du billet vert qui se terminait fin décembre permettant de penser qu’il devrait remonter.

Ayant sorti les 27 et 30 décembre à leurs plus hauts de l’année 2019 toutes nos positions longues sur les indices boursiers US, nous attendons leur saisonnalité baissière habituelle courant janvier 2020 pour les reprendre progressivement plus bas, conformément à notre stratégie exposée dans notre dernier commentaire du 28 décembre 2019. En 2020, étant donné la nouvelle politique monétaire de la Fed de Powell d’injections massives de liquidités supplémentaires dans le système bancaire US et de monétisation de la dette publique des USA, il ne faudra pas prendre de position short sur lesdits indices -dont les prix ne sont plus fonction que de la liquidité créée- mais acheter systématiquement leurs faiblesses significatives puis en sortir lorsque leurs accélérations haussières produiront de bons profits. Pour le moment, indépendamment de nos positions long/short sur plusieurs autres actifs, nous ne conservons que des achats modérés d’actions chinoises (via le YINN) et d’argent-métal (via l’AGQ). Nous avons, par ailleurs, dès le 2 janvier 2020 arbitré nos avoirs en euros et en francs suisses contre le dollar US, la saisonnalité baissière du billet vert qui se terminait fin décembre permettant de penser qu’il devrait remonter.

A court terme les indices US sont toppish, mais restent haussiers: sortir les postions longues, ne pas shorter et attendre avant de se repositionner à la hausse:

Prochain plus bas probable des indices US vers le 24 janvier:

Les actions US sont “chères” mais elles ne sont pas encore à leurs niveaux de prix les plus élevés atteints en fin 1999 / début 2000:

Objectif ultérieur de hausse du S&P500 en 2020: 3.835 selon Rambus Chartology voire 4.000 selon Graham Summers, le support se situant vers 3.025.

GPCheaderrealone.png
December 31st, 2019

From the desk of Graham Summers


TEBupright.png
Four Reasons Why Stocks Will EXPLODE Higher in 2020

Happy New Year’s Eve!

As we wind down 2019, stocks are making a small pullback. Barring a complete meltdown today, stocks are about to finish 2019 with gains of over 28%.

GPC123119.png

That’s an incredible return for a single year. And 2020 is looking to be just as bullish.

Forget earnings, forget the economy, forget the trade deal, forget all of the stuff the media tells you to focus on. The markets carte about one thing and on thing only: LIQUIDITY.

And there is a TSUNAMI of it coming in 2020.

Consider the following:

1)    Money supply is growing at 7.4% per year.

2)    The Fed is putting roughly $100 billion into the financial system every month.

3)    Corporations will buyback nearly $600 billion worth of their own stock next year.

4)    Investors are sitting on $3.4 trillion in cash.

Between the Fed and corporate buybacks alone, there will be $1.8 TRILLION in liquidity hitting the financial system next year. That’s an amount roughly equal to the GDP of Italy.

Now consider what happens if stocks and the economy continue to fare well and investors choose to move some of the $3.4 trillion in cash back into the markets.

We’re talking about the S&P 500 hitting 4,000 by year-end 2020.

If you think this sounds extreme, consider that stocks just broke out of a multi-year consolidation pattern similar to that of 2014-2017 in late last year. During the last breakout, the market roared higher by 700 points… and that was without the Fed easing monetary policy.

GPC1231192.png

A similar move this time around would put the S&P 500 at 3,600. Throw in the Fed’s extreme monetary easing and 4,000 on the S&P 500 isn’t hard to reach.

Best Regards   

Graham Summers   
Chief Market Strategist   
Phoenix Capital Research

Disclaimer:

Disclaimer: The information contained on this email is for marketing purposes only. Nothing contained in this email is intended to be, nor shall it be construed as, investment advice by Phoenix Capital Research or any of its affiliates, nor is it to be relied upon in making any investment or other decision. Neither the information nor any opinion expressed on this email constitutes and offer to buy or sell any security or instrument or participate in any particular trading strategy. The information on the site is not a complete description of the securities, markets or developments discussed. Information and opinions regarding individual securities do not mean that a security is recommended or suitable for a particular investor. Prior to making any investment decision, you are advised to consult with your broker, investment advisor or other appropriate tax or financial professional to determine the suitability of any investment.

Opinions and estimates expressed on this site constitute Phoenix Capital Research’s judgment as of the date appearing on the opinion or estimate and are subject to change without notice. This information may not reflect events occurring after the date or time of publication. Phoenix Capital Research is not obligated to continue to offer information or opinions regarding any security, instrument or service.

Information has been obtained from sources considered reliable, but its accuracy and completeness are not guaranteed. Phoenix Capital Research and its officers, directors, employees, agents and/or affiliates may have executed, or may in the future execute, transactions in any of the securities or derivatives of any securities discussed on this email.

Past performance is not necessarily a guide to future performance and is no guarantee of future results. Securities products are not FDIC insured, are not guaranteed by any bank and involve investment risk, including possible loss of entire value. Phoenix Capital Research, Phoenix Capital Management, Inc and Graham Summers shall not be responsible or have any liability for investment decisions based upon, or the results obtained from, the information provided.

Phoenix Capital Research is not responsible for the content of other emails to which this one may be linked and reserves the right to remove such links.

Phoenix Capital Management, Inc and the Phoenix Capital Research Logo are registered trademarks of Phoenix Capital Research. Phoenix Capital Management, Inc – PO BOX 2912, Alexandria, VA 22301

En réalité, le S&P500 n’est monté en 2019 que d’environ 10% par rapport à son plus haut de 2018 (le reste de sa hausse n’étant qu’une reprise équivalente à sa chute de 2018), une hausse de 10% en deux ans n’ayant rien d’une performance stratosphérique, et ce sont seulement deux actions qui ont fait sa performance annuelle totale, de telle sorte que sa marge de hausse est encore importante, après une nette correction en janvier, surtout si un nombre plus significatif d’actions US montaient ultérieurement.

C’est principalement la liquidité supplémentaire injectée par la Fed de Powell via l’augmentation de son bilan à partir d’octobre qui a fait la performance boursière positive en 2019 (par symétrie c’était la diminution du bilan de la Fed qui avait fait la chute boursière de 2018), mais comme il est peu probable que la BCE de Lagarde puisse se lancer dans la même politique avec les mêmes moyens, les actions US devraient en 2020 sur-performer les actions européennes.

https://www.bloomberg.com/news/videos/2019-12-27/state-street-says-u-s-equities-to-enjoy-best-quality-earnings-video?sref=KYaM6IRe

https://www.cnbc.com/2019/12/31/navarro-sees-dow-32000-in-2020-and-us-economic-growth-closer-to-3percent.html

Vers une nouvelle politique monétaire de la BCE plus germano compatible?

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-01-03/the-ecb-s-most-disliked-policy-in-germany-is-now-run-by-a-german?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

L’activité manufacturière continue de se détériorer en zone euro:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-01-02/euro-zone-factories-end-2019-in-a-funk-as-output-and-orders-fade?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-12-31/ecb-s-de-cos-says-europe-urgently-needs-an-economic-overhaul?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

D’autant que l’Union européenne reste empêtrée dans une instabilité politique chronique en Allemagne, en France, en Italie, en Espagne, et que le plan de la décarboner en dix ans est une folie qui lui coutera une fortune, alors qu’elle a besoin d’une politique de relance économique classique à l’Américaine, de baisse des impôts, de hausse des salaires et de reconstruction de ses infrastructures. Merkel a cassé l’Union européenne avec sa politique d’ouverture béante des frontières à toute l’immigration mondiale, elle va continuer sa malfaisance en lui faisant gaspiller des milliards pour lutter contre un réchauffement climatique dans lequel l’activité humaine n’a que peu de part.

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-01-02/italy-s-government-could-collapse-six-different-ways-this-month?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

https://www.cnbc.com/2019/12/30/germanys-economic-and-political-outlook-for-2020.html

https://www.capital.fr/entreprises-marches/emploi-et-si-on-augmentait-les-salaires-pour-doper-la-croissance-et-reduire-la-dette-1358708

Boris Johnson sur la bonne voie…

https://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/boris-johnson-augmente-le-salaire-minimum-de-6-2-836245.html#xtor=AL-13

__________

Voir: Pourquoi décarboner l’Europe en 10 ans sera forcément violent pour nos modes de vie…

https://www.youtube.com/watch?v=RSRzS694tdI

Bonne analyse:

Réchauffement climatique et culture scientifique

____________

Ueli Maurer décrit «une Suisse en pleine santé et une UE qui se délite»:

https://www.letemps.ch/suisse/ueli-maurer-decrit-une-suisse-pleine-sante-une-ue-se-delite


_____________________________

A noter l’amélioration de la perspective haussière pour les actions chinoises qui n’ont pas fait grand chose en 2019:

https://www.reuters.com/article/us-china-economy-rrr-cut/china-cuts-banks-reserve-ratios-again-frees-up-115-billion-to-spur-economy-idUSKBN1Z01LA

https://stockcharts.com/articles/chartwatchers/2020/01/bull-in-a-china-shop-612.html

Quant au changement à 360 degrés de politique monétaire de la Fed de Powell (qui a perdu toute crédibilité en raison de ses voltes faces inexplicables), d’ultra restrictive en 2018 à ultra accommodante en 2019, outre les pression de Trump en ce sens, c’est principalement à l’organisation par Jamie Dimon, le patron de la première banque US, de l’assèchement des liquidités dans le système bancaire US, sa banque ayant été la première à refuser de prêter au jour le jour -overnight- aux autres, ne laissant pas d’autre choix à la Fed que de substituer à elle, qu’on la doit.

Une manœuvre grandiose (qui a rapporté gros à son auteur comme à sa banque), bien analysée par les commentateurs de “Wall Street On Parade” ( voir https://wallstreetonparade.com ), qui montre les limites de “l’indépendance” des banques centrales, la Fed en particulier, et la puissance des grandes banques US pour imposer finalement la politique monétaire qui leur convient le mieux.

The Fed Has Made Jamie Dimon $250 Million Richer Through Its Repo Loans

These Charts Show Why the Fed Is Still in a Panic Over the Repo Loan Market

La saisonnalité baissière du dollar US s’étant terminée à la fin décembre, il devrait remonter contre l’euro et le franc suisse jusqu’en avril, de telle sorte que nous avons dès le 2 janvier 2020 arbitré nos avoirs en euros et en francs suisses contre le dollar US.

