Deux nouvelles positions prises ce jour

Pas de récession aux USA:

http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-12-22/economy-grew-2-in-third-quarter-led-by-u-s-consumer-spending

Le Congrès US accorde des réductions d’impôts:

http://www.marketwatch.com/story/6-tax-breaks-congress-just-passed-2015-12-21

Un rally du prix du pétrole allègerait la pression sur les sociétés pétrolières:

http://www.marketwatch.com/story/oil-prices-get-a-respite-but-analysts-have-zero-faith-in-it-2015-12-22

Kimble souligne que les marchés d’actions small et mid caps US (comme le S&P500 et le DJIA) ont atteint des supports importants qui pourraient tenir et ainsi offrir une opportunité d’achat:

Lire son commentaire ci-dessous:

http://blog.kimblechartingsolutions.com/2015/12/small-and-mid-caps-testing-multi-year-rising-support-again/

small-and-mic-cap-hanging-onto-support-dec-22

Nous restons principalement long actions (US seulement qui continuent de sur-performer toutes les autres) sous la forme de l’achat des ETF SPXL et QLD et accessoirement short obligations d’Etat US sous la forme de l’achat du TMV.

ratio

Nous avons ce jour ajouté à nos portefeuilles deux positions plus petites: long ULE (pour protéger une partie de nos avoirs détenus en dollar US pour le cas où il faiblirait d’ici la fin 2015 et au début 2016) et long UWTI (pour le cas où le pétrole brut remonterait).

Il est en effet possible, du fait de prise de bénéfices par les shorts et des ajustements de portefeuilles de fin d’année, que l’euro/dollar US actuellement sur-vendu remonte vers 1,14 / 1,15 et que le pétrole brut encore plus sur-vendu remonte vers 45 USD.

ule

uwti

A noter que le Brent et le WTIC se traitent maintenant à parité, les traders pouvant dorénavant dénouer les positions spread prises sur un marché sur l’autre marché, ce qui pourrait signifier une stabilisation prochaine de leurs prix.

http://www.marketwatch.com/story/us-oil-benchmark-trades-at-parity-with-brent-crude-2015-12-22?link=MW_latest_news

La séance de vendredi dernier à New York n’était apparemment pas le prélude d’un krach mais probablement une péripétie temporaire

Indépendamment de la panique provoquée par l’échéance des « quatre sorcières », l’autre raison de la chute du marché des actions US de vendredi 18 décembre 2015 est à rechercher dans une fausse manœuvre de la Banque du Japon qui, ayant cru malin de procéder à un nouvel assouplissement de sa politique monétaire supposé faire baisser le yen de façon supplémentaire et faire monter le marché des actions japonais plus avant, a tout au contraire entrainé une reprise du premier et une rechute du second.

http://www.bloomberg.com/news/videos/2015-12-21/boj-s-late-decision-roiled-markets-friday

http://www.marketwatch.com/story/boj-shocks-market-with-extra-easing-nikkei-tumbles-2015-12-18?dist=lbeforebell

http://www.marketwatch.com/story/wild-ride-for-dollar-after-bank-of-japans-surprise-easing-move-2015-12-18?dist=lbeforebell

Les dirigeants japonais sont devenus fous… Ils veulent acheter des actifs qui n’existent pas…

http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-12-20/the-bank-of-japan-s-2-5-billion-plan-to-buy-non-existent-etfs

Les QE ne servent pas à relancer les économies réelles mais seulement à entretenir les bulles d’actifs:

http://www.economiematin.fr/news-bce-rachat-dettes-banques-pays-zone-euro

—————————

Les investisseurs (comme on a pu le constater récemment avec la fausse manœuvre de la BCE aussi) ne croient plus que les banques centrales du reste du monde puissent aller beaucoup plus loin dans leurs QE déjà hypertrophiés et leurs taux directeurs déjà négatifs, dans le nouveau contexte de resserrement graduel de la politique monétaire US par la Fed.

Nous sommes d’avis que, comme le montre d’ailleurs la modeste reprise encore hésitante des marchés d’actions US d’aujourd’hui, la séance de vendredi dernier à New York n’était apparemment pas le prélude d’un krach mais probablement une péripétie temporaire. 

http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/12/19/les-trois-defis-des-banquiers-centraux_4835157_3234.html#xtor=AL-32280515

D’une part, parce que l’économie US n’est pas en rechute vers la récession (quoi qu’en disent les catastrophistes) et, d’autre part, parce que le dollar US reste orienté à la hausse -en dépit de prises de profit normales de fin d’année- ce qui poussera vraisemblablement les détenteurs non américains de liquidités à les investir dans des instruments exprimés dans la monnaie US. Enfin, parce que, en raison, du resserrement de la politique monétaire US, qui se traduira inévitablement par une hausse des taux d’intérêt US, courts d’abord puis longs ensuite, les investisseurs devraient sortir des obligations d’entreprises et d’Etat pour aller sur les marchés d’actions.

http://www.marketwatch.com/story/bond-investors-abandoned-ship-this-past-week-2015-12-18?dist=beforebell

Important:

http://www.marketwatch.com/story/us-economy-is-on-solid-ground-for-now-2015-12-20

https://www.tradingfloor.com/posts/hardy-three-reasons-to-buy-usd-6751968

https://www.tradingfloor.com/posts/hardy-up-to-8-more-rate-hikes-to-come-and-heres-why-6761240

