Dans des marchés chahutés par toutes sortes de pressions contradictoires et de prévisions apocalyptiques idiotes des perma-bears, nous sommes passés cette semaine deux tiers long pour un tiers short dans notre stratégie actuelle long/short (combinaison flexible d’achats de calls et d’achats de puts à risque limité) sur les indices boursiers US qui ont trouvé de bons supports suite à plusieurs séances d’hystérie collective et devraient remonter d’ici fin août-début septembre sur leurs plus hauts récents. Le problème des USA ce n’est pas la Chine Rouge, avec laquelle ils seront en “Guerre froide” (même s’il y a des apaisements temporaires entre eux) des années qui, d’ailleurs, comme la dictature soviétique pourrait finir par s’effondrer, tous les systèmes anti-économiques et anti-démocratiques finissant par imploser de l’intérieur et/ou de l’extérieur… Mais l’abominable Federal Reserve de Powell, qui laisse l’inversion de la courbe des taux s’accélérer aux USA et se généraliser ailleurs (Allemagne, Suisse, Canada, etc…) en raison du rôle central du dollar US et des marchés US du crédit, parce qu’elle croit à tort qu’elle doit lutter contre une surchauffe économique inflationniste alors que la déflation s’accélère et qu’elle entend résister au maximum à Trump qui veut mettre un terme à sa pseudo-indépendance !

Dans des marchés chahutés par toutes sortes de pressions contradictoires et de prévisions apocalyptiques idiotes des perma-bears, nous sommes passés cette semaine deux tiers long pour un tiers short dans notre stratégie actuelle long/short (combinaison flexible d’achats de calls et d’achats de puts à risque limité) sur les indices boursiers US qui ont trouvé de bons supports suite à plusieurs séances d’hystérie collective et devraient remonter d’ici fin août-début septembre sur leurs plus hauts récents.

Prévision de Fundstrat, Tom Lee:

https://www.marketwatch.com/story/fundstrats-tom-lee-literally-pleads-with-investors-to-not-ignore-these-5-bullish-signs-forming-in-the-stock-market-2019-08-09?mod=mw_theo_homepage

La chute du VIX du S&P500 illustre la fin de la tension boursière actuelle:

Le problème des USA ce n’est pas la Chine Rouge, avec laquelle ils seront en “Guerre froide” (même s’il y a des apaisements temporaires entre eux) des années qui, d’ailleurs, comme la dictature soviétique pourrait finir par s’effondrer, tous les systèmes anti-économiques et anti-démocratiques finissant par imploser de l’intérieur et/ou de l’extérieur…

Chine avec laquelle Trump ne négocie plus.

https://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/trump-douche-tout-espoir-de-reglement-avec-la-chine-1745913.html#xtor=AL-68

Trump says US is not going to do business with Huawei, not ready for a China trade deal

Mais l’abominable Federal Reserve de Powell, qui laisse l’inversion de la courbe des taux s’accélérer aux USA et se généraliser ailleurs (Allemagne, Suisse, Canada, etc…) en raison du rôle central du dollar US et des marchés US du crédit, parce qu’elle croit à tort qu’elle doit lutter contre une surchauffe économique inflationniste alors que la déflation s’accélère et qu’elle entend résister au maximum à Trump qui veut mettre un terme à sa pseudo-indépendance ! JAMAIS AUCUNE BANQUE CENTRALE N’A FAIT LA PREUVE D’UNE TELLE INCOMPÉTENCE. Trump a raison: Il faut virer Powell et son gang voire supprimer la Fed.

Trump: Fed must cut rates ‘bigger and faster,’ China isn’t the problem

https://www.zerohedge.com/news/2019-08-06/forget-china-fed-has-much-bigger-problem-its-hands

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-08-07/trump-steps-up-fed-attack-calls-it-incompetent-and-urges-cuts?srnd=premium-europe

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-08-04/navarro-says-fed-not-tariffs-is-biggest-threat-to-u-s-economy?srnd=premium-europe

INFLATION ZÉRO aux USA, la Fed doit baisser son taux directeur de 50 point de base chaque mois… Jusqu’à ce que l’inflation reparte et que cesse l’inversion de la courbe des taux US.

https://www.marketwatch.com/story/wholesale-inflation-dead-in-the-water-ppi-shows-2019-08-09?mod=mw_theo_homepage

https://www.zerohedge.com/news/2019-08-09/us-producer-prices-drop-first-time-30-months

https://www.marketwatch.com/story/wholesale-inflation-dead-in-the-water-ppi-shows-2019-08-09?mod=mw_latestnews

A force de manipuler sa monnaie le yuan, la Chine est en train d’en perdre le contrôle faute de réserves suffisantes en dollars US et de l’exode massif des capitaux; il ne reste à Xi Jin Ping qu’à faire de Hong Kong un nouveau massacre du style Tian’anmem et les actions chinoises et émergentes (qu’il ne faut surtout pas avoir même si elles remontaient) pourraient alors s’effondrer…  au bénéfice des actions US et accessoirement européennes.

https://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/crise-du-yuan-meme-de-bonne-foi-la-chine-paye-son-manque-de-transparence-1744316.html#xtor=AL-68

https://www.latribune.fr/economie/international/devaluer-le-yuan-une-strategie-a-risques-multiples-pour-pekin-825289.html#xtor=AL-13

https://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/baisse-du-yuan-attention-a-l-effet-boomerang-pour-la-chine-1743160.html#xtor=AL-68

Voir: This time, China didn’t try to weaken yuan, they stopped supporting it: Bass

https://www.youtube.com/watch?v=dCH_-fcCoK4

Trump et les USA sont les seuls à pouvoir stopper la dictature chinoise de faire du monde entier un enfer, il faut bien que quelqu’un fasse le travail lorsque les Européens avec les pitoyables Merkel (dont la maladie de Parkinson accentue sa rupture avec le réel) et Macron (un jeune incapable qui abime la France) à leur tête sont dans un trou noir. D’autant que le socialiste Sanchez en Espagne ne parvient toujours pas à former un gouvernement, que le souverainiste Salvini en Italie est en train de rompre sa coalition avec Di Maio, que “BoJo” en Grande-Bretagne ne trouve pas de solution satisfaisante pour effectuer enfin le Brexit, etc…

https://www.atlantico.fr/decryptage/3577478/et-la-grande-victime-de-la-guerre-commerciale-entre-etats-unis-et-chine-est-d-ores-et-deja–l-allemagne-jean-paul-betbeze

France Slowly Sinking into Chaos:

https://www.gatestoneinstitute.org/14643/france-sinking-chaos

Nous sommes tous Hongkongais:

https://www.letemps.ch/opinions/sommes-hongkongais

_____

https://www.letemps.ch/monde/chaos-sempare-rues-hongkong

http://www.leparisien.fr/international/hongkong-intensifier-la-repression-ou-reculer-le-dilemme-de-pekin-06-08-2019-8129868.php#xtor=EREC-109-[NLalaune]—${_id_connect_hash}@1

https://www.francetvinfo.fr/monde/chine/hong-kong/video-ce-qu-il-s-est-passe-a-tiananmen-en-1989-est-en-train-de-se-produire-a-honk-kong-trente-ans-apres_3566675.html

https://www.zerohedge.com/news/2019-08-05/hong-kong-unravels-flights-canceled-police-stations-set-fire-and-triads-are-back

Les banques européennes sont à bout de souffle…

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/les-grandes-banques-europeennes-s-inquietent-des-taux-bas-825450.html#xtor=AL-13

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/taux-l-astuce-de-la-bce-pour-redonner-des-milliards-aux-banques-surtout-allemandes-et-francaises-825444.html#xtor=AL-13

Il n’y a plus d’inflation en Europe et ni aux USA. Même en Amérique latine, il n’y a plus non plus d’inflation (mis à part au Venezuela -en plein effondrement politico-économique de sa dictature rouge- et en Argentine -livrée en pâture par le gouvernement Macri au FMI qui est en train de la détruire-):

En revanche, en Chine, l’inflation repart, du fait de l’explosion des prix alimentaires et des pénuries, ce qui devrait continuer de miner le yuan et autres actifs de ce pays.

https://www.zerohedge.com/news/2019-08-09/china-faces-worst-both-worlds-ppi-deflation-arrives-while-food-inflation-soars

https://www.marketwatch.com/story/chinas-consumer-inflation-hits-17-month-high-2019-08-08?mod=newsviewer_click

Avec l’effacement de leurs gains de tout juillet, la correction temporaire estivale prévue des indices boursiers US a bien eu lieu et devrait être suivie de leur reprise sensible en dents de scie dès la semaine prochaine d’ici fin août-début septembre avant qu’ils rechutent ensuite. Dans des marchés de trading, sans tendance soutenue, il y a lieu de pratiquer une stratégie long/short (combinaison flexible d’achats de calls et d’achats de puts permettant de traiter rapidement au moindre risque) avec des positions réduites ainsi que nous l’avons fait avec profit cette semaine.

Avec l’effacement de leurs gains de tout juillet, la correction temporaire estivale prévue des indices boursiers US a bien eu lieu et devrait être suivie de leur reprise sensible en dents de scie dès la semaine prochaine d’ici fin août-début septembre avant qu’ils rechutent ensuite. Dans des marchés de trading, sans tendance soutenue, il y a lieu de pratiquer une stratégie long/short (combinaison flexible d’achats de calls et d’achats de puts permettant de traiter rapidement au moindre risque) avec des positions réduites ainsi que nous l’avons fait avec profit cette semaine.

Le S&P500 qui avec les autres indices boursiers US était à un niveau record de sur-achat ainsi que le constatait en début de semaine J.P.Morgan, ce qui n’est plus du tout le cas en fin de semaine, a effacé ses gains de tout juillet avant de trouver un support qui devrait plus ou moins tenir vers 2.900 / 2.915:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-29/jpmorgan-says-major-assets-overbought-on-eve-of-fed-easing?utm_campaign=socialflow-organic&utm_source=twitter&cmpid%3D=socialflow-twitter-asia&utm_content=asia&utm_medium=social

Trés fort support sur le S&P500 vers 2.900:

Le graphique historique du DJIA en année pré-électorale US de Seasonax donne l’image de la fluctuation prévisible (mais évidemment non infaillible) des indices boursiers US qui fluctuent tous plus ou mois dans le même sens:

Ce n’est pas “la fin du monde” sur les indices boursiers US ainsi que l’attestent les graphiques de Rambus:

La baisse cosmétique de son taux directeur par la Federal Reserve de Powell, accompagnée d’une communication lamentable en ayant détruit l’effet qui aurait pu être positif, n’a pas suffi à soutenir les indices boursiers US, ni à satisfaire le président Trump, ni à neutraliser les deux menaces qui pèsent négativement sur l’économie US, actuellement néanmoins toujours bien orientée (en raison de la bonne tenue de l’emploi et de la consommation).

Trump says Fed Chief Powell ‘let us down’ by not clearly signaling more rate cuts

Fed Chief Powell says rate move was a ‘midcycle adjustment,’ hinting more cuts not a guarantee

https://www.marketwatch.com/articles/u-s-added-164-000-jobs-in-july-hope-for-more-rate-cuts-remains-51564750508?mod=newsviewer_click

https://www.marketwatch.com/story/us-adds-164000-new-jobs-in-july-2019-08-02?mod=mw_latestnews

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-08-02/u-s-consumer-sentiment-held-up-in-july-on-brighter-outlook?srnd=markets-vp

Consumer Confidence rebounds in July to 135.7, vs 125 expected

Pending home sales beat expectations, thanks to lower mortgage rates

A savoir l’inversion de la courbe des taux d’intérêt US et la sur-évaluation du dollar US, dont la Fed est la seule responsable à cause de ses multiples erreurs de politique monétaire depuis le remplacement de Janet Yellen à sa tête et qu’elle ne pourra réduire qu’en allant beaucoup plus loin dans le sens d’une politique accommodante, ce qu’elle n’est pas prête à faire.