Lire, important:

https://media.seasonax.com/ff/94/5b/e8/seasonax-seasonalinsights-issue-23.pdf?utm_source=Free+Newsletter&utm_campaign=fe1f0584c5-EMAIL_CAMPAIGN_2018_03_21_COPY_02&utm_medium=email&utm_term=0_26fc11c216-fe1f0584c5-170733173

________

https://www.kitco.com/news/2019-12-31/U-S-Dollar-can-still-roar-in-2020-even-as-it-ends-2019-with-a-whimper.html

https://www.francetvinfo.fr/internet/reseaux-sociaux/facebook/le-projet-de-monnaie-de-facebook-a-echoue-selon-le-ministre-suisse-des-finances_3761741.html#xtor=AL-79-[article]-[connexe]

Changements de tendances: L’euro/dollar US a buté sur une très forte résistance et le dollar US/franc suisse a trouvé un très fort support, le dollar US est reparti à la hausse:

En année électorale présidentielle US, le dollar US a tendance à monter jusqu’à l’élection:

Une remontée possible du pétrole brut vers les 75 USD le baril, en liaison avec les tensions politico-militaires au Moyen-Orient (tension Iran/Irak/USA) et en Méditerranée (intervention turque en Libye), serait positive pour le dollar US, les USA étant devenu le principal producteur mondial de pétrole, mais négative pour les monnaies européennes (les pays européens étant gros importateurs de pétrole):

https://www.marketwatch.com/story/investors-are-misplacing-threats-to-the-us-stock-market-2020-01-03?mod=newsviewer_click_seemore

https://fr.news.yahoo.com/irak-nouveau-raid-contre-pro-iran-foule-fun%C3%A9railles-080310847.html

https://fr.yahoo.com/news/intervenir-libye-enjeu-r%C3%A9gional-erdogan-233215264.html

L’argent-métal reste bien orienté:

https://www.dailyfx.com/francais/actualite_forex_trading/technique/matieres_premieres/2020/01/03/Argent-metal-le-trade-haussier-de-l-annee-2020.html

Le fait que les cours des actifs boursiers et financiers soient dans la situation actuelle fixés et administrés par les principales banques centrales (dont les erreurs récurrentes devraient inquiéter plutôt que rassurer) ne signifie pas qu’ils ne sont plus soumis aux fluctuations relatives à leur saisonnalité historique, laquelle continuera évidemment de les faire varier, ainsi qu’on le verra dès le début janvier avec la forte correction des indices pendant tout le mois, mais seulement qu’ils ne sont plus fonction de la loi de l’offre et de la demande qui a cessé de s’exercer librement, ce qui constitue une régression par rapport à la normalité économique en faussant l’établissement le plus libre possible des prix (d’où les manipulations qui se multiplient) auquel il faudra bien revenir un jour, la liberté étant toujours préférable à la répression (financière, sociale ou politique). Qu’il s’agisse de la finance, comme de la plupart des autres activités humaines, nous sommes soumis à la dictature de la “pensée unique” déviante à l’inverse du bon sens et de la tradition démocratique qui ont fondé nos droits individuels et collectifs. Ce sont les politiciens, pour la plupart d’entre-eux non représentatifs, corrompus et/ou incompétents, qui en portent la responsabilité, pas les acteurs économiques. Bonne année 2020 qui verra, espérons-le, de nouveaux équilibres stables prendre place.

Le fait que les cours des actifs boursiers et financiers soient dans la situation actuelle fixés et administrés par les principales banques centrales (dont les erreurs récurrentes devraient inquiéter plutôt que rassurer) ne signifie pas qu’ils ne sont plus soumis aux fluctuations relatives à leur saisonnalité historique, laquelle continuera évidemment de les faire varier, ainsi qu’on le verra dès le début janvier avec la forte correction des indices pendant tout le mois, mais seulement qu’ils ne sont plus fonction de la loi de l’offre et de la demande qui a cessé de s’exercer librement, ce qui constitue une régression par rapport à la normalité économique en faussant l’établissement le plus libre possible des prix (d’où les manipulations qui se multiplient) auquel il faudra bien revenir un jour, la liberté étant toujours préférable à la répression (financière, sociale ou politique). Qu’il s’agisse de la finance, comme de la plupart des autres activités humaines, nous sommes soumis à la dictature de la “pensée unique” déviante à l’inverse du bon sens et de la tradition démocratique qui ont fondé nos droits individuels et collectifs. Ce sont les politiciens, pour la plupart d’entre-eux non représentatifs, corrompus et/ou incompétents, qui en portent la responsabilité, pas les acteurs économiques. Bonne année 2020 qui verra, espérons-le, de nouveaux équilibres stables prendre place.

________________

Il y a dans le monde un mouvement général d’opposition aux pouvoirs politiques en place qui montre l’incapacité des politiciens actuels à résoudre les problèmes des peuples et des Nations, par analogie avec l’incapacité des banques centrales à régler les questions monétaires et financières. Les taux bas ou négatifs ruinant les épargnants, les dévaluations compétitives cassant les monnaies et les Quantitative Easings Forever créant des faux prix, les banques centrales devront se renouveler en inventant de nouveaux instruments ad hoc.

Le cas de la France et de son président psychopathe, arrogant (il se qualifie lui-même de “Jupiter”), déviant, qui insulte à chaque occasion l’histoire de la France (en particulier son œuvre coloniale pour laquelle tant de Français ont donné leurs vies), sans expérience (d’où les violences policières et la répression judiciaire auxquelles il a constamment recours) ni programme (autre que de “faire les poches” de ses concitoyens qu’il méprise au profit des groupes qui l’ont financé et placé là où il est), dont le gouvernement est corrompu (Delevoye, De Rugy, Goulard, Kohler, etc.) et/ou incompétent (Philippe, Castaner, Schiappa, Riester, etc.) comme en témoigne la saga actuelle de la réforme des retraites, étant emblématique de l’impasse dans laquelle se trouvent aussi plusieurs autres pays. Alors qu’il serait possible de recourir sur presque tous les sujets à la démocratie participative en interrogeant les peuples par référendum sur les choix à effectuer.

Voir: Retraites, pourquoi il faut faire un référendum

https://www.youtube.com/watch?v=cvB1JLcNDzY

____________

Voir: Une arnaque qui tourne mal, réforme des retraites

https://www.youtube.com/watch?v=NAvTggvFZDM

Voir: RETRAITES MACRON : L’ARNAQUE DE L’ÂGE PIVOT

https://www.youtube.com/watch?v=IU4GDOS3ga4

Voir: Retraites : le braquage à 72 milliards qu’aucun média n’a vu

https://www.youtube.com/watch?v=iq0V79GC0lI

______

https://www.challenges.fr/politique/retraites-les-trois-erreurs-d-emmanuel-macron-et-d-edouard-philippe_689956#xtor=CS3-89-[Retraites%3A%20les%20trois%20erreurs%20d’Emmanuel%20Macron%20et%20d’Edouard%20Philippe]

Ce n’est pas Trump qu’il faut tenter de destituer c’est Macron… Ainsi que le propose François Asselineau et que devraient s’y employer Jean Luc Mélenchon, Marine Le Pen et les quelques LR ou socialistes restants qui se prétendent être ses opposants alors qu’ils ne pratiquent qu’un jeu de rôle convenu avec lui. Après tout, les Français n’ont qu’à s’en prendre qu’à eux-mêmes d’avoir élu les gens qui ne fallait pas (comme les Algériens et les Tunisiens viennent aussi de le faire en votant lors de leurs élections présidentielles récentes pour ceux qui perpétueront les systèmes qu’ils rejettent depuis des années) ainsi qu’Orwell, qui a si bien anticipé le monde ultra-manipulé dans lequel nous vivons, avait mis en garde.

Voir, Destitution de Macron:

https://www.youtube.com/watch?v=gFhMLgfjuTA

La macronie:

http://www.regards.fr/politique/article/deux-ans-et-demi-en-macronie-9-mises-en-examen-10-enquetes-en-cours-et-2

https://www.marianne.net/debattons/billets/l-affaire-delevoye-macron-et-la-desinvolture-d-un-president-qui-refuse-de-proteger

http://in-girum-imus.blogg.org/la-corruption-du-gouvernement-macron-philippe-et-la-privatisation-d-ae-a161089132

https://www.challenges.fr/election-presidentielle-2017/ou-sont-passes-les-millions-d-emmanuel-macron_460421

https://www.lefigaro.fr/societes/pourquoi-la-vente-controversee-d-alstom-a-general-electric-fait-a-nouveau-parler-d-elle-20190724

Michel Onfray : « La crétinisation progressive du peuple représente un vrai problème »

https://www.lefigaro.fr/vox/societe/barbara-lefebvre-la-france-n-est-pas-un-pays-a-transformer-mais-a-reparer-20191224#xtor=AL-201

Sans parler de l’Union européenne ou de l’euro que Macron plébiscite alors que la France devrait sortir des deux si elle veut redevenir un pays maitre de son destin, ainsi que le Royaume-Uni va enfin le faire avec son Brexit et comme la Suisse se félicite tous les jours de ne pas y être entrée (ces deux États ayant eu par ailleurs la sagesse de conserver leurs monnaies et leurs défenses nationales garantes de leur souveraineté). Sans parler non plus de la subversion migratoire et de la pénétration islamiste qui mettent la France et l’UE en grand danger, que Merkel continue à soutenir comme à imposer à son pays comme aux voisins de l’Allemagne avec l’accord de Macron, alors même que l’effondrement récurrent du Liban montre l’impossibilité d’un État multiconfessionnel à subsister. La Turquie du dictateur islamiste Erdogan continuant de menacer l’Europe et le Moyen-Orient, affichant maintenant ses ambitions en Libye et tentant de s’approprier le gaz contenu en Méditerranée orientale, les dirigeants européens doivent lui fixer des limites claires à ne pas franchir et cesser de se faire rançonner par elle.

Le Gaz en Méditerranée… allumera-t-il toute la région?

https://fr.theepochtimes.com/gaz-en-mediterranee-la-turquie-et-la-libye-pourraient-unir-leurs-efforts-erdogan-1147990.html

https://www.liberation.fr/planete/2019/12/26/la-libye-nouvelle-frontiere-des-ambitions-d-erdogan_1771147

https://www.bluewin.ch/fr/infos/international/tripoli-demande-l-aide-de-la-turquie-340587.html

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-12-25/erdogan-gets-closer-to-deploying-turkish-troops-in-libya?sref=KYaM6IRe

_________

Voir: les illusions économiques de l’UE

https://www.youtube.com/watch?v=fbdMxDALDZk

Voir: les frères musulmans vers le califat mondial

https://www.youtube.com/watch?v=BVSpgYUzpdE

En 2020, dans l’Union européenne la situation sera d’autant plus compliquée que les marges de manœuvre de la BCE sont désormais très étroites et que la nouvelle Commission européenne s’est fixée le programme fou de décarboner l’Union européenne pour l’essentiel en 10 ans qui risque de siphonner toute son épargne, d’y augmenter fortement le prix de l’énergie, d’y couter des millions d’emplois industriels et d’y entrainer quantité de faillites d’entreprises, sans compter le changement drastique des modes de vie (toutes sortes de mouvements de protestation du type “Gilets Jaunes” se généralisant), alors que ni le Royaume-Uni, ni les USA, ni la Chine, ni la Russie, ni l’Inde et autres pays émergents ne se lanceront dans une telle aventure en continuant avec leurs industries actuelles fonctionnant au carbone et aux énergies fossiles; il en résultera donc un grand avantage comparatif pour ces derniers pays par rapport à l’UE, lequel devrait permettre à leurs actifs boursiers de sur-performer les actifs boursiers de l’UE.

Voir les deux commentaires ci-dessous de Patrick Artus, Natixis:

Pourquoi la voie est désormais très étroites pour la BCE

https://www.youtube.com/watch?v=37w7QZxI81s

Pourquoi décarboner l’Europe en dix ans sera forcément violent pour nos modes de vie

https://www.youtube.com/watch?v=RSRzS694tdI

L’UE va sacrifier son peu de croissance à l’écologisme, alors que rien ne prouve que le réchauffement climatique soit principalement dû aux activités humaines, là aussi il faut organiser un référendum, à l’échelle européenne cette fois-ci, pour consulter les citoyens sur le fait de savoir combien ils veulent payer pour la décarbonisation:

https://www.dreuz.info/2019/12/19/europe-le-regne-des-charlatans-de-lecologisme/

Voir: Les cycles de Milankovitch et les changements climatiques

https://www.youtube.com/watch?v=MXcY8Cf6hsI

Voir: analyse du discours d’un climato-sceptique -1

https://www.youtube.com/watch?v=WZb-y_N4ZwY

Voir: analyse du discours d’un climato-sceptique -2

https://www.youtube.com/watch?v=GMoqkWjSGvw

Voir: analyse du discours d’un climato-sceptique -3

https://www.youtube.com/watch?v=n-NJ-B_IIFw

____________________

Quant aux USA, il n’y aura vraisemblablement ni récession économique ni krach boursier en 2020 étant donné la nouvelle politique de création massive de liquidités par la Fed de Powell, dont les marges de manœuvre sont encore importantes.

L’augmentation du bilan de la Fed via un QE4 forever…

https://www.marketwatch.com/story/most-stock-investors-think-the-fed-has-restarted-emergency-stimulus-despite-denials-says-rbc-survey-2019-12-18?mod=home-page

Fixing repo market a ‘trial and error’ process says former Atlanta Fed president

Trump and the Stock Market Are the Winners in the Fed’s Repo Loan Binge; Here’s the Losers

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-12-23/the-fed-may-quietly-be-doing-more-to-calm-repo-than-you-realize?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

Le système bancaire US a été rempli de nouvelles liquidités massives et la Fed devrait temporairement ralentir sa création monétaire étant donné que les banques et autres intermédiaires financiers n’ont pas besoin d’en avoir plus à court terme, ce qui devrait provoquer une correction de courte durée des indices boursiers actuellement sur-achetés:

https://www.zerohedge.com/markets/repo-crisis-averted-third-undersubscribed-turn-repo

Voir: Repo Madness Is Also Being Used to Paper Over Massive Forward Dollar Swap Losses Globally?

https://www.youtube.com/watch?v=yduypXkIoFw

____

 

Trump devrait vraisemblablement gagner sa réélection à la condition de ne pas faire trop de concessions à la Chime qui le feraient apparaitre comme le “candidat Mandchoue” et accroitraient massivement les déficits commerciaux et budgétaires US; le mieux à faire pour lui étant de déconnecter les USA de la Chine.

Like a real ‘Manchurian candidate,’ Trump will make China great:

https://www.marketwatch.com/story/how-trump-makes-china-great-2019-12-23?mod=newsviewer_click_seemore

____

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2019-12-26/trump-will-feel-election-pressure-for-china-to-honor-trade-deal?sref=KYaM6IRe

https://www.zerohedge.com/political/donald-trump-will-easily-be-reelected-theres-been-no-repudiation-what-he-represents-and

https://www.marketwatch.com/story/why-higher-stock-prices-a-strong-economy-and-trumps-re-election-are-likely-in-2020-2019-12-23?mod=home-page

Democrats need to accept these 3 truths to beat Trump in 2020

https://www.lejdd.fr/International/destitution-de-donald-trump-les-democrates-se-sont-ils-tire-une-balle-dans-le-pied-3938894

Pelosi’s best move might be to keep impeachment in her pocket

_______

Why Obama’s economy fails?

https://www.newsmax.com/finance/georgementz/obama-economy-taxes-regulation/2019/12/17/id/946308/

Voir le graphique ci-dessous de saisonnalité en année d’élection présidentielle des actifs boursiers US qui devraient continuer de fluctuer avec un biais haussier et un sommet en fin d’année, de telle sorte que la stratégie sur les bourses US, le Nasdaq surtout qui est potentiellement explosif à la hausse, en 2020, est de ne jamais aller short (via l’achat de puts) mais d’aller long (vis l’achat de calls) lors de chaque faiblesse significative à considérer comme une opportunité d’achat:

Objectif pour le S&P500 en 2020 selon Rambus Chartology: 3.835 au minimum mais plus probablement vers 4.000

Voir: S&P 500 has potential to break out to almost 4,000 in 2020, says Pro

https://www.youtube.com/watch?v=7IQ8EzFycgY

____

https://www.marketwatch.com/video/wells-fargo-bull-thesis-in-2020/09D16E34-480E-4338-8DDE-CF0AF5BF217A.html

Un Nasdaq potentiellement explosif à la hausse… En cas de nette cassure des 9.100

Nous avons sorti avec un bon profit le vendredi 27 décembre l’essentiel de nos positions haussières sur les indices boursiers d’actions, US principalement (prises via l’achat d’options calls surtout), qui ont été poussées à la hausse par le QE4 illimité de la Fed (et sortirons le reste encore gagnant prochainement), mais qui devraient fortement corriger à la baisse dès la semaine du 30 décembre / 5 janvier et ensuite, pour les reprendre plus bas courant janvier (le point bas desdits indices étant prévu aux environs du 24 janvier);

Nous avons acheté modérément cette semaine de l’argent-métal, au comptant comme sous la forme de l’ETF AGQ, selon l’analyse ci-dessous de Seasonax Gmbh, parce que sa saisonnalité est devenue haussière en principe jusqu’à mi février (mais pas d’or, ni de platine, ni de palladium, dont le potentiel de hausse est moindre que celui de l’argent).

Lire:

https://www.kitco.com/news/2019-12-27/Hi-ho-silver-Metal-favored-by-Main-Street-in-2020.html

Bonne année 2020.

Nous sommes entrés à partir d’octobre 2019 (avec le commencement -non prévisible- du QE4 illimité de la Fed suite à la crise du taux Repo de fin septembre) dans un nouveau paradigme inconnu jusqu’ici, selon lequel tant que les principales banques centrales maintiendront des taux courts bas, à zéro, voire négatifs, mais surtout qu’elles poursuivront leurs politiques de Quantitative Easing d’injection massive de liquidités et d’achat des obligations, pour soutenir les économies, fournir aux systèmes bancaires et aux marchés financiers les liquidités dont ils ont besoin et éviter toute crise ouverte de la dette, il n’y aura pas d’autre alternative d’investissement rentable que l’achat des principaux indices boursiers d’actions (US surtout), même s’ils atteignent des niveaux historiquement élevés de valorisation et que les profits des entreprises ne suivent pas en proportion. La seule stratégie qui vaille pour 2020 est donc principalement d’acheter sur toute faiblesse ceux des indices internationaux qui ne sont pas sur-évalués en relation avec la hausse des produits intérieurs bruts (GDP / PIB) des principaux pays sur la base des ratios de Warren Buffett puis de prendre des profits successifs sur leurs accélérations à la hausse, mais en tenant compte de leur saisonnalité, sans s’inquiéter outre mesure des événements politico-économiques et sociaux par nature temporaires, volatils et superficiels. On s’abstiendra, dans le nouveau contexte de préférence pour les actifs boursiers faisant monter les taux longs, de tout achat d’obligations publiques qui ne sont que des créances pourries d’États pour la plupart sur-endettés et à terme insolvables.

Nous sommes entrés à partir d’octobre 2019 (avec le commencement -non prévisible- du QE4 illimité de la Fed suite à la crise du taux Repo de fin septembre) dans un nouveau paradigme inconnu jusqu’ici, selon lequel tant que les principales banques centrales maintiendront des taux courts bas, à zéro, voire négatifs, mais surtout qu’elles poursuivront leurs politiques de Quantitative Easing d’injection massive de liquidités et d’achat des obligations, pour soutenir les économies, fournir aux systèmes bancaires et aux marchés financiers les liquidités dont ils ont besoin et éviter toute crise ouverte de la dette, il n’y aura pas d’autre alternative d’investissement rentable que l’achat des principaux indices boursiers d’actions (US surtout), même s’ils atteignent des niveaux historiquement élevés de valorisation et que les profits des entreprises ne suivent pas en proportion. La seule stratégie qui vaille pour 2020 est donc principalement d’acheter sur toute faiblesse ceux des indices internationaux qui ne sont pas sur-évalués en relation avec la hausse des produits intérieurs bruts (GDP / PIB) des principaux pays sur la base des ratios de Warren Buffett puis de prendre des profits successifs sur leurs accélérations à la hausse, mais en tenant compte de leur saisonnalité, sans s’inquiéter outre mesure des événements politico-économiques et sociaux par nature temporaires, volatils et superficiels. On s’abstiendra, dans le nouveau contexte de préférence pour les actifs boursiers faisant monter les taux longs, de tout achat d’obligations publiques qui ne sont que des créances pourries d’États pour la plupart sur-endettés et à terme insolvables.

C’est à partir d’octobre 2019 que tout a commencé et que la cassure à la hausse des indices boursiers est intervenue, sur lesquels nous conservons des achats d’options calls (à risque limité) pour le moment:

Les graphiques de Rambus:

La préférence pour les actions est mondiale:

En 2018, c’est la politique restrictive de la Fed, ayant provoqué l’inversion de la courbe des taux, qui a eu pour conséquence un krach des indices boursiers de l’ordre de 20%; depuis octobre 2019, la hausse des mêmes indices boursiers est principalement (pour ne pas dire exclusivement) due aux injections massives de liquidités la part de la Fed -et accessoirement de la BCE-. Alors que Powell promettait d’être un nouveau Volcker il s’est révélé être un nouveau Bernanke, raison pour laquelle personne n’a vu venir ce qu’il allait faire en réalité c’est-à-dire un changement de politique à 360 degrés.

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-12-15/the-bull-market-almost-no-one-saw-coming

Si Powell et ses collègues ont renoncé à leur politique restrictive c’est parce qu’ils ont subi des pressions de Trump mais surtout des banques US, JPMorgan-Chase en premier lieu, qui ont organisé l’assèchement des liquidités dans le système bancaire US, et qu’ils ont alors redouté que cela provoque un krach boursier, comme l’explique la BRI de Bâle

https://markets.businessinsider.com/news/stocks/fed-repo-crisis-fault-banks-hedge-funds-new-study-finds-2019-12-1028748492

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2019-12-09/what-is-really-to-blame-for-the-repo-market-blowup

Quant aux gesticulations de Trump dans sa relation commerciale avec la Chine, un “Fake Deal” dont on ne connait pas le contenu exact, encore à signer, ou la victoire des conservateurs de Boris Johnson aux législatives en Grande-Bretagne, qui n’ont rien réglé au fond de la négociation du Brexit (hard ou soft?) avec l’UE, elles n’ont eu qu’un impact limité et tardif (surtout de soulagement psychologique). Mais BoJo a un allié de poids avec Trump.

Repo Madness! QE 3 ($40b a month) vs. Repo ($500b in 2 weeks)

Fed Chair Jerome Powell says it not QE, so let’s just call it REPO MADNESS (the surge in Fed activity surrounding the repo market).

QE3 had The Fed adding $40 billion per month in Treasuries and Agency MBS, then QT (quantitative tightening struck). But the fear of repo madness struck and The Fed started purchasing $60 billion of Treasury bills per month.

More specifically, The Federal Reserve Bank of New York added $86.4 billion in liquidity to financial markets. In two operations carried out Monday, the Fed injected $36.4 billion in overnight liquidity and $50 billion in 32-day liquidity extending into the coming New Year.

Eligible banks took far less than the $120 billion the Fed was willing to offer in the overnight repurchase agreements, or repo, operation, while they wanted just slightly more long-term liquidity than the Fed was offering in the longer-term repo operation. 

Eligible banks want more long-term liquidity? Does this mean more QE? Again??

EL7MM3dWwAAQ0sQ

Holger Zschaepitz
@Schuldensuehner
Just to put things into perspective. S&P500’s all-time high driven mainly by global liquidity which hit an all-time high as well this week. The #Fed‘s balance sheet alone has risen by $30bn past week, total assets of #ECB by $12bn.