———————————————–

Tant que le S&P500 tient le support vers 1995/2000, le scénario de la reprise est le bon:

spx support

————————————————-

2015, annus horribilis, a été la pire année depuis longtemps pour les investisseurs, tous les actifs ayant chuté sauf le dollar US. A noter que l’or a baissé de 1300 à 1050 USD soit de 250 USD l’once…

151217_LCA_annus_horribilis

http://www.marketwatch.com/story/us-stocks-poised-to-rebound-shake-off-oil-drop-2015-12-21?dist=beforebell

http://www.marketwatch.com/story/last-minute-bargain-hunting-may-boost-stocks-in-quiet-holiday-week-2015-12-20

http://www.marketwatch.com/story/what-are-the-odds-for-a-year-end-rally-2015-12-16?mod=MW_story_recommended_default&Link=obnetwork

http://www.marketwatch.com/story/why-this-insane-year-in-markets-is-poised-for-a-wild-finish-2015-12-21?dist=beforebell

http://uk.businessinsider.com/sp-500-third-quarter-buybacks-2015-12

http://uk.businessinsider.com/tom-lee-fundstrat-2016-market-outlook-2015-12?r=US&IR=T

Nous pensons que 2016 devrait, dans sa première moitié, réserver des surprises positives sur les actions US (et peut-être aussi européennes, mais pas les autres),

CVpjSQxWEAAndVI.png large

Avec en cours d’année, mais probablement pas avant, vers les 2200 sur le S&P500 (selon Steen Jakobsen de Saxo Bank), le début d’une forte correction à la baisse en direction des 1800 du fait des tensions politiques nationales US (incertitude liée à l’élection présidentielle) et internationales (effondrement de l’Union européenne sous sa forme actuelle, sortie du Royaume-Uni de l’UE et de plusieurs régions -Catalogne, Écosse, Corse, etc.- de leurs États-nations européens, rejet des classes politiques autistes et sclérosées un peu partout dans l’UE, vague d’immigration hautement déstabilisatrice et risque d’attentats islamistes en Europe, radicalisation de plusieurs conflits au Moyen-Orient -Syrie, Irak- et en Afrique avec la déstabilisation correspondante irrémédiable de plusieurs pays dont la Turquie, la Libye, l’Algérie, etc…, poursuite de la chute du prix du pétrole -après une reprise technique- entrainant l’appauvrissement de la Russie, du Venezuela, du Nigeria, de l’Iran, de l’Arabie saoudite et autres pays producteurs les conduisant à faire défaut sur leurs obligations corporates et souveraines, etc…).

http://www.lepoint.fr/invites-du-point/bertrand-chokrane/chokrane-baisse-du-petrole-vers-une-troisieme-guerre-mondiale-21-12-2015-2004225_2466.php#xtor=CS3-190

https://www.thefinancialist.com/the-end-of-globalization/?utm_source=outbrain&utm_medium=cpc&utm_campaign=The%20Financialist%20stories%20-%20WEST&utm_content=45900063&utm_term=1830351

https://fr.finance.yahoo.com/actualites/hausse-attendue-taux-am%C3%A9ricains-casse-t%C3%AAte-pays-%C3%A9mergents-123002796–finance.html

http://uk.businessinsider.com/ruble-hits-record-low-against-the-dollar-2015-12

http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-12-17/everyone-s-a-loser-all-asia-currencies-seen-down-for-third-year

La crise économique européenne devient une crise politique:

http://uk.businessinsider.com/r-europes-year-from-hell-may-presage-worse-to-come-2015-12

http://www.lefigaro.fr/vox/economie/2015/12/15/31007-20151215ARTFIG00234-l-europe-se-meurt-l-europe-est-morte.php

http://www.lefigaro.fr/international/2015/12/17/01003-20151217ARTFIG00287-cameron-se-heurte-a-l-inflexibilite-de-l-ue.php#xtor=AL-201

http://www.lemonde.fr/international/article/2015/12/18/migrants-l-europe-impuissante-et-plus-divisee-que-jamais_4834609_3210.html#xtor=AL-32280515

http://www.armstrongeconomics.com/archives/40636

https://fr.news.yahoo.com/le-hcr-pr%C3%B4ne-une-r%C3%A9partition-massive-des-r%C3%A9fugi%C3%A9s-155037384.html

http://www.zerohedge.com/news/2015-12-15/european-nations-throw-eu-plan-seize-border-sovereignty-impose-standng-border-force

http://www.armstrongeconomics.com/archives/40542

http://www.lejdd.fr/International/UE/Migrants-le-projet-de-l-Europe-pour-sauver-Schengen-764023?ref=yfp

https://www.letemps.ch/monde/2015/12/16/pologne-nationaliste-eurosceptique-placee-surveillance

http://www.liberation.fr/planete/2015/12/20/en-slovenie-comme-dans-9-autres-pays-de-l-ue-le-refus-de-toute-union-gay_1422045

https://fr.news.yahoo.com/espagne-l%C3%A9gislatives-marqu%C3%A9es-larriv%C3%A9e-nouveaux-partis-063535476.html

Nous exposerons prochainement tout cela dans nos « perspectives 2016 ».

