LES ACTIFS ONT BESOIN D’UNE SAINE...

LES ACTIFS ONT BESOIN D’UNE SAINE RESPIRATION. Ceux des actifs financiers (à savoir:...

Les technos (grands gagnants de la pandémie) et...

Les technos (grands gagnants de la pandémie) et le Nasdaq rebondissent depuis le 27 juillet,...

Les emprunts pharaoniques des grands pays (USA,...

Les emprunts pharaoniques des grands pays (USA, Grande-Bretagne, États de l’Union...

L’économie ne fait pas la bourse et...

L’économie ne fait pas la bourse et réciproquement, ce sont deux sphères évoluant en...

Les conditions semblent réunies pour qu’il...

Les conditions semblent réunies pour qu’il y ait une nouvelle baisse sélective (mais pas de...

La plupart des chefs d’États et de...

La plupart des chefs d’États et de gouvernements, incroyablement imprévoyants, n’ont pas...

La correction attendue des indices boursiers US...

La correction attendue des indices boursiers US (lire notre dernier commentaire du 20 juin), étant...

Les États européens ayant adopté l’euro...

Les États européens ayant adopté l’euro comme monnaie unique sont en réalité devenus des...

Embrouillés par la mauvaise communication de la Fed de Powell qui entretient le pessimisme, angoissés par la perte de contrôle de la situation politique et sécuritaire intérieure (émeutes sociales et raciales organisées par les “Démocrates” et le “Parti de l’étranger”) de la part de l’administration Trump et affolés par le risque d’une deuxième vague de Covid-19 qu’on leur annonce déjà alors qu’ils ne sont pas encore sortis de la première, les investisseurs US ont de façon inattendue massivement liquidé leurs portefeuilles boursiers le 11 juin, ce qui a fait baisser la plupart des indices US de près de 6% en un seul jour et fait tâche d’huile en Europe et ailleurs. Mais cela n’a pas de sens au regard de la hausse exponentielle du bilan de la Fed qu’elle s’est engagée à poursuivre comme avec son taux directeur voisin de zéro qu’elle maintiendra jusqu’en 2022. Les indices boursiers US étant passés de sur-achetés avant le 11 juin à sur-vendus dorénavant, il n’y a pas lieu d’en sortir actuellement mais seulement de pratiquer pendant ces moments de forte volatilité des arbitrages momentanés ici ou là; leur correction saisonnière à partir de la mi, voire de la fin, juin n’étant pas déjà arrivée. Quant aux indices boursiers européens, il faudra en sortir à la fin juin, compte tenu du QE de la BCE qui risque de tourner court en liaison avec la décision possible du Tribunal constitutionnel allemand d’interdire à la Bundesbank d’y participer. Il n’y a pas lieu d’acheter des obligations, de l’or (ou des actions des sociétés minières en grande difficulté un peu partout suite à leur cessation d’activités), actifs dont la baisse devrait se poursuivre en tandem, compte tenu de l’explosion de l’endettement public et privé qui fera nécessairement monter les taux à moyen et long termes et les impôts avec, et de la reprise du dollar US dont la correction est en voie de se terminer.

Embrouillés par la mauvaise communication de la Fed de Powell qui entretient le pessimisme, angoissés par la perte de contrôle de la situation politique et sécuritaire intérieure (émeutes sociales et raciales organisées par les “Démocrates” et le “Parti de l’étranger”) de la part de l’administration Trump et affolés par le risque d’une deuxième vague de Covid-19 qu’on leur annonce déjà alors qu’ils ne sont pas encore sortis de la première, les investisseurs US ont de façon inattendue massivement liquidé leurs portefeuilles boursiers le 11 juin, ce qui a fait baisser la plupart des indices US de près de 6% en un seul jour et fait tâche d’huile en Europe et ailleurs. Mais cela n’a pas de sens au regard de la hausse exponentielle du bilan de la Fed qu’elle s’est engagée à poursuivre comme avec son taux directeur voisin de zéro qu’elle maintiendra jusqu’en 2022. Les indices boursiers US étant passés de sur-achetés avant le 11 juin à sur-vendus dorénavant, il n’y a pas lieu d’en sortir actuellement mais seulement de pratiquer pendant ces moments de forte volatilité des arbitrages momentanés ici ou là; leur correction saisonnière à partir de la mi, voire de la fin, juin n’étant pas déjà arrivée. Quant aux indices boursiers européens, il faudra en sortir à la fin juin, compte tenu du QE de la BCE qui risque de tourner court en liaison avec la décision possible du Tribunal constitutionnel allemand d’interdire à la Bundesbank d’y participer. Il n’y a pas lieu d’acheter des obligations, de l’or (ou des actions des sociétés minières en grande difficulté un peu partout suite à leur cessation d’activités), actifs dont la baisse devrait se poursuivre en tandem, compte tenu de l’explosion de l’endettement public et privé qui fera nécessairement monter les taux à moyen et long termes et les impôts avec, et de la reprise du dollar US dont la correction est en voie de se terminer.