Image

9:28 AM · 14 déc. 2019

New York Fed Plans to Throw $2.93 Trillion at Wall Street’s Trading Houses Over Next Month as New York Times Remains Silent

https://www.allnews.ch/content/points-de-vue/ce-n%E2%80%99est-pas-le-march%C3%A9-repo-de-2007

Y a t’il une limite au QE de la Fed et accessoirement à celui de la BCE? Personne n’en sait rien puisque jamais autant de liquidités n’ont été créés ex nihilo en si peu de temps! La seule chose que l’on peut dire c’est que cette création monétaire exubérante ne provoque toujours pas d’inflation, ni aux USA, ni en Europe, parce qu’elle s’investit dans les actifs financiers, pas dans l’économie réelle, et surtout parce que la mondialisation libre-échangiste actuelle est structurellement déflationniste. Création monétaire qui ne peut plus être arrêtée sous peine de provoquer un krach boursier mondial, bien pire qu’en 2018 suite à la tentative de Powell de réduire le bilan la Fed. Tout semble en place pour le Quantitative Easing Forewer… A moins de revenir à un modèle économique plus protectionniste moins concurrentiel et/ou de réformer le Système monétaire international en enlevant le pouvoir de création monétaire aux banques centrales indépendantes et de la limiter. Vaste programme!

https://www.zerohedge.com/markets/saxo-bank-so-much-liquidity-has-been-injected-market-it-now-impossible-withdraw-it

Les attentes d’inflation sont au plus bas historique aux USA:

Comme la pratique BlackRock, le principal gérant américain d’actifs au monde par la taille, c’est la gestion indicielle (achat des indices plutôt qu’achat des actions elles-mêmes) qui doit s’imposer par rapport à toutes les autres formes de gestion de portefeuilles parce qu’elle est moins risquée, moins chère et plus facile à mettre en œuvre en termes de réactivité.

BlackRock est une société multinationale spécialisée dans la gestion d’actifs, dont le siège est situé à New York. Fondée en 1988, elle est devenue le plus important gestionnaire d’actifs au monde, avec près de 6 960 milliards USD fin septembre 2019. Wikipédia

https://www.ishares.com/ch/individual/en/literature/brochure/individual-three-habits.pdf

Lire:

https://www.allnews.ch/content/points-de-vue/blackrock-premier-investissements-en-2020

_______________________

Important à lire, très bonne analyse:

Pour Janwillem Acket, les obligations d’État, portées par les différents programmes d’assouplissement quantitatifs, sont absolument à éviter. Les actions restent la catégorie d’actifs que nous privilégions:

https://www.allnews.ch/content/interviews/la-politique-mon%C3%A9taire-s%E2%80%99est-%C3%A9puis%C3%A9e-par-elle-m%C3%AAme

Les principales économies se reprennent:

Le ratio or/S&P500 baisse en défaveur du premier et en faveur du second, ce qui indique où va le cash:

Tant que le ratio S&P500 / or continue de monter, il faut acheter le premier, pas le second:

___________________

https://www.letemps.ch/economie/securite-actions-risque-obligations?utm_source=Newsletters&utm_campaign=13aacf905e-newsletter_eco&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-13aacf905e-110148197

Les indices de Warren Buffett montrent que les actions et donc les indices boursiers ont encore de la marge à la hausse par rapport aux GDP / PIB:

Pas de récession aux USA:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-12-20/consumer-spending-bump-offset-by-inventories-in-revised-u-s-gdp

https://www.marketwatch.com/story/umich-consumer-sentiment-rises-in-december-to-highest-level-in-seven-months-2019-12-20?mod=home-page

En 2020, année des élections présidentielles aux USA, la saisonnalité des indices US d’actions (assez différente de celle en général pendant les années normales non électorales) permet d’anticiper leur correction modérée de mi-janvier (il faudra fortement alléger début / mi-janvier -avant le 11 janvier en tous cas- les positions longues que l’on détient actuellement pour les reprendre plus tard) à-mi février, puis leur hausse jusqu’à la mi-avril, leur nette rechute ensuite jusqu’à la fin mai, avant leur hausse soutenue de plusieurs mois jusqu’en septembre, etc…

Goldman Sachs prévoit que le S&P500 devrait monter vers 3.250 puis vers 3.400 à la fin de l’année en 2020, sauf en cas de double victoire électorale des Démocrates (présidence + sénat) auquel cas il pourrait chuter vers 2.600 après avoir d’abord atteint 3.250.

“If Democrats gain even a slim majority in the Senate, Goldman’s economists would expect an increase in the corporate tax rate, not to mention a collapse in the S&P to 2,600″

Lire:

https://www.zerohedge.com/markets/will-sp-close-2020-3400-or-2600-according-goldman-it-depends-one-thing

Et cela, même si les rachats de leurs propres actions par les entreprises diminuent:

Ne pas acheter d’obligations:

https://www.newsmax.com/finance/streettalk/gundlach-treasury-bulls-metals/2019/12/17/id/946335/

https://www.marketwatch.com/story/im-100-in-equitiesyoure-never-going-to-make-enough-money-if-you-have-40-of-your-money-in-bonds-says-cnbcs-becky-quick-2019-12-19?mod=home-page

Voir: L’antidote de Charles Gave pour protéger son épargne

https://www.youtube.com/watch?v=ftR850PlcwU

Voir: Le seul placement encore rentable, Patrick Artus

https://www.youtube.com/watch?v=796efCTe0SY

____________

Stock market could go up 20% from here, predicts Merrill Lynch Wealth Management

https://www.marketwatch.com/video/marketbrief/bank-of-america-keep-buying-stocks-in-2020/689DB5FB-4E1D-4C56-8FCD-2F59147EE51D.html

https://www.marketwatch.com/story/the-great-rotation-will-arrive-in-2020-and-bring-another-strong-year-for-stocks-jp-morgan-says-2019-11-25

https://www.marketwatch.com/story/heres-how-the-dow-and-sp-500-perform-in-years-after-they-ring-up-gains-of-20-2019-12-19?mod=newsviewer_click

Voir: Marchés : ces 4 choses qui pourraient nous surprendre en 2020

https://www.youtube.com/watch?v=17jqz76yu3Q

Pour le moment, Il n’y a pas de Deal entre Trump et les Chinois, tant les sujets à traiter restent vus différemment par chacune des parties:

https://www.letemps.ch/economie/un-cessezlefeu-fragile-entre-pekin-washington?utm_source=Newsletters&utm_campaign=e2a4240c14-newsletter_eco&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-e2a4240c14-110148197

Uncertainty remains on Wall Street about China-US phase one agreement

La question agricole:

China won’t rush into agriculture purchases under phase one deal

https://www.zerohedge.com/markets/contrary-conventional-wisdom-us-farmers-are-having-their-beast-year-2013

___________

https://www.gatestoneinstitute.org/15305/china-trade-agreement-hole

Important:

https://www.cnbc.com/2019/12/16/commentary-the-us-china-trade-deal-leaves-a-large-american-deficit.html

Joyeux Noël

Santa Claus. Winter holiday cartoon character and Joyeux Noel Christmas script lettering

La détente intervenue cette semaine sur les principaux sujets d’inquiétude pour les investisseurs a permis aux indices boursiers d’actions de se maintenir à la hausse avec de petits gains, ce qui est conforme à leur saisonnalité haussière actuelle, mais, comme il faudra du temps pour régler ces sujets durablement (à supposer qu’ils puissent l’être), la tendance de base desdits indices devrait rester haussière en 2020, en raison des politiques de Quantitative Easing des principales banques centrales qui reviennent en force, avec toutefois des corrections inévitables de courte durée et de faible intensité. Pour le moment leur rally de fin d’année n’a pas encore commencé mais devrait démarrer entre le 17 et le 20 décembre (probablement à partir de niveaux plus bas que les actuels).

La détente intervenue cette semaine sur les principaux sujets d’inquiétude pour les investisseurs a permis aux indices boursiers d’actions de se maintenir à la hausse avec de petits gains, ce qui est conforme à leur saisonnalité haussière actuelle, mais, comme il faudra du temps pour régler ces sujets durablement (à supposer qu’ils puissent l’être), la tendance de base desdits indices devrait rester haussière en 2020, en raison des politiques de Quantitative Easing des principales banques centrales qui reviennent en force, avec toutefois des corrections inévitables de courte durée et de faible intensité. Pour le moment leur rally de fin d’année n’a pas encore commencé mais devrait démarrer entre le 17 et le 20 décembre (probablement à partir de niveaux plus bas que les actuels).

Petits gains cette semaine: The market ended the week with small gains — about 0.5% for the Dow, 0.7% for the S&P 500 and 0.9% for the Nasdaq.

https://bfmbusiness.bfmtv.com/bourse/wall-street-termine-en-petite-hausse-apres-l-accord-entre-chine-et-usa-1824204.html#xtor=AL-68

Dow drops 100 points even after Trump and China unveil phase one trade deal

.

Les investisseurs n’ont pas aimé (avec raison) le supposé Deal entre Trump et les Chinois étant donné qu’ils ont acheté (à tort alors que la Fed émet toutes les liquidités nécessaires pour les maintenir à la hausse) en masse des puts sur les indices boursiers US comme le montre le ratio puts/calls  :

Les graphiques de Seasonax:

Les graphiques de Rambus Chartology restent haussiers:

La baisse du dollar US (d’où la hausse des actions des pays émergents), elle aussi conforme à sa saisonnalité traditionnelle, devrait se poursuivre au moins jusqu’à la fin décembre:

https://www.newsmax.com/finance/streettalk/powell-trump-dollar-fed/2019/12/11/id/945556/

En 2020, année des élections présidentielles aux USA, la saisonnalité des indices US d’actions (assez différente de celle générale sur 91 ans selon le graphique précédent de Seasonax) permet d’anticiper leur correction modérée de mi-janvier à-mi février, puis leur hausse jusqu’à la mi-avril, leur nette rechute ensuite jusqu’à la fin mai, avant leur hausse soutenue de plusieurs mois:

Voir: S&P 500 3600 – History Says Very Realistic

https://www.youtube.com/watch?v=UcKVZXoUJRg

________________

https://www.marketwatch.com/story/why-wall-streets-most-bullish-strategist-says-his-sp-500-forecast-is-probably-too-low-2019-12-13?mod=home-page

https://www.marketwatch.com/story/heres-what-jp-morgan-thinks-are-the-top-trades-for-next-year-2019-12-12?mod=home-page

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-12-12/jpmorgan-s-top-2020-trades-say-short-gold-buy-raft-of-stocks?srnd=markets-vp

https://www.cnbc.com/2019/12/09/jp-morgan-sees-sp-500-rising-8percent-in-2020-as-economy-reaccelerates.html

La hausse des actions est en passe de devenir un phénomène mondial:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-12-12/animal-spirits-going-global-as-msci-world-gauge-spikes-to-record?srnd=premium-europe

Voir: Art Laffer predicts China trade deal may add 4,000 points to the Dow

https://www.youtube.com/watch?v=4UUvRBTCShc

La consommation intérieure qui, aux USA, représente 70% du PIB est au plus haut, pas de ralentissement ni de récession en vue de ce côté là:

Pour ceux qui achètent les métaux, ce n’est pas l’or ou l’argent-métal qu’il faut acheter mais le cuivre et les actions des sociétés productrices du métal rouge :

Le ratio or/cuivre montre que l’or rebaisse mais que le cuivre remonte:

https://seekingalpha.com/article/4311556-copx-supply-shortages-may-push-copper-much-higher

Ne pas acheter d’obligations:

https://www.marketwatch.com/story/gundlach-ratio-suggests-bond-yields-may-rise-2019-12-11?mod=home-page

Les trois principaux sujets d’inquiétude pour les investisseurs, à savoir la politique monétaire restrictive de la Federal Reserve de Powell, le conflit commercial USA/Chine et le blocage du Brexit, ont trouvé des solutions de nature à les désamorcer comme à clarifier le chemin à suivre. La Fed s’est engagée à ne pas augmenter son taux directeur en 2020 (d’où la baisse actuelle du dollar US qui vient au bon moment pour soulager les pays émergents lourdement endettés dans cette monnaie) et à poursuivre ses “Repo Injections” massives (un “Quantitative Easing 4” servant à fournir toutes les liquidités nécessaires aux systèmes bancaires US et mondial comme à monétiser les déficits publics US), Trump est sorti du piège de devoir augmenter au 15 décembre les droits de douane sur les importations chinoises aux USA, dans lequel il s’était lui-même placé, au prix d’un faux Deal avec Pékin (en réalité un cadeau de Noël à Xi Jin Ping) qui ne convainc personne mais qui va lui permettre de tenir jusqu’aux élections de 2020 sans aggravation du conflit commercial, Boris Johnson a remporté une majorité absolue au Parlement britannique qui va lui permettre de réaliser le Brexit le plus vite possible sans grande difficulté. 

Le premier paradoxe de la situation actuelle c’est que Trump, qui voulait punir la Chine et la marginaliser, est devenu le “candidat Mandchoue”!

https://www.zerohedge.com/markets/art-secret-deal-terms-phase-1-deal-will-never-be-made-public

Trump halts new China tariffs and curbs some prior taxes on $120 billion

http://charleshughsmith.blogspot.com/2019/12/the-trade-deal-pathetic-parody.html

https://www.marketwatch.com/story/you-call-this-a-trade-deal-2019-12-13?mod=home-page

Schumer pour une fois a raison:

https://www.cnbc.com/2019/12/13/chuck-schumer-says-trump-caved-with-phase-one-china-trade-deal.html

Les propres conseillers de Trump ne savent pas que penser:

Larry Kudlow: ‘We will see if the Chinese stay with their word’

__________________________

Le second paradoxe de la situation actuelle c’est que Powell, qui montait le taux directeur US et réduisait le bilan de la Fed d’où le crash boursier de 2018, est celui qui a cessé de monter ce taux et accroit le plus possible le bilan de ladite Fed d’où la hausse supplémentaire des bourses US à venir:

Depuis septembre, la Fed achète 90% des émissions publiques US:

http://socioecohistory.x10host.com/2019/12/14/the-fed-has-absorbed-90-of-treasury-issuance-since-september/

____

Ce sont les grandes banques US, JPMorgan en particulier, en organisant l’assèchement des liquidités dans le système bancaire, qui ont contraint la Fed à changer sa politique de 360 degrés:

https://www.newsmax.com/finance/economy/repo-fed-bis-banks-funds/2019/12/08/id/945039/

https://www.zerohedge.com/markets/fed-was-suddenly-facing-multiple-ltcms-bis-offers-stunning-explanation-what-really-happened

The Fed is ramping up its repo operations to head off year-end funding issues

https://www.zerohedge.com/markets/avoid-repo-crisis-fed-will-flood-market-gargantuan-365-billion-year-end-liquidity

Credit Suisse: Fed May Launch QE4 Before Year-End to Ease Market Stress:

https://www.newsmax.com/finance/streettalk/credit-suisse-fed-qe4/2019/12/10/id/945290/

La BCE, en Europe, pourrait elle aussi être contrainte par les banques à accroitre son QE:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-12-08/now-repo-distortions-are-emerging-in-europe-s-9-trillion-market

__________________________________________

https://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/legislatives-au-royaume-uni-boris-johnson-grand-vainqueur-des-elections-britanniques_2110922.html#xtor=AL-447

Les petits États s’en sortent mieux que les grands, de telle sorte que la Grande-Bretagne fera mieux seule que dans l’UE:

https://www.letemps.ch/economie/james-breiding-lavenir-appartient-aux-petits-etats?utm_source=Newsletters&utm_campaign=11b973d2d9-newsletter_eco&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-11b973d2d9-110148197

__________________________________________

La France, quant à elle, reste engluée dans un conflit social majeur consécutif à la réforme des retraites, inutile et traumatisante, décidée et menée par Macron et son gouvernement dans l’amateurisme le plus complet, visant en fait à instaurer sans le dire une retraite plus basse par capitalisation (qui profitera aux banques et compagnies d’assurance privées comme aux fonds de pension US surtout) rejetée par la majorité des Français comme à les faire travailler plus longtemps.

https://www.capital.fr/votre-retraite/pourquoi-vous-nechapperez-pas-a-la-reforme-des-retraites-meme-si-vous-etes-ne-avant-1975-1357491

https://www.huffingtonpost.fr/entry/avec-la-reforme-des-retraites-etes-vous-de-ceux-qui-vont-deguster_fr_5df201ece4b0b75fb5381b21?xtor=AL-32280680?xtor=AL-32280680

Voir: “L’objectif de Macron : mettre la main sur les 160 milliards d’excédent des régimes privés !”

https://www.youtube.com/watch?v=_eEbfB4EtEI

Voir: Pourquoi la retraite à points de Macron va nous appauvrir !

https://www.youtube.com/watch?v=T1BujeweTDQ

https://www.letemps.ch/monde/toucher-aux-retraites-france-cest-buter-peur-pauvrete?utm_source=Newsletters&utm_campaign=210c4b93d1-newsletter_eco&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-210c4b93d1-110148197

https://www.capital.fr/entreprises-marches/reforme-des-retraites-macron-fait-il-un-cadeau-au-fonds-americain-blackrock-1357474

https://www.capital.fr/economie-politique/jean-paul-delevoye-contraint-de-demissionner-dun-autre-poste-dans-le-prive-1357331

https://www.challenges.fr/politique/quand-jean-paul-delevoye-oublie-de-mentionner-sur-sa-declaration-d-interets-son-lien-etroit-avec-le-monde-de-l-assurance_688635#xtor=CS3-89-[D%C3%A9claration%20d’int%C3%A9r%C3%AAts%3A%20%C3%A9pingl%C3%A9%2C%20Delevoye%20d%C3%A9missionne%20de%20la%20fonction%20pol%C3%A9mique%20]

https://www.capital.fr/economie-politique/au-coeur-de-la-polemique-jean-paul-delevoye-reconnait-avoir-pense-a-demissionner-1357619

Voir: MACRON, SEUL. | DELEVOYE OUBLIE SES PETITS BOULOTS

https://www.youtube.com/watch?v=2CONYizknPM

Voir: Précarité et pauvreté, pourquoi elles progressent depuis Macron 

https://www.youtube.com/watch?v=CaM0Ffs3dxE

La faiblesse économique de l’ Union européenne n’est pas traitée par les gouvernements:

https://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/l-allemagne-sabre-sa-prevision-de-croissance-pour-l-an-prochain-mais-parie-sur-rebond-en-2021-1823599.html#xtor=AL-68

https://www.marketwatch.com/story/why-europes-governments-are-missing-in-action-from-fight-against-economic-slump-2019-12-09?mod=newsviewer_click

Dans un contexte mondial de taux d’intérêt bas, zéro, voire négatifs qui, par définition, ne peuvent pas aller beaucoup plus bas, ne laissant comme marge de manœuvre aux banques centrales et aux États plus que les politiques de Quantitative Easing ou de relance budgétaire et fiscale afin de soutenir la croissance économique; la sécurité c’est le placement en actions et le risque c’est le placement en obligations, en or, en argent-métal ou la plupart des matières premières. A cet égard, comme exposé dans notre dernier commentaire du 1er décembre, ce n’est qu’après la mi-décembre (le 12 ou le 17 ?) seulement, -saisonnalité oblige-, que la hausse des actions devrait reprendre avec force. D’ici-là, en cas de nouvelle faiblesse, ne pas se faire piéger en allant short, mais garder les achats d’options calls (et couvrir les achats d’options puts) sur les indices boursiers (US surtout). Quant aux relations entre les USA, les autres démocraties, et la dictature chinoise, il importe de cesser les rafistolages temporaires via de pseudo accords commerciaux ou autres, ce que Trump n’a toujours pas compris, pour la placer en face de ses responsabilités voire, à défaut, la contraindre à un jeu international coopératif ou bien la boycotter. Si l’on avait agi ainsi à l’encontre de l’Allemagne nazie d’Adolf Hitler, on n’aurait pas eu la Seconde Guerre Mondiale! Une fois la Chine, quelques autres puissances -et dirigeants ultra malfaisants du type Maduro et Rohani ou incompétents du type Merkel et surtout Macron- secondaires marginalisés, l’on pourra ensuite réformer les systèmes monétaire et commercial internationaux par l’interdiction des dévaluations compétitives et par la suppression des pratiques de sous-évaluation salariale et de cassure de la protection sociale, qui font des taux de change “flottants” et du “libre-échange” actuels des horreurs politico-économiques et sociales tout en empêchant la démocratie et le libéralisme authentiques de fonctionner, d’où les révoltes des peuples et des Nations contre la mondialisation de la misère, de la corruption et de la dictature technologique orwellienne que nous vivons, dont l’écologisme est le nouveau cache-sexe inventé par les politiciens (sous prétexte de lutte contre le réchauffement climatique lequel n’est pas cumulatif ni d’origine humaine mais cyclique et d’origine naturelle) pour la justifier et en dissimuler la vraie nature totalitaire. 

Dans un contexte mondial de taux d’intérêt bas, zéro, voire négatifs qui, par définition, ne peuvent pas aller beaucoup plus bas, ne laissant comme marge de manœuvre aux banques centrales et aux États plus que les politiques de Quantitative Easing ou de relance budgétaire et fiscale afin de soutenir la croissance économique; la sécurité c’est le placement en actions et le risque c’est le placement en obligations, en or, en argent-métal ou la plupart des matières premières. A cet égard, comme exposé dans notre dernier commentaire du 1er décembre, ce n’est après la mi-décembre (le 12 ou le 17 ?) seulement, -saisonnalité oblige-, que la hausse des actions devrait reprendre avec force. D’ici-là, en cas de nouvelle faiblesse, ne pas se faire piéger en allant short, mais garder les achats d’options calls (et couvrir les achats d’options puts) sur les indices boursiers (US surtout). Quant aux relations entre les USA, les autres démocraties, et la dictature chinoise, il importe de cesser les rafistolages temporaires via de pseudo accords commerciaux ou autres, ce que Trump n’a toujours pas compris, pour la placer en face de ses responsabilités voire, à défaut, la contraindre à un jeu international coopératif ou bien la boycotter. Si l’on avait agi ainsi à l’encontre de l’Allemagne nazie d’Adolf Hitler, on n’aurait pas eu la Seconde Guerre Mondiale! Une fois la Chine, quelques autres puissances -et dirigeants ultra malfaisants du type Maduro et Rohani ou incompétents du type Merkel et surtout Macron- secondaires marginalisés, l’on pourra ensuite réformer les systèmes monétaire et commercial internationaux par l’interdiction des dévaluations compétitives et par la suppression des pratiques de sous-évaluation salariale et de cassure de la protection sociale, qui font des taux de change “flottants” et du “libre-échange” actuels des horreurs politico-économiques et sociales tout en empêchant la démocratie et le libéralisme authentiques de fonctionner, d’où les révoltes des peuples et des Nations contre la mondialisation de la misère, de la corruption et de la dictature technologique orwellienne que nous vivons, dont l’écologisme est le nouveau cache-sexe inventé par les politiciens (sous prétexte de lutte contre le réchauffement climatique lequel n’est pas cumulatif ni d’origine humaine mais cyclique et d’origine naturelle) pour la justifier et en dissimuler la vraie nature totalitaire. 