Nous pensons aussi que l’or, après sa reprise technique actuelle du fait de prises de bénéfice de la part des shorts, devrait ensuite poursuivre sa chute d’abord vers les 700 USD…

http://www.armstrongeconomics.com/archives/40593

http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-12-16/ubs-analyst-who-called-mining-stock-slump-sees-rout-deepening

Important:

http://business.financialpost.com/news/mining/the-dark-side-of-metal-streaming-deals-strapped-mining-companies-trade-future-value-for-cash?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+FP_TopStories+%28Financial+Post+-+Top+Stories%29

Prévision de Fullgoldcrown:

doodle

Les « quatre sorcières » étant maintenant passées, le marché des actions US est nettoyé

La Bourse de New York a fini en baisse d’environ 2% vendredi, affectée par le nouvel accès de faiblesse des cours du brut et par l’expiration de toutes les options et de tous les futures sur indices et sur actions, concomitance mieux connue sous le nom des « quatre sorcières ».

Maintenant que l’échéance des options est passée le marché US est nettoyé et va pouvoir repartir sur de nouvelles bases la semaine prochaine.
Techniquement, le S&P500 reste haussier et l’euro/dollar US reste baissier:
sp zzzz
eur zzzz

L’État de « non-droit » européen

Adeptes de la suppression des taux d’intérêt, donc de la cessation de la rémunération de l’épargne disponible, et de la création artificielle maximale de monnaie, donc de la chute de la valeur des devises dont ils ont la charge, la plupart des banquiers centraux actuels (à l’exception de la Fed dont il faut saluer le récent changement de politique) agissent de façon inconsidérée parce que, au lieu de favoriser la croissance des économies (à supposer d’ailleurs qu’ils le puissent), ils cassent systématiquement le pouvoir d’achat des agents économiques, c’est-à-dire finalement la consommation d’aujourd’hui, l’emploi de demain et l’investissement d’après demain.

Pendant qu’ils pratiquent la hausse des bilans hypertrophiés de leurs institutions (se traduisant par une progression massive de la dette globale publique et privée), lesdits banquiers centraux fragilisent en plus les États dans la mesure où « in fine » ce seront à ces États, c’est-à-dire à leurs contribuables via le paiement de l’impôt ou les politiques d’austérité cassant leur niveau de vie, d’en payer la note. Ces politiques monétaires dites « discrétionnaires », combinées au libre-échange global mondialisé actuel, cassant les prix des biens et des services (et avec eux les salaires un peu partout), sont la source de la DÉFLATION PAR LA DETTE qui submerge la plupart des pays. De telle sorte que plus il y aura de Quantitative Easing, plus il y aura de récession.  

« Un boom d’expansion du crédit doit inévitablement conduire à un processus que le discours commun appelle dépression… La dépression n’étant en fait qu’un processus de réajustement, de remise en ligne des activités de production avec l’état réel des données du marché… Toute tentative de substituer des moyens fiduciaires à des biens capitaux inexistants est vouée à l’échec… Il n’y a aucun moyen de soutenir un boom économique résultant de l’expansion à crédit. L’alternative est ou bien d’aboutir à une crise plus tôt par arrêt volontaire de la création monétaire, ou bien à une crise plus tard avec l’effondrement du Système monétaire qui est en cause… Le résultat de l’expansion du crédit est un appauvrissement général »… « Les crises économiques sont provoquées par les politiques monétaires expansionnistes des banques centrales » (Ludwig von Mises).

Quant à l’idée que le QE produirait de l’inflation monétaire, permettant selon ses partisans d’alléger le poids de l’endettement global, cela a été démenti par les faits. Ainsi qu’en attestent la chute de la vitesse de circulation de la monnaie et celle du multiplicateur de crédit à des niveaux voisins de leurs plus bas historiques. La seule façon de relancer l’inflation, c’est de relever les taux d’intérêt pour rémunérer correctement l’épargne et d’augmenter massivement les salaires, donc de pousser la consommation (qui représente 70% du PIB des États occidentaux et reste le seul gisement de croissance économique potentielle), ce qui suppose aussi au préalable de réorganiser le commerce international et le libre-échange actuels dans le sens du rétablissement de barrières et protections nationales raisonnables et le Système monétaire international dans le sens du rétablissement de taux de change fixes et de l’étalon-or, puisque ledit libre-échange de plus en plus généralisé et mondialisé dans le cadre de l’anarchie monétaire résultant des taux de change flottants crée structurellement du chômage de masse et la chute des salaires, d’où la GRANDE STAGNATION.

Draghi continue de s’enferrer dans le QE européen qui ne résout rien mais complique tout, alors même que ledit QE est rigoureusement ILLÉGAL au regard des statuts de la BCE et des Traités européens et que, lorsque l’on trahi ses propres lois, cela ouvre la porte à toutes les dérives abominables et illimitées de l’ État de « non-droit » qui, combinées au déni permanent de la démocratie par les institutions européennes actuelles et leur inefficacité, expliquent le désaveu de la construction européenne par les peuples…

————————

L’article 123 du traité constitutionnel de Lisbonne (entré en vigueur le 1er décembre 2009, incorporé dans les statuts de la BCE):

L’article 123 du Traité de Lisbonne stipule que : «  Il est interdit à la Banque centrale européenne et aux banques centrales des États-membres, ci-après dénommées « banques centrales nationales », d’accorder des découverts ou tout autre type de crédit aux institutions, organes ou organismes de l’Union, aux administrations centrales, aux autorités régionales ou locales, aux autres autorités publiques, aux autres organismes ou entreprises publics des États membres ; l’acquisition directe, auprès d’eux, par la Banque centrale européenne ou les banques centrales nationales des instruments de leur dette est également interdite »

———————–

Le gouvernement de Mme Merkel et ceux des autres États-membres de la zone euro, en laissant faire ce coup d’Etat monétaire permanent par Draghi et ses complices, perdront en Allemagne et dans leurs pays respectifs leur crédibilité et tout le processus de réforme engagé pour limiter les déficits budgétaires européens cessera puisque, dans le QE européen, ce sont les banques centrales nationales qui, pour l’essentiel, peuvent (si elles le veulent) acheter de la dette au prorata de leur part du capital de la BCE (laquelle n’en souscrit que pour 20% du montant total de 60 milliards d’euros par mois fixé depuis janvier 2015, encore augmenté récemment), alors que la plupart desdits États sont déjà sur-endettés et que les bilans de leurs banques centrales sont déjà pourris.

