La Federal Reserve de Powell, en faisant monter...

La Federal Reserve de Powell, en faisant monter inconsidérément les taux d’intérêt US et...

Le Nasdaq ayant cassé à la hausse ce jour, un...

Le Nasdaq ayant cassé à la hausse ce jour, un peu plus tôt que prévu, nous avons pris une...

Comme on pouvait s’y attendre, les marchés...

Comme on pouvait s’y attendre, les marchés d’actions ont ce jour nettement baissé...

Les deux principales banques centrales (Federal...

Les deux principales banques centrales (Federal Reserve US et BCE) poursuivent leur entreprise de...

La plus grande prudence est de mise sur les...

La plus grande prudence est de mise sur les marchés d’actions US et européens dont la haute...

Les banques centrales à la croisée des...

A la suite de la hausse des taux d’intérêt US par la  Federal Reserve, les banques...

Le S&P500 étant hier sorti à la hausse de...

Le S&P500 étant hier sorti à la hausse de son trading range qui a duré pendant près...

La politique monétaire inutilement restrictive...

La politique monétaire inutilement restrictive de la Federal Reserve de Powell et...

La publication des « minutes » de la Federal Reserve a eu pour effets de temporairement ralentir la baisse des indices boursiers US et de stabiliser le dollar US, ce sont les indices boursiers européens qui sont dorénavant surtout sous pression baissière en raison des tensions politico-économiques dans l’Union européenne

La publication des « minutes » de la Federal Reserve a eu pour effets de temporairement ralentir la baisse des indices boursiers US et de stabiliser le dollar US, ce sont les indices boursiers européens qui sont dorénavant surtout sous pression baissière en raison des tensions politico-économiques dans l’Union européenne.

Le S&P500 n’ayant pas cassé à la baisse son support vers 2.700 a rebondi et les taux à 10 ans US n’ayant pas cassé à la hausse leur résistance vers 3,15 % ont rebaissé, mais cela pourrait ne pas durer longtemps dans la mesure où la Fed de Powell maintient sa politique interventionniste et restrictive (elle montera encore son taux directeur en juin prochain) même si elle a habilement concédé qu’elle pourrait laisser « temporairement » remonter l’inflation aux USA au dessus de 2%, pour ne pas avoir de problème immédiat avec Trump dont elle sabote la politique, alors même que cette limite n’est en rien extraordinaire dans une économie US qui croit à plus de 2%. D’ailleurs parler d’ « inflation » est abusif puisqu’il ne s’agit que d’une hausse moyenne des prix de 2% n’ayant rien à voir avec une vraie inflation, laquelle se caractérise par une forte accélération de la vitesse de circulation de la monnaie entrainant une hausse générale des prix bien supérieure à 2%, ce qui n’est pas le cas aux USA.

https://www.newsmax.com/finance/edwardyardeni/fed-inflation-bond-yields/2018/05/21/id/861560/

https://www.newsmax.com/finance/streettalk/fed-minutes-rate-rise/2018/05/23/id/862023/

Et que le risque aux USA c’est celui d’un affaiblissement déflationniste de l’économie, du fait de la hausse des taux d’intérêt comme de l’assèchement des liquidités, et non pas d’un nouvel emballement, l’Administration Trump en réalité manipulée par ses « partenaires » commerciaux se révélant impuissante à réduire le déficit commercial US béant avec la Chine, l’Europe et l’ALENA et ne voulant ou ne pouvant pas déclencher de « guerre » commerciale ouverte, d’où une série de voltes-faces, de concessions puis de raidissements contradictoires embrouillant complètement la question.

https://www.cnbc.com/2018/05/21/the-fed-is-an-open-book-but-foreign-trade-and-security-are-the-wild-cards.html

https://www.marketwatch.com/story/trump-today-president-suggests-different-structure-needed-for-china-trade-deal-2018-05-23

https://www.cnbc.com/2018/05/22/chinas-secret-goal-is-to-crush-silicon-valley.html

Trump espère obtenir le Prix Nobel de la Paix en négociant avec le Coréen du Nord la dénucléarisation de son pays, ce qui n’est pas joué.