Lire: important

https://www.letemps.ch/economie/securite-actions-risque-obligations?utm_source=Newsletters&utm_campaign=13aacf905e-newsletter_eco&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-13aacf905e-110148197

.

https://www.marketwatch.com/story/the-global-economy-is-bottoming-out-and-thats-good-news-for-stocks-says-deutsche-bank-2019-12-02?mod=newsviewer_click

Les investisseurs sont tellement conditionnés par Trump et quelques autres qu’ils continuent de croire que c’est un “Deal” entre les USA et la Chine qui fera monter les actions US au dessus de leur sommet historique alors que c’est la nouvelle politique monétaire de la Fed de Powell de “Repo Injections” massives depuis septembre 2019 (trois mille milliards de dollars US déjà, ce qui ne s’est JAMAIS produit dans l’histoire en si peu de temps !!!) et le rétablissement positif symétrique de la courbe des taux US sortie de son inversion (qui changent complètement l’évolution des marchés en éloignant toute perspective de récession prochaine aux USA) en plus de la saisonnalité actuellement favorable des indices boursiers qui explique leur hausse. La Fed elle-même admettant maintenant qu’elle avait fait fausse route en réduisant la taille de son bilan depuis le début du mandat de Jay Powell jusqu’en septembre 2019.

https://www.zerohedge.com/markets/fed-hasnt-expanded-its-balance-sheet-speed-financial-crisis

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-12-04/quarles-concedes-fed-might-be-part-of-the-problem-in-repo-crunch

https://www.marketwatch.com/story/feds-quarles-says-there-are-now-more-options-than-just-bailing-out-failing-banks-2019-12-05?mod=mw_latestnews

Is the Fed’s $3 Trillion in Loans to Trading Houses on Wall Street Legal?

Rétablissement positif de la courbe des taux US:

Il est de plus en plus évident que Trump n’a hélas aucune stratégie cohérente en matière commerciale et que les accusations récentes à son encontre de manipulation des marchés à son profit via ses tweets contradictoires pourraient être fondées. Mais elles seront difficiles à prouver.

https://www.newsmax.com/finance/streettalk/traders-billions-knowledge-trump/2019/10/17/id/937457/

https://www.huffpost.com/entry/china-phone-calls-market-manipulation-donald-trump-george-conway-kellyanne-conway_n_5d689549e4b02bc6bb371b3d

Plus grave encore pour lui, après avoir été accusé par ses adversaires, démocrates surtout, et l’ “État profond” (Deep State) qui le détestent, ce qui avait motivé l’enquête du procureur Robert Mueller qui avait finalement tourné court, d’avoir été lors des dernières présidentielles un candidat de l’étranger (la Russie de Poutine en l’occurrence), il s’expose de nouveau à de telles accusations lors des présidentielles de 2020 d’être un candidat de l’étranger (“candidat Mandchou – Manchurian Candidate”), la Chine de Xi Jin Ping cette fois-ci, tant il est évident qu’il ne la combat pas vraiment mais en réalité la ménage (surtout s’il signe avec elle un accord qui ne pourra être que de façade, mauvais et incomplet et diminue à nouveau sans contrepartie les droits de douane US sur les importations chinoises aux USA).

Donald Trump et la Chine – Le Temps:

https://www.letemps.ch/opinions/donald-trump-chine

_______

https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/11/12/trump-le-meilleur-candidat-de-pekin_6018809_3232.html

https://www.latribune.ca/opinions/donald-trump-un-president-mandchou-f8a7c0c31af13dbb908f206385a77303

https://www.journaldemontreal.com/2018/01/08/trump-le-candidat-mandchou

Plus le temps passe et plus il ne pratique qu’une politique de demi-mesures, plus les chances de Trump d’être réélu en 2020 s’amenuisent. D’autant qu’il n’a obtenu pratiquement aucun résultat dans la maitrise de l’immigration illégale aux USA et dans la construction du mur avec le Mexique, son dangereux voisin, qu’il avait promises.

https://fr.news.yahoo.com/vingt-quatre-heures-au-mexique-%C3%A0-lombre-violence-125947780.html

https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/un-million-de-chinois-internes-de-force-par-le-regime-faut-il-boycotter-la-chine-834500.html#xtor=AL-13

Voir: Enquête | Les goulags chinois:

https://www.youtube.com/watch?v=QDdHGuZnXao

House approves US bill demanding sanctions in response Muslim detainment camps

https://www.bluewin.ch/fr/infos/international/le-congres-americain-veut-sanctionner-pekin-331244.html

https://fr.theepochtimes.com/chine-desinformation-lecologie-climat-1111533.html

https://www.gatestoneinstitute.org/15230/china-adopts-malicious-cybersecurity-rules

En attendant, l’économie US reste forte (grâce à la politique de Trump en début de son mandat de baisse massive des impôts et de dérégulation intérieure qui continue de produire ses effets positifs) en particulier en terme de création d’emplois, de telle sorte qu’il n’a aucun besoin de signer un mauvais Deal avec la Chine. Le “Miracle Économique Américain” en cours lui permettra-t-il d’être réélu ou la détestation politique que tout un tas de gens nourrissent contre lui le fera-t-elle échouer?

https://www.marketwatch.com/story/us-sees-hiring-surge-in-november-as-economy-adds-266000-new-jobs-2019-12-06?mod=home-page

https://www.marketwatch.com/story/consumer-sentiment-improves-markedly-in-december-2019-12-06?mod=mw_latestnews

Alors qu’au Canada, les chiffres de l’emploi continuent de se détériorer, montrant la mauvaise politique de Trudeau:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-12-06/-terrible-canada-jobs-data-have-traders-worried-as-loonie-drops?srnd=premium-europe

Kudlow says a trade deal is close, but Trump is prepared to ‘walk away’ if some conditions not met

Delaying trade deal until after election reduces China’s leverage, Ross says

https://www.letemps.ch/economie/etatsunis-se-rebiffent-contre-leurope-chine-lamerique-sud?utm_source=Newsletters&utm_campaign=d0f4d9b79b-newsletter_eco&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-d0f4d9b79b-110148197

Graphiques de saisonnalité:

.

En année électorale aussi les indices US sont généralement orientés à la hausse:

D’ailleurs, des achats massifs par des investisseurs bien informés du contexte favorable aux actions viennent tout juste d’être effectués sur les ETF actions US pendant novembre et leur correction de trois jours post Thanksgiving:

“More than $38 billion flowed into equity-focused ETFs in November, the biggest monthly influx in almost two years, data compiled by Bloomberg show. The inflows accounted for about 77% of cash absorbed by U.S. ETFs in the period through Nov. 30, the highest proportion since April”.

_________________

Cependant, à très court terme, le S&P500 ayant effectué le 6 décembre un double top sans le franchir, il pourrait rebaisser assez sensiblement d’ici au 12 / 17 décembre et à partir de ce moment-là franchir ledit double top et exploser à la hausse:

https://bfmbusiness.bfmtv.com/bourse/wall-street-termine-en-nette-hausse-portee-par-l-emploi-americain-1820130.html#xtor=AL-68

______________

Prévisions timides pour la fin 2020 des principaux analystes sur les indices boursiers US alors que leur probabilité de hausse à des niveaux bien plus élevés est justifiée par les Quantitative Easings US, japonais et européens:

.

Comme personne ne sait qui sera élu président des USA, ce type de prévisions de fin d’année 2020 est stupide; la seule chose que l’on peut dire c’est qu’en 2020 le S&P500 pourrait atteindre entre 3.600 et 4.000 (les 3.835 identifiés par Rambus Chartology étant notre objectif) avec un premier point haut en avril puis un second en septembre si l’on s’en tient aux prévisions graphiques.

Lire ci-dessous: objectif 3.850 pour BofA-ML

Rally just getting started, stocks could gain more than 20% from here – analyst

https://www.allnews.ch/content/interviews/pas-de-r%C3%A9cession-en-vue-aux-etats-unis-en-2020

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-12-06/strategist-jeff-saut-says-the-stock-market-is-only-at-mid-cycle?srnd=premium-europe

https://www.cnbc.com/2019/12/02/jeff-saut-recent-market-sell-off-is-an-early-christmas-gift.html

Voir: “La consolidation des marchés maintiendra la dynamique haussière dans le futur !” Jean-Pierre Petit

https://www.youtube.com/watch?v=W3adI2_bXm0

La valeur du marché boursier américain doublerait d’ici à 2030:

https://korii.slate.fr/biz/bourse-valeur-marche-americain-pourrait-doubler-2030-prediction-nouvelle-economie#xtor=RSS-2

Étant donné les niveaux extrêmes d’endettement mondial actuel, qui ne pourront pas être diminués, et la faiblesse des taux d’intérêt actuels, qui ne pourront pas aller beaucoup plus bas, il faut en tous cas fuir les obligations et les placement en or, argent-métal et la plupart des matières premières (l’or n’étant monté en parallèle avec les obligations en 2019 que parce les taux baissaient et parce que le ratio or/argent se rétablissait en faveur de ce dernier, ce qui n’est plus le cas). 

Plus de raison pour l’or de monter lorsque, les taux US à moyen et long termes se redressant, le nombre des obligations à taux négatifs chute.

https://www.investing.com/analysis/why-us-rates-could-be-heading-higher-in-2020-after-plunging-in-2019-200490297

Retour possible de l’or vers 1.300 USD en 2020:

https://stockcharts.com/articles/tac/2019/12/tim-taschler-gold-update-cot-r-142.html

Global Inflation Remains in a Coma:

https://www.newsmax.com/finance/edwardyardeni/inflation-global-fed-economy/2019/12/04/id/944450/

La seule façon d’en finir avec la crise monétaire, économique et commerciale rampante, c’est de réformer les systèmes monétaire et commercial internationaux dans le sens du libéralisme authentique et de la justice entre les peuples et les Nations en mettant fin à tous les dumpings. Le libre-échange authentique et mutuellement profitable pour tous ne pouvant prendre place qu’entre des pays n’ayant pas la possibilité de manipuler leurs taux de change par la dévaluation compétitive (raison pour laquelle la période de l’étalon-or a été celle d’une forte croissance harmonieuse), comme n’ayant pas de niveaux de salaires et de prestations sociales trop éloignés, il est clair qu’il ne peut pas l’être dans le contexte international actuel et qu’il est en grande partie responsable des migrations incontrôlée des populations,  la création de l’OMC ayant tout compliqué sans rien résoudre. On peut en vouloir à Trump, qui était en position de contraindre les principaux acteurs monétaires et commerciaux internationaux d’aller dans ce sens là, de s’être enlisé dans une stratégie mal conçue et mal réalisée.

Voir: Le déclin du libre-échange – L’analyse de François Asselineau

https://www.youtube.com/watch?v=0uSQ9e1gcxA

____________________________

L’écologisme est le nouveau cache-sexe inventé par les politiciens (sous prétexte de lutte contre le réchauffement climatique qui n’est pas cumulatif ni d’origine humaine mais cyclique et d’origine naturelle) pour justifier la globalisation totalitaire, un “gouvernement mondial” antidémocratique broyant les peuples et les Nations et la hausse des impôts (taxe carbone, essence-gazole et autres) qui à terme tue la croissance économique. Même les Suisses, dont le bon sens et la préférence pour la liberté sont les qualités partagées, se sont fait piéger en votant pour un parlement nettement “vert” qui ne proposera rien d’autre que des taxes et des restrictions de toutes sortes et ont réduit le poids de l’UDC de Christoph Blocher, le seul parti national qui les protège contre la mainmise européenne.