Pour finir, ce sont les contribuables allemands et des autres États qui devront payer les fantaisies monétaires de Draghi et de la BCE lorsque l’euro explosera, étant donné qu’il est ainsi acté qu’il n’y aura pas de solidarité européenne possible via la mutualisation des dettes. Le QE européen, une nouvelle « usine à gaz » ingérable, source de nombreux litiges d’interprétation, installera une FRACTURE définitive entre les États-membres dont les banques centrales refuseront d’acheter plus de dette (Allemagne, Autriche, Luxembourg, Pays-Bas, etc.) et les autres dont les banques centrales voudront en acheter plus, sans compter que la question de la Grèce et autres États-membres en faillite n’a toujours pas été traitée au fond.

Comme l’a écrit Charles Sannat, en janvier dernier, « Chaque banque centrale nationale vient d’obtenir le droit de battre monnaie pour des montants différents et à sa convenance ou presque. Comment peut-on avoir une monnaie unique avec des banques centrales (nationales) monétisant de façon hétérogène ? » Réponse: c’est impossible. D’où la chute de l’euro contre le dollar US qui est loin d’être terminée.

A noter que « la messe n’est pas dite » quant à la pseudo légalité du QE européen et divers mécanismes revenant à faire acheter par la BCE et autres banques centrales les dettes des États de l’UE…

http://www.marketwatch.com/story/the-unraveling-of-the-european-union-has-begun-2015-12-18

Heureusement, de l’autre côté de l’Atlantique, la Federal Reserve US a bien entamé le processus de normalisation de sa politique monétaire, d’abord en supprimant il y a quelques mois déjà son QE puis en remontant cette semaine son taux directeur, d’où la hausse du dollar contre l’euro et la plupart des autres monnaies qui se poursuivra et le regain de confiance dans les actions US, dont la plupart des indices devraient prochainement casser leurs plus hauts historiques.

http://www.marketwatch.com/story/fed-hike-is-reason-to-be-bullish-2015-12-17

http://www.edenmagnet.com.au/story/3584119/economist-steen-jakobsen-says-fed-rate-rises-will-drive-demand-for-credit/

http://uk.businessinsider.com/janet-yellen-shows-the-world-how-to-raise-interest-rates-2015-12

http://www.marketwatch.com/story/the-fed-has-three-motives-for-raising-interest-rates-2015-12-11?mod=MW_story_recommended_default&Link=obnetwork

http://uk.businessinsider.com/10-year-rolling-us-equity-returns-bull-market-getting-started-2015-12

Il y a lieu, en revanche, de rester négatif tant sur les prix des métaux précieux que sur les principales matières premières, étant donné que l’OPEP vient d’abandonner toute limitation de sa production de pétrole et que la Chine continue de dévaluer son yuan, aussitôt celui-ci devenu l’une des composantes monétaires des DTS du FMI (le summum de la fausse monnaie) qu’il affaiblira un peu plus…, dans la mesure où tout cela renforcera encore les tendances déflationnistes internationales.

L’actif le plus haussier c’est le DUST, l’ETF ultra short des sociétés minières (quasi toutes en faillite dont les cours sont loin d’avoir atteint leurs plus bas).

http://www.bloomberg.com/news/videos/2015-09-28/flat-commodity-prices-could-wipe-out-glencore-anglo

http://www.zerohedge.com/news/2015-12-16/baltic-dry-crashes-new-record-low-china-demand-collapsing

http://www.zerohedge.com/news/2015-12-18/canadian-dollar-crashes-12-year-low-after-collapse-consumer-prices

La bonne nouvelle du relèvement du taux directeur de la Fed

Des années de taux d’intérêt à court terme zéro (en fait négatifs lorsque ajustés de l’inflation), c’est-à-dire de manipulation permanente, aux USA ont cassé les relations historiques normales entre les prix des différents actifs. Le retour à un taux directeur positif devrait progressivement les rétablir. L’on devrait voir à nouveau quand les taux montent, les obligations baisser, et quand les obligations baissent, les actions monter. On devrait, aussi, voir quand les taux montent, le dollar US monter et les prix des métaux précieux comme des matières premières en général baisser (l’inverse étant également valable).

http://www.marketwatch.com/story/european-stocks-rally-after-fed-strikes-right-balance-2015-12-17?link=MW_home_latest_news

http://www.marketwatch.com/story/short-term-treasury-yields-hit-fresh-512-year-high-as-interest-rate-hike-approaches-2015-12-16?link=MW_home_latest_news

http://www.zerohedge.com/news/2015-12-16/fed-hike-will-unleash-monster-dollar-rally-goldman-predicts-merrill-disagrees

http://www.marketwatch.com/story/us-stocks-eye-gains-as-interest-rate-hike-looms-2015-12-16