Quant aux endettements de l’Etat US, des particuliers et des entreprises US, monter les taux est suicidaire parce qu’ils coûteront alors de plus en plus cher à financer, ce qui in fine fera rebaisser le dollar US.

https://www.marketwatch.com/story/the-best-case-scenario-is-the-us-trade-gap-with-china-will-get-worse-2018-05-21

https://www.marketwatch.com/story/durable-goods-orders-sink-17-in-april-but-strip-out-boeing-planes-and-the-numbers-look-good-2018-05-25

https://www.themaven.net/mishtalk/economics/cash-out-refis-10-yr-high-private-label-credit-card-delinquencies-at-7-yr-high-d-DB3SRVE0eL6Q1tCw79cA/

https://www.marketwatch.com/story/mortgage-rates-march-even-higher-reach-new-7-year-high-2018-05-24

https://www.newsmax.com/finance/economy/existing-home-sales-housing/2018/05/24/id/862191/

La situation des pays émergents reste explosive, en particulier l’Argentine, la Turquie, l’Indonésie, l’Inde, etc. mais celle des autres pays endettés en dollars US aussi sur lesquels la politique restrictive irresponsable de la Fed de Powell exerce un  effet délétère.Il est ahurissant que le FMI de Madame Lagarde ne mette pas la Fed de Powell en garde.

https://www.marketwatch.com/story/emerging-markets-feel-the-pain-as-dollar-treasury-yields-rise-2018-05-22

https://www.newsmax.com/finance/hansparisis/political-problems-investors-world/2018/05/18/id/861212/

Heureusement que le pétrole brut, comme attendu, a cessé de monter (il a même baissé de près de 4,50% ce jour) et qu’ils ne devront vraisemblablement pas avoir à subir en plus un choc pétrolier.

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-25/saudi-minister-sees-likely-oil-supply-boost-in-second-half

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-25/saudi-minister-sees-likely-oil-supply-boost-in-second-half

https://www.marketwatch.com/story/oil-prices-slide-as-opec-russia-mull-output-increase-2018-05-25?mod=bnbh

Objectif de baisse du pétrole brut WTIC vers 59 / 60 USD le baril, ne pas en avoir, ni acheter les actions des sociétés pétrolières, les pays producteurs ont ouvert les vannes:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-25/putin-says-oil-at-60-suits-russia-as-opec-weighs-more-supply

La chute des économies émergentes aura des répercussions négatives locales mais aussi sur les économies développées et leurs entreprises (banques et dettes diverses en particulier).

https://app.hedgeye.com/insights/67772-mccullough-emerging-markets-can-get-a-lot-worse?subtype=macro&type=hedgeye-tv

https://www.marketwatch.com/story/spend-your-money-on-emerging-markets-travel-not-stocks-and-bonds-2018-05-24

Le monde entier et les USA ont besoin d’un dollar US stable et bon marché avec des taux d’intérêt US bas comme d’une politique US prévisible, pas de changements permanents incohérents ainsi que l’Administration Trump les impulse. A défaut, la croissance mondiale fléchira plus encore.

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-24/federal-reserve-hiking-creates-a-meaningful-crisis-somewhere

En Europe, le nouveau gouvernement italien anti UE inquiétant l’oligarchie politico-financière et l’économie de la zone euro ne parvenant pas à se reprendre, l’Allemagne de Merkel restant inflexible sur sa politique dite de « rigueur » et son refus de réformer la gouvernance de l’euro dans un sens solidaire (via la mutualisation des dettes), la baisse de l’euro ne suffit plus à faire monter les indices boursiers européens d’autant que tôt ou tard la BCE (voire la BNS et la Banque d’Angleterre) sortiront de leurs taux négatifs et de leurs Quantitative Easings, ce qui promet de constituer un choc baissier majeur pour les actions et les obligations européennes.

https://www.zerohedge.com/news/2018-05-25/european-crisis-back-italian-spanish-bonds-crash-amid-political-chaos

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-25/political-fears-roil-europe-as-italian-stocks-slide-with-spain

https://www.bloomberg.com/view/articles/2018-05-21/europe-s-italy-problem-is-bigger-than-brexit

.