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-31/fed-cuts-rates-by-quarter-point-and-signals-potential-for-more

Les marchés US veulent beaucoup plus de la part de la Fed en matière de baisse de son taux directeur:

How the Fed and Jerome Powell sent ‘a bit of a shock wave’ through financial markets

https://www.marketwatch.com/articles/dow-dips-after-federal-reserve-lowers-interest-rates-51564596922?mod=newsviewer_click

https://www.zerohedge.com/news/2019-07-31/stocks-yield-curve-collapse-powell-signals-not-start-easing-cycle

Pendant qu’en Europe et en Asie, les banques centrales n’ont presque plus de marge de manœuvre alors que la faiblesse de ces économies et la déflation s’aggravent… C’est maintenant aux Etats de ces pays d ‘effectuer des politiques de relance à base d’injections de fonds publics, qui ne coûtent rien à emprunter par suite des taux négatifs, pour financer une réduction massive des impôts et la relance du pouvoir d’achat des consommateurs, c’est à dire en faisant le contraire de ce que fait l’Allemagne de Merkel et de ce qu’impose la Commission européenne, en suivant enfin le modèle qui a permis à Trump de relever l’économie US avant que la Fed de Powell entreprenne de la saboter.

Les juges allemands ne veulent pas de QE européen supplémentaire:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-31/the-collateral-damage-of-ecb-s-qe-worries-top-german-judges?srnd=premium-europe

______

https://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/industrie-l-allemagne-et-le-royaume-uni-au-plus-bas-1741088.html#xtor=AL-68

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-08-01/european-manufacturing-slump-keeps-economy-under-pressure?srnd=premium-europe

Avec des USA minés par la Fed et une Europe qui ne changera probablement pas de politique, la correction temporaire estivale prévue des indices boursiers un peu partout a été forte; mais il n’y a pas au stade actuel de risque de krach boursier.

Trump a, par ailleurs, continué à mettre la pression sur la Chine en la menaçant d’augmenter les taxes sur ses exportations aux USA et ainsi la pousser à accepter des accords équilibrés avant le 1er septembre 2019. Ce qui a aussi contribué à la chute des bourses mondiales cette semaine. Contrairement à ce que répètent certains analystes, c’est la seule politique possible pour réduire les déficits US. Soit Xi Jin Ping acceptera de faire les avancées nécessaires, soit il n’y aura pas d’accord commercial et autres avant les élections présidentielles US de 2020 et c’est surtout la Chine qui en souffrira.

Trump says US will impose 10% tariffs on another $300 billion of Chinese goods as talks continue

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-30/china-s-profit-warnings-signal-more-gloom-for-the-economy?srnd=markets-vp

A noter que le Japon et la Corée du Sud sont eux-aussi en plein conflit commercial:

https://www.latribune.fr/economie/international/le-japon-ne-considere-plus-la-coree-du-sud-comme-un-partenaire-de-confiance-825087.html#xtor=AL-13

https://www.marketwatch.com/story/japan-approves-removal-of-south-korea-from-preferred-trade-status-2019-08-01?mod=newsviewer_click

En revanche, les USA et l’Union européenne semblent s’acheminer vers des accord commerciaux, l’ouverture du marché européen aux exportations de viande US ayant été signée cette semaine à la Maison Blanche.

Trump announces deal to expand US beef exports in the EU

La livre sterling s’est effondrée. Mais l’euro/dollar US a tenu. Pour combien de temps? 

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-08-03/pound-seen-hitting-34-year-low-if-johnson-drags-u-k-to-no-deal

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-30/how-do-you-trade-brexit-one-guy-spends-whole-career-finding-out?srnd=markets-vp

La confusion autour du Brexit s’éternise mais la Grande Bretagne pourrait s’en sortir mieux qu’attendu:

https://moneymaven.io/mishtalk/economics/eight-reasons-the-eu-will-suffer-far-more-than-uk-in-brexit-KjGlsNDeNUG0K21J-Hvd0w/

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2019-08-01/fed-rate-cut-ecb-s-draghi-sends-love-and-thanks-to-jerome-powell?srnd=premium-europe

Nous continuons de ne pas traiter les indices boursiers européens, asiatiques et émergents.

Gold. Call Skews are through the roof, indicating extreme greed/euphoria in the options market, last seen 2016-18. Add to the long list of extremes seen over the last two weeks. Prior spikes led to mostly poor returns. Prices may already be stalling.

Silver. Call Volumes are at a new record, indicating extreme greed/euphoria in the options market, last seen 2011. Add to the long list of extremes seen over the last two weeks. Prior spikes led to very poor returns. Prices may already be stalling.

 

A LA CROISÉE DES CHEMINS. Les indices boursiers US (dont nous ne sommes finalement que partiellement sortis) n’ont pas encore commencé leur correction cyclique estivale habituelle qui pourrait d’ailleurs ne pas intervenir. Les banques centrales européenne, suisse et japonaise n’ont apparemment, si l’on tient compte du choix de la BCE de cette semaine de repousser à septembre ses décisions en dépit d’un “outlook getting worse and worse” selon Draghi qui n’a pas pu faire autrement, plus de marge de manœuvre supplémentaire pour fixer des taux d’intérêt encore plus négatifs ni pour accroitre leurs Quantitative Easings; reste la Federal Reserve US de Powell, dont la décision interviendra le 31 juillet, sans que l’on puisse présager de ce qu’elle décidera ni de comment les marchés financiers réagiront, mais dont on pourra alors vérifier si elle se range enfin aux injonctions du président Trump et cesse sa politique restrictive ou bien si elle résiste aux pressions et, accessoirement, persiste dans ses erreurs. Nous resterons donc jusqu’à ce que la Fed, qui comme la BCE pourrait décevoir, communique ses intentions avec des positions les plus neutres et légères possibles sur tous les marchés.

A LA CROISÉE DES CHEMINS. Les indices boursiers US (dont nous ne sommes finalement que partiellement sortis) n’ont pas encore commencé leur correction cyclique estivale habituelle qui pourrait d’ailleurs ne pas intervenir.

Les banques centrales européenne, suisse et japonaise n’ont apparemment, si l’on tient compte du choix de la BCE de cette semaine de repousser à septembre ses décisions en dépit d’un “outlook getting worse and worse” selon Draghi qui n’a pas pu faire autrement, plus de marge de manœuvre supplémentaire pour fixer des taux d’intérêt encore plus négatifs ni pour accroitre leurs Quantitative Easings.

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-25/draghi-signals-worse-and-worse-outlook-warrants-ecb-stimulus?srnd=premium-europe

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2019-07-25/mario-draghi-s-ecb-message-brings-europe-no-sunshine?srnd=premium-europe

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2019-07-25/mario-draghi-markets-abhor-a-candid-central-banker?srnd=premium-europe

Cette semaine l’éditorialiste du quotidien suisse Le Temps a écrit:

“Après l’éclatement de la crise des subprimes de 2007-2008, puis celle de la dette dans la zone euro de 2010-2011, les banques centrales avaient joué au pompier. Aux Etats-Unis comme en Europe, elles avaient réussi à maîtriser l’incendie. Avec leurs armes conventionnelles et non conventionnelles, elles avaient redonné vie et vigueur à des économies chancelantes.

Échec. Dix ans plus tard, l’économie mondiale n’est pas au point de départ. Mais pas très loin, les Etats-Unis se trouvant en meilleure posture que la zone euro. Et voilà les politiques qui refont appel au pompier.

Mais attention. Grâce à l’argent facile, les Etats, les entreprises ainsi que les ménages se sont endettés, voire surendettés. Pour éviter le cercle vicieux, les décideurs doivent peut-être chercher des alternatives ou des compléments. Entreprendre des réformes structurelles tant attendues, par exemple. Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne, a toujours dit que les politiques devaient faire leur part pour éteindre l’incendie”.

On pourrait aussi, selon nous, recourir à l’application de la Théorie monétaire Moderne.

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-25/lagarde-s-future-ecb-colleagues-aren-t-all-convinced-about-her?srnd=markets-vp

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-26/negative-rates-are-about-the-only-tool-central-banks-have-left

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-17/europe-dived-into-negative-rates-and-now-it-can-t-find-a-way-out

Les économies allemande en particulier et européennes en général sont mal en point:

https://www.marketwatch.com/story/confidence-in-german-business-drops-to-a-6-year-low-2019-07-25?mod=newsviewer_click

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-25/merkel-leaves-europe-s-sputtering-engine-to-ride-out-the-storm?srnd=premium-europe

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-19/merkel-says-germany-remains-committed-to-balanced-budget-policy?srnd=premium-europe

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-25/german-business-confidence-deteriorates-as-factory-slump-deepens?srnd=premium-europe

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-24/germany-s-factories-go-from-bad-to-worse-as-economy-treads-water?srnd=premium-europe

https://www.capital.fr/entreprises-marches/la-valeur-du-jour-en-europe-deutsche-bank-pertes-plus-importantes-que-prevu-en-raison-de-la-restructuration-1345693

Reste la Federal Reserve US de Powell, dont la décision interviendra le 31 juillet, sans que l’on puisse présager de ce qu’elle décidera ni de comment les marchés financiers réagiront, mais dont on pourra alors vérifier si elle se range enfin aux injonctions du président Trump et cesse sa politique restrictive ou bien si elle résiste aux pressions et, accessoirement, persiste dans ses erreurs. Nous resterons donc jusqu’à ce que la Fed, qui comme la BCE pourrait décevoir, communique ses intentions avec des positions les plus neutres et légères possibles sur tous les marchés.

La Fed va-t-elle commencer une politique de baisse de son taux directeur qui à 2,50% se trouve à un niveau stratosphérique par rapport aux taux étrangers (européens et asiatiques) négatifs?

https://www.marketwatch.com/story/politics-is-making-fed-policy-incoherent-2019-07-23?mod=mw_theo_homepage

https://www.marketwatch.com/story/fed-policy-is-being-thrown-off-course-by-trump-2019-07-20?mod=mw_theo_homepage

Les deux graphiques ci-dessous de l’indice mondial des actions (iShares MSCI), le premier avec les actions US et le second sans les actions US, montrent qu’elles sont à un plus haut et que ce sont les actions US qui ont obtenu la meilleure performance par rapport aux autres. La question actuelle est la suivante: ces deux indices, ou bien seulement l’un des deux, vont-ils poursuivre leur progression ou bien vont-ils corriger à la baisse? Personne n’en sait rien mais les évolutions techniques cycliques du passé plaident pour une correction saisonnière de la fin juillet à la mi-août que la plupart des prévisionnistes attendent toujours. A court terme, c’est la Fed de Powell qui a la réponse à cette question selon qu’elle inaugure une vraie politique monétaire accommodante (avec l’annonce de plusieurs baisses de son taux directeur et une reprise de ses achats obligataires pour regonfler son bilan, tout cela permettant de stopper l’inversion indispensable de la courbe des taux d’intérêt US) ou pas.

A noter, toutefois, que l’indice US Russell 3.000, dont l’analyste Dana Lyons estime qu’il est le plus représentatif, est en train de former un cup and handle très haussier.

The Russell 3000 Index is a market-capitalization-weighted equity index maintained by the FTSE Russell that provides exposure to the entire U.S. stock market. The index tracks the performance of the 3,000 largest U.S.-traded stocks which represent about 98% of all U.S incorporated equity securities.

Une confirmation de la cassure à la hausse du Russell 3000 annulerait la saisonnalité baissière des indices boursiers US de juillet à mi-août qui serait alors reportée pour septembre…

En revanche, qu’est ce que disent les baissiers?