Powell est un piètre communicateur qui a fait tellement d’erreurs dans le passé qu’il peine à être crédible. A chacune de ses interventions, il dit une bêtise qui a pour effet d’inquiéter au lieu de rassurer:

Irresponsible for the Fed to say it’s not concerned about asset prices: economist

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2020-06-11/the-fed-s-unanswered-questions-are-piling-up?sref=KYaM6IRe

https://www.marketwatch.com/story/trump-slams-fed-as-dow-dives-1500-points-2020-06-11?mod=mw_more_headlines

Alors même que la Fed fait tout ce qu’il faut (et même peut-être trop) pour éviter que la récession US s’aggrave et que les marchés financiers dévissent:

Fed’s Repo Loans to Wall Street Skyrocket by 230 Percent Week Over Week

Assets on the Federal Reserve’s balance sheet rose marginally to $7.169 trillion as of Wednesday, up from $7.165 trillion last week. The assets have been hovering close to $7 trillion for the past month, but are over $3 trillion larger than they were one year ago. Former New York Fed President William Dudley said the Fed’s balance sheet might hit $10 trillion before the recession is over. On Wednesday, the Fed announced it would continue purchases of Treasurys and agency mortgage-backed securities “at least at the current pace” of about $80 billion per month for Treasurys and about $40 billion per month for MBS. The Fed says the purchases are aimed at supporting market functioning. Economists also think the asset purchases are an open-ended form of quantitative easing, aimed at helping the economy while the Fed’s interest-rate target is close to zero. The Fed also has set up nine lending facilities to help the financial system, municipalities and companies.

Powell a ensuite tenté de rattraper ses gaffes: “Fed will never hold back support economy even if asset prices are too high”

Le risque de deuxième vague de Covid-19 affole les investisseurs qui discutent à perte de vue sur le fait de savoir quelle forme prendra la reprise des indices US (V, W, L ou pas de reprise du tout?). Si les plus faibles ont liquidité leurs portefeuilles le 11 juin, c’est qu’ils ont conclu (à tort) qu’il n’y aurait pas de reprise du tout en 2020:

https://www.barrons.com/articles/stocks-are-dropping-because-investors-are-pricing-in-more-risks-51591901323

https://www.marketwatch.com/story/dow-futures-surge-nearly-600-points-friday-as-stock-market-attempts-to-rebound-from-worst-day-since-mid-march-2020-06-12?mod=home-page

Le point sur la reprise économique US potentielle:

Weekly unemployment claims better than expected as workers leave jobless rolls

https://www.marketwatch.com/graphics/coronavirus-economic-recovery-tracker/#/?mod=bnbh

Les émeutes sociales et raciales aux USA (et ailleurs), largement provoquées par les confinements décidés par les gouverneurs démocrates (ou les gouvernements nationaux) ruinant ainsi la partie la plus pauvre des pays (dont les noirs et les hispaniques aux USA et les émigrés ailleurs) sont une catastrophe, dont personne ne sait sur quoi elles déboucheront (les armes étant à la portée de tout un chacun aux USA) ni à qui elles profiteront électoralement (Trump ou Biden?). Il importe qu’elles cessent au plus vite et donc que l’État fédéral accroisse l’hélicoptère-monnaie (distribution de cash aux populations les plus nécessiteuses) comme de déconfiner tous les pays dès juin.

https://mises.org/wire/three-ways-lockdowns-paved-way-these-riots

https://www.letemps.ch/suisse/confinement-engendre-une-flambee-troubles-psychiques

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2020-06-07/floyd-protests-and-coronavirus-2020-is-not-1968-it-s-worse?sref=KYaM6IRe

