Bien que les multiples tentatives de reprise des...

Bien que les multiples tentatives de reprise des indices boursiers US aient été contrées ces...

La baisse actuelle des marchés d’actions,...

La baisse actuelle des marchés d’actions, provoquée aux USA par l’inversion de la...

L’inversion subite de la courbe des taux...

L’inversion subite de la courbe des taux US, tant redoutée, a eu un effet baissier massif...

Comme prévu, les indices boursiers US et le...

Comme prévu, les indices boursiers US et le dollar US, qui demeure la principale monnaie...

En raison de la rapidité (quelques jours) et de...

En raison de la rapidité (quelques jours) et de l’ampleur (presque tous leurs gains de...

La plus grande confusion règne sur les marchés...

La plus grande confusion règne sur les marchés d’actions (manipulés comme ils l’ont...

Les indices boursiers US n’ayant pas été...

Les indices boursiers US n’ayant pas été en mesure de franchir leurs résistances à la...

La défaite de Trump et des Républicains aux...

La défaite de Trump et des Républicains aux élections de midterm ayant été limitée, et non...

Le krach mondial rampant des marchés d’actions devrait se poursuivre jusqu’aux élections US de mid-term du 6 novembre 2018 puis, si elles étaient gagnées par Trump et les Républicains, faire place à une reprise limitée; mais, si elles étaient perdues par eux, se transformer en déroute durable

Le marché baissier actuel devrait se poursuivre jusqu’aux élections US de mid-term du 6 novembre 2018 (au moins sur les plus bas de février 2018 en ce qui concerne les indices boursiers US) puis faire place à une reprise limitée ou bien à l’éclatement de la bulle boursière, selon que Trump et les Républicains gagneront ou perdront ces élections. Parce que, dans le cas où les Américains commettraient l’erreur de remettre les Démocrates en contrôle de l’une ou des deux Chambres du Congrès US, ces derniers dès janvier 2019 paralyseraient les politiques pro-growth de Trump (en revenant sur la baisse des impôts en particulier) et s’emploieraient activement à tenter de l’ « impeacher », ce que les marchés boursiers sanctionneront tout de suite sans attendre janvier 2019.

https://www.newsmax.com/finance/streettalk/kudlow-dow-democrats-pro-growth/2018/10/23/id/887562/

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-10-22/beware-midterms-tail-risk-that-could-roil-the-u-s-yield-curve?srnd=premium-europe

Trump n’en a pas assez fait pour la classe moyenne US:

https://www.newsmax.com/finance/streettalk/americans-trump-economy-finances/2018/10/25/id/887888/

https://www.marketwatch.com/story/most-americans-say-their-finances-have-not-improved-since-the-2016-election-2018-10-25?mod=family-finances

_______________________

Ne pas avoir avant l’élection US d’action, d’obligation ou de parts de fonds d’investissement, quelque soit leur nationalité; que des options et des ETF (en quantité limitée) ou du cash.

https://www.marketwatch.com/story/dont-get-too-cute-looking-for-a-stock-market-bottom-just-yet-chart-watcher-warns-2018-10-25?mod=newsviewer_click

https://www.marketwatch.com/story/the-wall-street-analyst-who-called-this-stock-market-rout-sees-another-nasty-drop-for-the-sp-500-2018-10-25?mod=newsviewer_click

https://www.cnbc.com/2018/10/24/stocks-could-fall-another-10percent-before-finding-a-bottom-piper-jaffray.html

http://www.businessinsider.fr/us/bond-market-sell-off-real-killer-threatening-after-decades-in-hiding-2018-10?utm_source=Sailthru&utm_medium=email&utm_content=biPrimeSelect&utm_campaign=BI%20Prime%202018-10-20&utm_term=BI%20Prime%20Select

Passer d’un marché baissier limité à l’éclatement durable de la bulle boursière, ce n’est pas du tout la même chose:

Les dégâts sont déjà considérables:

https://www.zerohedge.com/news/2018-10-24/70-sp-500-stocks-are-already-correction

Dans le cas d’un marché baissier limité, comme actuellement, le S&P 500 (sur lequel il faut être à la vente short -acheteur de puts- mais avec une petite protection longue en cas de reprise -acheteur de calls-), c’est-à-dire Long / Short comme nous le sommes, devrait chuter vers les 2.512 puis se reprendre légèrement (permettant ainsi de sortir les calls et de renforcer les puts) mais; dans le cas de l’éclatement durable de la bulle boursière, il devrait chuter vers 2.378 puis vers 2.244 (il faudra donc n’avoir alors que des achats de puts).

Nos objectifs de chute du Nasdaq (le plus sur-évalué) sont pires que sur les autres indices US: 6.628 dans le cadre du marché baissier actuel mais en cas d’éclatement de la bulle: 6.172 voire 5.715:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-10-24/top-tech-moguls-lose-33-billion-as-nasdaq-drops-most-since-2011?srnd=premium-europe

http://www.businessinsider.fr/amazon-nasdaq-bourse-26-octobre-2018

Nous resterons de toutes façons dans un marché baissier des actions en raison de l’assèchement des liquidités par la Fed et bientôt par la BCE:

Buy the dip is dead:

https://www.zerohedge.com/news/2018-10-24/morgan-stanley-buy-dip-dead

https://www.zerohedge.com/news/2018-10-20/perfect-storm-ominous-problem-global-liquidity

Pas de changement de politique de la Fed en vue avant 30% de baisse des actions US puisque c’est dégonfler préventivement la bulle boursière qu’elle veut:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-10-25/wall-street-says-far-more-pain-needed-before-fed-put-kicks-in

___________________________________

Le Système monétaire international ne fonctionne pas, les banques centrales ne faisant qu’alterner création exagérée de liquidités puis contraction toute aussi exagérée desdites liquidités; sa réforme n’a été que trop repoussée:

Lire:

https://www.amazon.fr/faux-monnayeurs-Sortir-mon%C3%A9taire-mondial-%C3%A9viter/dp/2755402644

_________________________________

La valorisation des actions US par rapport au PNB US est à son maximum historique possible:

Important:

https://www.zerohedge.com/news/2018-10-23/average-stock-overvalued-somewhere-between-tremendously-and-enormously

https://www.marketwatch.com/story/the-stock-market-faces-unlimited-downside-risk-warns-veteran-trader-2018-10-23?mod=newsviewer_click

Tôt ou tard, la politique restrictive de la Fed, qui provoque déjà une récession rampante dans presque tout le monde entier en faisant chuter les marchés d’actions et en faisant monter les taux d’intérêt internationaux, tout en entrainant un dollar US trop cher, provoquera aussi une récession économique aux USA:

Lire:

Hurt So Good? Credit Default Swaps Index Volume Highest In Five Years (And It Was Only For The First Half!)

http://worldoutofwhack.com/2018/10/20/high-probability-of-global-recession/

L’économie US ralentit déjà nettement:

https://www.zerohedge.com/news/2018-10-25/pending-home-sales-slump-5th-straight-month

https://www.newsmax.com/finance/economy/durable-goods-business-investment/2018/10/25/id/887898/

Les déficits US ne se réduisent pas:

https://www.marketwatch.com/story/trade-gap-in-september-widens-even-as-exports-jump-2018-10-25?mod=newsviewer_click

Intéressant:

https://moneymaven.io/mishtalk/economics/eight-reasons-a-financial-crisis-is-coming-ZQOvhrkkSEKxlWOjxlG-xQ/

https://moneymaven.io/mishtalk/economics/expect-a-lost-decade-stock-market-rout-only-just-a-start-44FVOfmLVEG999gIr4ud2Q/

Félix Zulauf, financier respecté en Suisse, voit un effondrement des actions US entrainant tous les autres marchés d’actions mondiaux à la baisse… Il conseille de ne pas acheter d’or parce qu’il prévoit une forte hausse du dollar US (devenu avec le pétrole les deux seules valeurs refuges):

https://www.zerohedge.com/news/2018-10-20/ecb-worst-run-central-bank-world-feliz-zulauf-sees-30-plunge-us-stocks-taking-world

Les marchés d’actions européens et émergents, déjà baissiers, accélèreront leur chute avec la fin du Quantitative Easing de la BCE fin décembre 2018:

Objectif minimum de chute des actions européennes: 308 puis beaucoup plus bas si Draghi imite Powell:

https://www.latribune.fr/bourse/la-bourse-de-paris-sous-le-choc-des-incertitudes-geopolitiques-et-du-plongeon-des-techs-americaines-795548.html#xtor=AL-13

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-10-25/draghi-says-balance-of-risks-hasn-t-changed-as-growth-wobbles?srnd=premium-europe

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-10-25/ecb-sticks-to-plan-to-rein-in-stimulus-even-as-outlook-darkens?srnd=premium-europe

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-10-24/trade-woes-set-up-euro-area-economy-for-disappointing-year-end?srnd=premium-europe

https://fr.yahoo.com/news/brexit-les-europ%C3%A9ens-et-may-tuent-tout-espoir-172432283.html

https://www.marketwatch.com/story/shares-of-germanys-biggest-lender-deutsche-bank-flirt-with-lowest-closing-price-ever-2018-10-24?mod=newsviewer_click

Objectif de baisse sur les actions émergentes: 27

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-10-24/asia-s-stock-benchmark-enters-bear-market-with-no-end-in-sight?srnd=premium-europe

Le krach chinois est le pire, parce toutes les statistiques concernant ce pays sont faussées par les autorités communistes:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-10-26/here-are-the-reasons-china-s-equity-rout-is-getting-even-worse?srnd=premium-europe

China’s Economy Is Not Crashing, It’s Worse Than That

https://www.marketwatch.com/story/here-are-the-early-signs-chinas-stock-market-woes-are-starting-to-infect-the-rest-of-the-world-2018-10-23?mod=newsviewer_click

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-10-23/one-of-china-s-biggest-funds-is-getting-ready-to-dump-stocks

Le yuan chinois à son plus bas historique. Et si la Chine faisait faillite?

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-10-26/china-s-yuan-declines-toward-weakest-level-in-more-than-a-decade

Pour le moment, l’euro/dollar US ne casse toujours pas à la baisse son support vers 1,13; il importe donc, tant que cela ne se produit pas, de garder son cash en euros et en francs suisses et d’arbitrer contre les monnaies européennes les dollars US que l’on utilise pour intervenir sur les marchés financiers :

La crise budgétaire italienne est exagérée, le nouveau gouvernement italien doit relancer son économie

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2018-10-26/italy-s-budget-isn-t-as-crazy-as-it-seems?srnd=premium-europe

Mais la pérennité de la zone euro est en risque:

‘This Is an Existential Test of the Eurozone’

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-10-23/euro-zone-s-moment-of-truth-as-credit-investors-bid-qe-farewell?srnd=premium-europe

https://www.marketwatch.com/story/italy-is-the-no-1-risk-factor-in-the-fourth-quarter-for-european-investments-2018-10-23

Sauf évènement exceptionnel, notre prochain commentaire interviendra au lendemain des élections US le 7, le 8 ou le 9 novembre 2018, lorsque les résultats seront connus, pas avant.

Le krach des marchés d’actions est à redouter partout

Le graphique ci-dessous du Wilshire 5000, l’indice boursier US le plus large, qui devrait baisser à un moment ou à un autre sur son plus bas de février 2018 au moins, montre que le krach des marchés d’actions est à redouter partout: