LES ACTIFS ONT BESOIN D’UNE SAINE RESPIRATION. Ceux des actifs financiers (à savoir: argent-métal, or, indices boursiers US) qui montent ensemble pour les mêmes raisons: baisse du dollar US, taux d’intérêt US à leurs plus bas historiques, politique ultra laxiste d’augmentation sans fin du bilan de la Fed, hausse exponentielle de l’endettement public, excès de liquidités, fuite hors de la monnaie-papier, craintes inflationnistes, etc., ayant progressé trop vite sont sur-achetés à court terme (le Nasdaq et les FAANGs surtout). Les indices boursiers US et les métaux précieux devraient corriger modérément cette semaine (du fait des incohérences croissantes dans la gestion de la pandémie par la plupart des États, de l’incapacité des gouvernements occidentaux et de Trump -dont les gesticulations préélectorales ne résolvent rien mais accroissent les incertitudes- à contenir les menaces chinoises, comme de la difficulté pour les démocrates et les républicains de s’entendre sur de nouvelles mesures de soutien en faveur des chômeurs et consommateurs US), avant de reprendre leur hausse saisonnière pour culminer fin août et entamer ensuite leur vrai retournement de tendance dès le début septembre. Nous avons donc sorti ou arbitré nos positions longues sur les indices boursiers US (sans aller short) et les deux métaux (or et argent), dans l’idée de les racheter plus bas. Quant aux indices boursiers européens, ils tiennent plus ou moins mais restent faibles, le plan “de relance” européen étant trop tardif et peu crédible et la hausse récente des monnaies européennes étant négative pour les entreprises exportatrices de l’UE. Nous avons en revanche vendu short les actions des sociétés minières qui ont amorcé une correction.

LES ACTIFS ONT BESOIN D’UNE SAINE RESPIRATION. Ceux des actifs financiers (à savoir: argent-métal, or, indices boursiers US) qui montent ensemble pour les mêmes raisons: baisse du dollar US, taux d’intérêt US à leurs plus bas historiques, politique ultra laxiste d’augmentation sans fin du bilan de la Fed, hausse exponentielle de l’endettement public, excès de liquidités, fuite hors de la monnaie-papier, craintes inflationnistes, etc., ayant progressé trop vite sont sur-achetés à court terme (le Nasdaq et les FAANGs surtout). Les indices boursiers US et les métaux précieux devraient corriger modérément cette semaine (du fait des incohérences croissantes dans la gestion de la pandémie par la plupart des États, de l’incapacité des gouvernements occidentaux et de Trump -dont les gesticulations préélectorales ne résolvent rien mais accroissent les incertitudes- à contenir les menaces chinoises, comme de la difficulté pour les démocrates et les républicains de s’entendre sur de nouvelles mesures de soutien en faveur des chômeurs et consommateurs US), avant de reprendre leur hausse saisonnière pour culminer fin août et entamer ensuite leur vrai retournement de tendance dès le début septembre. Nous avons donc sorti ou arbitré nos positions longues sur les indices boursiers US (sans aller short) et les deux métaux (or et argent), dans l’idée de les racheter plus bas. Quant aux indices boursiers européens, ils tiennent plus ou moins mais restent faibles, le plan “de relance” européen étant trop tardif et peu crédible et la hausse récente des monnaies européennes étant négative pour les entreprises exportatrices de l’UE. Nous avons en revanche vendu short les actions des sociétés minières qui ont amorcé une correction.

The Consequences Of ‘Worthless Cash’ – Evergreen Gavekal

Une création monétaire exponentielle créant un excès de liquidités ne trouvant pas à s’investir dans l’économie réelle qui reste sinistrée, voilà la raison principale de la hausse des actifs financiers, en particulier l’or et l’argent-métal:

La tension USA/Chine est encore montée d’un cran avec les mesures décidées par Trump contre les sociétés chinoises aux USA, la semaine qui vient pourrait être agitée avec la réunion d’évaluation de “l’accord” commercial USA/Chine qui n’est qu’une farce:

https://www.challenges.fr/monde/asie-pacifique/pekin-souhaite-que-trump-ne-soit-pas-reelu-selon-le-renseignement-americain_722315#xtor=CS3-89-[P%C3%A9kin%20souhaite%20que%20Trump%20ne%20soit%20pas%20r%C3%A9%C3%A9lu%2C%20selon%20le%20renseignement%20am%C3%A9ricain]

U.S. sanctions Hong Kong leader Carrie Lam

https://www.marketwatch.com/story/trump-administration-seeks-to-force-chinese-companies-listed-in-us-to-comply-with-accounting-rules-or-delist-2020-08-06?mod=newsviewer_click

https://www.marketwatch.com/story/trumps-order-against-wechat-owner-tencent-could-have-huge-implications-for-us-companies-2020-08-06?mod=newsviewer_click

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-08-07/chinese-hong-kong-stocks-drop-after-trump-moves-to-ban-tencent?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

https://www.marketwatch.com/story/trump-bans-transactions-with-chinese-owners-of-tiktok-wechat-2020-08-06?mod=newsviewer_click

La Chine n’a pas rempli ses engagements de la phase un de l’accord commercial avec les USA, Trump s’est fait “rouler dans la farine”:

https://www.zerohedge.com/markets/trade-deal-farce-summarized-these-charts

https://www.marketwatch.com/story/us-chinese-officials-to-meet-aug-15-to-assess-trade-deal-compliance-2020-08-04?mod=newsviewer_click

https://www.zerohedge.com/economics/uschina-phase-one-agreement-good-luck-compliance-review

Les actions des sociétés minières, sur-achetées, ont amorcé une correction, en même temps que le dollar US, sur-vendu, se redresse temporairement:

Résistance de Fibonacci à 61,8% atteinte mais pas franchie: correction à la baisse prévisible

https://www.bluewin.ch/fr/infos/economie/glencore-perte-de-2-6-milliards-de-dollars-423047.html

Le ratio or/argent s’est ajusté à la baisse trop vite:

Mais la saisonnalité haussière de l’argent-métal reste positive jusqu’à la mi-septembre. Ne pas le vendre short (idem pour l’or). Acheter à nouveau l’argent sur toute baisse significative:

Double bottom sur le dollar US et non franchissement de la ligne baissière de long terme sur l’euro/dollar US, en liaison avec la légère reprise des taux US à 10 ans:

.

https://www.zerohedge.com/markets/morgan-stanley-covers-dollar-short-goldman-gets-more-bearish

Une reprise des taux US à 10 ans serait négative pour les indices boursiers US:

Stocks slip as U.S.-China tensions and stimulus uncertainty offset strong jobs report

https://www.marketwatch.com/story/feds-mester-says-labor-market-is-even-weaker-than-data-suggests-2020-08-05?mod=newsviewer_click

https://www.marketwatch.com/articles/giant-pension-sold-apple-stock-intel-stock-bought-nvidia-abbvie-retirement-51596119315?mod=mw_more_headlines

https://www.cnbc.com/2020/08/05/bezos-sells-more-than-3-billion-in-amazon-shares.html

https://www.cnbc.com/2020/08/05/bank-of-america-downgrades-apple-citing-a-number-of-risks-including-valuation.html

D’où l’amorce de reprise du ratio put/call sur les indices boursiers US:

Très important, à lire: Real Rates Reversal Hitting Big Trades Including Gold and Nasdaq

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-08-07/real-rates-reversal-hitting-big-trades-including-gold-and-nasdaq?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

___________________

Europe:

https://fr.investing.com/news/forex-news/le-dollar-saffaiblit-ing-anticipe-une-hausse-de-leurusd-a-125-1968285

https://www.atlantico.fr/decryptage/3591584/l-euro-fort-bonne-ou-tres-mauvaise-nouvelle-pour-la-reprise–le-match-des-arguments-plan-de-relance-europe-union-europeenne-marches-financiers-dollar-secteurs-coronavirus-covid-19-jean-paul-betbeze-alexandre-delaigue

https://fr.investing.com/news/stock-market-news/bourse-leurope-mitigee-le-dax-surperforme-tandis-que-glencore-pese-sur-le-ftse-1968583

https://www.zerohedge.com/markets/european-funds-post-stunning-835-billion-trading-losses-first-half-2020

Les technos (grands gagnants de la pandémie) et le Nasdaq rebondissent depuis le 27 juillet, l’argent-métal monte en liaison avec la baisse du dollar US et la hausse de l’or (que l’argent sur-performe) pendant que les taux d’intérêt réels à moyen et long termes US, devenus négatifs par rapport à l’inflation, du fait de la politique ultra laxiste de la Fed, chutent sur leurs plus bas niveaux historiques. Ce qui laisse présager une nouvelle hausse des indices boursiers US (Nasdaq 100 QQQ et Russell 2000 -en retard- surtout), dans le cadre du scénario de Cycle présidentiel, et de l’argent-métal (encore sous-évalué par rapport à l’or) comme une érosion supplémentaire du dollar US pendant le mois d’août (objectif en 2020 vers 1,2450 euro/dollar mais bien pire si Joe Biden était élu en novembre contre Donald Trump et que les “Démocrates” contrôlaient le Sénat US). Nous assistons à une fuite évidente hors de la monnaie et du cash comme des actifs illiquides (investissements industriels et dans l’économie réelle) plombés par la crise sanitaire, qui illustre un risque de faillite du système (à bout de souffle) de papier-monnaie, émis sans limitation ni référence à un actif réel, par des banques centrales en situation de perte de contrôle du monstre qu’elle feignent d’administrer.

Les technos (grands gagnants de la pandémie) et le Nasdaq rebondissent depuis le 27 juillet, l’argent-métal monte en liaison avec la baisse du dollar US et la hausse de l’or (que l’argent sur-performe) pendant que les taux d’intérêt réels à moyen et long termes US, devenus négatifs par rapport à l’inflation, du fait de la politique ultra laxiste de la Fed, chutent sur leurs plus bas niveaux historiques. Ce qui laisse présager une nouvelle hausse des indices boursiers US (Nasdaq 100 QQQ et Russell 2000 -en retard- surtout), dans le cadre du scénario de Cycle présidentiel, et de l’argent-métal (encore sous-évalué par rapport à l’or) comme une érosion supplémentaire du dollar US pendant le mois d’août (objectif en 2020 vers 1,2450 euro/dollar mais bien pire si Joe Biden était élu en novembre contre Donald Trump et que les “Démocrates” contrôlaient le Sénat US). Nous assistons à une fuite évidente hors de la monnaie et du cash comme des actifs illiquides (investissements industriels et dans l’économie réelle) plombés par la crise sanitaire, qui illustre un risque de faillite du système (à bout de souffle) de papier-monnaie, émis sans limitation ni référence à un actif réel, par des banques centrales en situation de perte de contrôle du monstre qu’elle feignent d’administrer.

Lire ci-dessous notre interview dans Le Temps du 29 juillet 2020:

Scan0545

.

________________

Central Banks have become irrelevant:

https://themarket.ch/interview/russell-napier-central-banks-have-become-irrelevant-ld.2323?mktcid=smsh&mktcval=Twitter

TECH STOCKS REBOUND —
DOLLAR DROPS NEAR TWO-YEAR LOW AS PRECIOUS METALS SURGE —

 | 
REBOUND IN NASDAQ 100 STEADIES MARKET… Stocks are opening the week on a firmer note. A rebound in tech stocks is one of the reasons why. Last Thursday’s high-volume selloff in tech stocks caused some nervous profit-taking as the week ended. Chart 1 shows the Nasdaq 100 (QQQ) holding initial chart support near 252 and trying to regain its 20-day moving average today (green line). The five big tech stocks that dominate the QQQ (and the tech sector) are in the black today.
Last week’s heavier downside trading remains a concern, however; and it remains to be seen if today’s tech rebound has staying power. Other stock indexes also remain above support levels. The biggest story of the day, however, is the continuing drop in the U.S. Dollar and the resulting surge in precious metals.Chart 1DOLLAR INDEX NEARS TWO-YEAR LOW… The decline in the U.S. dollar is becoming a lot more serious. The weekly bars in Chart 2 show the U.S. Dollar Index (plotted through Friday) ending at the lowest level in nearly two years. In addition, its blue 10-week average has fallen below its red 40-week average (blue arrow) which is another bearish sign. Its weekly MACD lines in the upper box have fallen to the lowest level in two years. The USD is down again today against all major foreign currencies. Its monthly chart also looks toppy.DOLLAR DOUBLE TOP?…The monthly bars in Chart 3 show two prominent tops in the Dollar Index formed earlier this year and the end of 2016 (red circles). That raises the possibility of a bearish “double top” formation in the USD. In addition, the USD is nearing a test of a rising nine-year trendline drawn under its 2011-2018 lows. A significant drop below that rising trendline could signal the end of the decade long dollar uptrend. Its monthly MACD lines in the upper box have turned negative as well. That’s obviously bullish for foreign currencies which are rising against the greenback. But it’s also bullish for precious metals which are surging again today.GOLD HITS NEW RECORD... Gold is up 2% today and trading in record territory with even bigger gains in its miners. Silver and its miners are experiencing an even stronger day. Recent messages have pointed out that the cheaper gray metal is rising faster than the more expensive yellow metal.
Chart 2Chart 3

L’achat des obligations, qui ne rapportant plus rien font du sur-place, ne présente plus aucun intérêt:
La baisse du dollar US encouragée par la Fed pour soutenir Wall Street pourrait avoir des effets inflationnistes aux USA en faisant remonter les prix de l’alimentation, ce que la hausse de l’or anticipe:
Vers un scenario ultérieur de stagflation?
_______________
Situation sanitaire et politique US et géopolitique en général compliquée:
La loi bioéthique française de Macron est irresponsable:
Scénario de hausse des indices boursiers US en août jusqu’au 1er septembre (date probable de leur prochain retournement à la baisse) dans le cadre du Cycle présidentiel:
La plupart des indices US ont terminé la semaine sur leurs meilleurs niveaux:
A noter que la cassure à la hausse de l’indice Transportation renforce la perspective de hausse des indices boursiers US en août selon la théorie de Charles Dow, le fondateur du Dow Jones, qui stipule que dans un “bull market” il doit monter et ne pas rester à l’écart, et que l’indice Russell 2000, encore en retard, pourrait sur-performer:
Nous sommes donc long des deux ETF: TQQQ et UMW sans plus aucune position sur les actions individuelles (la gestion indicielle étant moins risquée):
___________________________
De leur côté, les indices boursiers européens baissent ou font du surplace, étant donné le manque de crédibilité du plan “de relance” européen et le risque que la Cour de Karlsruhe interdise à la Bundesbank de continuer de participer au Quantitative Easing de la BCE, mais aussi en raison de la hausse de leurs monnaies par rapport au dollar US qui réduira encore les profits déjà en forte baisse de leurs entreprises. Et qu’il n’y a que peu de technos dans les indices européens. Cependant, dans le sillage de la hausse des indices US, ils devraient se reprendre modérément en août.
Le Dax se trouve sur un bon support qui pourrait tenir, nous avons quelques options calls achetées sur cet indice qui hélas ne font rien:
____________
Voir: Plan de relance européen: l’arnaque Macron
____________
___________________________
L’argent (sur lequel il importe d’avoir une position beaucoup  plus grande que sur l’or) est encore sous-évalué par rapport à l’or. A noter que nos positions ne sont pas en physique mais “papier” via les ETFs et les contrats:
___________________________
Les objectifs de Rambus Chartology sur l’argent-métal et sur l’indice HUI des sociétés minières sont respectivement de 30,45 et de 227,18:
Pas encore d’objectif sur l’or dont la cassure du sommet précédent est intervenue:
Nous restons long AGQ surtout, UGL et NUGT.
Le graphique de l’or du 17 juillet de Clive Maund:

Les emprunts pharaoniques des grands pays (USA, Grande-Bretagne, États de l’Union européenne et cette dernière probablement bientôt aussi dans le cadre de l’accord récent entre les 27, etc.) via leurs plans d’aide à l’économie voire “de relance” parce qu’actuellement financés par les Quantitative Easings massifs des principales banques centrales ne font pas remonter les taux d’intérêt et soutiennent les indices boursiers, dont la valorisation très élevée (dans le cas des technos surtout) n’a pourtant plus rien à voir avec les économies réelles qui restent sinistrées et menacées de reconfinements. La saisonnalité historique desdits indices qui prévoyait leur correction de ces deux derniers jours (23 et 24 juillet) doit maintenant faire place soit à leur reprise soit à la poursuite de leur baisse et nous serons renseignés cette semaine sur ce qu’il y a lieu de penser et de faire. Cette orgie d’endettement et d’émission monétaire, que rien ne semble pouvoir arrêter, commence en revanche à provoquer une certaine “fuite hors de la monnaie” ainsi que le montrent la baisse du dollar US (contre les monnaies européennes en particulier) comme le subit réveil de l’argent-métal et des obligations US indexée sur l’inflation (Tips), même si la déflation persiste. Nous restons encore neutres (arbitrés) sur tous les indices boursiers et aviserons cette semaine s’il y a lieu de casser ces arbitrages et de reprendre lesdits indices à la hausse ou pas; quant à la paranoïa collective à propos de la pandémie chinoise, elle est tempérée par la croyance abusive dans la découverte prochaine du “vaccin miracle”. Nous traitons, en revanche, activement l’argent-métal, dont la volatilité est forte, (via l’AGQ) à la hausse.