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-06-03/trump-s-show-of-force-fizzles-in-backlash-over-protest-crackdown?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

https://www.tdg.ch/trump-et-sa-bible-des-chefs-religieux-furieux-625685036876

https://www.marketwatch.com/story/if-president-trump-does-use-the-military-to-quell-protests-hell-likely-rely-on-the-same-law-used-to-aid-the-civil-rights-movement-2020-06-03?mod=mw_latestnews

Bonne analyse:

https://www.atlantico.fr/decryptage/3590333/racisme-fractures-sociales-et-montee-generale-de-la-violence–les-accusateurs-de-la-police-se-trompent-de-cible-c-est-la-justice-qu-ils-devraient-viser-xavier-raufer-bertrand-vergely

A la suite de leur chute du 11 juin, les indices boursiers US sont devenus très sur-vendus. Il ne faut donc pas aller short dans de telles circonstances mais seulement avoir recours si nécessaire à des arbitrages temporaires tout en ne gardant que des positions légères (ce qui est notre cas, ayant pris les profits sur la moitié de nos achats de calls S&P500 et DAX avant le discours de Powell, dont nous avons appris à nous méfier):

La correction de cette semaine sur l’indice Wilshire 5000, celui qui contient le plus d’actions US, s’est arrêtée sur sa ligne de hausse sans la casser et le VIX (en bas du graphique ci-dessous) n’a pas maintenu sa reprise, ce qui reste doublement constructif pour les actions US:

Quant au S&P500, il s’est appuyé sur son support latéral hebdomadaire sans le casser non plus:

Cette semaine, la forte baisse des indices semble avoir été enrayée:

L’objectif de hausse ultérieure du S&P500 vers 3.400 reste atteignable:

Les graphiques de Rambus Chartology sur les principaux indices boursiers US restent haussiers:

Le dollar US index a rebondi à la hausse à partir de son support et l’euro/dollar US sur-acheté est reparti à la baisse. Nous avons repris les protections sur nos avoirs en devises européennes contre le dollar US.

Les obligations d’État US restent orientées à la baisse en raison de la reprise des taux US à moyen et long termes:

Voir: Pourquoi les taux d’intérêt des crédits vont bientôt augmenter ?

https://www.youtube.com/watch?v=XC43hKsiS0I

L’indice HUI à long terme des actions des sociétés minières a buté sur sa résistance sans la franchir. Idem pour l’or qui pourrait avoir trouvé sa résistance pluriannuelle.

A court terme, l’or et l’argent-métal ont formé des double tops baissiers:

https://www.gold-eagle.com/article/gold-price-exclusive-update-shows-price-headed-down

Tout ce qui précède est conforme au scénario de moyen terme de la banque JPMorgan qui est haussière actions US, baissière obligations et or:

Voir: JPMorgan Says Equities Slump Is a Pause, Not Reversal of a Trend

https://www.youtube.com/watch?v=94nzREenh4o

JPMorgan says stocks will climb nearly 50% as investors flee bonds and cash

Le gros problème à court terme, c’est celui du Quantitative Easing de la BCE et des programmes étatiques pays par pays de relance en Europe. A tous égards, il vaudrait mieux poursuivre et accroitre le QE de la BCE qui ne coûte rien à personne (mais qui affaiblit la solvabilité de ladite banque, ce qui est surmontable -une banque centrale ne pouvant pas faire faillite-) que d’amplifier les plans étatiques de soutien ou de rachat des zombies.

https://www.marketwatch.com/story/governments-cure-for-the-coronavirus-recession-is-worse-for-the-global-economy-than-the-disease-2020-06-12?mod=mw_latestnews

https://www.atlantico.fr/decryptage/3590306/plan-de-relance-europeen–beaucoup-d-argent-peu-de-plans-concrets-pour-l-utiliser-economie-relance-crise-economique-covid-19-coronavirus-utilisation-des-fonds-solutions-investissements-jean-paul-betbeze

https://fr.investing.com/news/stock-market-news/les-plans-de-relance-budgetaire-dangereux-a-long-terme-selon-dws-1957745

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/prets-garantis-par-l-etat-on-est-en-train-de-fabriquer-des-entreprises-zombies-qui-finiront-par-mourir-met-en-garde-arnaud-montebourg_4005969.html#xtor=AL-79-[article]-[connexe]

L’euro et sa zone monétaire vont-ils rejouer le pile ou face?