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-25/spain-s-key-party-ready-to-back-no-confidence-vote-against-rajoy

https://app.hedgeye.com/insights/67872-the-uncomfortable-reality-of-italy-s-crippling-debt-problems?type=guest-contributors

https://www.cnbc.com/2018/05/23/eurozone-business-slowdown-suggests-best-days-may-be-over.html

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-24/german-exports-decline-as-trade-holds-back-economic-growth

Important:

http://www.atlantico.fr/decryptage/154-economistes-allemands-signent-tribune-contre-reforme-zone-euro-souhaitee-france-plombent-union-jean-paul-betbeze-3401211.html

https://www.bloomberg.com/graphics/2017-ecb-monetary-stimulus-exit-tracker/

 

Certains prévisionnistes pensent que le Dax va chuter:

De telle sorte que nous sommes sorti tant que le support de 2.700 sur le S&P500 n’est pas cassé de nos achat d’options puts sur les indices boursiers US (mais conservons nos achats de VIX à titre d’assurance) et restons modérément acheteurs d’options calls comme long du Semiconductor (SOX) qui reste bien orienté, sans position sur les indices boursiers européens, et détenons toujours les actifs de nos clients dans la monnaie de dénomination de leur compte (principalement l’euro et le franc suisse) en arbitrant les dollars US utilisés pour traiter les instruments US de façon à ne pas prendre de risque de change. Ce n’est pas le moment de s’engager fortement sur les marchés financiers qui sont à l’évidence dans une situation d’hésitation tant qu’ils ne reprendront pas des tendances claires ce qui devrait se produire dès le début juin 2018.

La sortie du trading range sur le S&P500 (à la hausse ou bien à la baisse), dans lequel il a passé le mois de mai, donnera la tendance pour le mois de juin:

Les avis sont partagés:

https://www.marketwatch.com/story/watch-2750-on-the-sp-500-to-tell-whether-the-stock-market-is-about-to-climb-2018-05-24?siteid=djemMWMOT_h

https://www.marketwatch.com/story/stock-market-bulls-have-to-admit-that-the-bears-might-be-right-2018-05-24

https://www.marketwatch.com/story/the-strong-dollar-is-a-stock-market-drag-and-poses-a-threat-to-earnings-growth-2018-05-19

Acheter le SOX revient à acheter les actions ci-après:

http://business.nasdaq.com/Docs/SOX.pdf

Le VIX, un bon outil de protection contre la chute des actions US, est anormalement bon marché. En garder à la hausse pour se protéger.

A noter que certains investisseurs recommencent à acheter le franc suisse et le yen contre le dollar US, ce qui est de nature à stabiliser la devise US contre les autres grandes monnaies dont l’euro et la livre sterling. Et que l’or et l’argent-métal (nous gardons de modestes positions longues sur ce dernier) ont cessé de baisser. Pourront-ils vraiment monter? Trop tôt pour le dire, il faudrait que le franc suisse et le yen contre le dollar US montent d’abord sensiblement. En revanche, le Bitcoin et les autres cryptocurrencies continuent leur chute.

https://www.marketwatch.com/story/heres-why-emerging-market-carnage-is-boosting-the-japanese-yen-2018-05-23

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-23/swiss-franc-rally-seen-as-nothing-more-than-flavor-of-the-season

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-21/dollar-may-drop-5-as-deficits-return-to-spotlight-fund-says

Le top du dollar US contre le franc suisse a-t-il été atteint?

A propos de initiative monnaie pleine en Suisse:

http://www.initiative-monnaie-pleine.ch/

Le dollar US est sur-acheté et l’or ne donne pas de signal:

C’est l’argent-métal en petite quantité qu’il faut acheter à titre de diversification:

Très forte résistance sur le US Dollar Index vers 95 selon Rambus, c’est son franchissement éventuel qui ferait entrer le US Dollar dans une tendance vraiment haussière non confirmée jusque là:

Clive Maund, le trader « contrarien » qui a parfois raison, est baissier sur le dollar US:

Le Bitcoin s’effondre:

https://www.marketwatch.com/story/bitcoin-slumps-below-8000-and-the-worst-is-yet-to-come-says-one-analyst-2018-05-23

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-24/bitcoin-manipulation-is-said-to-be-focus-of-u-s-criminal-probe