Voir: “Nous vivons une révolution mondiale totalitaire” – Le Zoom – Martin Peltier

https://www.youtube.com/watch?v=L-oDv1pBoW8

Une politique monétaire “verte”, cela n’existe pas:

https://www.project-syndicate.org/commentary/central-banks-no-to-green-monetary-policy-by-otmar-issing-2019-11

Voir: François Gervais – L’urgence climatique est un leurre

https://www.youtube.com/watch?v=iK3G8wqqp_k

Même le fondateur de Greenpeace dénonce l’escroquerie du climat !

http://theconversation.com/cinq-idees-fausses-sur-les-changements-climatiques-demystifiees-123649

IMPORTANT: deux vidéos à voir

Voir: Faut-il croire au réchauffement climatique ? – Science étonnante

https://www.youtube.com/watch?v=R6eywXdssMw

Voir: LES PARAMÈTRES DE MILANKOVIC – Comment Ça Marche ?

https://www.youtube.com/watch?v=FTzmqjDNMmM

________________________________

Quant au “nain” Macron, avec sa réforme des retraites à points (dont le point sera décidé par le gouvernement et changé à tout moment selon son bon vouloir, sans tenir compte des années d’ancienneté au travail, des cotisations payées, ni de la pénibilité particulière de certaines professions), il poursuit sa stratégie de nivellement et de paupérisation de la plupart des Français qu’il méprise en les prenant pour des crétins tout en instaurant un État policier ultra-répressif. Jusqu’à quand vont-ils le tolérer?

https://www.latribune.fr/economie/france/le-projet-de-macron-est-de-casser-la-retraite-par-repartition-francois-hommeril-cfe-cgc-834568.html#xtor=AL-13

Voir: OTAN et réforme des retraites : François Asselineau

https://www.youtube.com/watch?v=bRoZmN94ECg

Voir: Retraites, la réforme de trop?

https://www.youtube.com/watch?v=XFsI4u16Ib4

Voir: MACRON : Un Bilan Désastreux

https://www.youtube.com/watch?v=FDK1MBgP0FE

Pour en finir avec l’islamisation. Par Hélios d’Alexandrie

https://fr.gatestoneinstitute.org/14951/france-macron-mollahs-iran

https://fr.gatestoneinstitute.org/15195/france-colonisation-inversee

https://www.challenges.fr/monde/les-frustrations-alimentent-les-revoltes-de-la-planete_687228#xtor=CS3-89-[Les%20frustrations%20alimentent%20les%20r%C3%A9voltes%20de%20la%20plan%C3%A8te]

Voir: Les électeurs de Macron manifestent contre Macron! (les Français n’ont que ce qu’ils méritent, ils ont voté Macron et font confiance à des syndicats qui les trahissent comme soutiennent l’immigration massive qui ruine leur pays)!

https://www.youtube.com/watch?v=7esEt4TJCz0

Tout vient de sa personnalité particulièrement inadaptée qu’un psychiatre italien avait correctement analysée avant son élection comme de son inexpérience et de son trop jeune age, nonobstant le fait qu’il ne sert que les intérêts particuliers de ceux qui l’ont sorti de l’ombre et financé:

https://www.youtube.com/watch?v=NNDgsw39m9s

Emmanuel Macron est-il un psychopathe ? Adriano Segatori, psychiatre et psychothérapeute, dévoile son analyse

La catastrophe migratoire plombe les comptes sociaux et accroit la pression fiscale:

.

Insee : 120 millions de numéros de Sécurité sociale (pour 67 millions d’habitants)

https://www.challenges.fr/france/en-2018-la-france-reste-le-pays-de-l-ocde-ou-la-fiscalite-est-la-plus-lourde_688191#xtor=CS3-89-[En%202018%2C%20la%20France%20reste%20le%20pays%20de%20l’OCDE%20o%C3%B9%20la%20fiscalit%C3%A9%20est%20la%20plus%20lourde]

___________________

C’est l’Allemagne de Merkel qui a cassé l’Europe en lui imposant l’immigration massive qui se poursuit:

https://www.gatestoneinstitute.org/15245/eu-migrants-relocation-quota

Voir: Le modèle de croissance allemand à bout de souffle [Alexandre Mirlicourtois]:

https://www.youtube.com/watch?v=ZMIBvpl3Zbo

La coalition CDU / SPD de Merkel à bout de souffle ne tient plus que par des rafistolages à court terme qui la paralysent:

https://fr.news.yahoo.com/allemagne-spd-vote-contre-d%C3%A9part-185507912.html

https://fr.news.yahoo.com/allemagne-coup-barre-%C3%A0-gauche-spd-fragilise-coalition-185259617.html

Voir: Angela Merkel peut-elle se maintenir au pouvoir ?

https://www.youtube.com/watch?v=x2m-OCjyWTk

_________________

Voir: Le Grand Oral de Michel Onfray, philosophe et écrivain

https://www.youtube.com/watch?v=sajCiOBhzRo

L’obligation de tout chef d’État c’est de protéger ses concitoyens, d’améliorer leurs conditions de vie, comme d’assurer le respect et l’intégrité de son pays. S’il fait le contraire, les citoyens sont en droit de s’insurger et de le renverser, raison pour laquelle Macron n’a plus de légitimité ni de perspective de se maintenir longtemps au pouvoir. 

https://www.lepoint.fr/invites-du-point/michele-cotta/michele-cotta-le-quinquennat-se-joue-dans-les-jours-qui-viennent-06-12-2019-2351664_1595.php#xtor=CS3-190

https://www.capital.fr/economie-politique/sept-des-huit-raffineries-francaises-en-greve-bientot-la-penurie-1357127

La déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1793 énonce en son article 35 : « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».

L’actuelle monétisation par la Federal Reserve de Powell (ayant changé de politique à 360 degrés), via ses “Repo Injections” massifs assimilables à un QE4, des encours (dettes et prêts) des banques US, donc -indirectement- du déficit fédéral et de la dette publique US que les banques “Primary Dealers” peinent ou rechignent à financer, sur une échelle de centaines de milliards de dollars US jamais atteinte jusqu’ici, devrait propulser les indices boursiers et les actions US en général, comme accessoirement les indices européens, dans une continuation de leur hausse historique tant que ladite monétisation -se traduisant par un tsunami de création de liquidités nouvelles n’ayant pas d’autre endroit où aller que sur les actions- se poursuivra. Nous maintenons un haut niveau de positions longues en achats d’options calls échéance février et d’ ETF longs sur les indices US surtout (avec toutefois une petite protection par principe de précaution sous la forme d’achat de puts échéance décembre).

L’actuelle monétisation par la Federal Reserve de Powell (ayant changé de politique à 360 degrés), via ses “Repo Injections” massifs assimilables à un QE4, des encours (dettes et prêts) des banques US, donc -indirectement- du déficit fédéral et de la dette publique US que les banques “Primary Dealers” peinent ou rechignent à financer, sur une échelle de centaines de milliards de dollars US jamais atteinte jusqu’ici, devrait propulser les indices boursiers et les actions US en général, comme accessoirement les indices européens, dans une continuation de leur hausse historique tant que ladite monétisation -se traduisant par un tsunami de création de liquidités nouvelles n’ayant pas d’autre endroit où aller que sur les actions – se poursuivra. Nous maintenons un haut niveau de positions longues en achats d’options calls échéance février et d’ ETF longs sur les indices US surtout (avec toutefois une petite protection par principe de précaution sous la forme d’achat de puts échéance décembre).

Voilà la raison de la hausse des bourses d’actions (qu’une probable absence d’accord -ou un mauvais accord- commercial USA / Chine ne fera pas cesser), indépendamment de leur saisonnalité actuelle favorable:


Lire, important:

https://www.letemps.ch/economie/fed-ne-quitte-plus-marche-repo?utm_source=Newsletters&utm_campaign=73378518e6-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-73378518e6-110148197


Depuis deux mois, la banque centrale américaine procède à des injections de liquidités sur le marché des Sale and Repurchase Agreements, abrégés en Repo, une première depuis 2008. Vendredi dernier, la Fed de New York a annoncé qu’elle poursuivrait ses opérations jusqu’à la fin du mois de janvier et publié un calendrier de ses actions sur son site.

Il s’agit de la quatrième prolongation de son intervention, qui avait été provoquée à la mi-septembre par une hausse surprise du taux de ce marché. Les opérations Repo permettent aux banques d’obtenir rapidement des liquidités à court terme en échange de titres sûrs comme des bons du Trésor. Pour remédier au manque de cash à disposition, la Fed injecte jusqu’à 120 milliards de dollars de liquidités quotidiennement.

Cette action, qui devait être à l’origine limitée dans le temps, semble être en passe de devenir la norme. Tout en se défendant de revenir à une politique de quantitative easing, la Fed a également annoncé qu’elle allait procéder à des rachats de bons du Trésor à hauteur de 60 milliards par mois jusqu’à la fin du 2e trimestre 2020.

Lire, important:

Selon Axel Botte de Ostrum AM: “les tensions sur le repo traduisent un problème de financement du déficit fédéral. Le manque de demande de Treasuries des investisseurs étrangers reporte le poids du financement fédéral sur les investisseurs américains, et en premier lieu, les Primary Dealers. Ces banques financent leurs achats via le marché du repo. La hausse des mises en pensions nettes a créé un stress sur ce marché forçant la Fed à intervenir pour des montants toujours plus conséquents”. 

__________

Lire l’article de Garessus, important:

https://www.letemps.ch/economie/bourses-anticipent-une-acceleration-lactivite

___________

https://www.marketwatch.com/story/us-gdp-growth-in-third-quarter-raised-to-21-from-19-2019-11-27?mod=home-page

Le seul risque pour le marché US des actions est de nature politique (zéro risque de récession étant donné que la consommation intérieure qui représente 70% du PIB tient bien), Trump pouvant ne pas être réélu (ce qui est peu probable, la majorité des Américains étant devenue souverainiste et isolationniste) mais devoir céder sa place un démocrate socialiste qui casserait l’économie US; mais d’ici là (dans presque un an, soit un siècle en terme de marchés financiers), la Fed dispose d’une capacité illimitée de création monétaire qui le soutiendra.

https://www.allnews.ch/content/interviews/pas-de-r%C3%A9cession-en-vue-aux-etats-unis-en-2020

US consumer sentiment comes in higher than expected for November

Black Friday shoppers spend record $7.4 billion in second largest online sales day ever

Et Trump se prépare à accroitre les baisses d’impôts en faveur de la classe moyenne, ce qui est très haussier pour les actions US comme l’aidera à être réélu président en 2020:

Tax Cuts 2.0′ could include rate reduction for middle class

Voir: USA, un gros risque pour la bourse ? par Patrick Artus

https://www.youtube.com/watch?v=WNhTycZ1Q_A

Explosion à la hausse du bilan de la Fed (situation au 30 novembre 2019):

Il y a une corrélation mécanique entre la hausse du bilan de la Fed et la hausse du S&P500:

______________

Ladite corrélation permettant d’anticiper à terme des prix nominaux du S&P500 très élevés, l’inflation dans l’économie actuelle d’endettement et de création monétaire illimitée n’étant plus dans l’économie réelle mais dans les actifs boursiers:

Voir: Stocks Still Have Significant Upside Potential

https://www.youtube.com/watch?v=YZyKBRfD5O0

______________

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-11-22/socgen-says-s-p-500-melt-up-to-3-400-is-likely-but-unsustainable?srnd=markets-vp

https://www.investing.com/analysis/history-suggests-the-sp-500-may-be-on-its-way-to-3600-200488887

Three Reasons Stocks Are Going to Explode To the Upside

 

https://www.zerohedge.com/news/2019-11-26/last-bull-market-our-lifetimes

https://www.marketwatch.com/story/4-reasons-why-this-bull-market-in-stocks-will-keep-going-in-2020-2019-11-26?mod=home-page

Bonne analyse:

https://www.allnews.ch/content/points-de-vue/perspectives-des-march%C3%A9s-boursiers-2020

Saisonnalité haussière des indices boursiers en année pré-électorale aux USA surtout à partir de novembre, avec une légère stabilisation/baisse début décembre et un point bas vers le 12 décembre (à mettre à profit pour renforcer encore les positions longues), au moins jusqu’en février.