En perte de vitesse, la zone euro se cherche un nouveau chef

https://www.cnbc.com/2020/06/08/the-eu-coronavirus-stimulus-plan-faces-three-crucial-hurdles.html

https://www.project-syndicate.org/commentary/gcc-ruling-how-the-eu-and-ecb-should-respond-by-marcel-fratzscher-2020-05

Voir: Karlsruhe : l’Allemagne remet en cause la politique monétaire de la BCE ?

https://www.youtube.com/watch?v=y2VeeRnZ51g

Voir: C’EST CASH ! – Plan de relance : dernière chance pour l’Union européenne ?

https://www.youtube.com/watch?v=0Y8BwPQ0znA

Voir: Karlsruhe : les juges allemands contre l’euro ? JACQUES SAPIR | ÉDOUARD HUSSON | ANTONIO MARZAL

https://www.youtube.com/watch?v=rotfc8o1vwY

Voir: Plan de relance européen : le néolibéralisme au nom de la solidarité ? JACQUES SAPIR | BRUNO AMABLE

https://www.youtube.com/watch?v=cvVzdsc4Zb8

 

Trump, tout en essayant de faire croire le contraire, a abandonné le leadership international des USA, qui leur permettait d’imposer un certain “ordre mondial” dont ils étaient les principaux bénéficiaires, en revenant à une politique isolationniste (“America First!”, “Make America Great Again!”), créant ainsi un vide qui profite à la Chine que plus personne ne contient et aux sociétés multinationales (comme les FAANGs) qui jouent leur propre jeu global en raison de leur supériorité technologique alors qu’il aurait dû casser leurs monopoles incompatibles avec le vrai capitalisme libéral. Pire, il est en train de perdre aussi son leadership intérieur aux USA, dont il ne contrôle plus le désastre économico-social consécutif à sa mauvaise gestion de l’épidémie comme à celle des gouverneurs (démocrates et républicains) des États fédérés, et se révèle pour le moment incapable de stopper la déstabilisation violente organisée par une coalition de chômeurs appauvris par les confinements, de voleurs appartenant à des gangs organisés, d’émeutiers terroristes, de protestataires idéalistes, de démocrates fanatisés et de l’ “État profond” pour tenter de le renverser. Ce qui, à court terme, ne change rien à la hausse en zigzags des indices boursiers US jusqu’en début septembre, laquelle ne dépend que de la poursuite de la politique monétaire ultra laxiste de la Fed qui les inonde de liquidités et de la rapidité des déconfinements synonymes de reprise économique ultérieure comme le montre la hausse de l’emploi en mai aux USA; mais provoque, comme attendu, le rattrapage des indices boursiers européens (le DAX surtout qui devrait monter jusqu’à la fin juin parce que l’Allemagne a mieux géré la crise sanitaire et s’en sortira mieux que les autres), d’autant que la BCE a augmenté son Quantitative Easing, la situation du “Vieux Continent” apparaissant -à tort ou à raison l’avenir le dira- comme sécuritairement plus stable que celle des USA. 

Trump, tout en essayant de faire croire le contraire, a abandonné le leadership international des USA, qui leur permettait d’imposer un certain “ordre mondial” dont ils étaient les principaux bénéficiaires, en revenant à une politique isolationniste (“America First!”, “Make America Great Again!”), créant ainsi un vide qui profite à la Chine que plus personne ne contient et aux sociétés multinationales (comme les FAANGs) qui jouent leur propre jeu global en raison de leur supériorité technologique alors qu’il aurait dû casser leurs monopoles incompatibles avec le vrai capitalisme libéral.

China grows ‘more assertive’ as the U.S. leaves behind a vacuum, ex-diplomat says

Morgan Stanley says U.S. ‘will not want to break the phase one deal’ with China

https://www.zerohedge.com/markets/us-bluffing-china-claims-trump-too-weakened-pandemic-intervene-hong-kong

Lire ci-dessous: La dérive totalitaire de la Chine et OMS année zéro

Scan0536

Il ne fait plus de doute que le Covid 19 a été fabriqué par l’homme et qu’il est sorti du laboratoire chinois de Wuhan:

La Chine a caché à l’OMS la publication de données sur le coronavirus

Coronavirus IS man-made,says ex-head of MI6 Sir Richard Dearlove

https://www.zerohedge.com/health/former-mi6-boss-says-covid-19-escaped-chinese-lab

https://www.independent.co.uk/news/world/asia/coronavirus-chinese-laboratory-wuhan-mi6-richard-dearlove-conspiracy-theories-a9547851.html

https://www.taiwannews.com.tw/en/news/3944712

.