La politique monétaire interventionniste et restrictive de la Federal Reserve de Powell a encore fait la preuve cette semaine qu’elle était dangereuse pour le monde entier mais aussi pour les USA, en particulier via le krach obligataire rampant, la baisse des marchés d’actions et le ralentissement économique qu’elle provoque dans ce pays

La politique monétaire interventionniste et restrictive de la Federal Reserve de Powell (en rupture totale avec celle des Feds de Greenspan, Bernanke et même de Yellen qui inondaient exagérément les marchés de liquidités abondantes et gratuites) a encore fait la preuve cette semaine qu’elle était dangereuse pour le monde entier (pour les pays émergents surtout) mais aussi pour les USA, en particulier via le krach obligataire rampant, la baisse des marchés d’actions et le ralentissement économique qu’elle provoque dans ce pays. Ce faisant elle sabote la politique de Trump qui à n’en pas douter se manifestera fortement quand il le réalisera…

https://www.zerohedge.com/news/2018-05-18/emerging-market-massacre-continues-latam-fx-weakest-history

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-16/investors-unconditional-love-for-emerging-markets-is-fading?cmpid=BBD051718_OEU&utm_medium=email&utm_source=newsletter&utm_term=180517&utm_campaign=openeurope

https://www.themaven.net/mishtalk/economics/emerging-market-time-bomb-dollar-is-our-currency-but-your-problem-take-ii-uk8da-GNbk648P8GDG-8Tg/

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-16/emerging-markets-come-under-pressure-to-boost-borrowing-costs?cmpid=BBD051718_OEU&utm_medium=email&utm_source=newsletter&utm_term=180517&utm_campaign=openeurope

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-16/harvard-s-reinhart-says-emerging-markets-worse-than-08-crisis

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-17/worse-than-2008-here-s-what-the-emerging-market-numbers-show

______________

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-17/u-s-consumer-comfort-index-declines-for-a-fourth-straight-week

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-16/homebuilders-bear-market-gives-off-whiff-of-emerging-rate-pain

https://www.marketwatch.com/story/housing-starts-drop-37-in-april-but-stick-near-11-year-high-2018-05-16

https://www.zerohedge.com/news/2018-05-15/bond-bear-stops-here-bill-gross-warns-economy-cant-support-higher-rates

Divergences de vue à la Fed mais Powell reste le maitre du jeu:

https://www.marketwatch.com/story/teaching-the-fed-to-know-when-enough-is-enough-2018-05-16

https://www.newsmax.com/finance/economy/fed-policy-dispute-rates/2018/05/15/id/860576/

https://www.bloomberg.com/news/videos/2018-05-17/eaton-vance-s-stein-says-fed-should-scrap-dot-plots-video

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-18/fed-s-bullard-sees-no-need-to-scramble-to-hike-rates

Vers l’inversion récessionniste de la courbe des taux US?

http://wallstreetonparade.com/2018/05/what-is-the-yield-curve-telling-us-about-the-u-s-economy/

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-14/fed-s-bullard-blames-central-bank-for-flattening-yield-curve

Le risque de cassure des « bulles » d’actifs suite au resserrement par la Fed augmente:

https://www.themaven.net/mishtalk/economics/fed-tightening-cycles-coincide-with-bursting-of-asset-bubbles-how-to-play-it-wAXZMn_MKUeILgorCkZz5w/

Alors que le risque déflationniste en réalité persiste partout, aux USA, en Europe, en Chine et au Japon:

http://www.businessinsider.com/deflation-should-still-worry-economists-and-money-managers-2018-5

https://www.cnbc.com/2018/05/17/japans-april-cpirose-0-point-7-percent-from-a-year-ago.html

La prétention des banquiers centraux de déterminer le « juste » prix des actifs est absurde parce qu’ils n’ont pas d’informations infaillibles leur permettant de le faire et que leurs interventions sont toujours dommageables. Le système des banquiers centraux indépendants qui s’arrogent tous les pouvoirs n’est pas admissible dans des sociétés de liberté. Ce devrait être aux forces du marché libre, non manipulées, selon la loi de l’offre et de la demande ou à des mécanismes automatiques comme dans le passé de décider des prix.

Tout le monde ayant maintenant compris que l’objectif de la Fed de Powell n’est pas de prévenir une inflation qui n’existe pas aux USA, et qui a peu de chances de s’y produire, mais de réduire le plus vite possible, au maximum, son bilan comme d’assurer le financement futur incertain des déficits US (qui augmentent suite à la baisse massive des impôts) en mettant en place une pompe aspirante via la double hausse du dollar US et des taux d’intérêt US supposés attirer dans ce pays la plus grande part de l’épargne mondiale.

Assèchement des liquidités par la Fed:

 

M2 Money Growth Slowest Since December 2010 As The Fed Continues Raising Their Target Rate (And The 2-Year Yield Doubles Since September ’17)

Effondrement du Bitcoin qui évidemment subi de plein fouet l’assèchement des liquidités:

https://www.newsmax.com/finance/streettalk/bitcoin-cryptocurrency-price-wealth/2018/05/18/id/861167/

De telle sorte que nous avons protégé au maximum nos portefeuilles en gestion, en particulier en achetant le VIX et en réduisant nos achats d’options calls sur les indices boursiers US, tout en conservant quelques achats d’options puts et autres instruments de protection, comme en restant à l’écart des obligations US qui ne sont pas encore rémunératrices (mais pourraient le devenir si le taux à 10 ans US montait beaucoup plus haut), de façon à nous placer en situation de gel de pertes supplémentaires, désormais limitées le plus possible par rapport aux soldes des comptes en capital au 19 mai 2018, sans du tout empêcher la réalisation de profits sur ces mêmes achats de calls et autres actifs restants s’ils remontaient; ce gel des risques étant approprié dans la situation actuelle dont le maitre mot est « réactivité » étant donné que la stratégie d’investissement passif d’achats d’actions sur toute faiblesse ne fonctionne plus quand la possibilité de baisse desdites actions augmente.

Même les actions d’Apple sont massivement réduites par les investisseurs:

https://www.newsmax.com/finance/streettalk/apple-iphone-investors-13f/2018/05/16/id/860630/

____________________________

Le risque actuel (possible mais évidemment pas certain tant que les résistances ou les supports tiennent) sur les marchés financiers c’est qu’une cassure à la hausse des 3,06 / 3,15 % sur le taux à 10 ans US fasse chuter plus les obligations d’Etat US et fasse retomber temporairement les indices boursiers US en cas de cassure à la baisse des 2.700 sur le S&P500 vers 2.550 son plus bas de février 2018 avant une forte reprise.

https://www.cnbc.com/2018/05/15/art-cashin-if-the-sp-500-gets-too-much-lower-then-ill-worry.html

https://www.marketwatch.com/story/bull-and-bear-targets-on-the-sp-500-are-both-within-easy-reach-2018-05-17?siteid=djemMWMOT_h

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-15/-buy-in-may-and-sell-the-rip-as-global-growth-pessimism-lingers

Les obligations d’Etat US, à 10 ans et à 30 ans en particulier, chutent depuis mi 2016 dans une sorte de krach rampant:

Les actions US n’arrivent pas à se reprendre alors qu’elles devraient être au plus haut du fait des profits historiques enregistrés par les sociétés US:

Fausse cassure à la hausse?

Le VIX (qui évolue en sens inverse du S&P500) ayant atteint son support ne peut que tôt ou tard remonter, c’est l’un des meilleurs instruments de protection:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-16/vix-takes-another-ride-this-time-with-a-lot-less-complaining

Contrairement au possible krach des obligations, il n’y aura pas de krach des actions aux USA (juste une possible correction temporaire) qui disposent d’une très solide soupape de sécurité en raison des rachats de leurs propres actions par les entreprises cotées sur les marchés US

Study: bear markets don’t start when real interest rates are this low

http://www.businessinsider.com/stock-market-why-it-probably-wont-crash-2018-5

https://www.barrons.com/articles/why-the-buyback-boom-is-bullish-for-investors-1526089472

Et qu’il y a aux USA un parallélisme parfait entre l’augmentation des dettes et la hausse des actions aux USA étant donné qu’il s’agit d’un pays ultra financiarisé dans lequelle l’argent va de plus en plus dans les actifs financiers et de moins en moins dans les actifs réels ou les investissement directement productifs:

Dans notre prochain commentaire, nous parlerons du dollar US au sujet duquel il faut aussi décider de la conduite à tenir dans la gestion de nos portefeuilles encore parfaitement et systématiquement arbitrés dans la monnaie de compte choisie par le client pour détenir ledit compte (l’euro ou le franc suisse généralement), afin d’éviter pour lui toute perte de change (quelle que soit la monnaie dans laquelle les actifs sont traités), ce qui fait l’originalité de notre système de gestion, un peu selon la méthode de gel maximum des risques d’opérations de marché par rapport aux soldes des comptes en capital au 19 mai 2018 que nous appliquons dorénavant comme exposé précédemment. Faut-il acheter du dollar US ou pas? Réponse dès que Powell aura publié les « minutes » de la Fed et parlé cette semaine.

Le support sur l’euro/dollar US se situe à 1,1594 sur sa moyenne à 50 jours:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-18/euro-to-weather-the-perfect-storm-engulfing-it-say-analysts

D’une façon générale, la croissance mondiale fléchi, et si les marchés d’actions européens ont tiré leur épingle du jeu ce mois-ci du fait de la baisse de l’euro/dollar US comme de la politique toujours accommodante de la BCE, ils ont atteint des niveaux extrêmes de sur-achat (bien plus que les actions US qui sont plutôt sur-vendues à court terme):

https://www.zerohedge.com/news/2018-05-15/global-synchronous-recovery-collapses-japanese-gdp-plunges-q1

https://www.marketwatch.com/story/japans-economy-snaps-years-long-growth-spurt-2018-05-15

https://www.zerohedge.com/news/2018-05-14/us-futures-slide-after-china-data-disappointments

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-15/german-economic-growth-slows-more-than-forecast-in-first-quarter

https://www.marketwatch.com/story/germanys-first-quarter-economic-growth-slows-2018-05-15

La faiblesse de l’économie européenne incite les investisseurs à sortir des actions européennes en profitant de leur reprise:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-14/europe-s-economy-looks-like-the-weak-link-in-global-expansion

Important:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-14/outflows-from-top-europe-stocks-etf-show-low-conviction-chart

A noter que les taux d’intérêt européens (allemands) à 10 ans montent aussi (modérément) depuis mi 2016 dans le sillage des taux US, ce qui enlève toute pertinence à l’achat d’obligations européennes:

L’Italie risque de poser problème pour les actions et les obligations européennes:

https://www.marketwatch.com/story/these-are-the-risks-for-investors-as-italy-tries-to-form-a-government-2018-05-18

https://www.themaven.net/mishtalk/economics/five-star-lega-deal-takes-shape-platform-includes-parallel-currency-6S3LfREZUU6R-tLKPe1_aw/

http://www.businessinsider.fr/itaxit-effacement-de-dettes-ces-projets-fous-envisages-par-les-partis-antisysteme-ditalie/

http://www.capital.fr/entreprises-marches/croissance-taux-dinteret-italie-leuro-est-en-danger-1288321

https://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/italie-l-etonnant-programme-commun-anti-austerite-du-futur-gouvernement-1448430.html#xtor=AL-68

La demande mondiale de pétrole diminue et le pétrole semble sur-acheté:

https://fr.yahoo.com/news/demande-mondiale-p%C3%A9trole-laie-abaisse-pr%C3%A9vision-2018-104202343–finance.html

https://www.cnbc.com/2018/05/14/opec-raises-oil-output-forecast-warns-about-global-growth-uncertainty.html

Les médias parlent beaucoup de « guerre commerciale » mais ce n’est pas le vrai danger parce que les USA et leurs adversaires négocieront, des compromis seront trouvés:

https://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/commerce-washington-et-pekin-proches-d-un-accord-1449568.html#xtor=AL-68

https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-05-19/china-to-significantly-boost-buying-of-u-s-goods-white-house

https://www.zerohedge.com/news/2018-05-19/china-resists-trump-deficit-demand-agrees-buy-more-us-goods

https://www.cnbc.com/2018/05/17/merkel-says-the-eu-is-now-ready-to-talk-trade-tariffs-with-trump–but-with-some-caveats.html