Objectif S&P500 pour 2016: 2200

Les taux zéro et le Quantitative Easing, parce que s’accompagnant d’un endettement privé et public exponentiel (ne serait-ce que des banques centrales dont les bilans hypertrophiés sont devenus pourris) et d’une stérilisation des capitaux disponibles ayant déserté l’économie réelle pour se réfugier dans les actifs financiers (d’où les bulles artificielles d’actifs), comme le montrent les chutes parallèles de la vitesse de circulation de la monnaie et du multiplicateur de crédit, ont produit la déflation (qu’Irving Fisher dans les années 1930 avait déjà analysée quand il parlait de « déflation par la dette »).

velocraptor

Le relévement des taux et la fin du QE devraient dorénavant produire bientôt la fin de la déflation aux USA puis, plus tard, un retour progressif vers une inflation modérée dans ce même pays. Il s’agit donc d’une bonne nouvelle (il eut d’ailleurs été encore préférable que la Fed libéralise complétement les taux en cessant de les fixer autoritairement pour qu’ils s’établissent en fonction de la loi de l’offre et de la demande libres). D’autant que l’argent aux USA va être à nouveau rémunéré, ce qui rétabli une configuration économico-financière normale et devrait, évidement, faire monter le dollar US contre toutes les autres monnaies affectées de taux zéro ou négatifs. C’est la fin de « l’euthanasie du rentier US » et le début du retour à la confiance.

http://www.businessbourse.com/2015/09/07/olivier-delamarche-le-quantitative-easing-cree-uniquement-de-la-dette-et-de-la-deflation-ca-ne-relance-pas-lactivite/

http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-12-16/fed-ends-zero-rate-era-signals-4-quarter-point-2016-increases

https://fr.news.yahoo.com/la-fed-confiante-dans-l-192216026.html

Évidemment la prochaine étape pour la Fed, après plusieurs relèvements successifs de taux, ce sera celle de la réduction de son bilan et de la vente de ses actifs, dont nous reparlerons.

Quant à ceux qui croient que les DTS du FMI, composés à plus de 50% de monnaies pourries affectées de taux zéro ou négatifs, offrent une quelconque opportunité d’investissement (pour autant qu’on puisse les acheter un jour) ou d’alternative au dollar US, ils déchanteront…

http://www.financialsense.com/contributors/richard-duncan/us-dollar-replaced-yuan-sdr-gold-reserve-currency

Trés important 6 commentaires à lire:

http://www.zerohedge.com/news/2015-12-14/martin-armstrong-slams-myopic-policymakers-ignorance-lower-rates-fuel-deflation

http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-12-15/the-bizarre-theory-that-says-fed-increases-will-spur-inflation

https://fr.sports.yahoo.com/video/could-fed-rate-increase-actually-210113120.html

http://www.cnbc.com/2015/05/28/fed-rate-hike-will-spur-economic-growth-economist.html

http://www.barrons.com/articles/a-fed-rate-hike-can-spur-the-u-s-economy-1446054350

http://www.bloomberg.com/news/videos/2015-12-15/economic-side-effects-from-the-dark-side-of-qe

————————–

La période récente a été très difficile à vivre en raison de la multiplication de prévisions catastrophistes de la part de nombreux journalistes, économistes et analystes qui prévoient la fin du monde tous les quart d’heures quand ils n’estiment pas qu’elle s’est déjà produite mais que l’on n’en voit pas encore les effets… et, de ce fait, entretiennent sur les marchés financiers une ambiance pathologiquement anxiogène conduisant à leur volatilité anormale tout en incitant les shorts à vendre chaque rally. D’autant qu’il faut alors se livrer à de nombreuses et inutiles contorsions (allers-retours, arbitrages, etc.) pour protéger les portefeuilles et éviter les pièges stupides que les catastrophistes se tendent à eux-mêmes… et, par extension, à nous tous.

Souhaitons que revienne la raison et que les monstrueuses pertes que subissent les catastrophistes, en étant shorts actions US et dollar US ou longs métaux précieux et obligations d’Etat US comme d’entreprises (high yield, junk bonds) les calment. Après tout, ils l’auront bien cherché… Tel est pris qui croyait prendre…

Les marchés d’actions US, à notre avis, devraient repartir puissamment à la hausse dès vendredi 18 décembre 2015 au soir ou bien dès lundi 21 décembre 2015 (lorsque l’échéance des options sera passée).

Quant aux marchés d’actions européens et autres, exprimés dans des monnaies pourries, ils se sont repris à la suite du marché des actions US. Mais ils ne sont dorénavant plus que marchés suiveurs, le leadership étant plus que jamais passé au marché US qui devrait sur-performer tous les autres. D’où l’inutilité de traiter les marchés d’actions européens et autres, du fait aussi des pertes de change qu’ils génèrent, la plupart des grandes sociétés mondiales étant aussi cotées à New York en USD pas la peine de les traiter ailleurs en monnaies locales.

http://www.marketwatch.com/story/european-stocks-rally-after-fed-strikes-right-balance-2015-12-17?link=MW_home_latest_news

Les USA ont rétabli leur leadership monétaire, boursier, financier pour longtemps (leur croissance reviendra avec). Si les banques centrales européennes, japonaise et autres étaient moins bêtes, elles monteraient graduellement leurs taux directeurs ou les libéreraient complètement… Pour cela, elles doivent d’abord tuer une seconde fois, et définitivement, John Maynard Keynes leur abominable et diabolique inspirateur !!!

http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/la-minute-d-olivier-delamarche-l-euro-est-une-aberration-2206-565198.html

La traduction géopolitique de tout cela ce sera prochainement l’augmentation de la capacité de nuisance des USA au niveau mondial, l’affaiblissement supplémentaire européen jusqu’à la disparition de l’UE sous sa forme actuelle et des années de marasme en Chine, en Russie et autres BRICS ou pays émergents. Nous en reparlerons.

http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-12-15/china-s-economic-growth-rate-is-seen-falling-until-at-least-2018

Pas de commentaire ce soir, positions inchangées par rapport à la veille, prochain commentaire demain

Vers une hausse probable du S&P500 en direction des 2140

L’analyste EagleSeagle prévoit une hausse prochaine du S&P500 en direction de 2140, ce qui nous semble possible compte tenu des importantes positions shorts actuellement prises sur ce marché par de nombreux investisseurs prévoyant un krach boursier (ce qui n’est évidemment pas notre cas) qui devront être couvertes avec de grosses pertes d’ici la fin d’année:

spx-2 xxxx

Rambus Chartology reste plutôt haussier sur le Dow Jones des industrielles US, lire son dernier commentaire ci-dessous:

Scan0215

Il vaut mieux, toutefois, par prudence, rester modérément long actions US  (et modérément short obligations d’Etat US) d’ici le verdict de la Fed que de faire le plein avant.

Contrairement à ce que pensent beaucoup de gens, un relèvement du taux directeur de la Fed ne serait pas déflationniste mais inflationniste, donc favorable aux actions US et défavorable aux obligations d’Etat US:

La hausse des taux à 10 ans US a commencé… Objectif 2,50% puis en cas de cassure des 2,50%…. 3% (acheter le TMV, l’ETF short obligations d’Etat US).

taux 10 ans pl

Important:

http://www.zerohedge.com/news/2015-12-14/martin-armstrong-slams-myopic-policymakers-ignorance-lower-rates-fuel-deflation

http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-12-15/the-bizarre-theory-that-says-fed-increases-will-spur-inflation

———————————————

http://www.marketwatch.com/story/treasury-yields-climb-as-investors-brace-for-a-fed-rate-hike-2015-12-14

http://www.marketwatch.com/story/bull-market-to-stampede-through-2016-deutsche-bank-predicts-2015-12-04?mod=MW_story_recommended_default&Link=obnetwork

————————————–

Alors que la BCE et la Banque du Japon, en poursuivant une politique erronée de taux négatifs, comme de Quantitative Easing (lui-aussi déflationniste), alimentent en réalité la déflation, d’où le grand écart entre les actions US qui montent et les actions européennes ou japonaises qui baissent (ainsi que l’illustre le ratio ci-dessous)…

ratio pl pl

http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-12-15/japan-stocks-swing-as-investors-count-down-to-u-s-rate-increase

http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-12-15/asian-stocks-decline-as-fed-rate-concern-offsets-energy-gains

http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-12-08/biggest-loser-from-stronger-dollar-may-be-china-and-not-the-u-s-

http://www.atlantico.fr/decryptage/effet-fed-e-que-europe-craindre-hausse-taux-americains-jean-paul-betbeze-2491333.html

http://www.cnbc.com/2015/12/13/goldman-eyes-bank-of-japan-easing-in-april-usdjpy-at-125.html

La hausse du taux directeur de la Fed devrait donner le coup de grâce à l’or, à l’argent-métal et aux actions des sociétés minières:

http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-12-15/gold-to-be-casualty-of-fed-liftoff-as-socgen-targets-sub-1-000

http://www.silverseek.com/commentary/unprecedented-circumstance-15126

L’ argent-métal et l’or en route pour respectivement 8,50 et 700 USD l’once courant 2016 ?

silver-massive-hs-top

http://rambus1.com/wp-content/uploads/2015/12/c-gold-monthly.png

Acheter le DUST, possible doublement de son prix actuel en 2016:

dust super bullish

Les relations de plus en plus critiques entre la BCE et l’Allemagne, sur fond de querelles juridiques jamais éteintes concernant la légalité contestée de la politique monétaire de la BCE, augurent mal de l’avenir de l’euro:

http://www.bloombergview.com/articles/2015-12-04/is-more-qe-good-for-europe-bloomberg-experts-debate

Important:

http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/nouvelle-offensive-allemande-contre-la-bce-534649.html

———————————–

http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20140929trib56892e679/la-bce-plus-que-jamais-sous-la-menace-de-karlsruhe.html

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2015/11/10/97002-20151110FILWWW00171-allemagne-des-recours-deposes-contre-la-bce.php

http://www.sidi-isil.org/sidiblog/?p=1519

La solution: supprimer les banques centrales…

http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/les-banques-centrales-se-prennent-les-pieds-dans-le-tapis-de-la-forward-guidance-536117.html#xtor=AL-13-

http://www.marketwatch.com/story/bill-gross-thinks-fed-ecb-are-casinos-printing-money-2015-12-03?dist=afterbell-

51clA4ThQyL._SX335_BO1,204,203,200_

La raison fondamentale du relèvement quasi certain du taux directeur de la Fed cette semaine, c’est le maintien de l’hégémonie du dollar US en assurant sa hausse

The one absolutely critical mission of the Fed in the « Imperial Project » is maintaining U.S. dollar hegemony

Lire:

http://www.oftwominds.com/blogdec15/Fed12-15.html

Hégémonie monétaire mondiale qui permet aux USA, tant qu’elle dure, de continuer de financer sans difficulté leurs dépenses publiques, technologiques, scientifiques et militaires, d’attirer les capitaux du monde entier dans leurs actifs nationaux (immobilier, actions, obligations, produits financiers variés, etc.), la hausse du dollar US étant aussi le meilleur moyen de maintenir des prix des matières premières (pétrole brut en particulier) et des métaux précieux bas, ce qui a toujours été l’un des buts recherchés par la Fed qui croit ainsi agir dans l’intérêt du consommateur US. 

D’ailleurs, généralement, affaiblir une monnaie ne renforce pas l’économie du pays qui le fait:

http://www.zerohedge.com/news/2015-12-08/fallacy-weakening-your-currency-generates-prosperity

En toute logique, le relèvement du taux directeur de la Fed devrait: 1/faire monter le dollar US contre la plupart des autres devises, donc faire chuter les prix de l’or et de l’argent-métal, 2/ faire chuter les obligations d’Etat US (du fait de la hausse des taux US qui devrait se propager à l’ensemble de la courbe desdits taux) donc faire monter les actions US (les capitaux sortant des premières allant sur les secondes selon le principe des vases communicants), 3/ faire monter les actions US beaucoup plus fort et vite que les actions européennes, émergentes et asiatiques (dont les économies frappées par une déflation bien plus forte resteront longtemps plus affaiblies que l’économie US). Voilà pour la théorie. Mais il y a les manipulations des marchés et les situations techniques intermédiaires qui peuvent contrarier la logique ainsi qu’on le voit actuellement.

Nous restons donc quasi totalement investis en dollar US, modérément longs actions US (via l’achat des SPXL et QLD) avec des positions réduites, SANS AUCUNE POSITION LONGUE SUR ACTIONS EUROPÉENNE, ÉMERGENTE OU ASIATIQUE, modérément shorts obligations d’État US (via l’achat du TMV), modérément shorts actions des sociétés minières (via l’achat du DUST) et sans positions sur l’or, l’argent-métal ou toute autre matière première.

Le ratio actions US/actions européennes reste positif pour les premières et négatif pour les secondes:

ratio pl pl

Le DUST se reprend dans le sillage de la baisse du GDX:

dust pierre

gdx-2-hour-2

Dollar US: USA / Chine rien ne va plus…

http://www.daily-bourse.fr/conseils/benoit-fernandez-riou-nous-livre-son-analyse-de-l-eurusd-1603839.html

http://www.zerohedge.com/news/2015-12-13/goldman-confirms-chinas-new-fx-index-signals-further-yuan-devaluation-continue

http://fr.sputniknews.com/economie/20151209/1020169475/etats-unis-chine-omc-litige-avions.html

http://www.newsmax.com/Finance/StreetTalk/Wal-Mart-China-jobs-retail/2015/12/09/id/705192/

Les crises européennes, baissier pour l’euro/dollar US:

http://www.daily-bourse.fr/conseils/benoit-fernandez-riou-nous-livre-son-analyse-de-l-eurusd-1603839.html

http://www.economiematin.fr/news-brexit-grande-bretagne-sortie-europe?ref=yfp

http://www.kitco.com/news/2015-12-11/IMF-boss-Christine-Lagarde-says-she-wants-Britain-to-stay-in-EU.html

http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-12-10/eu-powerless-to-stop-nationalist-ascendancy-as-terror-fears-rise

http://www.marketwatch.com/story/in-europe-upstart-parties-surge-as-voters-reject-the-political-elite-2015-12-11

L’arrivée massive de migrants, qui nous semble négative pour les « grands équilibres » économiques et budgétaires en Europe, ne faiblira pas:

http://www.atlantico.fr/decryptage/pourquoi-flux-migrants-en-provenance-syrie-va-ineluctablement-et-fortement-accentuer-ces-prochains-mois-fabrice-balanche-2488973.html?yahoo=1

http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-12-08/oil-price-falls-could-make-europe-s-refugee-crisis-worse

http://www.bloombergview.com/articles/2015-12-04/why-syria-will-produce-many-more-refugees

https://fr.finance.yahoo.com/actualites/lue-relance-ladh%C3%A9sion-turquie-demande-agisse-contre-lei-114316817–finance.html

————————————————————

http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-12-11/the-changing-face-of-the-german-economic-miracle-

http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-12-10/italy-s-north-south-gap-widens-as-even-mafia-flees-mezzogiorno

http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-12-11/rajoy-hasn-t-fixed-flaws-that-made-spain-s-economy-so-dangerous

http://www.bloombergview.com/articles/2015-12-07/greece-s-ticking-timebombs-keep-grexit-on-the-radar

http://www.bloombergview.com/articles/2015-12-07/le-pen-wins-on-economy-not-xenophobia

Conclusion:

http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/05/22/la-fin-de-l-euro-s-impose_4423658_3232.html

——————————————

Or et argent-métal, la baisse devrait continuer, l’argent-métal ayant même cassé son plus bas depuis 2011.

L’or est beaucoup trop cher par rapport au pétrole, le premier devrait baisser et le second remonter:

20151207_goldoil1_0

Le gouvernement indien est proche de saisir l’or de ses ressortissants pour le vendre sur le marché international…

http://www.zerohedge.com/news/2015-12-13/indias-failing-gold-monetization-scheme-seizure-imminent

—————————————–

http://www.kitco.com/news/video/show/Chart-This/1129/2015-12-11/There-Is-Still-Room-For-Further-Erosion-In-Gold-Price—Technical-Analyst

http://www.gold-eagle.com/article/truth-about-where-gold-headed

http://www.kitco.com/news/2015-12-09/There-Are-Still-Good-Reasons-To-Be-Bearish-On-Gold-In-2016-Bank-of-America.html

Actions US, conjoncture difficile à court terme (nous ayant conduit à réduire nos positions longues la semaine dernière) mais positive pour 2016 (nous incitant à garder des positions longues légères):

A voir, le S&P500 n’a finalement pas nettement cassé son support à la baisse et clôturé ce jour au dessus de 2020:

http://www.marketwatch.com/story/when-to-buy-small-cap-stocks-for-the-biggest-bounce-2015-12-04?mod=MW_story_trending&Link=obnetwork

http://uk.businessinsider.com/heres-how-a-fed-rate-hike-could-impact-your-finances-in-2016-2015-12

http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-12-12/u-s-stocks-seen-rising-next-year-in-barron-s-outlook-survey

http://www.zerohedge.com/news/2015-12-13/stick-bull-indeed-10-out-10-barrons-experts-again-predict-sp-will-rise-10-2016

http://uk.businessinsider.com/barrons-2016-stock-market-outlook-2015-12

Finalement, les obligations d’Etat US baissent (positif pour les actions US), les taux à moyen et long terme US remontant:

http://www.marketwatch.com/story/treasury-yields-climb-as-investors-brace-for-a-fed-rate-hike-2015-12-14?link=MW_home_latest_news

http://blogs.barrons.com/incomeinvesting/2015/12/14/goldman-sachs-credit-is-sending-false-recession-signal/?mod=BOL_hp_blog_ii

Le TMV se reprend:

tmv

Trois graphiques importants en complément de notre dernier commentaire

Trois graphiques importants:

Le SPY (mini S&P500) n’a pas cassé à la baisse vendredi, seul le S&P500 maxi l’a fait de façon non décisive par une seule clôture en toute fin de journée, lundi sera déterminant:

spy

L’euro/dollar US reste baissier (formation en tête épaules) tant que les 1,1105 ne cassent pas à la hausse:

EUR-dubbla-necklines

Le DUST (ETF short actions des sociétés minières) reste en position de remonter fortement, ce qui serait baissier pour les métaux précieux et industriels dans leur ensemble:

dust-2

Conclusion: Rien n’est encore joué!

S&P500 cassure ou pas? Attendre lundi pour se prononcer…

Nous mentionnions lors de notre dernier commentaire, dans le lien ci-après que nous reproduisons à nouveau, l’existence d’une très importante position short sur le S&P500 établie sous la forme d’achat de puts entre 1900 et 2050 donc perdante prise par des investisseurs ayant conservé lesdits puts dont l’échéance est au 18 décembre. Leur but étant de faire baisser le S&P500 le plus près possible de 1900 d’ici à cette date pour couvrir leurs shorts, ce sont eux qui depuis quelques jours vendent massivement pour le faire chuter. Ils ont réussi vendredi 11 décembre à casser le support situé vers 2020 (de façon non décisive, il faudra attendre lundi pour voir s’il y a une continuation), aidés par la chute des marchés chinois et européens qui, comparativement, ont chuté beaucoup plus que les marchés US (-2,44% pour le Dax contre -1,96% pour le S&P500), par la baisse du prix du pétrole brut à son plus bas de l’année et donc par la chute parallèle des junk bonds.

Important:

http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-12-09/jpmorgan-the-fed-could-trigger-a-massive-stop-loss-order-nn-the-s-p-500-if-liftoff-goes-awryu

———————————-

http://www.marketwatch.com/story/oil-hovers-near-7-year-lows-as-opec-keeps-on-pumping-2015-12-11

http://www.reuters.com/article/us-global-markets-idUSKBN0TU01V20151211#LPvfyv1IJxkdYuiy.97

Le ratio actions US/actions européennes reste favorable aux premières par rapport aux secondes:

usa europe

———————————–

Baisse en dépit de la publication de statistiques favorables concernant l’économie US:

http://www.marketwatch.com/story/consumer-confidence-rises-university-of-michigan-says-2015-12-11

http://www.marketwatch.com/story/us-producer-prices-rise-03-in-november-biggest-gain-since-june-2015-12-11

http://www.marketwatch.com/story/retail-sales-show-bit-more-strength-in-november-2015-12-11

http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-12-11/retail-sales-in-u-s-rise-in-november-by-most-in-four-months

————————————-

Nous avons donc anticipé la réduction de plus de la moitié de toutes nos positions longues sur les divers marchés, que nous comptions réaliser en début de semaine prochaine avant le verdict de la Fed du 16 décembre, en l’effectuant dès ce vendredi lorsqu’il était devenu probable que le S&P500 ne tiendrait pas et risquait de s’approcher des 2020. Et nous restons maintenant avec des positions bien plus légères que nous conserverons jusqu’au 16 décembre.

Où le S&P500 peut-il aller avant de se reprendre? Tout dépendra de son mouvement de lundi et de voir si les puts commenceront à être couvertes.

sp lec

La Federal Reserve va-t-elle pour autant renoncer à la hausse de son taux directeur, les banquiers haussiers sur les actions US dont nous mentionnions dans notre dernier commentaire les avis ne le pensent pas.

http://www.marketwatch.com/story/the-fed-has-three-motives-for-raising-interest-rates-2015-12-11

A noter la cassure par l’argent-métal de son plus bas, ce qui augure mal des métaux précieux, alors que dollar US était pratiquement inchangé ce jour par rapport à la veille.

silver pl