Elon Musk a raison, il faut casser les monopoles des FAANGs pour rétablir une saine concurrence:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-06-04/musk-says-time-to-break-up-amazon-escalating-feud-with-bezos?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

https://www.zerohedge.com/markets/monopolies-are-wrong-elon-musk-declares-its-time-break-amazon

Boris Johnson est courageux, il est le seul homme politique disposé à affronter la Chine:

https://www.letemps.ch/monde/boris-johnson-evoque-loctroi-millions-passeports-hongkongais

Que faire avec la Chine?

https://www.gatestoneinstitute.org/16082/china-what-we-must-do

Pire, il est en train de perdre aussi son leadership intérieur aux USA, dont il ne contrôle plus le désastre économico-social consécutif à sa mauvaise gestion de l’épidémie comme à celle des gouverneurs (démocrates et républicains) des États fédérés, et se révèle pour le moment incapable de stopper la déstabilisation violente organisée par une coalition de chômeurs appauvris par les confinements, de voleurs appartenant à des gangs organisés, d’émeutiers terroristes, de protestataires idéalistes, de démocrates fanatisés et de l’ “État profond” pour tenter de le renverser.

Ce qui, à court terme, ne change rien à la hausse en zigzags des indices boursiers US jusqu’en début septembre, laquelle ne dépend que de la poursuite de la politique monétaire ultra laxiste de la Fed qui les inonde de liquidités et de la rapidité des déconfinements synonymes de reprise économique ultérieure comme le montre la hausse de l’emploi en mai aux USA; mais provoque, comme attendu, le rattrapage des indices boursiers européens (le DAX surtout qui devrait monter jusqu’à la fin juin parce que l’Allemagne a mieux géré la crise sanitaire et s’en sortira mieux que les autres), d’autant que la BCE a augmenté son Quantitative Easing, la situation du “Vieux Continent” apparaissant -à tort ou à raison l’avenir le dira- comme sécuritairement plus stable que celle des USA. 

https://www.businessinsider.fr/la-banque-centrale-europeenne-va-injecter-600-mdseur-supplementaires-dans-leconomie-de-la-zone-euro-184668

Trump, que l’on traite de “clown orange” en raison de la couleur de sa chevelure, a un sérieux problème de crédibilité… “Everything is just fine according to the orange clown”:

George Soros, dont on présume qu’il organise la déstabilisation actuelle des USA, dément…

https://www.zerohedge.com/political/rare-statement-soros-denies-paying-protesters-riot

Shocking Evidence That Indicates That Somebody Is Trying To Orchestrate An Internal Uprising Inside The United States

https://justthenews.com/accountability/russia-and-ukraine-scandals/somebody-cooked-plot-hunt-origins-russia-collusion

https://mises.org/wire/three-ways-lockdowns-paved-way-these-riots

https://www.rutherford.org/publications_resources/john_whiteheads_commentary/this_is_not_a_revolution._its_a_blueprint_for_locking_down_the_nation

George Floyd, Une tragédie américaine – France-Amérique le blog de Gérald Olivier

https://www.dreuz.info/2020/06/04/etat-unis-les-democrates-veulent-ils-la-guerre-civile/

Poll Finds Clear Majority of Americans Want Military to Help Police Deal With Riots

https://www.challenges.fr/monde/les-emeutes-americaines-vont-elles-profiter-a-trump_712792#xtor=CS3-89-[Les%20%C3%A9meutes%20am%C3%A9ricaines%20vont-elles%20profiter%20%C3%A0%20Trump%3F]

Forte reprise de l’emploi en mai aux USA, qui reste cependant très déprimé par rapport à son niveau d’avant la crise sanitaire:

https://www.marketwatch.com/story/us-regains-25-million-jobs-in-may-bls-says-and-unemployment-falls-to-133-in-shockingly-upbeat-report-2020-06-05?mod=mw_latestnews

May’s record jobs comeback: Here’s where the jobs are in one chart

Trump says states that have reopened are doing ‘tremendous business’

https://www.newsmax.com/finance/economy/trump-congress-economic-stimulus/2020/06/05/id/970770/

Les indices boursiers US ont apparemment repris leur saisonnalité historique normale en année électorale aux USA qui devrait les faire monter de début juin à début septembre avec deux corrections mineures temporaires, l’une à la mi-juin et l’autre à la mi-août:

‘The Covid-19 recession is over,’ says economist Zandi

https://www.marketwatch.com/story/these-2-charts-show-why-record-high-stock-valuations-shouldnt-worry-investors-2020-06-02?mod=home-page

Prévision par Daneric Elliott Wave: Wlishire 5000 en 60 minutes: Retour au plus haut puis correction limitée à la baisse

Objectif 3.400

Objectif 29.500

Objectif 13.750

C’est à la fin juin qu’il faudra sortir du DAX:

En plus de la saisonnalité des marchés, ce sont les injections massives de liquidités par les banques centrales via l’augmentation de leurs bilans (la Fed et, depuis peu la BCE aussi, étant passées dans un mode “Full Speed”), qui font monter les marchés des actions. Il ne faut pas agir contre les banques centrales mais dans leur sens pour gagner de l’argent. Nous restons long indices US et DAX.

 

Comme attendu, les taux d’intérêts à moyen et long termes remontent parce que les investisseurs sortent des obligations au profit des actions, parce que les banques centrales ne baissent plus leurs taux d’intérêt à court terme mais agissent via l’accroissement quantitatif de leurs bilans et parce que la vraie bulle qui menace d’éclater se situe sur les marchés obligataires.

Bank of America sees next extreme move in Treasuries: ‘Pain trade is bond crash’

https://www.marketwatch.com/story/10-year-treasury-yield-extends-climb-ahead-of-us-jobs-report-2020-06-05?mod=mw_latestnews

La remontée des taux longs fait repartir la courbe des taux US (et d’autres pays) à la hausse, ce qui est un signal positif que la récession n’ira pas plus loin et que les grandes économies ont vu le pire en terme de chute de croissance, ainsi que l’anticipent les marchés d’actions:

Nous restons short obligations via l’achat du TMV (en forte reprise cette semaine):

Le phénomène de reprise des taux d’intérêt à moyen et long termes est mondial, il reflète, outre l’anticipation de la reprise économique globale, l’accroissement exponentiel de l’endettement public et privé et des masses monétaires un peu partout:

Il faut donc continuer de privilégier les actions par rapport aux obligations, pas seulement aux USA mais aussi dans les autres grands pays:

Il y a, à cet égard, une grande différence entre la relance des économies via des plans financés par les excédents budgétaires des États (ce qui est le cas de l’Allemagne ou de la Suisse) ou via des plans financées par de l’argent emprunté sur les marchés financiers (comme dans le cas du projet de la Commission européenne, dans le cas des USA ou ailleurs). D’où la supériorité de l’Allemagne qui n’aura pas à rembourser les sommes qu’elle injecte alors que la Commission et les autres États devront le faire, ce qui en terme de pression fiscale sera difficile à supporter par les jeunes et les générations qui viennent.

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-la-chanceliere-allemande-angela-merkel-annonce-un-plan-de-relance-de-130-milliards-d-euros_3994665.html#xtor=AL-79-[article]-[connexe]

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-06-03/merkel-s-coalition-reaches-deal-on-german-stimulus-package?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

Voir: UE : Les 4 gros atouts de l’Allemagne

https://www.youtube.com/watch?v=6k5KYvZOmr4

L’or, que nous n’achetons pas, dont le double top est confirmé, baisse (ce qui n’est pas étonnant en raison de la hausse des taux à moyen et long termes):

https://www.gold-eagle.com/article/gold-price-exclusive-update-shows-price-headed-down

https://www.kitco.com/news/2020-06-01/-We-expect-a-considerable-drop-in-gold-prices-says-ABN-Amro.html

Possible double top sur l’argent-métal, sur lequel nous gardons encore une petite position longue:

Quant au dollar US, c’est à partir de la mi-juin voire du début juillet qu’il devrait repartir à la hausse:

Intéressant, Voir: Interdit d’interdire – Les leçons du coronavirus par Marcel Gauchet

https://francais.rt.com/magazines/interdit-d-interdire/75644-lecons-du-coronavirus-avec-marcel-gauchet