Les emprunts pharaoniques des grands pays (USA, Grande-Bretagne, États de l’Union européenne et cette dernière probablement bientôt aussi dans le cadre de l’accord récent entre les 27, etc.) via leurs plans d’aide à l’économie voire “de relance” parce qu’actuellement financés par les Quantitative Easings massifs des principales banques centrales ne font pas remonter les taux d’intérêt et soutiennent les indices boursiers, dont la valorisation très élevée (dans le cas des technos surtout) n’a pourtant plus rien à voir avec les économies réelles qui restent sinistrées et menacées de reconfinements. La saisonnalité historique desdits indices qui prévoyait leur correction de ces deux derniers jours (23 et 24 juillet) doit maintenant faire place soit à leur reprise soit à la poursuite de leur baisse et nous serons renseignés cette semaine sur ce qu’il y a lieu de penser et de faire. Cette orgie d’endettement et d’émission monétaire, que rien ne semble pouvoir arrêter, commence en revanche à provoquer une certaine “fuite hors de la monnaie” ainsi que le montrent la baisse du dollar US (contre les monnaies européennes en particulier) comme le subit réveil de l’argent-métal et des obligations US indexée sur l’inflation (Tips), même si la déflation persiste. Nous restons encore neutres (arbitrés) sur tous les indices boursiers et aviserons cette semaine s’il y a lieu de casser ces arbitrages et de reprendre lesdits indices à la hausse ou pas; quant à la paranoïa collective à propos de la pandémie chinoise, elle est tempérée par la croyance abusive dans la découverte prochaine du “vaccin miracle”. Nous traitons, en revanche, activement l’argent-métal, dont la volatilité est forte, (via l’AGQ) à la hausse.

Cela fait près de 40 ans que l’on cherche à coups de milliards de dollars US un vaccin contre le VIH Sida et on ne l’a toujours pas trouvé! La probabilité qu’il en soit de même pour le vaccin contre le Covid 19 est grande.

https://www.fiercepharma.com/manufacturing/novartis-ceo-covid-19-vaccine-might-take-until-end-2021

Voir: Dr. Anthony Fauci: Coronavirus will never be eradicated

https://www.youtube.com/watch?v=z95Ly3hY6AY

https://www.bluewin.ch/fr/infos/faits-divers/le-virus-s-etend-sur-le-continent-americain-417919.html

Europe:

https://www.letemps.ch/economie/charles-wyplosz-on-ne-pouvait-prendre-risque-quun-pays-europeen-seffondre?utm_source=Newsletters&utm_campaign=d69ac0f437-newsletter_eco&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-d69ac0f437-110148197

https://www.challenges.fr/economie/l-accord-de-relance-europeen-aurait-pu-etre-meilleur-estime-christine-lagarde_720368#xtor=CS3-89-[L’accord%20de%20relance%20europ%C3%A9en%20%22aurait%20pu%20%C3%AAtre%20meilleur%22%20estime%20Christine%20Lagarde]

Voir:Plan de relance de l’UE : <Une grande illusion>, estime Pierre-Emmanuel Thomann

https://www.youtube.com/watch?v=Eudw9IU9Q_8

 


Important:

 

https://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/comment-financer-le-plan-de-relance-europeen-2207-1264725.html

 


https://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/plan-de-relance-europeen-quel-cout-pour-le-contribuable-francais-853527.html#xtor=AL-13

https://www.challenges.fr/monde/europe/le-parlement-europeen-menace-de-bloquer-le-budget-propose-par-les-27_720527#xtor=CS3-89-[Le%20Parlement%20europ%C3%A9en%20menace%20de%20bloquer%20le%20budget%20propos%C3%A9%20par%20les%2027]

https://planetes360.fr/le-plan-de-relance-europeen-prepare-un-depecage-a-la-grecque/

https://www.thestreet.com/mishtalk/economics/the-eus-stimulus-package-fails-three-ways

https://www.capital.fr/entreprises-marches/brexit-risque-croissant-de-no-deal-abime-de-desaccords-avec-le-royaume-uni-1375860

Les pays supposés démocratiques (des USA aux États européens et autres), en partenariat avec la Russie qu’il faut réintégrer dans l’ensemble occidental et ceux des pays émergents échappant encore à la domination de Pékin, doivent impérativement et rapidement tirer la leçon de leur relation néfaste avec la dictature chinoise en dressant autour d’elle un cordon sanitaire et en limitant au strict nécessaire leurs rapports politico-économiques et commerciaux avec elle, faute de quoi toutes les tragédies actuelles, du génocide des Ouïghours aux pandémies, à l’espionnage systématique et au vol de leurs technologies par la Chine, se reproduiront à l’infini en empêchant le redressement économique et de l’emploi productif chez eux, plombés par le libre-échange inégal avec l’ “Empire du Milieu” (ou plutôt du l’ “Empire du Mal”), jusqu’au risque de guerre. Tous leurs plans de “relance” à coup d’endettement massif ne relançant en réalité que l’économie chinoise, il faut cesser de donner à Pékin “la corde pour nous pendre”. C’est ce que Trump aurait pu organiser mais qu’il a lamentablement raté, ce qui implique que la fin de son mandat est assez calamiteuse. Premières mesures à prendre: interdire tout investissement occidental et activité bancaire des banques US, anglaises et européennes à Hong Kong, supprimer toute activité de Huawei et consorts hors de Chine, dénoncer toutes les coopérations dites des “routes de la soie” avec Pékin, exclure la Chine de l’ONU au terme d’une mise en demeure assez courte si elle ne cesse pas le génocide des Ouïgours et la violation du statut de Hong Kong.

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-07-21/tiktok-hong-kong-and-more-u-s-china-flashpoints-quicktake?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

https://www.marketwatch.com/story/pompeo-to-give-china-speech-as-tensions-with-us-flare-2020-07-23?mod=home-page

https://www.24heures.ch/dans-un-discours-virulent-pompeo-sattaque-a-la-chine-924930277768

https://www.theepochtimes.com/trump-admin-officials-express-concern-over-chinas-forced-organ-harvesting-from-falun-gong-adherents_3436047.html?ref=brief_News&__sta=bd.hhksexHFFVtlmjhglu%7CVBY&__stm_medium=email&__stm_source=smartech

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-07-24/china-asks-u-s-to-close-consulate-in-chengdu-city?utm_source=webpush&utm_campaign=BreakingNews%7CStory%7CQDYGF6T0AFB701&sref=KYaM6IRe

https://www.zerohedge.com/markets/republican-congressman-proposes-legislation-forcing-declaration-war-china-should-beijing

https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/l-affaire-huawei-de-quoi-s-agit-il-vraiment-853135.html#xtor=AL-13

https://www.latribune.fr/technos-medias/telecoms/5g-huawei-sera-bien-exclu-a-terme-des-reseaux-mobiles-francais-853360.html#xtor=AL-13

https://www.latribune.fr/technos-medias/telecoms/5g-l-ue-se-dit-capable-d-eviter-la-dependance-a-huawei-853528.html#xtor=AL-13

Les actions chinoises sont les plus baissières: triple top daily reversal

China markets extend losses, Shenzhen stocks dive more than 5% as U.S.-China tensions flare

Le retournement des indices US s’est finalement produit le 23 juillet, comme l’illustre le commentaire de ce jour-là de John Murphy:

BIG TECHS LEAD MARKET RETREAT —
NASDAQ 100 IS BIGGEST LOSER AND LOOKS VULNERABLE TO DEEPER PULLBACK

 | 
NASDAQ 100 TESTS 20-DAY LINE… A selloff in the biggest tech stocks is putting downside pressure on stocks today; and is helping make the Nasdaq 100 the day’s biggest percentage loser. And it looks technically vulnerable to a deeper pullback. The daily bars in Chart 1 show the Nasdaq 100 (QQQ) testing its green 20-day average which is its first line of defense. If that doesn’t hold, a pullback toward its 50-day average (blue arrow) would appear more likely. Its short-term momentum indicators are also starting to weaken. The purple line in the upper box shows its 9-day RSI line falling back to the 50 line for the third time in the last month. It hasn’t traded below 50 since early April. Its recent pattern of declining peaks has diverged from the rising price action also suggesting some loss of upside momentum. The red MACD histogram bars overlaid over the price bars have fallen below their zero line (red circle) meaning that its daily MACD lines have turned negative. That’s another warning of more potential selling.SECTORS TURN MORE DEFENSIVE… The day’s weakest sectors are technology (Apple and Microsoft -4%), communications (Alphabet and Facebook -3%), and consumer cyclicals (Amazon.com -3%). Eight of eleven sectors are ending in the red; with consumer staples, utilities, and financials managing small gains.

La surévaluation des 5 principales technos par rapport au reste du S&P500 reste impressionnante et inquiétante:

https://www.newsmax.com/finance/streettalk/bubble-warnings-nasdaq-rally/2020/07/23/id/978727/

https://www.newsmax.com/finance/streettalk/tesla-shares-stock-growth/2020/07/23/id/978716/

__________________

Voir: Les politiques économiques sont-elles devenues folles ?

https://www.youtube.com/watch?v=OIZCmqjcYfI

_________________

https://www.marketwatch.com/story/u-k-debt-to-gdp-reaches-highest-level-since-1961-11595313659?mod=home-page

https://www.zerohedge.com/markets/trump-has-spend-18-trillion-next-three-months

________________

Voir: ça va mal finir…

https://www.youtube.com/watch?v=5-KENslzrt4


Selon que l’on considère le scénario de saisonnalité des marchés boursiers US en année présidentielle, leur correction ne devrait pas aller beaucoup plus loin et faire bientôt place à leur hausse d’ici au début septembre. Selon que l’on se base sur le scénario de saisonnalité habituelle de ces marchés, on peut tout au contraire s’attendre à leur forte baisse depuis maintenant jusqu’en octobre. Ce qui se passera cette semaine dira ce qu’il y a lieu de penser et donc si l’on doit sortir des arbitrages et rester long ou les conserver pour ne le faire que plus tard sur des niveaux de prix beaucoup plus bas.

.

Lire:

https://lyonssharepro.com/2020/07/stocks-ride-the-buy-cycle/

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-07-23/u-s-economy-s-recovery-is-stalling-and-it-could-get-even-worse?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

Voir: Pourquoi les marchés n’intègrent pas la possible élection de Joe Biden aux USA ?

https://www.youtube.com/watch?v=7R2o_DMcbic

____________________________________________________________________________________________________________________________________________

A noter que l’or (que nous n’achetons pas, lui préférant l’argent-métal encore sous-évalué), pourrait corriger à la baisse si la correction du S&P500 se poursuivait, ces deux derniers actifs étant depuis 2016 montés ensemble ou ayant baissé ensemble et pour les mêmes raisons (excès de création monétaire + taux d’intérêt bas):

A lire:

https://www.kitco.com/news/2020-07-20/Gold-prices-and-equities-will-continue-to-move-together-Horizons-ETF.html

Cassure à la hausse confirmée de l’argent-métal:

Gros potentiel de hausse de l’AGQ que nous avons acheté:

Niveau critique de support sur le dollar US:

En revanche, la déflation persiste:

L’économie ne fait pas la bourse et réciproquement, ce sont deux sphères évoluant en fonction de paramètres différents; mais, lorsque la faiblesse de la première est trop éloignée de la valorisation élevée de la seconde, la bourse ne peut généralement plus monter et corrige. C’est la situation à laquelle nous sommes probablement arrivés étant donné que les banques centrales ont crée des actifs financiers zombies (dont les prix sont devenus économiquement faux) du fait de leurs politiques monétaires ultra laxistes -qui étaient jusqu’ici nécessaires pour stopper le krach provoqué par la mauvaise gestion de la pandémie chinoise par les États (impréparation coupable puis confinements suicidaires pour l’économie), mais qu’il ne sert à rien dorénavant d’accroitre puisqu’il s’agit maintenant de relancer l’économie réelle via la politique budgétaire des États et la baisse des impôts-. Zombification que devrait illustrer la globalement mauvaise “Earnings Season” qui a commencé, d’où le possible début de retournement à la baisse du Nasdaq et du Semiconductor, pourtant composés des stars de la US Tech supposées insubmersibles. D’autant que la saisonnalité baissière estivale des indices boursiers a commencé. Le double problème actuel c’est que la mauvaise gestion de la pandémie chinoise par les États et l’OMS (dont l’attitude pro-chinoise et la dépendance aux financements privés pose les questions de son objectivité, de sa compétence et de son indépendance) n’est probablement pas en voie de solution (guerre des vaccins devenus un racket mondial sans garantie de leur efficacité et reconfinements un peu partout) alors que ceux-ci, déjà sur-endettés, n’ont que peu de marge de manœuvre supplémentaire. Quant aux États de l’UE, leur éventuelle incapacité à s’accorder sur un plan de relance juste et efficace, en discussion actuellement, pourrait être négatif pour leurs bourses et l’euro. D’où la probabilité de hausse des défauts des emprunteurs et de faillites obligeant les banques à se recapitaliser beaucoup plus, la persistance d’un chômage massif et l’extension de la pauvreté faisant chuter la consommation. Nous avons donc temporairement arbitré nos positions sur tous les marchés d’actions, mais sans aller short.

L’économie ne fait pas la bourse et réciproquement, ce sont deux sphères évoluant en fonction de paramètres différents; mais, lorsque la faiblesse de la première est trop éloignée de la valorisation élevée de la seconde, la bourse ne peut généralement plus monter et corrige. C’est la situation à laquelle nous sommes probablement arrivés étant donné que les banques centrales ont crée des actifs financiers zombies (dont les prix sont devenus économiquement faux) du fait de leurs politiques monétaires ultra laxistes -qui étaient jusqu’ici nécessaires pour stopper le krach provoqué par la mauvaise gestion de la pandémie chinoise par les États (impréparation coupable puis confinements suicidaires pour l’économie), mais qu’il ne sert à rien dorénavant d’accroitre puisqu’il s’agit maintenant de relancer l’économie réelle via la politique budgétaire des États et la baisse des impôts-. Zombification que devrait illustrer la globalement mauvaise “Earnings Season” qui a commencé, d’où le possible début de retournement à la baisse du Nasdaq et du Semiconductor, pourtant composés des stars de la US Tech supposées insubmersibles. D’autant que la saisonnalité baissière estivale des indices boursiers a commencé. Le double problème actuel c’est que la mauvaise gestion de la pandémie chinoise par les États et l’OMS (dont l’attitude pro-chinoise et la dépendance aux financements privés pose les questions de son objectivité, de sa compétence et de son indépendance) n’est probablement pas en voie de solution (guerre des vaccins devenus un racket mondial sans garantie de leur efficacité et reconfinements un peu partout) alors que ceux-ci, déjà sur-endettés, n’ont que peu de marge de manœuvre supplémentaire. Quant aux États de l’UE, leur éventuelle incapacité à s’accorder sur un plan de relance juste et efficace, en discussion actuellement, pourrait être négatif pour leurs bourses et l’euro. D’où la probabilité de hausse des défauts des emprunteurs et de faillites obligeant les banques à se recapitaliser beaucoup plus, la persistance d’un chômage massif et l’extension de la pauvreté faisant chuter la consommation. Nous avons donc temporairement arbitré nos positions sur tous les marchés d’actions, mais sans aller short.

Les Européens pourraient ne pas s’accorder: EU Leaders Clash Over Stimulus Package With Markets on Edge

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-07-17/eu-leaders-mark-out-divisions-over-stimulus-with-markets-on-edge?sref=KYaM6IRe

European Union leaders say they are far apart on COVID-19 bailout deal

Mais, attention, un “plan de relance” européen mal conçu pourrait être pire que les problèmes qu’il prétend traiter et faire exploser à la hausse les taux d’intérêt:

Relance budgétaire pharaonique: Qui va payer?

https://www.youtube.com/watch?v=PF9GKQfJ-cY

Voir: Le dangereux PEPP de la BCE : Plans de relance #3

https://www.youtube.com/watch?v=M1rwgPYdy9g

https://www.atlantico.fr/decryptage/3591132/et-apple-mit-en-lumiere-l-impasse-absolue-dans-laquelle-se-trouve-l-ue–margrethe-vestager-commission-justice-aide-irlande-taxe-impots-christophe-bouillaud-vincent-vicard-

https://www.capital.fr/entreprises-marches/apple-emporte-une-victoire-judiciaire-eclatante-contre-bruxelles-1375382

https://www.atlantico.fr/decryptage/3591088/l-europe-paralysee-face-au-peril-turc–cette-question-brulante-a-poser-a-emmanuel-macron-turquie-europe-geopolitique-dov-zerah-alexandre-del-valle

On ne sortira de la crise que par un retour rapide à la situation pré-Covid 19 ou par la généralisation d’un salaire universel (ou revenu de base individuel) fixe versé par les États à fonds perdus à chaque citoyen (ce qui nécessiterait une coupure massive des dépenses militaires et des budgets de l’immigration légale ou pas -un fardeau au coût exorbitant- desdits États pour pouvoir le financer autrement que par l’emprunt). Les banques centrales distribuent à fonds perdus de l’argent gratuit aux actionnaires et aux banques, pourquoi les États ne distribueraient-ils pas de l’argent gratuit à fonds perdus à leurs citoyens?

https://www.liberation.fr/checknews/2018/04/09/l-immigration-coute-t-elle-entre-70-milliards-et-80-milliards-d-euros-par-an_1653500

Le graphique prévisionnel de Tom McClellan annonce le retournement saisonnier des indices boursiers US:

Multiples tops probablement infranchissables à court terme sur le S&P500:

Summer correction underway despite today’s bounce: MS’s Mike Wilson

Pour Jim Cramer c’est à partir du 28 juillet que le marché des actions pourrait chuter:

https://www.marketwatch.com/story/cnbc-mad-money-host-jim-cramer-uses-this-chart-to-predict-the-exact-date-the-stock-market-could-hit-the-skids-2020-07-15?mod=newsviewer_click

Les deux scenarii possibles:

En année d’élection présidentielle: petite baisse fin juillet puis hausse importante ensuite jusqu’au début septembre

En année habituelle: assez forte baisse fin juillet puis chute importante d’août à octobre

France:

https://www.lerevenu.com/bourse/pourquoi-est-ce-une-erreur-dinvestir-dans-le-cac-40

https://www.capital.fr/economie-politique/la-crise-devrait-couter-22-points-de-pib-a-leconomie-francaise-1375549

https://www.newyorkfed.org/markets/soma/sysopen_accholdings

_____________

https://www.zerohedge.com/markets/jpmorgan-central-banks-have-created-collective-hallucination-where-valuations-are-entirely

Voir: JPMorgan’s Aronov Says Valuations ‘Synthetically Generated’ by Central Banks

https://www.youtube.com/watch?v=FktEytY7Q5o

https://www.reuters.com/article/us-health-coronavirus-federalreserve-mar/federal-reserves-3-trillion-virus-rescue-inflates-market-bubbles-idUSKCN24E13G

https://www.marketwatch.com/story/its-time-for-investors-to-stop-buying-stocks-that-are-stunningly-decoupled-from-reality-economist-warns-2020-07-14?mod=home-page

https://www.marketwatch.com/articles/is-tesla-worth-2-322-or-300-how-10-analysts-see-the-stock-51594824352?mod=mw_latestnews

https://fr.investing.com/news/stock-market-news/twitter-subit-le-plus-grand-piratage-de-son-histoire-avec-une-arnaque-au-bitcoin-1964012

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-07-15/nasdaq-fear-gauge-flashes-warning-signs-about-technology-rally?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

https://www.marketwatch.com/story/an-obscure-court-ruling-could-play-havoc-with-tech-companies-earnings-2020-07-16?mod=newsviewer_click

Le positionnement des traders d’options:

https://fr.investing.com/analysis/les-traders-doptions-parient-sur-un-plongeon-des-bourses-face-aux-resultats-du-t2-200434350

https://www.marketwatch.com/story/the-hidden-risk-hiding-in-your-sp-500-index-fund-2020-07-17?mod=mw_latestnews

Coronavirus: le bilan s’aggrave aux États-Unis, les reconfinements se multiplient un peu partout:

https://www.lefigaro.fr/sciences/coronavirus-avancee-vers-un-vaccin-reconfinement-en-inde-20200715#xtor=AL-201

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-07-15/the-real-virus-number-determining-if-cities-return-to-lockdown?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

https://www.capital.fr/economie-politique/espagne-a-barcelone-4-millions-dhabitants-menaces-de-confinement-1375684

https://www.tdg.ch/lallemagne-mise-sur-des-mesures-de-confinement-renforcees-984790363378

https://planetes360.fr/covid-19-les-mensonges-de-loms-par-le-prof-denis-rancourt/

https://mises.org/wire/covid-19-panic-shows-us-why-science-needs-skeptics

Guerre des vaccins:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-07-16/u-k-says-russians-are-trying-to-steal-covid-19-vaccine-research?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

__________

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/les-grandes-banques-americaines-mettent-des-milliards-de-cote-pour-se-preparer-aux-impayes-852828.html#xtor=AL-13

U.S. banks needed to raise $200 billion in capital to survive the economic downturn:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-07-15/fed-s-kashkari-suggests-that-u-s-banks-should-raise-capital?srnd=markets-vp&sref=KYaM6IRe

https://www.marketwatch.com/story/more-than-1-million-people-likely-applied-for-jobless-benefits-in-early-july-and-it-might-get-worse-soon-2020-07-15?mod=article_inline

Publié par le Wall Street Journal du 16 juillet 2020:

Voir: Experts expect surge in bankruptcies in the second half of the year as coronavirus cases increase

https://www.youtube.com/watch?v=nlRKlrbnI2o

________

https://www.tdg.ch/loyers-impayables-en-temps-de-crise-983536732562

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-07-15/markets-walk-dangerous-tightrope-before-u-s-stimulus-expires?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

Rechute de l’indice US de confiance des consommateurs:

Plus personne n’arrête la dictature chinoise:

https://www.allnews.ch/content/points-de-vue/hong-kong-les-masques-tombent?utm_source=All+contacts&utm_campaign=f7e4535f5e-EMAIL_CAMPAIGN_2020_07_16_06_31&utm_medium=email&utm_term=0_d35111d3a6-f7e4535f5e-25524797

https://fr.yahoo.com/news/hong-kong-trump-accentue-encore-pression-chine-233103453.html

Trump ne peut être réélu en novembre que s’il affronte la Chine:

https://www.theepochtimes.com/trumps-road-to-victory-is-through-china_3426592.html?ref=brief_Opinions&__sta=bd.hhksexHFFVtlmjhglu%7CQYY&__stm_medium=email&__stm_source=smartech

Les conditions semblent réunies pour qu’il y ait une nouvelle baisse sélective (mais pas de krach) des indices boursiers aux USA (S&P500, DJIA, Russell, etc) et en Europe (CAC, DAX, etc) du fait, entre autres raisons, de leur saisonnalité négative qui revient à partir du 16 juillet, de la probable mauvaise “Earnings Season” des actions en général qui commence et des nouvelles inquiétudes liées à la propagation du virus chinois ouvrant la voie à de nouveaux confinements, suicidaires pour les économies, décidés par des politiciens ignorants des nécessités économiques et sociales sur la base d’informations contradictoires (quantité de médecins ou de virologues affirmant -selon leurs lubies ou leurs intérêts financiers- tout et son contraire). D’autant que la Federal Reserve US a cessé ses Repurchase Agreements et donc diminué la taille de son bilan c’est à dire son Quantitative Easing, lequel explique pour l’essentiel la reprise des actifs financiers depuis fin mars dernier. Et que, dans l’UE, le projet de plan “de relance” est bloqué par ses opposants pendant que la BCE et la Cour de Karlsruhe n’ont pas encore réglé leur différend sur le QE européen. Baisse qui pourrait toutefois affecter assez peu ou pas le Nasdaq et les FAANGs (les “Stay at Home stocks”) -mais c’est loin d’être certain s’il y a une forme de panique-, en dépit de leur valorisation actuelle stratosphérique, étant donné que ce sont les confinements qui leur bénéficient. Selon de bons analystes, il y a deux scenarii probables pour les indices boursiers US et les autres qui devraient progressivement décrocher. Soit une correction modérée prélude à une forte reprise ultérieure (scenario un), soit une correction importante prélude à une stabilisation ultérieure (scenario deux), cela va dépendre de savoir si c’est leur saisonnalité en année électorale US (scenario un) ou bien leur saisonnalité habituelle (scenario deux) qui va s’appliquer. Dans le doute, pour limiter les risques, nous avons commencé de réduire et/ou d’arbitrer nos positions longues modérées sur les indices boursiers US (sans toucher au Nasdaq) et les autres; mais pas encore nos positions shorts modérées sur les obligations US qui pourraient quant à elles se reprendre. A noter que les métaux précieux et les matières premières sous leur forme “papier” mais aussi les actions des sociétés minières, qui sont remontés depuis leur point bas de mars en parallèle avec les autres actifs financiers, devraient eux-aussi -dans cette hypothèse de rechute des bourses- rebaisser. Tout est chamboulé par le virus chinois ayant introduit un bouleversement majeur rendant de plus en plus obsolètes les théories économiques et monétaires traditionnelles en cette folle année 2020 qui réserve encore des surprises!

Les conditions semblent réunies pour qu’il y ait une nouvelle baisse sélective (mais pas de krach) des indices boursiers aux USA (S&P500, DJIA, Russell, etc) et en Europe (CAC, DAX, etc) du fait, entre autres raisons, de leur saisonnalité négative qui revient à partir du 16 juillet, de la probable mauvaise “Earnings Season” des actions en général qui commence et des nouvelles inquiétudes liées à la propagation du virus chinois ouvrant la voie à de nouveaux confinements, suicidaires pour les économies, décidés par des politiciens ignorants des nécessités économiques et sociales sur la base d’informations contradictoires (quantité de médecins ou de virologues affirmant -selon leurs lubies ou leurs intérêts financiers- tout et son contraire). D’autant que la Federal Reserve US a cessé ses Repurchase Agreements et donc diminué la taille de son bilan c’est à dire son Quantitative Easing, lequel explique pour l’essentiel la reprise des actifs financiers depuis fin mars dernier. Et que, dans l’UE, le projet de plan “de relance” est bloqué par ses opposants pendant que la BCE et la Cour de Karlsruhe n’ont pas encore réglé leur différend sur le QE européen. Baisse qui pourrait toutefois affecter assez peu ou pas le Nasdaq et les FAANGs (les “Stay at Home stocks”) -mais c’est loin d’être certain s’il y a une forme de panique-, en dépit de leur valorisation actuelle stratosphérique, étant donné que ce sont les confinements qui leur bénéficient. Selon de bons analystes, il y a deux scenarii probables pour les indices boursiers US et les autres qui devraient progressivement décrocher. Soit une correction modérée prélude à une forte reprise ultérieure (scenario un), soit une correction importante prélude à une stabilisation ultérieure (scenario deux), cela va dépendre de savoir si c’est leur saisonnalité en année électorale US (scenario un) ou bien leur saisonnalité habituelle (scenario deux) qui va s’appliquer. Dans le doute, pour limiter les risques, nous avons commencé de réduire et/ou d’arbitrer nos positions longues modérées sur les indices boursiers US (sans toucher au Nasdaq) et les autres; mais pas encore nos positions shorts modérées sur les obligations US qui pourraient quant à elles se reprendre. A noter que les métaux précieux et les matières premières sous leur forme “papier” mais aussi les actions des sociétés minières, qui sont remontés depuis leur point bas de mars en parallèle avec les autres actifs financiers, devraient eux-aussi -dans cette hypothèse de rechute des bourses- rebaisser. Tout est chamboulé par le virus chinois ayant introduit un bouleversement majeur rendant de plus en plus obsolètes les théories économiques et monétaires traditionnelles en cette folle année 2020 qui réserve encore des surprises!

Le virus chinois bouleverse tout, c’est le grand inconnu:

Voir: Quand les économistes sont perdus dans la crise..

https://www.youtube.com/watch?v=NrFGCsPtRv4

Les économistes sont encore plus “perdus” depuis le début de la crise sanitaire qu’avant:

Voir: La déroute des théories économiques et monétaires dominantes [Olivier Passet]

https://www.youtube.com/watch?v=5Zmp34V85GY

La situation de l’emploi aux USA est loin d’être rétablie comme avant la pandémie (c’est le principal point faible de Trump pour sa réélection possible en novembre):

https://www.investing.com/news/economic-indicators/us-initial-jobless-claims-fall-to-131m-continuing-claims-just-above-18m-2224567

United warns 36,000 employees of potential job cuts as pandemic roils travel

Le professeur qui a prédit 5 des 6 dernières élections présidentielles vient d’annoncer qui gagnera en novembre

La “Earnings Season” devrait voir les entreprises (sauf les FAANGs et les “Stay at Home stocks”), ayant été quasiment empêchées de produire, publier des résultats trimestriels affreux dès la semaine qui vient.

https://edition.cnn.com/2020/04/12/investing/stocks-week-ahead-earnings-outlook-coronavirus/index.html

Le plus grand échec de Trump c’est la façon dont il a géré sa “guerre commerciale” avec la Chine pour finir par capituler, ne plus du tout savoir que faire maintenant et s’être fait offert au passage en cadeau le virus de Wuhan!

Trump says U.S.-China relationship damaged, Phase 2 trade deal not a priority

https://www.zerohedge.com/geopolitical/chinese-virologist-flees-hong-kong-accuses-beijing-covid-19-cover

https://www.marketwatch.com/story/trump-trade-adviser-navarro-blasts-beijing-for-spawning-the-coronavirus-and-then-seeding-and-spreading-the-disease-2020-07-03?mod=newsviewer_click

A ‘financial war’ with China could be brewing on top of the trade war

https://www.atlantico.fr/decryptage/3590821/2020-fin-de-l-hegemonie-occidentale-et-premiere-victoire-de-la-chine-dans-la-nouvelle-guerre-froide–hong-kong-pekin-libertes-loi-sur-la-securite-opposition-xi-jinping-carrie-lam-arrestations-emmanuel-lincot-edouard-husson

Si Biden est élu, ce sera pire: Stocks Slide As Biden Vows To “End Shareholder Capitalism”, Raise Corporate Tax Rate To 28%

https://www.zerohedge.com/political/watch-live-biden-delivers-speech-new-sanders-biden-platform

La Fed a diminué pour l’essentiel son QE (probablement pour conserver des munitions en cas de rechute boursière qu’elle devrait alors enrayer), ce qui est problématique dans la mesure où 90% de la hausse des principaux indices US, S&P500 par exemple (Nasdaq mis à part), depuis mars n’est due qu’au QE (idem en Europe) :

https://www.reuters.com/article/us-usa-fed-assets/fed-balance-sheet-below-7-trillion-repo-drops-to-zero-for-first-time-since-september-idUSKBN24A37T

https://www.zerohedge.com/news/2020-07-09/warning-fed-about-pull-plug-markets

Voir: How the Fed’s market intervention is affecting stocks: Strategist Ed Yardeni

https://www.youtube.com/watch?v=EDf3hyJgxxw

Alors même que l’absence d’inflation aux USA lui permettrait de le poursuivre sans effet négatif de ce côté-là:

________________

IMPORTANT:

Voir: Quand 90% du rallye boursier s’explique par l’action des banques centrales…

https://www.youtube.com/watch?v=cWMZVK-Ty2g

_________________

Rambus Chartology a parfaitement établi que depuis 2016 les indices boursiers US, les actions des sociétés minières et l’or ont baissé puis sont remontés ensemble (du fait de la monétisation croissante des actifs par les banques centrales et de baisse des taux d’intérêts réels), raison pour laquelle nous n’achetons pas d’or -qui ne rapporte rien- mais des actions ou de indices boursiers de préférence (ce qui revient plus ou moins au même que d’acheter de l’or) -l’argent-métal étant un cas particulier-, de telle sorte qu’il n’y a pas lieu de croire qu’il puisse en être différemment prochainement:

C’est aussi l’avis d’ABN Amro: “Why ‘safe haven’ gold and the stock market are now moving the same direction” – MarketWatch

https://www.marketwatch.com/story/why-safe-haven-gold-is-acting-like-a-risk-on-asset-as-it-soars-toward-an-all-time-high-2020-07-09?mod=home-page

https://www.dailyfx.com/forex/fundamental/forecast/weekly/chf/2020/07/10/Gold-Price-Forecast-Fed-Balance-Sheet-Drop-May-Cap-Bullions-Surge.html

Graphique de sur-achat de Joanne Klein (“Above the Green Line”):

Le Nasdaq Composite vers 10.620 (atteint ce vendredi 10 juillet) se trouve sur une ligne de résistance majeure contre laquelle il a buté à plusieurs reprises tout au long de sa hausse historique qu’il pourrait ne pas pouvoir franchir rapidement, voire ne pas franchir du tout (peu probable):

Le graphique de Daneric’s Elliot Waves:

Graphique de sur-achat de Joanne Klein (“Above the Green Line”):

https://fr.investing.com/news/stock-market-news/warren-buffet-bafoue-largement-lune-des-regles-de-base-de-linvestissement-1962693

Le DJIA est toppish: c’est lui qu’il faut shorter de préférence en cas de correction boursière qui commencerait à partir du 16 juillet

Le graphique de Clive Maund:

https://www.capital.fr/entreprises-marches/la-bourse-deconnectee-de-leconomie-pour-le-fmi-risque-de-krach-1373692

Warning

________________

Idem pour le DAX toppish lui-aussi:

https://www.zerohedge.com/markets/83-german-firms-international-exposure-warn-collapsing-revenues

Les indices européens sont structurellement plus faibles que les indices US:

https://www.francetransactions.com/actus/news-bourse/analyses-des-marches/l-amf-alerte-sur-les-risques-grandissant-d-une-chute-des-marches-financiers.html

Voir: Les 27 négocient toujours le plan de relance économique de l’Union européenne

https://www.youtube.com/watch?v=Tckaeb1bGOw

https://www.euronews.com/2020/06/18/analysis-the-divisions-plaguing-europe-over-covid-19-recovery-fund

https://www.challenges.fr/monde/europe/plan-de-relance-de-l-ue-les-pays-bas-veulent-preciser-les-reformes_719055#xtor=CS3-89-[Plan%20de%20relance%20de%20l’UE%3A%20les%20Pays-Bas%20veulent%20%22pr%C3%A9ciser%20les%20r%C3%A9formes%22]

https://www.ft.com/content/13c622ad-9b1b-44ca-8054-206841c77a18

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-07-09/eu-powers-suffer-shock-defeat-as-irish-clinch-key-finance-post?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

______________

Le “grand écart” des indices boursiers US du plus fort au plus faible:

Le nombre de longs sur le VIX (qui fait chuter le S&P500 quand il monte) augmente fortement:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-07-10/behind-the-relentless-stock-rally-waves-of-anxiety-are-building?sref=KYaM6IRe

https://www.marketwatch.com/story/the-market-isnt-pricing-in-an-all-clear-on-the-economy-say-bofa-analysts-who-say-the-sp-500-will-end-the-year-at-2900-2020-07-08?mod=home-page

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-07-10/china-state-funds-start-selling-in-warning-sign-for-stock-rally?sref=KYaM6IRe

Support important à partir duquel le VIX pourrait remonter:

Les deux scenarii possibles de baisse des indices boursiers qui commencerait le 16 juillet selon Tom McClellan qui suit son propre cycle (1997-2017) baissier jusqu’en septembre:

.

Mais Seasonax a une projection différente:

En année d’élection présidentielle: petite baisse juillet puis hausse importante ensuite jusqu’en septembre

En année habituelle: assez forte baisse en juillet puis chute important d’août à octobre

Pour le moment les obligations d’État US restent surévaluées et donc potentiellement baissières, ce qui pourrait changer en cas de baisse des actions US, les investisseurs se reportant alors des secondes vers les premières:

Bien que la contamination augmente du fait de l’augmentation exponentielle des tests aux USA en particulier (la population étant progressivement immunisée), le nombre de morts n’augmente pas et qu’il s’agisse des USA ou du Brésil il y a dans ces pays proportionnellement au nombre d’habitants moins de morts qu’en Italie, France ou Espagne. De nouveaux confinements sont injustifiés.

https://www.bluewin.ch/fr/infos/faits-divers/la-pandemie-accelere-dans-les-ameriques-413266.html

Il faut des règles fédérales aux USA et ne pas laisser les États fédérés faire individuellement n’importe quoi…

Fertitta calls for federal rules, says it’s ‘ridiculous’ to open and re-close0

Non pas ça: Salomon n’a pas de légitimé démocratique ni scientifique

.

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-pour-jerome-salomon-il-faut-se-preparer-a-une-reprise-de-l-epidemie-voire-a-une-deuxieme-vague-en-france_4038675.html#xtor=AL-79-[article]-[connexe]

Les mensonges et manipulations de l’industrie pharma:

LancetGate: “Scientific Corona Lies” and Big Pharma Corruption. Hydroxychloroquine versus Gilead’s Remdesivir

https://www.20minutes.fr/sante/2816851-20200707-coronavirus-nouvelle-etude-scientifique-train-rehabiliter-hydroxychloroquine?xtor=RSS-176

Whitney: Looks Like Sweden Was Right After All

Attention à la guerre des vaccins, encore plus dangereux que le virus chinois…

A coronavirus vaccine arms race could harm public health and the economy, experts warn

Incroyable mais vrai: Au plus fort de la crise, la Suisse n’avait pas de masques, maintenant elle a des masques contaminés… Bravo Alain Berset (ministre de la “santé”)!

https://www.rts.ch/info/11457913-des-millions-de-masques-rappeles-par-larmee-suite-a-une-contamination.html

Voir: L’ingénierie sociale ou la manipulation des masses – Le Zoom – Lucien Cerise

https://www.youtube.com/watch?v=VfYtp-zlUFk

Voir; CERCLE #7 : INGÉNIERIE DU COVID – LUCIEN CERISE

https://www.youtube.com/watch?v=vzuIi1lwdbg

La plupart des chefs d’États et de gouvernements, incroyablement imprévoyants, n’ont pas vu venir l’épidémie chinoise, pour finalement paniquer en décidant d’appliquer des méthodes dictatoriales -sans l’assentiment préalable de leurs citoyens- comme les confinements pour tenter de la ralentir. Manipulés par le lobby pharmaceutique, l’OMS et leurs supposés “conseillers scientifiques”, ils ont eux-mêmes cassé leurs économies en les mettant à l’arrêt, sans d’ailleurs que cela sauve leurs ressortissants les plus âgés -qui sont surtout ceux ayant attrapé le virus de Wuhan et en sont morts-, mais a globalement plongé leurs populations dans le chômage de masse et la pauvreté pendant que les faillites d’entreprises ont explosé. Jamais dans l’histoire moderne un tel suicide collectif volontaire ne s’est produit. Heureusement que la Federal Reserve US, et accessoirement d’autres banques centrales, sont massivement intervenues via leurs Quantitative Easings illimités pour stopper la chute libre des marchés financiers et les soutenir. Ce qui devrait permettre une lente reprise des économies, à la condition que les déconfinements aillent partout le plus vite possible à leurs termes et qu’il n’y ait pas d’autres nouveaux confinements suite à la multiplication récente des tests donnant l’impression trompeuse d’une augmentation des cas de contamination, quels qu’en soient les dégâts humains supplémentaires. Mais le mal est quand même irréparable tant en termes de révolte sociale, raciale et politique des peuples qui change en profondeur leurs relations avec les institutions politiques, comme en matière d’explosion des déficits publics et des emprunts auxquels les États ont recours pour, croient-ils à tort, relancer leurs économies; alors qu’ils ne feront ainsi que les affaiblir à terme. Sans compter la hausse des taux d’intérêts longs qui s’en suivra. On reste donc positionné à la hausse des indices boursiers US principalement, qui n’ont rien fait en juin, toujours bien en dessous de leurs plus hauts de 2020 mais qui pourraient les retrouver d’ici septembre (le Nasdaq étant un cas particulier étant donné que les FAANGs qui y sont côtés sont les grands bénéficiaires des confinements), propulsés à la hausse par l’injection massive de nouvelles liquidités de la part des banques centrales et leur saisonnalité actuelle positive, et accessoirement short des obligations longues US (via l’achat du TMV).

La plupart des chefs d’États et de gouvernements, incroyablement imprévoyants, n’ont pas vu venir l’épidémie chinoise, pour finalement paniquer en décidant d’appliquer des méthodes dictatoriales -sans l’assentiment préalable de leurs citoyens- comme les confinements pour tenter de la ralentir. Manipulés par le lobby pharmaceutique, l’OMS et leurs supposés “conseillers scientifiques”, ils ont eux-mêmes cassé leurs économies en les mettant à l’arrêt, sans d’ailleurs que cela sauve leurs ressortissants les plus âgés -qui sont surtout ceux ayant attrapé le virus de Wuhan et en sont morts-, mais a globalement plongé leurs populations dans le chômage de masse et la pauvreté pendant que les faillites d’entreprises ont explosé. Jamais dans l’histoire moderne un tel suicide collectif volontaire ne s’est produit.

Heureusement que la Federal Reserve US, et accessoirement d’autres banques centrales, sont massivement intervenues via leurs Quantitative Easings illimités pour stopper la chute libre des marchés financiers et les soutenir. Ce qui devrait permettre une lente reprise des économies, à la condition que les déconfinements aillent partout le plus vite possible à leurs termes et qu’il n’y ait pas d’autres nouveaux confinements suite à la multiplication récente des tests donnant l’impression trompeuse d’une augmentation des cas de contamination, quels qu’en soient les dégâts humains supplémentaires.

Mais le mal est quand même irréparable tant en termes de révolte sociale, raciale et politique des peuples qui change en profondeur leurs relations avec les institutions politiques, comme en matière d’explosion des déficits publics et des emprunts auxquels les États ont recours pour, croient-ils à tort, relancer leurs économies; alors qu’ils ne feront ainsi que les affaiblir à terme. Sans compter la hausse des taux d’intérêts longs qui s’en suivra.

On reste donc positionné à la hausse des indices boursiers US principalement, qui n’ont rien fait en juin, toujours bien en dessous de leurs plus hauts de 2020 mais qui pourraient les retrouver d’ici septembre (le Nasdaq étant un cas particulier étant donné que les FAANGs qui y sont côtés sont les grands bénéficiaires des confinements), propulsés à la hausse par l’injection massive de nouvelles liquidités de la part des banques centrales et leur saisonnalité actuelle positive, et accessoirement short des obligations longues US (via l’achat du TMV).

Le S&P500 et le Dow Jones des Industrielles n’ont rien fait en juin 2020 (évolution latérale typique d’une consolidation) sauf de grands swings nécessitant de les traiter au plus près pour éviter de perdre de l’argent, les marchés d’actions étant devenus des marchés de trading dans lesquels on ne peut plus prendre une position et la garder quelques temps sans la défendre:

Le S&P500 est encore près de -8% plus bas que son plus haut de 2020:

Il faudrait que le S&P500 casse 3.155 à la hausse pour enclencher son prochain mouvement de hausse:

Les pertes énormes de la plupart des particuliers, institutions, fonds et banques continuent de marquer les esprits:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-07-03/world-s-largest-pension-fund-loses-165-billion-in-worst-quarter-kc5u8uhh?sref=KYaM6IRe

Le chômage diminue aux USA, ce qui laisse espérer une reprise plus marquée de l’économie:

https://www.huffingtonpost.fr/entry/economie-americaine-emploi-embauches-coronavirus_fr_5efdeed6c5b6acab284c9daa?xtor=AL-32280680?xtor=AL-32280680

Here’s why Jim Paulsen says jobs data shows we may be in a ‘new bull market’

Reprise de l’économie US:

https://www.marketwatch.com/story/us-factory-orders-rise-for-first-time-in-three-months-2020-07-02?mod=newsviewer_click

Manufacturing bounces back stronger than expected in June, ISM reading shows

U.S. consumer confidence for June jumps to 98.1, vs 91 expected

Home prices heated up in April, S&P Case-Shiller says

https://www.newsmax.com/finance/streettalk/schwarzman-big-v-economic-rebound/2020/06/22/id/973511/

____________________________

Lire, à propos des désastreux confinements:

http://www.francesoir.fr/le-confinement-tout-ce-que-lon-ne-vous-pas-dit-aberration-humaine-sanitaire-economique

Lire, très important: Pourquoi a-t-on bloqué l’économie ? – Politique & Eco n°257 avec Charles Gave – TVL

https://www.youtube.com/watch?v=r-nQBelNdp4

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-07-01/latin-america-gdp-likely-worst-since-at-least-1901-world-bank?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

Vous voulez tuer les économies, confinez à nouveau:

https://mises.org/power-market/want-kill-economy-again-keep-threatening-more-lockdowns

___________________________

Et aussi:

Anthropo-logiques

https://jdmichel.blog.tdg.ch/

Voir: Jean-Dominique Michel | “Anatomie d’un désastre”

https://www.youtube.com/watch?v=4MqArCjrkmI

https://www.letemps.ch/societe/andre-comtesponville-laisseznous-mourir-voulons

https://up-magazine.info/decryptages/analyses/58235-grand-confinement-histoire-dune-hallucination-collective/

COVID 19 – coronavirus,Ligue Nationale Pour la Liberté des Vaccinations

https://www.infovaccin.fr/covid-19-coronavirus.html

La forte augmentation des tests de Covid 19 est la raison de ce que l’on croit percevoir comme un accroissement des cas de contamination, il n’y a pas de deuxième vague:

D’ailleurs, les Américains ont de moins en moins peur de la pandémie:

Americans will remain barred from European travel as the EU gradually reopens its borders

https://justthenews.com/politics-policy/coronavirus/eu-ban-travel-us-relies-misleading-coronavirus-data-punishes-testing

https://www.zerohedge.com/political/eu-ban-us-travelers-relies-misleading-covid-data-punishes-testing-gains

https://www.zerohedge.com/political/ron-paul-media-lying-about-second-wave

Bill Gates et quelques autres sont accusés de manipuler les organismes de santé pour promouvoir leurs vaccins comme leurs autres intérêts politiques et économiques:

Le sale jeu du lobby pharmaceutique:

http://www.agefi.com/home/entreprises/detail/edition/online/article/la-justice-americaine-accusait-notamment-le-groupe-pharmaceutique-balois-davoir-verse-dimportants-dessous-de-table-a-des-medecins-il-a-alors-signe-des-accords-a-lamiable-avec-le-ministere-497613.html

https://www.rts.ch/info/economie/6908996-novartis-risque-une-amende-de-plusieurs-milliards-aux-etats-unis.html

https://www.youtube.com/watch?v=GcxRRIP3ac4

https://www.atlantico.fr/decryptage/3590650/coronavirus-l-hypothese-de-liao-yiwu-l-un-des-principaux-dissidents-chinois-plan-machiavelique-de-pekin-pour-contaminer-l-occident-est-elle-credible-covid-19-chine-xi-jinping-origines-du-virus-pandemie-emmanuel-lincot

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-06-28/sweden-s-covid-expert-says-the-world-still-doesn-t-understand?sref=KYaM6IRe

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-06-26/sweden-s-covid-expert-says-who-made-total-mistake-in-new-list?sref=KYaM6IRe

_____________

L’Union européenne reste dans une situation d’instabilité chronique et les chefs d’États et de gouvernements ne sont d’accord sur rien:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-07-03/dutch-leader-says-budget-perks-needed-for-eu-wide-stimulus-deal?sref=KYaM6IRe

La cacophonie européenne : Les plans de relance de l’UE – Chapitre 1

https://www.youtube.com/watch?v=efoMtqwBTio

La scandaleuse initiative Macron-Merkel : Les plans de relance de l’UE – Chapitre 2

https://www.youtube.com/watch?v=1n_ZRHgkmSg

L’abaissement des notes des dettes publiques, qui est le prélude à la remontée des taux longs, est très baissier pour les obligations d’État partout:

Fitch has downgraded a record number of sovereign ratings due to the coronavirus

Treasury yields rise after ADP report shows positive May revision

Impôts : pourquoi vous allez devoir payer très longtemps de la CRDS !

https://www.youtube.com/watch?v=pEfDFbCkvko

Les divisions persistent au sein de la BCE sur la poursuite de son QE, rien n’est réglé entre l’UE et la Grande-Bretagne à propos du Brexit:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-07-03/ecb-s-knot-warns-of-risks-of-relying-on-crisis-measures-too-long?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-06-30/schnabel-says-ecb-may-not-use-full-size-of-its-emergency-program?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

https://www.capital.fr/entreprises-marches/brexit-le-risque-de-no-deal-pourrait-se-concretiser-avertit-lallemagne-1374198

La Russie de Poutine est consolidée:

https://www.swissinfo.ch/fre/toute-l-actu-en-bref/la-russie-vote-l-extension-de-l-%C3%A8re-poutine/45874340

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-07-01/putin-set-for-big-win-in-vote-that-may-extend-his-rule-to-2036?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

Le dollar US reste haussier, l’euro/dollar US reste baissier et les métaux précieux neutres:

la saisonnalité actuelle des actions US et du dollar US est haussière mais celle des métaux précieux est baissière:

https://www.gold-eagle.com/article/gold-price-forecast-breakout-what-breakout

Une prévision baissière réaliste sur l’or:

https://www.gold-eagle.com/article/gold-price-forecast-consolidation-followed-summer-breakdown

Une situation chaotique sur le marché de l’or:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-07-02/spread-blowout-that-jolted-gold-ripples-across-more-metals?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

______________

Joe Biden est perçu par de plus en plus d’Américains comme atteint de démence sénile (il est même incapable de tenir un meeting électoral) et les milieux dirigeants démocrates sont perçus comme des tyrans, Trump et les républicains pourraient en bénéficier:

https://www.zerohedge.com/political/nearly-40-voters-think-biden-has-dementia

https://www.bfmtv.com/international/amerique-nord/etats-unis/covid-19-joe-biden-annonce-qu-il-n-organisera-pas-de-meeting-avant-la-presidentielle-americaine_AD-202006300244.html#xtor=AL-68

https://www.nationalreview.com/2020/05/joe-biden-albatross-for-democrats-2020-election/?utm_medium=newsmax&gdpr_consent=&gdpr=true&utm_content=fy20bidenalbatross&utm_source=paid&utm_campaign=elections

https://www.bfmtv.com/international/amerique-nord/etats-unis/etats-unis-une-ecole-portant-le-nom-d-un-ancien-president-raciste-va-etre-rebaptisee_AN-202006270048.html#xtor=AL-68

http://lautjournal.info/20200420/trump-et-le-complot-contre-lamerique

https://www.dreuz.info/2020/06/30/pourquoi-le-general-flynn-a-t-il-ete-piege-il-allait-exposer-la-corruption-de-john-brennan-le-directeur-de-la-cia-sous-obama/

https://www.tdg.ch/comme-en-2016-les-sondages-du-new-york-times-sont-faux-687525121781

https://www.marketwatch.com/story/dont-count-trump-out-yet-heres-how-he-can-still-win-in-november-2020-06-30?mod=home-page

En matière de dictature, la Chine continue ses abominables pratiques et, à part Boris Johnson, personne n’ose vraiment la critiquer ni venir au secours du peuple de Hong Kong. Ce faisant les dirigeants supposés démocratiques occidentaux perdent toute crédibilité.

https://www.bfmtv.com/international/etats-unis-les-douanes-saisissent-des-cheveux-humains-conditionnes-dans-des-camps-chinois_AD-202007030069.html#xtor=AL-68

Loi sur “la sécurité” à Hong Kong : passe d’arme entre la Chine et le Royaume-Uni:

https://fr.yahoo.com/news/loi-s%C3%A9curit%C3%A9-%C3%A0-hong-kong-161107293.html

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2020-07-02/hong-kong-security-law-britain-makes-a-very-bold-passport-offer?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

La correction attendue des indices boursiers US (lire notre dernier commentaire du 20 juin), étant donné que la résistance en double top vers 3.150 / 3.155 sur le S&P500 signalait la probabilité de cette correction d’autant que leur saisonnalité historique en cycle présidentiel allait dans le même sens de leur baisse de mi (fin) juin, a bien eu lieu les 23 et 24 juin. Mais, de façon inattendue, a repris le 26 juin en raison de 1/la hausse des cas de Covid 19 aux USA et de 2/ la décision de la Federal Reserve US de limiter temporairement les paiements de dividendes par les banques US comme de leur interdire temporairement aussi les rachats de leurs propres actions jusqu’en septembre, alors que les régulateurs US de l’administration Trump (SEC, CFTC, etc.) -sans opposition de la Fed- en sens inverse, ont assoupli les règles Volcker. Ces deux types de décisions sont plutôt contradictoires. Selon certains commentateurs, la Fed ne veut qu’éviter une situation dans laquelle elle devrait recapitaliser les banques, en plus d’assurer la monétisation de la dette publique ce qu’elle fait déjà amplement, d’où ses précautions actuelles. Selon d’autres commentateurs, elle veut, en plus de diriger les marchés financiers US via sa politique de QE illimité et de taux d’intérêt proches de zéro (mais heureusement pas négatifs), aussi administrer dorénavant les banques US, ce qui constitue une entorse à la tradition US de liberté économique, le pays se rapprochant d’un système d’économie planifiée centralisée (“Centrally Planned Economy”) qui n’a évidemment pas les faveurs, ni de Wall Street, ni des banquiers. Tout cela explique le haut niveau de stress atteint le 26 juin sur les marchés, qui ne remet toutefois pas en cause leur tendance haussière.

La correction attendue des indices boursiers US (lire notre dernier commentaire du 20 juin), étant donné que la résistance en double top vers 3.150 / 3.155 sur le S&P500 signalait la probabilité de cette correction d’autant que leur saisonnalité historique en cycle présidentiel allait dans le même sens de leur baisse de mi (fin) juin, a bien eu lieu les 23 et 24 juin. Mais, de façon inattendue, a repris le 26 juin en raison de 1/la hausse des cas de Covid 19 aux USA et de 2/ la décision de la Federal Reserve US de limiter temporairement les paiements de dividendes par les banques US comme de leur interdire temporairement aussi les rachats de leurs propres actions jusqu’en septembre, alors que les régulateurs US de l’administration Trump (SEC, CFTC, etc.) -sans opposition de la Fed- en sens inverse, ont assoupli les règles Volcker. Ces deux types de décisions sont plutôt contradictoires. Selon certains commentateurs, la Fed ne veut qu’éviter une situation dans laquelle elle devrait recapitaliser les banques, en plus d’assurer la monétisation de la dette publique ce qu’elle fait déjà amplement, d’où ses précautions actuelles. Selon d’autres commentateurs, elle veut, en plus de diriger les marchés financiers US via sa politique de QE illimité et de taux d’intérêt proches de zéro (mais heureusement pas négatifs), aussi administrer dorénavant les banques US, ce qui constitue une entorse à la tradition US de liberté économique, le pays se rapprochant d’un système d’économie planifiée centralisée (“Centrally Planned Economy”) qui n’a évidemment pas les faveurs, ni de Wall Street, ni des banquiers. Tout cela explique le haut niveau de stress atteint le 26 juin sur les marchés, qui ne remet toutefois pas en cause leur tendance haussière.

A noter que la Fed, qui détient déjà près de la moitié des obligations d’État US émises, par suite de l’augmentation de son bilan (d’où la hausse du S&P500) et monétise la dette publique US, contrôle déjà en grande partie l’économie US. Si elle fixait aussi les décisions internes des banques, elle deviendrait le quasi seul acteur de l’économie, ce qui l’exposerait trop et plus loin que prévu.

Les nouvelles ayant entrainé la rechute du S&P500 le 26 juin:

Here are the main headlines that sparked the moves today:

  • 1000ET *TEXAS GOVERNOR ORDERS TAVERNS TO CLOSE IN RESPONSE TO VIRUS
  • 1050ET *CHINA MESSAGES THAT U.S. PRESSURE COULD JEOPARDIZE PURCHASES OF U.S. EXPORTS
  • 1100ET *HARRIS COUNTY, TX, TO DECLARE TOP-LEVEL EMERGENCY ON COVID-19
  • 1120ET (Bullish) – *KEY FAA TEST FLIGHT OF BOEING’S 737 MAX JET EXPECTED NEXT WEEK
  • 1125ET *ARIZONA VIRUS CASES JUMP 5.4%, ABOVE PRIOR 7-DAY AVE. OF 2.9%
  • 1130ET *FLORIDA SUSPENDS CONSUMPTION OF ALCOHOL AT BARS STATEWIDE
  • 1145ET *EU MOVES TOWARD RECOMMENDING A BAN ON ENTRY TO U.S. TRAVELERS
  • 1220ET *SAN FRANCISCO MAYOR BREED: TO DELAY REOPENINGS PLANNED FOR MONDAY

Les actionnaires des banques US ont d’abord salué la décision de dérégulation de l’administration Trump:

Banks Get Easier Volcker Rule and $40 Billion Reprieve on Swaps

Dow closes nearly 300 points higher after late-day surge, banks jump

https://www.commondreams.org/news/2020/06/26/big-banks-couldnt-be-happier-stocks-surge-trump-regulators-gut-restrictions-risky

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-06-25/banks-get-easier-volcker-rule-and-40-billion-reprieve-on-swaps?sref=KYaM6IRe

https://www.thestreet.com/mishtalk/economics/banks-get-a-40-billion-break-from-the-fed

Puis ils ont vendu lesdites actions des banques suite aux instructions de la Fed, ce qui a pesé sur tous les indices:

https://www.marketwatch.com/story/fed-caps-bank-dividend-payments-and-suspends-share-buybacks-for-third-quarter-after-stress-tests-2020-06-25?mod=newsviewer_click

L’aggravation apparente de la pandémie dans les États US du sud entraine des comportements de marchés erratiques:

Mais, les statistiques économiques US s’améliorent nettement:

https://www.thestreet.com/mishtalk/economics/durable-goods-orders-rebound-from-steep-plunge

Durable Goods Orders Rebound Keeps Dream Of “V”-Recovery Alive (Barely)

https://www.marketwatch.com/story/consumer-spending-jumps-record-82-in-may-as-economy-reopens-unemployment-benefits-surge-2020-06-26?mod=mw_latestnews

Le point bas intermédiaire saisonnier de mi (fin) juin sur les indices US en cycle présidentiel, avant leur forte reprise, est toujours valable:

La saisonnalité des indices boursiers US en période normale (hors cycle présidentiel) étant assez différente:

Le S&P500 pourrait donc encore éventuellement baisser en début de semaine prochaine vers 2.940 / 2.960 son plus bas de juin, avant de se reprendre:

Tom Mc Clellan prévoit (sans garantie évidemment) que les indices boursiers US sur lesquels il est passé de neutre à haussier le 24 juin (ce qui nous a incité le 25 juin à désarbitrer nos positions en enlevant les protections prises, donc à nous replacer long) devraient monter pendant les plus ou moins trois prochaines semaines jusqu’à leur prochain creux saisonnier prévisible vers la mi (fin) juillet:

https://www.marketwatch.com/story/charting-a-bullish-summer-start-nasdaq-takes-flight-to-record-territory-2020-06-23-121034033?mod=mw_latestnews

https://www.marketwatch.com/story/the-sp-500-is-cheaper-and-more-profitable-that-you-think-2020-06-24?mod=article_inline

https://www.newsmax.com/finance/streettalk/wall-street-stock-market-dow/2020/06/26/id/974336/

https://fr.investing.com/news/stock-market-news/leurope-rattrapee-par-les-craintes-sur-le-coronavirus-1960663

La Fed a signalé qu’elle dispose encore d’une force de frappe considérable pour soutenir les marchés et l’économie US; se positionner contre elle en shortant les bourses US est suicidaire:

The Fed in March unveiled lending programs it said could provide $2.3 trillion to the economy. So far, that has totaled just $143 billion, or 6.2% of the total firepower.

The Fed said it could supply the economy with $2.3 trillion. It hasn’t come clos

S. Boujnah : “La seule classe d’actifs où on peut espérer du rendement, ce sont les actions !”

https://www.youtube.com/watch?v=q9oiUiTrpWo

P. Artus : “Il faut s’habituer à la déconnexion entre les fondamentaux et les marchés !”

https://www.youtube.com/watch?v=lIu9nA4zoAQ

Mega Tech Stocks Seen as Defensive Plays: Wells Fargo AM

https://www.youtube.com/watch?v=6QsRmhoRt_w

A noter que le dollar US reste haussier, l’euro/dollar baissier et que l’or et l’argent-métal n’ont pas cassé à la hausse:

Prévisions sur les métaux:

https://www.gold-eagle.com/article/gold-price-forecast-consolidation-followed-summer-breakdown

https://www.gold-eagle.com/article/gold-price-forecast-%E2%80%93-gold-miners-and-their-2016-high

Les États européens ayant adopté l’euro comme monnaie unique sont en réalité devenus des États sans monnaie ni banque centrale, incapables de financer leurs endettements et leurs programmes de relance par la dévaluation monétaire ou par leur monétisation. Ce que voulait d’ailleurs dès le début de l’ “Union” monétaire européenne leur imposer l’Allemagne, adepte de la déflation et de la frugalité monétaire et budgétaire, comme contrepartie de sa participation à l’euro et à la BCE -et que le Tribunal constitutionnel de Karlsruhe s’apprête vraisemblablement à confirmer avec de grands dommages pour ladite “Union” du type chute de l’euro, des actions européennes (et krach obligataire dans les États déficitaires -tous sauf trois-), d’où la faiblesse structurelle de leur croissance économique et la montée en flèche de leurs déficits publics et privés qui ne peuvent pas continuer de croitre sans nuire à leur compétitivité, à moins d’instaurer une solidarité européenne budgétaire et une mutualisation des dettes entre États de l’ “Union” (des “eurobonds” se substituant aux obligations nationales). Ce que les États excédentaires (seuls bénéficiaires de l’euro), comme l’Allemagne et les Pays-Bas, n’ayant pas vocation à se faire harakiri refuseront toujours. Contrairement aux USA qui disposent d’une monnaie et d’une banque centrale nationales leur permettant de le faire sans limitation, tout en canalisant les pressions inflationnistes éventuelles dans leurs actifs boursiers, donc d’un avantage comparatif majeur par rapport aux États de la zone euro expliquant la croissance économique US et la hausse des marchés boursiers US sur moyenne période supérieures aux autres, comme la force du dollar US la monnaie refuge par excellence adossée à la principale Union monétaire effective mondiale celle des États fédérés US. Nous avons à partir du 17 juin arbitré toutes nos positions sur tous les marchés en prévision de leur chute saisonnière de la mi (ou fin) juin et restons neutre pour le moment.

Les États européens ayant adopté l’euro comme monnaie unique sont en réalité devenus des États sans monnaie ni banque centrale, incapables de financer leurs endettements et leurs programmes de relance par la dévaluation monétaire ou par leur monétisation. Ce que voulait d’ailleurs dès le début de l’ “Union” monétaire européenne leur imposer l’Allemagne, adepte de la déflation et de la frugalité monétaire et budgétaire, comme contrepartie de sa participation à l’euro et à la BCE -et que le Tribunal constitutionnel de Karlsruhe s’apprête vraisemblablement à confirmer avec de grands dommages pour ladite “Union” du type chute de l’euro, des actions européennes (et krach obligataire dans les États déficitaires -tous sauf trois-), d’où la faiblesse structurelle de leur croissance économique et la montée en flèche de leurs déficits publics et privés qui ne peuvent pas continuer de croitre sans nuire à leur compétitivité, à moins d’instaurer une solidarité européenne budgétaire et une mutualisation des dettes entre États de l’ “Union” (des “eurobonds” se substituant aux obligations nationales). Ce que les États excédentaires (seuls bénéficiaires de l’euro), comme l’Allemagne et les Pays-Bas, n’ayant pas vocation à se faire harakiri refuseront toujours. Contrairement aux USA qui disposent d’une monnaie et d’une banque centrale nationales leur permettant de le faire sans limitation, tout en canalisant les pressions inflationnistes éventuelles dans leurs actifs boursiers, donc d’un avantage comparatif majeur par rapport aux États de la zone euro expliquant la croissance économique US et la hausse des marchés boursiers US sur moyenne période supérieures aux autres, comme la force du dollar US la monnaie refuge par excellence adossée à la principale Union monétaire effective mondiale celle des États fédérés US. Nous avons à partir du 17 juin arbitré toutes nos positions sur tous les marchés en prévision de leur chute saisonnière de la mi (ou fin) juin et restons neutre pour le moment.

Nous prévoyons à court terme une chute des indices boursiers, de l’or, de l’argent-métal et des actions des sociétés minières, une hausse des taux d’intérêt à moyen et long termes -dix ans et plus- que ne contrôlent pas directement les Banques centrales (donc une baisse des obligations) et une hausse du dollar US.

Treasury yields move higher, on track for small weekly advance

https://www.kitco.com/news/2020-06-17/Safe-haven-dollar-lifted-by-rise-in-coronavirus-cases.html

Dollar regains ground as investors take refuge from murky outlook

Gold weakens on firmer dollar and potential coronavirus drug

Prévision BofA:

https://fr.investing.com/news/forex-news/eurusd-devrait-chuter-a-105-en-fin-dannee-puis-remonter-a-115-en-2021-boa-1959286

by | Jun 17, 2020 | Kimble Charting

Is the Dow having a “Stare Down” with a key Fibonacci resistance level that was created by the 2007 highs and 2009 lows? Sure looks to be!

This chart looks at the Dow Jones Index on a monthly basis over the past 20-years, where Fibonacci was applied to the 2000 highs and 2009 lows.

The 261% extension level first became resistance in January of 2018. The Dow traded sideways for 19-months before it finally succeeds in breaking above this key resistance zone.

The decline earlier this year took the Dow back below the 261% level and a rising support line that was created off the 2009 lows.

The rally since the March lows has the Dow kissing the underside of both lines this month at (1).

Is the Dow having a “Stare Down” with a dual resistance level this month at (1)? Yes, it is!

It will be very interesting to what pattern the Dow creates at the end of this month, just below this test of resistance!

Stare Down sur le S&P500 weekly et le DAX weekly comme les autres indices européens aussi:

.

Cette semaine, on a eu un Double top baissier sur le S&P500 vers 3.150, retour possible vers 2.970 voire même vers 2.951, et si cassé plus bas encore, puis reprise jusqu’en début septembre:

Baisse de l’euro/dollar US vers 1,05 minimum en cours (voire même vers 1,03) et de l’or vers 1.619 (voir même vers 1.450), d’ici fin 2020:

Le plan de relance européen est bloqué:

https://www.bluewin.ch/fr/infos/international/plan-de-relance-nouveau-sommet-en-juillet-405345.html

https://www.zerohedge.com/geopolitical/frugal-four-block-deal-coronavirus-rescue-package-over-grants-worst-hit-countries

https://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/plan-pour-relancer-l-europe-de-nombreux-obstacles-a-surmonter-850639.html#xtor=AL-13

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2020-06-19/austrians-dutch-and-swedes-have-a-point-about-eu-recovery-fund?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

Important, deux commentaires à lire, Risque de krach obligataire en Europe:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-06-20/bond-markets-risk-tectonic-shift-with-trillion-euro-eu-debt-seen?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2020-06-16/europe-risks-creating-another-sovereign-debt-doom-loop?srnd=opinion&sref=KYaM6IRe

The looming collapse of the Eurozone

https://www.express.co.uk/news/world/1285808/EU-news-eurozone-euro-economy-Italy-Germany-ecb-macron-von-der-leyen

______________

Le “secret” des USA: c’est la banque centrale qui monétise la dette publique en achetant les obligations émises par l’État US (et depuis peu les obligations émises par certaines entreprises aussi). Ce que la France faisait avant son intégration européenne puis son adoption de l’euro, mais qu’elle n’a plus le droit de faire (les autres États de la zone euro et la BCE -qui a interdiction de financer directement les États- non plus).

Quant à la croissance de la masse monétaire organisée par la Fed, elle ne provoque pas d’inflation dans l’économie réelle US (baisse constante de la vitesse de circulation de la monnaie) parce qu’elle est canalisée dans les actifs financiers là où les banques et les investisseurs la placent…

Tous les chefs d’État et de gouvernements, des pseudos “droite” ou “gauche”, ayant dirigé la France depuis le départ de Charles de Gaulle, déjà sous Gorges Pompidou (loi du 3 janvier 1973 Pompidou, Giscard, Rothschild) mais surtout depuis l’élection de Giscard d’Estaing en 1974, parce qu’obnubilés par son intégration européenne puis par son adoption de l’euro et l’abandon de sa souveraineté monétaire, ont été incapables de sortir ce pays d’une crise permanente d’endettement (le dernier excédent budgétaire français datant précisément de 1974) et d’un chômage de masse dus à sa perte de compétitivité, entrainant sa désindustrialisation et la disparition progressive de son agriculture au bénéfice de l’Allemagne principalement, qui a mangé ses parts de marchés (quand l’ajustement n’est plus possible par la dévaluation monétaire, il se produit alors via la suppression des emplois et la baisse des salaires et des retraites ou les délocalisations). Idem pour l’Italie, qui est avec la France le pays ayant le plus souffert de l’intégration européenne et de son adoption de l’euro.

https://www.lemonde.fr/idees/article/2011/12/29/la-loi-pompidou-giscard-rothschild-votee-en-1973-empecherait-l-etat-de-battre-monnaie_1623299_3232.html

https://www.spiegel.de/international/coronavirus-en-refusant-les-eurobonds-l-allemagne-fait-preuve-d-egoisme-d-obstination-et-de-lachete-a-0135007d-bee2-49c0-83cc-2a7dfdad84f8

La BCE ne peut pas monétiser ni annuler les dettes étatiques européennes:

https://www.capital.fr/entreprises-marches/la-bce-exclut-dannuler-la-dette-des-etats-quelle-detient-1372758

Voir, important, D comme Dette : peut-on augmenter la dette indéfiniment et impunément ?

https://www.youtube.com/watch?v=xGK6oJjZIv4&t=50s

Voir étude allemande ci-dessous:

https://www.lefigaro.fr/conjoncture/2019/02/27/20002-20190227ARTFIG00101-selon-une-etude-allemande-l-euro-aurait-particulierement-nui-aux-francais.php

https://www.lesechos.fr/monde/europe/dans-la-zone-euro-labsence-de-reformes-coute-cher-994217

______

Voir: Comment l’Euro a Ruiné la France

https://www.youtube.com/watch?v=z5-qOgz1654

Sans parler de la submersion migratoire, intégration européenne oblige (funestes accords de Schengen, suppression des frontières nationales et libre circulation généralisée), que tous les chefs d’État ou de gouvernements ont organisé ou laisser faire en France depuis 1974 (alors qu’elle n’avait pas les moyens d’accueillir correctement une telle masse de population), pays qui se trouve actuellement dans une situation de pré-guerre civile avec des émeutes interraciales, interreligieuses et intercommunautaires permanentes.

Voir: Xavier Raufer : La vérité sur Dijon!

https://www.youtube.com/watch?v=XXtZLmjwe4U

Voir: Xavier Raufer : ” ça explose de partout!”

https://www.youtube.com/watch?v=2f8jejNDoo0

https://www.atlantico.fr/decryptage/3590448/la-grande-resignation–ces-verrous-ideologiques-qui-empechent-les-elites-de-se-saisir-des-problemes-gerables-du-pays-inertie-blocages-immigration-emplois-taxes-impots-action-classe-politique-yves-michaud-michel-ruimy-bertrand-cavallier

https://www.atlantico.fr/decryptage/3590475/apres-la-lutte-des-classes-la-guerre-des-races–non-mais-le-clash-de-minorites-politiques-qui-prennent-en-otage-la-societe-francaise-manuel-valls-tensions-racisme-opposition-fractures-hexagone-defiance-france-guylain-chevrier

https://www.atlantico.fr/decryptage/3590476/dijon–ces-vendettas-privees-qui-se-multiplient-faute-d-une-justice-sachant-punir-les-agresseurs-quartier-des-gresilles-tensions-vengeance-autorite-de-l-etat-ordre-reponses-judiciaires-xavier-raufer-guillaume-jeanson-

Voir: Philippe de Villiers – “Les politiciens ont installé chez nous des colonies de barbares !”

https://www.youtube.com/watch?v=jed1_eKgRzQ

Tout ce qui précède était prévisible comme nous l’avions écrit en 2005 avant le référendum du 29 mai 2005 sur le traité établissant une constitution européenne (auquel nous recommandions de s’opposer), la majorité des Français à près de 55% ayant d’ailleurs voté NON mais que le dictateur Sarkozy a tout de même fait adopter par une magouille parlementaire au mépris de toutes les règles démocratiques:

De l’Acte Unique à la Constitution proposée aujourd’hui en passant par Maastricht, Amsterdam et Nice, l’Europe aura connu cinq textes, traités ou constitutions en vingt ans. Cette fuite en avant s’accélère parce qu’il est indispensable de masquer l’échec d’une construction anti-démocratique, inefficace et historiquement dépassée. Non seulement l’Europe de Bruxelles n’assure aux peuples qu’elle prétend régenter, ni la prospérité, ni la sécurité, ni la liberté, mais encore elle est devenue pour eux et, pour la France en particulier, le principal obstacle à l’élaboration comme à la mise en œuvre des décisions salvatrices indispensables. Un élargissement irréfléchi, l’arrivée programmée, sauf coup d’arrêt, de la Turquie, vont précipiter les conséquences dramatiques déjà largement engagées de l’échec de l’Euro cumulé avec l’ouverture totale et inconsidérée des frontières commerciales : croissance impossible, chômage de masse et déficits incontrôlables. La vérité, c’est que l’Union européenne n’est ni une zone monétaire optimale, ni une zone politique optimale, ni rien du tout d’optimal d’ailleurs. La grande dimension n’est plus ce qu’elle était, la révolution de l’information et la compétition mondiale pour l’efficacité condamnent au déclin toute structure fédérale de l’Europe. Les nouvelles conditions de la croissance économique favorisent les petits États et affaiblissent les grands ensembles… d’autant plus lorsqu’ils sont incohérents. Ainsi, le projet de Constitution fédérale de l’Europe apparaît comme une énorme erreur stratégique parce qu’elle cumule impuissance, inefficacité et irresponsabilité. Cette construction de plus en plus instable et aventurée est-elle réformable ? L’auteur ne le pense pas. Pour lui, seul un électrochoc électoral contraindra une classe politique aveuglée à retourner au réel. Il montre pourquoi la France dispose encore de beaucoup d’atouts. Encore faut-il vouloir s’en servir et en avoir la liberté. C’est cette liberté que les Français retrouveront, pour peu qu’ils le veuillent, en votant ” NON ” pour en finir avec le grand échec européen.

Avec Macron (l’européiste et mondialiste fou dont les déclarations actuelles sur son pseudo changement d’idées ou sa tentative de se placer dans la lignée du général de Gaulle  -dont il est l’exact opposé à 100%- ne visent qu’à tromper les électeurs), avec son gouvernement de clowns et leur désastreuse gestion de l’épidémie du virus chinois, le summum a été atteint (déficit budgétaire, endettement et déficit de commerce extérieur français à leurs records historiques, qui ne peuvent que s’aggraver jusqu’à l’explosion si ce pays ne sort pas de l’euro et d’une “Union” européenne qui l’asphyxie).

Un chef d’État français comme Macron qui déclare “Il n’y a pas de culture française” est indigne de sa fonction. Il ruinera la France et les Français au profit du lobby bancaire (tiens tiens encore Rothschild) qui a financé sa campagne, l’a fait élire et auquel “il renvoie ascenseur”:

Voir: Geoffroy Lejeune rappelle le principe d’une civilisation

https://www.youtube.com/watch?v=Aku0drYQ1r0

https://www.atlantico.fr/decryptage/3590418/-et-le-en-meme-temps-macronien-acheva-la-decredibilisation-totale-de-la-parole-publique-avec-la-complicite-d-oppositions-absentes-ministres-emmanuel-macron-elysee-gouvernement-sibeth-ndiaye-allocution-christophe-boutin-

Livre édifiant à lire sur la gestion de l’épidémie de virus chinois par Macron, Philippe et leur gouvernement arrogant radicalement incompétent:

Vous croyez savoir ce qui s’est passé ?
Un médecin réputé raconte à quel point la crise du Covid-19 a été un désastre sanitaire.
Le président ? Le premier ministre ? Les ministres de la santé ? Les experts ? Ils n’ont rien vu venir.
Plus grave : certains savaient.
Un témoignage féroce, incontestable, inquiétant.
Un livre nécessaire sur tout ce qui n’a pas été dit.

Le Professeur Christian Perronne est aujourd’hui chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital de Garches. Pendant quinze ans, il a été l’un des principaux conseillers en matière de santé publique de plusieurs gouvernements. Il est l’auteur de La vérité sur la maladie de Lyme.

Le confinement, aberration humaine, sanitaire, économique:

http://www.francesoir.fr/le-confinement-tout-ce-que-lon-ne-vous-pas-dit-aberration-humaine-sanitaire-economique

https://www.dreuz.info/2020/06/18/apres-la-pandemie-lignominie-demmanuel-macron/

Pire: l’on sait maintenant que l’élection présidentielle de 2017 était illégitime, l’élection de Macron ayant été obtenue au détriment de François Fillon, qui a été torpillé par une procédure judiciaire déclenchée en pleine campagne électorale par une procureure qui admet avoir subi des pressions énormes (de François Hollande?) pour la lancer, alors que la tradition républicaine veut qu’en période électorale présidentielle la justice s’abstienne.

Voir: L’élection présidentielle 2017 a été truquée !

https://www.youtube.com/watch?v=77N1E7Yd2LI

https://www.huffingtonpost.fr/entry/affaire-fillon-cette-magistrate-en-charge-de-lenquete-dit-avoir-subi-des-pressions_fr_5eeb61d0c5b6946974a7de1b

La plupart des gouvernements de la planète ont mal géré l’épidémie du virus chinois de Wuhan (faute d’anticipation, de matériels ad hoc et de la prise de bonnes mesures compte tenu des rôles troubles de l’OMC et des milieux sanitaires, pharmaceutiques et médicaux globalement) mais certains encore plus mal que d’autres (le gouvernement Macron par exemple); ils devraient avoir la décence de démissionner. Toutefois une mention spéciale doit être décernée à Trump, lequel a laissé -en simple spectateur- la Chine tuer plus d’Américains que pendant la Première Guerre Mondiale et laissé s’effondrer l’économie US qu’il avait remise sur les rails de la croissance, ce que les électeurs US ne lui pardonnerons pas, même s’il a été l’objet de manœuvres et de complots divers pour le faire trébucher et que les gouverneurs démocrates eux-aussi ont fait le contraire de ce qu’il fallait faire. D’où les émeutes sociales et raciales qu’il ne contrôle plus. Il faut donc cesser à notre avis de parler de lui, s’intéresser à ses successeurs possibles pour étudier leurs programmes et leurs conséquences sur les USA et le monde (en espérant que ce ne sera pas un corrompu sénile comme Joe Biden qui sera élu), et de croire qu’il fera en quatre mois d’ici là ce qu’il n’a pas fait avant. Lors de l’élection de novembre, le plus important sera de savoir qui contrôlera le Sénat US (démocrates ou républicains?).

https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2020-06-16/covid-19-plus-d-americains-morts-que-durant-la-premiere-guerre-mondiale

Covid 19: erreurs critiques commises…

https://www.marketwatch.com/story/100-days-of-the-covid-19-pandemic-5-critical-mistakes-that-created-the-biggest-public-health-crisis-in-a-generation-2020-06-18?mod=home-page

“Les guerres commerciales sont faciles à gagner” disait Trump, il a hélas perdu la sienne contre la Chine et aussi la guerre épidémique contre ce même pays. Il ne faisait pas le poids par rapport à Xi Jin Ping. Il doit maintenant cesser d’amuser la galerie avec cette histoire d’accord commercial avec Pékin et cesser de s’agenouiller devant Xi, même si la bourse US baisse temporairement.

Idem pour les dirigeants européens qui doivent cesser leur servilité à l’égard de l’ “empereur” de Chine:

Pour sortir de la pandémie, il n’y a que trois choses à faire: 1/reconstituer des stocks de matériels sanitaires à faire fabriquer en Occident et les distribuer gratuitement aux populations, 2/établir des contrôles efficaces filtrants aux frontières nationales et constituer autour de la Chine un cordon sanitaire l’isolant du reste du monde, afin de prévenir une possible deuxième vague venant de chez elle, sans plus jamais avoir recours aux confinements en Occident (ni dans les pays émergents d’Amérique latine durement touchés par exemple), 3/empêcher la Chine d’agresser ses voisins plus ou moins proches (Hong Kong, Taïwan, Inde, Corée du Sud via l’instrumentalisation de la Corée du Nord, pays ayant accès à la Mer de Chine et même Australie,etc.) et lui faire payer son crime contre l’humanité via des tribunaux internationaux ad hoc et/ou en cessant le plus possible de lui vendre ou de lui acheter quoi que ce soit. On peut vivre sans elle, beaucoup mieux qu’avant la crise sanitaire en relocalisant nos productions chez nous (circuits courts non polluants entre producteurs et consommateurs situés non loin les uns des autres) et en assurant l’indépendance des Nations (le faux concept de “souveraineté européenne” étant une idiotie que les politiciens anti-nationaux utilisent pour brouiller les pistes, il n’y a de souveraineté que nationale parce qu’elle ne se partage pas avec d’autres).

https://www.dreuz.info/2020/03/19/coronavirus-la-chine-est-coupable-dun-crime-contre-lhumanite/

Voir: Crise sanitaire : «L’Union européenne ne nous a protégés de personne»

https://www.youtube.com/watch?v=56AkQgM_0Ho

https://www.atlantico.fr/decryptage/3590470/reprise-de-l-epidemie-en-chine–l-economie-europeenne-et-particulierement-la-france-seraient-les-premieres-victimes–coronavirus-covid-19-crise-economique-impacr-sante-relance-confinement-vague-jean-marc-sylvestre

Voir: Brice Couturier – “Pourquoi ne parle-t-on pas du virus de Wuhan” ?

https://www.youtube.com/watch?v=jXLcY6B3J_g

https://www.contrepoints.org/2018/05/16/316220-nous-vendons-a-la-chine-la-corde-avec-laquelle-elle-veut-nous-pendre

https://buchanan.org/blog/can-we-coexist-with-asias-communists-138725

Tensions between North and South Korea expected to escalate further, analysts say

https://www.bluewin.ch/fr/techno/l-australie-se-dit-victime-d-une-cyberattaque-d-un-acteur-etatique-405269.html

https://www.capital.fr/entreprises-marches/laustralie-ciblee-par-une-cyberattaque-denvergure-la-chine-suspectee-1373164

Embrouillés par la mauvaise communication de la Fed de Powell qui entretient le pessimisme, angoissés par la perte de contrôle de la situation politique et sécuritaire intérieure (émeutes sociales et raciales organisées par les “Démocrates” et le “Parti de l’étranger”) de la part de l’administration Trump et affolés par le risque d’une deuxième vague de Covid-19 qu’on leur annonce déjà alors qu’ils ne sont pas encore sortis de la première, les investisseurs US ont de façon inattendue massivement liquidé leurs portefeuilles boursiers le 11 juin, ce qui a fait baisser la plupart des indices US de près de 6% en un seul jour et fait tâche d’huile en Europe et ailleurs. Mais cela n’a pas de sens au regard de la hausse exponentielle du bilan de la Fed qu’elle s’est engagée à poursuivre comme avec son taux directeur voisin de zéro qu’elle maintiendra jusqu’en 2022. Les indices boursiers US étant passés de sur-achetés avant le 11 juin à sur-vendus dorénavant, il n’y a pas lieu d’en sortir actuellement mais seulement de pratiquer pendant ces moments de forte volatilité des arbitrages momentanés ici ou là; leur correction saisonnière à partir de la mi, voire de la fin, juin n’étant pas déjà arrivée. Quant aux indices boursiers européens, il faudra en sortir à la fin juin, compte tenu du QE de la BCE qui risque de tourner court en liaison avec la décision possible du Tribunal constitutionnel allemand d’interdire à la Bundesbank d’y participer. Il n’y a pas lieu d’acheter des obligations, de l’or (ou des actions des sociétés minières en grande difficulté un peu partout suite à leur cessation d’activités), actifs dont la baisse devrait se poursuivre en tandem, compte tenu de l’explosion de l’endettement public et privé qui fera nécessairement monter les taux à moyen et long termes et les impôts avec, et de la reprise du dollar US dont la correction est en voie de se terminer.

Embrouillés par la mauvaise communication de la Fed de Powell qui entretient le pessimisme, angoissés par la perte de contrôle de la situation politique et sécuritaire intérieure (émeutes sociales et raciales organisées par les “Démocrates” et le “Parti de l’étranger”) de la part de l’administration Trump et affolés par le risque d’une deuxième vague de Covid-19 qu’on leur annonce déjà alors qu’ils ne sont pas encore sortis de la première, les investisseurs US ont de façon inattendue massivement liquidé leurs portefeuilles boursiers le 11 juin, ce qui a fait baisser la plupart des indices US de près de 6% en un seul jour et fait tâche d’huile en Europe et ailleurs. Mais cela n’a pas de sens au regard de la hausse exponentielle du bilan de la Fed qu’elle s’est engagée à poursuivre comme avec son taux directeur voisin de zéro qu’elle maintiendra jusqu’en 2022. Les indices boursiers US étant passés de sur-achetés avant le 11 juin à sur-vendus dorénavant, il n’y a pas lieu d’en sortir actuellement mais seulement de pratiquer pendant ces moments de forte volatilité des arbitrages momentanés ici ou là; leur correction saisonnière à partir de la mi, voire de la fin, juin n’étant pas déjà arrivée. Quant aux indices boursiers européens, il faudra en sortir à la fin juin, compte tenu du QE de la BCE qui risque de tourner court en liaison avec la décision possible du Tribunal constitutionnel allemand d’interdire à la Bundesbank d’y participer. Il n’y a pas lieu d’acheter des obligations, de l’or (ou des actions des sociétés minières en grande difficulté un peu partout suite à leur cessation d’activités), actifs dont la baisse devrait se poursuivre en tandem, compte tenu de l’explosion de l’endettement public et privé qui fera nécessairement monter les taux à moyen et long termes et les impôts avec, et de la reprise du dollar US dont la correction est en voie de se terminer.

Powell est un piètre communicateur qui a fait tellement d’erreurs dans le passé qu’il peine à être crédible. A chacune de ses interventions, il dit une bêtise qui a pour effet d’inquiéter au lieu de rassurer:

Irresponsible for the Fed to say it’s not concerned about asset prices: economist

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2020-06-11/the-fed-s-unanswered-questions-are-piling-up?sref=KYaM6IRe

https://www.marketwatch.com/story/trump-slams-fed-as-dow-dives-1500-points-2020-06-11?mod=mw_more_headlines

Alors même que la Fed fait tout ce qu’il faut (et même peut-être trop) pour éviter que la récession US s’aggrave et que les marchés financiers dévissent:

Fed’s Repo Loans to Wall Street Skyrocket by 230 Percent Week Over Week

Assets on the Federal Reserve’s balance sheet rose marginally to $7.169 trillion as of Wednesday, up from $7.165 trillion last week. The assets have been hovering close to $7 trillion for the past month, but are over $3 trillion larger than they were one year ago. Former New York Fed President William Dudley said the Fed’s balance sheet might hit $10 trillion before the recession is over. On Wednesday, the Fed announced it would continue purchases of Treasurys and agency mortgage-backed securities “at least at the current pace” of about $80 billion per month for Treasurys and about $40 billion per month for MBS. The Fed says the purchases are aimed at supporting market functioning. Economists also think the asset purchases are an open-ended form of quantitative easing, aimed at helping the economy while the Fed’s interest-rate target is close to zero. The Fed also has set up nine lending facilities to help the financial system, municipalities and companies.

Powell a ensuite tenté de rattraper ses gaffes: “Fed will never hold back support economy even if asset prices are too high”

Le risque de deuxième vague de Covid-19 affole les investisseurs qui discutent à perte de vue sur le fait de savoir quelle forme prendra la reprise des indices US (V, W, L ou pas de reprise du tout?). Si les plus faibles ont liquidité leurs portefeuilles le 11 juin, c’est qu’ils ont conclu (à tort) qu’il n’y aurait pas de reprise du tout en 2020:

https://www.barrons.com/articles/stocks-are-dropping-because-investors-are-pricing-in-more-risks-51591901323

https://www.marketwatch.com/story/dow-futures-surge-nearly-600-points-friday-as-stock-market-attempts-to-rebound-from-worst-day-since-mid-march-2020-06-12?mod=home-page

Le point sur la reprise économique US potentielle:

Weekly unemployment claims better than expected as workers leave jobless rolls

https://www.marketwatch.com/graphics/coronavirus-economic-recovery-tracker/#/?mod=bnbh

Les émeutes sociales et raciales aux USA (et ailleurs), largement provoquées par les confinements décidés par les gouverneurs démocrates (ou les gouvernements nationaux) ruinant ainsi la partie la plus pauvre des pays (dont les noirs et les hispaniques aux USA et les émigrés ailleurs) sont une catastrophe, dont personne ne sait sur quoi elles déboucheront (les armes étant à la portée de tout un chacun aux USA) ni à qui elles profiteront électoralement (Trump ou Biden?). Il importe qu’elles cessent au plus vite et donc que l’État fédéral accroisse l’hélicoptère-monnaie (distribution de cash aux populations les plus nécessiteuses) comme de déconfiner tous les pays dès juin.

https://mises.org/wire/three-ways-lockdowns-paved-way-these-riots

https://www.letemps.ch/suisse/confinement-engendre-une-flambee-troubles-psychiques

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2020-06-07/floyd-protests-and-coronavirus-2020-is-not-1968-it-s-worse?sref=KYaM6IRe

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-06-03/trump-s-show-of-force-fizzles-in-backlash-over-protest-crackdown?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

https://www.tdg.ch/trump-et-sa-bible-des-chefs-religieux-furieux-625685036876

https://www.marketwatch.com/story/if-president-trump-does-use-the-military-to-quell-protests-hell-likely-rely-on-the-same-law-used-to-aid-the-civil-rights-movement-2020-06-03?mod=mw_latestnews

Bonne analyse:

https://www.atlantico.fr/decryptage/3590333/racisme-fractures-sociales-et-montee-generale-de-la-violence–les-accusateurs-de-la-police-se-trompent-de-cible-c-est-la-justice-qu-ils-devraient-viser-xavier-raufer-bertrand-vergely

A la suite de leur chute du 11 juin, les indices boursiers US sont devenus très sur-vendus. Il ne faut donc pas aller short dans de telles circonstances mais seulement avoir recours si nécessaire à des arbitrages temporaires tout en ne gardant que des positions légères (ce qui est notre cas, ayant pris les profits sur la moitié de nos achats de calls S&P500 et DAX avant le discours de Powell, dont nous avons appris à nous méfier):

La correction de cette semaine sur l’indice Wilshire 5000, celui qui contient le plus d’actions US, s’est arrêtée sur sa ligne de hausse sans la casser et le VIX (en bas du graphique ci-dessous) n’a pas maintenu sa reprise, ce qui reste doublement constructif pour les actions US:

Quant au S&P500, il s’est appuyé sur son support latéral hebdomadaire sans le casser non plus:

Cette semaine, la forte baisse des indices semble avoir été enrayée:

L’objectif de hausse ultérieure du S&P500 vers 3.400 reste atteignable:

Les graphiques de Rambus Chartology sur les principaux indices boursiers US restent haussiers:

Le dollar US index a rebondi à la hausse à partir de son support et l’euro/dollar US sur-acheté est reparti à la baisse. Nous avons repris les protections sur nos avoirs en devises européennes contre le dollar US.

Les obligations d’État US restent orientées à la baisse en raison de la reprise des taux US à moyen et long termes:

Voir: Pourquoi les taux d’intérêt des crédits vont bientôt augmenter ?

https://www.youtube.com/watch?v=XC43hKsiS0I

L’indice HUI à long terme des actions des sociétés minières a buté sur sa résistance sans la franchir. Idem pour l’or qui pourrait avoir trouvé sa résistance pluriannuelle.

A court terme, l’or et l’argent-métal ont formé des double tops baissiers:

https://www.gold-eagle.com/article/gold-price-exclusive-update-shows-price-headed-down

Tout ce qui précède est conforme au scénario de moyen terme de la banque JPMorgan qui est haussière actions US, baissière obligations et or:

Voir: JPMorgan Says Equities Slump Is a Pause, Not Reversal of a Trend

https://www.youtube.com/watch?v=94nzREenh4o

JPMorgan says stocks will climb nearly 50% as investors flee bonds and cash

Le gros problème à court terme, c’est celui du Quantitative Easing de la BCE et des programmes étatiques pays par pays de relance en Europe. A tous égards, il vaudrait mieux poursuivre et accroitre le QE de la BCE qui ne coûte rien à personne (mais qui affaiblit la solvabilité de ladite banque, ce qui est surmontable -une banque centrale ne pouvant pas faire faillite-) que d’amplifier les plans étatiques de soutien ou de rachat des zombies.

https://www.marketwatch.com/story/governments-cure-for-the-coronavirus-recession-is-worse-for-the-global-economy-than-the-disease-2020-06-12?mod=mw_latestnews

https://www.atlantico.fr/decryptage/3590306/plan-de-relance-europeen–beaucoup-d-argent-peu-de-plans-concrets-pour-l-utiliser-economie-relance-crise-economique-covid-19-coronavirus-utilisation-des-fonds-solutions-investissements-jean-paul-betbeze

https://fr.investing.com/news/stock-market-news/les-plans-de-relance-budgetaire-dangereux-a-long-terme-selon-dws-1957745

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/prets-garantis-par-l-etat-on-est-en-train-de-fabriquer-des-entreprises-zombies-qui-finiront-par-mourir-met-en-garde-arnaud-montebourg_4005969.html#xtor=AL-79-[article]-[connexe]

L’euro et sa zone monétaire vont-ils rejouer le pile ou face?

En perte de vitesse, la zone euro se cherche un nouveau chef

https://www.cnbc.com/2020/06/08/the-eu-coronavirus-stimulus-plan-faces-three-crucial-hurdles.html

https://www.project-syndicate.org/commentary/gcc-ruling-how-the-eu-and-ecb-should-respond-by-marcel-fratzscher-2020-05

Voir: Karlsruhe : l’Allemagne remet en cause la politique monétaire de la BCE ?

https://www.youtube.com/watch?v=y2VeeRnZ51g

Voir: C’EST CASH ! – Plan de relance : dernière chance pour l’Union européenne ?

https://www.youtube.com/watch?v=0Y8BwPQ0znA

Voir: Karlsruhe : les juges allemands contre l’euro ? JACQUES SAPIR | ÉDOUARD HUSSON | ANTONIO MARZAL

https://www.youtube.com/watch?v=rotfc8o1vwY

Voir: Plan de relance européen : le néolibéralisme au nom de la solidarité ? JACQUES SAPIR | BRUNO AMABLE

https://www.youtube.com/watch?v=cvVzdsc4Zb8

 

Trump, tout en essayant de faire croire le contraire, a abandonné le leadership international des USA, qui leur permettait d’imposer un certain “ordre mondial” dont ils étaient les principaux bénéficiaires, en revenant à une politique isolationniste (“America First!”, “Make America Great Again!”), créant ainsi un vide qui profite à la Chine que plus personne ne contient et aux sociétés multinationales (comme les FAANGs) qui jouent leur propre jeu global en raison de leur supériorité technologique alors qu’il aurait dû casser leurs monopoles incompatibles avec le vrai capitalisme libéral. Pire, il est en train de perdre aussi son leadership intérieur aux USA, dont il ne contrôle plus le désastre économico-social consécutif à sa mauvaise gestion de l’épidémie comme à celle des gouverneurs (démocrates et républicains) des États fédérés, et se révèle pour le moment incapable de stopper la déstabilisation violente organisée par une coalition de chômeurs appauvris par les confinements, de voleurs appartenant à des gangs organisés, d’émeutiers terroristes, de protestataires idéalistes, de démocrates fanatisés et de l’ “État profond” pour tenter de le renverser. Ce qui, à court terme, ne change rien à la hausse en zigzags des indices boursiers US jusqu’en début septembre, laquelle ne dépend que de la poursuite de la politique monétaire ultra laxiste de la Fed qui les inonde de liquidités et de la rapidité des déconfinements synonymes de reprise économique ultérieure comme le montre la hausse de l’emploi en mai aux USA; mais provoque, comme attendu, le rattrapage des indices boursiers européens (le DAX surtout qui devrait monter jusqu’à la fin juin parce que l’Allemagne a mieux géré la crise sanitaire et s’en sortira mieux que les autres), d’autant que la BCE a augmenté son Quantitative Easing, la situation du “Vieux Continent” apparaissant -à tort ou à raison l’avenir le dira- comme sécuritairement plus stable que celle des USA. 

Trump, tout en essayant de faire croire le contraire, a abandonné le leadership international des USA, qui leur permettait d’imposer un certain “ordre mondial” dont ils étaient les principaux bénéficiaires, en revenant à une politique isolationniste (“America First!”, “Make America Great Again!”), créant ainsi un vide qui profite à la Chine que plus personne ne contient et aux sociétés multinationales (comme les FAANGs) qui jouent leur propre jeu global en raison de leur supériorité technologique alors qu’il aurait dû casser leurs monopoles incompatibles avec le vrai capitalisme libéral.

China grows ‘more assertive’ as the U.S. leaves behind a vacuum, ex-diplomat says

Morgan Stanley says U.S. ‘will not want to break the phase one deal’ with China

https://www.zerohedge.com/markets/us-bluffing-china-claims-trump-too-weakened-pandemic-intervene-hong-kong

Lire ci-dessous: La dérive totalitaire de la Chine et OMS année zéro

Scan0536

Il ne fait plus de doute que le Covid 19 a été fabriqué par l’homme et qu’il est sorti du laboratoire chinois de Wuhan:

La Chine a caché à l’OMS la publication de données sur le coronavirus

Coronavirus IS man-made,says ex-head of MI6 Sir Richard Dearlove

https://www.zerohedge.com/health/former-mi6-boss-says-covid-19-escaped-chinese-lab

https://www.independent.co.uk/news/world/asia/coronavirus-chinese-laboratory-wuhan-mi6-richard-dearlove-conspiracy-theories-a9547851.html

https://www.taiwannews.com.tw/en/news/3944712

.

Elon Musk a raison, il faut casser les monopoles des FAANGs pour rétablir une saine concurrence:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-06-04/musk-says-time-to-break-up-amazon-escalating-feud-with-bezos?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

https://www.zerohedge.com/markets/monopolies-are-wrong-elon-musk-declares-its-time-break-amazon

Boris Johnson est courageux, il est le seul homme politique disposé à affronter la Chine:

https://www.letemps.ch/monde/boris-johnson-evoque-loctroi-millions-passeports-hongkongais

Que faire avec la Chine?

https://www.gatestoneinstitute.org/16082/china-what-we-must-do

Pire, il est en train de perdre aussi son leadership intérieur aux USA, dont il ne contrôle plus le désastre économico-social consécutif à sa mauvaise gestion de l’épidémie comme à celle des gouverneurs (démocrates et républicains) des États fédérés, et se révèle pour le moment incapable de stopper la déstabilisation violente organisée par une coalition de chômeurs appauvris par les confinements, de voleurs appartenant à des gangs organisés, d’émeutiers terroristes, de protestataires idéalistes, de démocrates fanatisés et de l’ “État profond” pour tenter de le renverser.

Ce qui, à court terme, ne change rien à la hausse en zigzags des indices boursiers US jusqu’en début septembre, laquelle ne dépend que de la poursuite de la politique monétaire ultra laxiste de la Fed qui les inonde de liquidités et de la rapidité des déconfinements synonymes de reprise économique ultérieure comme le montre la hausse de l’emploi en mai aux USA; mais provoque, comme attendu, le rattrapage des indices boursiers européens (le DAX surtout qui devrait monter jusqu’à la fin juin parce que l’Allemagne a mieux géré la crise sanitaire et s’en sortira mieux que les autres), d’autant que la BCE a augmenté son Quantitative Easing, la situation du “Vieux Continent” apparaissant -à tort ou à raison l’avenir le dira- comme sécuritairement plus stable que celle des USA. 

https://www.businessinsider.fr/la-banque-centrale-europeenne-va-injecter-600-mdseur-supplementaires-dans-leconomie-de-la-zone-euro-184668

Trump, que l’on traite de “clown orange” en raison de la couleur de sa chevelure, a un sérieux problème de crédibilité… “Everything is just fine according to the orange clown”:

George Soros, dont on présume qu’il organise la déstabilisation actuelle des USA, dément…

https://www.zerohedge.com/political/rare-statement-soros-denies-paying-protesters-riot

Shocking Evidence That Indicates That Somebody Is Trying To Orchestrate An Internal Uprising Inside The United States

https://justthenews.com/accountability/russia-and-ukraine-scandals/somebody-cooked-plot-hunt-origins-russia-collusion

https://mises.org/wire/three-ways-lockdowns-paved-way-these-riots

https://www.rutherford.org/publications_resources/john_whiteheads_commentary/this_is_not_a_revolution._its_a_blueprint_for_locking_down_the_nation

George Floyd, Une tragédie américaine – France-Amérique le blog de Gérald Olivier

https://www.dreuz.info/2020/06/04/etat-unis-les-democrates-veulent-ils-la-guerre-civile/

Poll Finds Clear Majority of Americans Want Military to Help Police Deal With Riots

https://www.challenges.fr/monde/les-emeutes-americaines-vont-elles-profiter-a-trump_712792#xtor=CS3-89-[Les%20%C3%A9meutes%20am%C3%A9ricaines%20vont-elles%20profiter%20%C3%A0%20Trump%3F]

Forte reprise de l’emploi en mai aux USA, qui reste cependant très déprimé par rapport à son niveau d’avant la crise sanitaire:

https://www.marketwatch.com/story/us-regains-25-million-jobs-in-may-bls-says-and-unemployment-falls-to-133-in-shockingly-upbeat-report-2020-06-05?mod=mw_latestnews

May’s record jobs comeback: Here’s where the jobs are in one chart

Trump says states that have reopened are doing ‘tremendous business’

https://www.newsmax.com/finance/economy/trump-congress-economic-stimulus/2020/06/05/id/970770/

Les indices boursiers US ont apparemment repris leur saisonnalité historique normale en année électorale aux USA qui devrait les faire monter de début juin à début septembre avec deux corrections mineures temporaires, l’une à la mi-juin et l’autre à la mi-août:

‘The Covid-19 recession is over,’ says economist Zandi

https://www.marketwatch.com/story/these-2-charts-show-why-record-high-stock-valuations-shouldnt-worry-investors-2020-06-02?mod=home-page

Prévision par Daneric Elliott Wave: Wlishire 5000 en 60 minutes: Retour au plus haut puis correction limitée à la baisse

Objectif 3.400

Objectif 29.500

Objectif 13.750

C’est à la fin juin qu’il faudra sortir du DAX:

En plus de la saisonnalité des marchés, ce sont les injections massives de liquidités par les banques centrales via l’augmentation de leurs bilans (la Fed et, depuis peu la BCE aussi, étant passées dans un mode “Full Speed”), qui font monter les marchés des actions. Il ne faut pas agir contre les banques centrales mais dans leur sens pour gagner de l’argent. Nous restons long indices US et DAX.

 

Comme attendu, les taux d’intérêts à moyen et long termes remontent parce que les investisseurs sortent des obligations au profit des actions, parce que les banques centrales ne baissent plus leurs taux d’intérêt à court terme mais agissent via l’accroissement quantitatif de leurs bilans et parce que la vraie bulle qui menace d’éclater se situe sur les marchés obligataires.

Bank of America sees next extreme move in Treasuries: ‘Pain trade is bond crash’

https://www.marketwatch.com/story/10-year-treasury-yield-extends-climb-ahead-of-us-jobs-report-2020-06-05?mod=mw_latestnews

La remontée des taux longs fait repartir la courbe des taux US (et d’autres pays) à la hausse, ce qui est un signal positif que la récession n’ira pas plus loin et que les grandes économies ont vu le pire en terme de chute de croissance, ainsi que l’anticipent les marchés d’actions:

Nous restons short obligations via l’achat du TMV (en forte reprise cette semaine):

Le phénomène de reprise des taux d’intérêt à moyen et long termes est mondial, il reflète, outre l’anticipation de la reprise économique globale, l’accroissement exponentiel de l’endettement public et privé et des masses monétaires un peu partout:

Il faut donc continuer de privilégier les actions par rapport aux obligations, pas seulement aux USA mais aussi dans les autres grands pays:

Il y a, à cet égard, une grande différence entre la relance des économies via des plans financés par les excédents budgétaires des États (ce qui est le cas de l’Allemagne ou de la Suisse) ou via des plans financées par de l’argent emprunté sur les marchés financiers (comme dans le cas du projet de la Commission européenne, dans le cas des USA ou ailleurs). D’où la supériorité de l’Allemagne qui n’aura pas à rembourser les sommes qu’elle injecte alors que la Commission et les autres États devront le faire, ce qui en terme de pression fiscale sera difficile à supporter par les jeunes et les générations qui viennent.

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-la-chanceliere-allemande-angela-merkel-annonce-un-plan-de-relance-de-130-milliards-d-euros_3994665.html#xtor=AL-79-[article]-[connexe]

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-06-03/merkel-s-coalition-reaches-deal-on-german-stimulus-package?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

Voir: UE : Les 4 gros atouts de l’Allemagne

https://www.youtube.com/watch?v=6k5KYvZOmr4

L’or, que nous n’achetons pas, dont le double top est confirmé, baisse (ce qui n’est pas étonnant en raison de la hausse des taux à moyen et long termes):

https://www.gold-eagle.com/article/gold-price-exclusive-update-shows-price-headed-down

https://www.kitco.com/news/2020-06-01/-We-expect-a-considerable-drop-in-gold-prices-says-ABN-Amro.html

Possible double top sur l’argent-métal, sur lequel nous gardons encore une petite position longue:

Quant au dollar US, c’est à partir de la mi-juin voire du début juillet qu’il devrait repartir à la hausse:

Intéressant, Voir: Interdit d’interdire – Les leçons du coronavirus par Marcel Gauchet

https://francais.rt.com/magazines/interdit-d-interdire/75644-lecons-du-coronavirus-avec-marcel-gauchet