Il n’est pas du tout certain que la Fed, même si elle baisse son taux directeur, ne fasse pas chuter les marchés d’actions US: 

Lire:

https://www.zerohedge.com/news/2019-07-25/downturn-could-be-particularly-brutal-first-fed-cuts-are-not-bullish

The idea the Fed will ‘save the day’ is overdone, market watcher says

___________

The Fed will disappoint the market this year, Blackstone’s Joseph Zidle predicts

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-23/stocks-face-little-squall-as-fed-may-disappoint-cambiar-says?srnd=markets-vp

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-22/goldman-sees-s-p-500-upside-capped-with-stocks-near-fair-value?srnd=premium-europe

 

https://www.marketwatch.com/story/the-fed-cant-stop-a-market-meltdown-warns-forecaster-who-called-the-2008-housing-bust-2019-07-23?mod=moremw_bomw

https://www.marketwatch.com/story/warning-the-stock-market-could-be-about-to-drop-through-this-trapdoor-2019-07-25?mod=newsviewer_click

JP Morgan warns of a ‘significant’ sell-off in US stocks this quarter

JP Morgan: The market is ‘vulnerable’ to a vicious sell-off if Fed disappoints

Amazon has ‘destroyed the retail industry,’ Sec. Mnuchin says

___________

Les indices d’actions des sociétés minières et des deux métaux (or et argent), dont nous sommes sortis pour le moment, sont en cours de correction à la baisse par suite de la force renouvelée du dollar US dont rien ne semble pouvoir enrayer la progression, le différentiel des taux d’intérêt (même si la Fed baisse son taux directeur) entre les taux US et les autres restant très fort et la croissance économique US supérieure à toutes les autres.

GDP slows to 2.1% in second-quarter but beats expectations thanks to strong consumer

https://www.newsmax.com/finance/streettalk/us-new-home-sales/2019/07/24/id/925739/

https://www.newsmax.com/finance/streettalk/us-durable-goods/2019/07/25/id/925874/

https://www.marketwatch.com/story/durable-goods-orders-rebound-for-first-gain-in-three-months-investment-also-picks-up-2019-07-25?mod=mw_theo_homepage

________

https://www.marketwatch.com/story/the-us-dollar-is-winning-despite-a-likely-federal-reserve-interest-rate-cut-2019-07-24?mod=mw_theo_homepage

https://www.marketwatch.com/story/trump-says-compromise-deal-on-budget-debt-ceiling-reached-2019-07-22?mod=newsviewer_click

_________

Graphique de retournement baissier des actions des sociétés minières:

Nous n’avons toujours pas confiance dans la hausse soutenue des actions des sociétés minières ni de l’or et même de l’argent-métal pour les raisons que le dollar reste haussier, qu’il n’y a pas d’inflation, que la plupart des sociétés minières ne sont pas rentables et qu’aux niveaux des prix actuels l’or et l’argent-métal, comme le cuivre d’ailleurs, sont toujours en dessous de leurs coûts de production…

Important:

https://seekingalpha.com/article/4223149-majority-silver-miners-sustaining-costs-significantly-higher-market-price

https://www.americanbullion.com/what-is-the-current-cost-to-produce-an-ounce-of-silver-today/

https://www.americanbullion.com/the-cost-of-producing-an-ounce-of-gold/

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-23/goldman-sachs-says-yen-offers-a-more-attractive-hedge-than-gold?srnd=premium-europe

https://www.gold-eagle.com/article/gold-price-forecast-predicting-gold-above-1500-read

Graphique de reprise haussière du dollar US Index:

La hausse du dollar US ayant été renforcée cette semaine par les déclarations des officiels US (un peu tempérées ultérieurement par Trump lui-même) qu’ils renonçaient à toute intervention pour le faire baisser:

Trump decides not to weaken dollar after calling meeting to discuss intervention

Quant aux négociations USA / Chine, elles sont dans l’impasse, probablement jusqu’après la présidentielle US de 2020, et tout le monde (sauf les Chinois) s’en moque:

Kudlow: ‘I wouldn’t expect any grand deal’ on China

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-26/trump-targets-china-in-memo-on-wto-developing-nation-crackdown

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-26/trump-says-china-may-delay-trade-deal-until-after-2020-elections?srnd=premium-europe

https://www.cnbc.com/2019/07/25/hedge-fund-manager-kyle-bass-says-a-us-china-trade-deal-cant-be-reached.html

L’économie chinoise souffre de plus en plus de la fermeture progressive du marché US et de la démondialisation:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-08/why-china-s-debt-defaults-look-set-to-pick-up-again-quicktake?srnd=premium-europe

Sans parler des problèmes politiques intérieurs et à Hong Kong comme de ses relations de plus en plus en plus tendues avec Taiwan que le Parti communiste et le gouvernement de Pékin doivent affronter… Ne pas acheter d’actifs asiatiques.

https://www.bloomberg.com/news/features/2019-07-24/hong-kong-extradition-bill-protests-reveal-deeper-anxieties?srnd=premium-europe

Beijing suggests it could mobilize troops in Hong Kong if necessary

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2019-07-16/china-s-cultural-persecution-of-the-uighurs-demands-a-response?srnd=premium-europe

https://www.marketwatch.com/story/china-wont-rule-out-use-of-force-to-reunify-taiwan-2019-07-23?mod=newsviewer_click

https://www.marketwatch.com/story/asian-markets-pull-back-as-japan-south-korea-trade-tensions-escalate-2019-07-25?mod=newsviewer_click

Le plus haut cyclique temporaire du S&P500, et autres indices boursiers US, étant toujours dû vers 3.060 le 22 juillet avant leur habituelle correction estivale jusqu’à la mi-août, nous sortirons toutes nos positions longues sur lesdits indices (prises principalement sous la forme d’achats d’options calls sur le S&P500) les 22 ou 23 juillet, 3.060 atteint ou pas, mais conserverons les achats d’options puts sur le S&P500, déjà effectués, pour tirer partie de ladite correction et aussi les positions longues modérées sur les ETF des sociétés minières et de l’argent-métal que nous avons prises cette semaine lorsque ce métal (proche de son plus bas historique par rapport aux autres métaux donc susceptible de se reprendre) a rebondi (tout en restant toujours à l’écart de l’or, sur-évalué dans le contexte actuel de déflation et de dollar US fort par les achats chinois et russes dans le but illusoire de déstabiliser ledit dollar US qui restera encore longtemps sans compétiteur au sein du SMI).

Le plus haut cyclique temporaire du S&P500, et autres indices boursiers US, étant toujours dû vers 3.060 le 22 juillet avant leur habituelle correction estivale jusqu’à la mi-août, nous sortirons toutes nos positions longues sur lesdits indices (prises principalement sous la forme d’achats d’options calls sur le S&P500) les 22 ou 23 juillet, 3.060 atteint ou pas, mais conserverons les achats d’options puts sur le S&P500, déjà effectués, pour tirer partie de ladite correction et aussi les positions longues modérées sur les ETF des sociétés minières et de l’argent-métal que nous avons prises cette semaine lorsque ce métal (proche de son plus bas historique par rapport aux autres métaux donc susceptible de se reprendre) a rebondi (tout en restant toujours à l’écart de l’or, sur-évalué dans le contexte actuel de déflation et de dollar US fort par les achats chinois et russes dans le but illusoire de déstabiliser ledit dollar US qui restera encore longtemps sans compétiteur au sein du SMI).

On ne peut rien faire contre les cycles boursiers, d’autant que la chute du volume du Nasdaq, en particulier, signale l’imminence d’un top temporaire.

Lire:

https://stockcharts.com/articles/tac/2019/07/tom-mcclellan-qqq-volume-showing-us-sign-of-a-top.html

________

Charts show the S&P 500 could be due for a correction, Jim Cramer says

La Fed de Powell doit impérativement, ainsi que le réclame avec raison le président Trump quasiment chaque jour, changer sa politique monétaire qui reste restrictive non pas parce que l’économie US a actuellement besoin de soutien mais pour corriger ses propres erreurs, en particulier les hausses successives de son taux directeur alors que les USA sont en inflation quasi zéro donc en déflation, la réduction de son bilan qui continue d’où certains problèmes de liquidités comme de financement des déficits publics et surtout l’inversion suicidaire de la courbe des taux d’intérêt US qu’elle a provoqué. Sinon tout cela conduira probablement les USA à la récession en 2020 et fera gagner la présidentielle à un démocrate qui conduira ce pays à un désastre.

https://www.marketwatch.com/articles/meryl-witmer-of-eagle-capital-partners-on-the-stock-market-and-2020-democratic-candidates-51562981039?mod=mw_latestnews

https://www.cnbc.com/2019/07/11/byron-wien-markets-are-terrified-of-far-left-sanders-and-warren.html

A voir: Trump sera-t-il réélu en 2020 ?

https://www.youtube.com/watch?v=S9eFYzYPmrU

La courbe des taux US reste inversée (en dessous de zéro):

Il faut donc qu’elle baisse au plus vite son taux directeur plusieurs fois, qu’elle stoppe la réduction de son bilan et qu’elle reprenne le Quantitative Easing, voire applique la Théorie Monétaire Moderne, ce qui aidera aussi à la moindre sur-évaluation du dollar US dont les USA et aussi le monde entier souffrent. Rien de tout cela n’est hélas acquis même si c’est en partie probable en raison des pressions politiques de Trump qui iront crescendo.

https://app.hedgeye.com/insights/76425-powell-has-lost-all-credibility

Il ne faut évidemment pas que la Fed aille comme en Europe et au Japon vers des taux courts négatifs qui posent de nombreux problèmes et ont perdu leur efficacité:

Important, Voir: Et si les taux trop bas négatifs étaient mauvais pour l’économie?

https://www.youtube.com/watch?v=BNSE6zCU6sk

D’où l’intérêt de mettre en place la TMM qui a beaucoup d’avantages mais pas les inconvénients des taux négatifs:

Voir:


https://www.youtube.com/watch?v=c5T_4Cvvucs

A noter que baisser son taux directeur fera remonter les taux à long terme, et donc chuter les obligations tout en soutenant les actions selon le principe des vases communicants, en risquant de faire monter le dollar US plus encore (ce qui serait très négatif pour l’or…); raison pour laquelle il faudra bien organiser en parallèle au niveau de l’Administration Trump (du Treasury Departement de Steve Mnuchin) une intervention monétaire monétaire massive pour faire baisser le billet vert.

https://www.cnbc.com/2019/07/15/wall-street-sees-chance-that-trump-takes-action-to-weaken-the-dollar.html

https://www.marketwatch.com/story/heres-how-currency-intervention-works-2019-07-12?mod=mw_theo_homepage

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-18/mnuchin-currency-remark-seen-raising-risk-of-fx-intervention?srnd=markets-vp

https://www.newsmax.com/finance/markets/trump-weaker-dollar-hard/2019/07/18/id/924966/

https://www.newsmax.com/politics/mnuchin-dollar-policy/2019/07/18/id/924961/

Plusieurs bons analystes pensent ainsi que les taux à 10 ans ne baisseront pas plus bas que les 2% environ actuels et remonteront vers les 3%.

https://www.marketwatch.com/story/treasury-yields-hold-ground-as-fed-remains-in-focus-2019-07-19?mod=hp_markets

US Treasury yields tick higher amid hopes of a Fed rate cut

Lire, 4 commentaires très importants:

https://stockcharts.com/articles/tac/2019/07/tom-mcclellan-upturn-ahead-for-t-bond-yields.html

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2019-07-12/franklin-s-rationale-for-3-u-s-yields-are-just-too-logical

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-11/a-152-billion-contrarian-says-10-year-treasuries-may-get-to-3?srnd=premium-europe

https://stockcharts.com/members/articles/pring/2019/07/bond-yields-may-not-be-headed-lower-after-all.html

Le dollar US reste haussier:

En somme, il se déroule en ce moment une tragédie américaine: Alors que Trump est le président des USA qui a crée la plus longue et forte croissance économique de l’histoire de ce pays et fait baisser le chômage à son plus bas niveau historique, par suite de ses politiques de baisse massive des impôts, comme de dérégulation, et d’affrontement contre les pays exportateurs étrangers (Chine et autres), qui envahissent le marché US de leurs productions à bas coûts, par suite des dévaluations compétitives de leurs monnaies contre le dollar US; il a, en revanche, commis la tragique erreur de nommer à la tête de la Federal Reserve Jay Powell, le plus incompétent et malfaisant des banquiers centraux de l’histoire des USA, qui casse systématiquement la politique “pro-growth” de Trump pour lui faire perdre sa réélection en 2020 au profit des “Démocrates”, dont le bilan se solde déjà par une hausse destructrice sans précédent de son taux directeur alors que l’inflation a disparu, le mini krach boursier de 2018 (-20% sur le S&P500) et une inversion jamais vue des taux d’intérêt US annonciatrice d’une récession à partir de 2020. En réalité, il faudra renvoyer Powell et son gang s’ils ne font pas leur travail pour sauver l’économie US.

Lire, important:

https://www.capital.fr/entreprises-marches/taux-dinteret-lhistoire-prouve-quune-inversion-de-la-courbe-augmente-le-risque-de-recession-1341549

https://markets.businessinsider.com/news/stocks/next-recession-forecast-new-york-fed-model-highest-since-2009-2019-7-1028338398

La Fed de Powell continue de nier l’évidence du caractère actuellement déflationniste et à terme récessionniste de l’inversion jamais vue de la courbe des taux US, ahurissant…

Williams says the yield curve isn’t a magic ‘oracle’ for predicting a recession

https://www.spglobal.com/marketintelligence/en/news-insights/latest-news-headlines/50868639

Powell, étant un juriste et non pas un économiste, est non seulement incompétent mais encore il est incapable de délivrer une communication compréhensible et de mettre de l’ordre dans la Fed dont chaque membre déclare à n’importe quel moment tout et son contraire… S’il ne délivre pas de baisse de son taux directeur fin juillet un second massacre boursier pourrait intervenir.

____________

Incidemment, nommer Lagarde, juriste et non pas économiste elle-aussi, la patronne du FMI à la tête de la BCE, en remplacement de Super-Mario Draghi le sauveur de l’euro, est un mauvais choix;

https://www.letemps.ch/economie/fmi-75-ans-toujours-impopulaire-rigide?utm_source=Newsletters&utm_campaign=942a7fc30c-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-942a7fc30c-110148197

_____________

la Fed c’est la maison des fous…

https://www.marketwatch.com/story/feds-rosengren-says-interest-rate-cut-not-needed-2019-07-19?mod=mw_theo_homepage

https://www.cnbc.com/2019/07/18/fed-clarifies-williams-speech-that-market-took-as-signal-of-a-rate-cut.html

Fed’s Williams: ‘Act quickly’ to lower rates rates during ‘economic distress’

Fed’s Evans comfortable with ‘a couple’ rate cuts before the end of the year

Powell says ‘uncertainties’ have increased chances of a rate cut

https://www.zerohedge.com/news/2019-07-18/precog-fed-vice-chair-clarida-says-fed-shouldnt-wait-economy-turn-down-cut-rates

Voir: Chris whalen explains why he doesn’t expect a Fed rate cut until late 2019:

https://www.youtube.com/watch?v=–IdeUIjC10

Voir: Expect DOW plunge if interest rates don’t drop

https://www.youtube.com/watch?v=2Fcvk9sffrc

The Fed could be about to disappoint the market, warns Well Fargo Securities

Nous n’avons donc pris cette semaine que des positions longues modérées sur les ETF des sociétés minières et de l’argent-métal lorsque ce métal (proche de son plus bas historique par rapport aux autres métaux en particulier l’or donc susceptible de se reprendre) a rebondi (tout en restant toujours à l’écart de l’or trop cher).

 
Ce n’est pas l’or qu’il faut acheter mais les actions des sociétés minières productrices d’or et d’argent-métal, et un peu d’argent, via un ETF

Gold Price Forecast: Predicting Gold Above $1,500? Read This. | Gold Eagle

OUBLIEZ L’OR | Vous Irez Plus Loin Avec Ces Actions

Le pitoyable Powell et le FOMC ayant heureusement capitulé, le nouveau président de la Federal Reserve s’appelle désormais Donald Trump… Ce qui met un terme, espérons le durable, à la pseudo indépendance de ladite Fed et va permettre d’en finir avec l’inversion économiquement hyper dangereuse de la courbe des taux d’intérêt US; la poursuite de la hausse des indices boursiers US, en particulier du S&P500 vers 3.060, avant leur habituelle correction cyclique estivale temporaire qui devrait commencer vers le 22 juillet, est ainsi (sauf revirement de dernière minute) assurée.

Le pitoyable Powell et le FOMC ayant heureusement capitulé, le nouveau président de la Federal Reserve s’appelle désormais Donald Trump… Ce qui met un terme, espérons le durable, à la pseudo indépendance de ladite Fed et va permettre d’en finir avec l’inversion économiquement  hyper dangereuse de la courbe des taux d’intérêt US; la poursuite de la hausse des indices boursiers US, en particulier du S&P500 vers 3.060, avant leur habituelle correction cyclique estivale temporaire qui devrait commencer vers le 22 juillet, est ainsi (sauf revirement de dernière minute) assurée.