Objectif de hausse possible à moyen terme du S&P500 vers 3.835 et du Dow Jones Industrials vers 31.051, selon Rambus Chartology.

Un Nasdaq potentiellement explosif à la hausse…

La nouvelle politique ultra-accommodante de la Fed pourrait faire temporairement baisser le dollar US en décembre, ainsi que son graphique de saisonnalité le montre, ce qui serait de nature à soutenir aussi les actions US.

S’abstenir encore de toute prise se position longue ou rester arbitré sur l’or, l’argent, les actions des sociétés minières et les obligations, qui, dans le cadre de la hausse historique actuelle des actions n’ont pas de potentiel haussier notable.

Is Another Sharp Precious Metals Sector Down-Leg Imminent? :: The Market Oracle ::

L’or, qui ne devrait pas dépasser 1.560 USD l0once en 2019/2020 sauf effondrement peu probable du dollar US, est coincé dans un trading range 1.560/1.050 avec un biais baissier :

Il y a un double top baissier sur l’indice des actions des sociétés minières:

Les actions US en général continuent de sur-performer l’or et les actions US continuent de sur-performer les obligations US:

Risque de rechute importante des obligations US:

Goldman sees ‘baby bear’ market for bonds in 2020 in a year of risks

Goldman Sees Baby Bond Bear Market, Cyclical Stock Rally in 2020

Why Goldman Sachs sees a ‘baby bear market’ in bonds

La fameuse courbe des taux US qui, en dessous de zéro, annonçait un risque de récession aux USA s’est rétablie en positif:

Quant à la pseudo “guerre commerciale” entre les USA et la Chine, très surestimée par les investisseurs, dont les montants en jeu via les taxes que chacun des deux applique à l’autre sont négligeables par rapport à la taille de leurs économies et par rapport au volume du commerce mondial; ce n’est pas une “guerre” mais une rivalité, pour le moment de basse intensité, idéologique et technologique entre deux systèmes politico-économiques irréconciliables qui sont en compétition pour le leadership mondial au XXI éme siècle.

Elle ne peut pas trouver de solution durable sauf si la dictature chinoise venait à s’écrouler pour faire place à un système démocratique qui renoncerait aux pratiques abominables actuelles (intérieures et extérieures) de Pékin. Raison pour laquelle les USA n’ont aucun besoin de faire le moindre “Deal” avec la Chine actuelle qui n’a qu’un impact assez négligeable sur leur économie. Trump ferait mieux de s’occuper de finir le Deal des USA avec le Mexique et le Canada (le USMCA n’est toujours pas complétement négocié par les États respectifs ni ratifié par le Congrès US) et de traiter les relations entre les USA et les États de l’Union européennes, pays qui, en matière de déficit commercial US, sont aussi nuisibles que la Chine pour Washington.

U.S., Canada, Mexico Meet to Push for Final Agreement on USMCA:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-11-27/white-house-in-pre-thanksgiving-push-to-get-usmca-to-finish-line

Commerce: Les USA envisageraient une nouvelle enquête sur l’UE:

https://fr.yahoo.com/news/commerce-usa-envisageraient-nouvelle-enqu%C3%AAte-193423869.html

Trump ne pouvait pas ne pas prendre position en faveur de la défense des libertés à Hong Kong:

https://www.latribune.fr/economie/international/elections-a-hong-kong-les-pro-democratie-infligent-une-lourde-defaite-aux-pro-pekin-833854.html#xtor=AL-13

China accuses US of ‘sinister intentions’ after Trump signs Hong Kong bills

https://www.latribune.fr/economie/international/les-etats-unis-menaces-par-la-chine-apres-la-signature-d-une-loi-pro-hong-kong-834125.html

https://www.theepochtimes.com/china-would-pay-a-catastrophic-price-for-a-hong-kong-massacre_3148817.html

Les Européens sont lamentables avec la Chine qu’ils laissent faire les pires politiques et bafouer les droits humains:

http://www.slate.fr/story/184485/chine-epuration-ethnique-genocide-xinjiang-ouighours-silence-critiques-communaute-internationale-syrie-sri-lanka#xtor=RSS-2

Voir: “Les chinois savent parfaitement jouer avec la naïveté européenne !” Éric Chol (L’Express)

https://www.youtube.com/watch?v=dYGoRhDv4A8

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-11-26/china-spy-claims-deliver-new-hit-to-damaged-australia-relations?srnd=premium-europe

Voir: La Chine, grande responsable de la croissance des émissions de carbone selon Lenglet

(les écolos qui nous fatiguent avec leurs théories fumeuses sur  le réchauffement climatique dont nous parlerons dans notre prochain commentaire devraient faire pression sur la Chine et accessoirement sur l’Allemagne et la Pologne les principaux responsables…)

https://www.youtube.com/watch?v=ENpS81LG-ck

Trump n’a pas besoin d’un accord avec la Chine:

https://www.lepoint.fr/monde/donald-trump-estime-ne-pas-avoir-besoin-d-accord-avec-la-chine-20-09-2019-2336953_24.php

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-11-28/markets-show-u-s-gaining-upper-hand-over-china-in-trade-war

Voir: US should move all American production out of China: Gingrich

https://www.youtube.com/watch?v=a_eoIFz-hPA

Voir: “Guerre” commerciale contre la Chine : Trump a-t-il raison ?

https://www.youtube.com/watch?v=vnYXHVPl7xk

Voir: Chine VS États-Unis : les raisons de la “guerre” commerciale

https://www.youtube.com/watch?v=H48evHuIoNc

Lire, important, bonne analyse sur la doctrine Trump:

La doctrine Trump ou comment y voir clair, par Hélios d’Alexandrie

____________________________________

Une mention particulière doit ici être faite à propos du “nain Macron”, en tous points grotesque et incompétent, le pire président qu’elle ait connu, qui conduira à terme la France à la guerre civile, en sacrifiant ses valeurs démocratiques, en cassant son agriculture, ses territoires et système social et en favorisant l’immigration massive, c’est à dire le communautarisme et le Grand Remplacement (et avec eux l’islamisme et le terrorisme), s’il n’est pas stoppé au plus vite par une vague de contestation analogue à celle qui soulève les classes moyennes et les victimes de la globalisation un peu partout, de Hong Kong au Moyen Orient et à l’Amérique latine.

Propulsé au pouvoir par les européistes et quelques banquiers privés (auquel il renvoie l’ascenseur en privatisant les biens de l’État qui sont rentables), tout en ayant bénéficié du double effondrement électoral de la droite et de la gauche modérées (dont les programmes et les politiciens ne se différencient plus), le “président des riches”, appliquant contre la volonté des Français, via la répression policière et la manipulation médiatique, l’ “adaptation” de la France à la mondialisation, il suffirait d’une grande grève (comme celle du 5 décembre?) pour le contraindre à la démission… En attendant, il se fâche avec les principaux dirigeants (Trump, Johnson, Merkel, Bolsonaro, Erdogan et bien d’autres) qui ne supportent plus son arrogance, ce qui isole inutilement la France. En France, la gauche a trahi le peuple et la droite a trahi la nation, Macron trahit “en même temps” les deux à la fois, le peuple qu’il méprise et la nation qu’il ne reconnait pas.

Charles Gave: “Ne croyez plus une seconde que nous sommes en démocratie ! C’est fini !!”

https://www.huffingtonpost.fr/entry/pour-erdogan-ce-nest-pas-lotan-mais-macron-qui-est-en-etat-de-mort-cerebrale_fr_5de116c3e4b00149f72dd374?xtor=AL-32280680?xtor=AL-32280680

Ça chauffe entre Emmanuel Macron et Angela Merkel : cet échange houleux qui fait beaucoup parler – Gala

Merkel Rebukes Macron With Spirited Defense of NATO Alliance

Macron est un nain politique

Voir: Michel Onfray : “Le voile est votre affaire, Monsieur Macron”

https://www.youtube.com/watch?v=J-3tnd8B0bs

Voir: Michel Onfray : “Macron est un populicide”

https://www.youtube.com/watch?v=EgkTlOoLFXg

Jamais aucun président français n’a autant couté aux contribuables que Macron:

https://www.capital.fr/economie-politique/depenses-de-lelysee-en-hausse-le-president-emmanuel-macron-egratigne-par-un-rapport-du-senat-1356439

https://www.capital.fr/economie-politique/depenses-de-lelysee-en-hausse-le-president-emmanuel-macron-egratigne-par-un-rapport-du-senat-1356439

https://www.capital.fr/economie-politique/la-facture-xxl-des-voyages-demmanuel-macron-a-bord-de-la330-presidentiel-1356056

 

.

Entretenir publiquement l’ambiguïté sur sa sexualité et se comporter comme un voyou est indigne d’un président de la République française:

https://www.mediapart.fr/journal/france/dossier/notre-dossier-l-affaire-macron-benalla

Dernier réveillon à l’Élysée… De Gaulle doit “se retourner dans sa tombe! Espérons que cela ne sera pas pire encore à l’occasion du début d’année 2020,,,

https://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/megalomane-narcissique-emmanuel-macron-epingle-par-lancien-ministre-luc-ferry_411817

Emmanuel Macron Serait-il Homo ? Des Photos Gênantes Réapparaissent

Macron homo? Et alors? – Narcisse Praz

Le comportement d’Emmanuel Macron est conforme à l’analyse du psychiatre italien Adriano Segatori

Voir: MACRON : Le Pire Président ?

https://www.youtube.com/watch?v=kyCD5FzIsU4

Les économistes les plus conventionnels sont d’accord pour considérer que Macron et son gouvernement sont des amateurs incapables qui vont provoquer un désastre économico-social que les Français n’accepteront pas…

https://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/les-experts-que-faire-avant-le-5-decembre-depenser-plus-2911-1205253.html

Voir “L’objectif de Macron : mettre la main sur les 160 milliards d’excédent des régimes privés !”

https://www.youtube.com/watch?v=_eEbfB4EtEI

https://www.capital.fr/entreprises-marches/le-traitement-de-choc-administre-a-la-france-par-macron-rappelle-celui-inflige-a-la-grece-1356298

Les agriculteurs en passe de bloquer Paris pour mettre la pression sur les distributeurs

https://www.challenges.fr/economie/social/greve-du-5-decembre-macron-et-les-syndicats-comptent-leurs-divisions_686850?refresh=1574869989767#xtor=CS3-89-[Gr%C3%A8ve%20du%205%20d%C3%A9cembre%3A%20pourquoi%20le%20conflit%20risque%20de%20durer]

Voir: 5 DÉCEMBRE : SUEURS FROIDES AU SOMMET DE L’ÉTAT | LE MÉDIA INDÉSIRABLE CHEZ GRIVEAUX

https://www.youtube.com/watch?v=t9doqeHTwAg

https://www.challenges.fr/economie/social/pourquoi-la-pauvrete-a-augmente-sous-emmanuel-macron_687237#xtor=CS3-89-[Pourquoi%20la%20pauvret%C3%A9%20a%20augment%C3%A9%20sous%20Emmanuel%20Macron]

La France doit cesser toute opération militaire extérieure:

http://www.leparisien.fr/politique/soldats-morts-au-mali-barkhane-une-operation-en-questions-27-11-2019-8203758.php#xtor=EREC-109-[NLalaune]—${_id_connect_hash}@1