Art Laffer: No Reason to Have Independent Federal Reserve:

https://www.newsmax.com/finance/streettalk/art-laffer-federal-reserve-economy/2019/07/08/id/923720/

Art Laffer says the Fed should be controlled by the president and Congress

Stephen Moore: ‘Very Tight’ Fed Is ‘Strangling Growth’ in US:

https://www.newsmax.com/politics/stephen-moore-federal-reserve-economic-adviser/2019/07/07/id/923600/

Premier objectif S&P500: 3.060

Lire: La capitulation de Powell et du FOMC: Powell Says Fed Has Room to Cut, May Have Kept Policy Too Tight

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-11/powell-says-fed-has-room-to-cut-may-have-kept-policy-too-tight

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-10/powell-signals-openness-to-rate-cut-as-uncertainty-dims-outlook?srnd=premium-europe

La courbe des taux d’intérêt US se redresse déjà, en raison de la perspective de baisse des taux courts et de hausse des taux longs, ce qui devrait faire chuter les obligations et monter les actions. Trump pourrait bien avoir, en ce mois de juillet 2019, sauvé sa réélection de 2020.

https://www.zerohedge.com/news/2019-07-08/trumps-approval-rating-hits-highest-point-presidency-new-poll-reveals

Lire : Tom McClellan: Upturn Ahead for T-Bond Yields

https://stockcharts.com/articles/tac/2019/07/tom-mcclellan-upturn-ahead-for-t-bond-yields.html

Les formations haussières “en diamants” des indices boursiers US ont cassé à la hausse…

Lire: Morgan Stanley Says It’s Time to Sell Stocks et elle s’est encore trompée

https://www.marketwatch.com/articles/sell-stocks-as-weak-growth-trumps-interest-rate-cuts-morgan-stanley-warns-51562599924?mod=newsviewer_click

Nous reviendrons plus en détail sur tout cela prochainement.

Les USA et la Chine ayant trouvé au G20, comme prévu, un accord temporaire de “cesser le feu” leur permettant à chacun de gagner du temps, sans éteindre en rien leur “Guerre froide” qui durera des années, nous maintenons notre prévision haussière du S&P500 en direction des 3.060 en ce début/mi-juillet (top cyclique prévu entre les 8 et 22 juillet, dates entre lesquelles, 3.060 ou pas, nous prendrons les profits sur nos positions longues mais sans aller short) puis d’une correction modérée des indices boursiers US. Quant à l’Union européenne et à ses États-nations, ils accélèrent leur évolution chaotique à l’occasion de leurs choix de certaines personnalités controversées bien plus inadaptées que les actuelles (en particulier Christine Lagarde à la place de “Super-Mario” Draghi à la BCE) pour occuper leurs postes clefs et vont maintenant devenir la cible des attaques monétaires, commerciales et technologiques US et/ou chinoises sans avoir les moyens de les contrer, ce qui nous incite à rester encore (sans regret puisqu’elles ont continué de sous-performer massivement les Américaines) en dehors des actions et obligations européennes ou émergentes, elles aussi bientôt mûres pour des corrections.

Les USA et la Chine ayant trouvé au G20, comme prévu, un accord temporaire de “cesser le feu” leur permettant à chacun de gagner du temps, sans éteindre en rien leur “Guerre froide” qui durera des années, nous maintenons notre prévision haussière du S&P500 en direction des 3.060 en ce début/mi- juillet (top cyclique prévu entre les 8 et 22 juillet, dates entre lesquelles, 3060 ou pas, nous prendrons les profits sur nos positions longues mais sans aller short) puis d’une correction modérée des indices boursiers US. Quant à l’Union européenne et à ses États-nations, ils accélèrent leur évolution chaotique à l’occasion de leurs choix de certaines personnalités controversées bien plus inadaptées que les actuelles (en particulier Christine Lagarde à la place de “Super-Mario” Draghi à la BCE) pour occuper leurs postes clefs et vont maintenant devenir la cible des attaques monétaires, commerciales et technologiques US et/ou chinoises sans avoir les moyens de les contrer, ce qui nous incite à rester encore (sans regret puisqu’elles ont continué de sous-performer massivement les Américaines) en dehors des actions et obligations européennes ou émergentes, elles aussi bientôt mûres pour des corrections.

A lire, la relation USA/Chine est enlisée, tout accord commercial est peu probable, mais le status quo actuel est viable:

https://www.letemps.ch/monde/g20-se-termine-reculade-veritable-avancee?utm_source=Newsletters&utm_campaign=6f7e298add-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-6f7e298add-110148197

Peter Navarro: ‘Complicated’ US-China deal ‘will take time’ to get right

https://www.cnbc.com/2019/07/02/i-dont-believe-there-will-be-a-deal-between-us-and-china-says-gop-senator.html

China says there will be no trade deal unless tariffs are stripped

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-11/the-extradition-law-that-s-got-hong-kong-protesting-quicktake?srnd=premium-europe

https://www.capital.fr/entreprises-marches/donald-trump-est-le-seul-rempart-face-au-rouleau-compresseur-chinois-1343343

Les “guerres” monétaires, à la fois causes et conséquences des “guerres” commerciales…

Trump not wrong about the US Dollar:

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2019-06-26/trump-s-not-wrong-about-the-dollar-jxcpot91?srnd=premium-europe

______________

https://www.capital.fr/entreprises-marches/guerre-commerciale-apres-la-chine-donald-trump-sattaque-a-leurope-1343608

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-01/u-s-proposes-more-tariffs-on-eu-goods-in-airbus-boeing-dispute?srnd=premium-europe

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-03/be-prepared-for-anything-as-trump-slams-europe-china-on-fx?srnd=premium-europe

https://www.reuters.com/article/us-usa-trump-fed/trump-repeats-call-for-u-s-to-play-currency-manipulation-game-idUSKCN1TY212

https://app.hedgeye.com/insights/76020-mccullough-draghi-goes-dovish-it-s-called-currency-wars?type=what-the-media-missed

https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/les-accords-de-bretton-woods-un-champ-de-batailles-822200.html#xtor=AL-13

Ci-dessous le graphique cyclique des indices boursiers US en année pré-électorale présidentielle US: top en début/mi-juillet, baisse de la mi-juillet à la mi-août, reprise courant août mais sans dépasser le plus haut de juillet, chute en septembre/octobre (idem pour les indices boursiers européens ou émergents qui suivent avec retard et dans une moindre amplitude les indices US).

Formations haussières “en diamants” pour les indices boursiers US à la condition de casser les résistances à la hausse:

Barclays: A 10% rally in the S&P 500 is the ‘highest probability outcome’

https://www.marketwatch.com/story/navarro-says-dow-can-get-to-30000-if-the-fed-and-congress-follow-trumps-advice-2019-07-02?mod=mw_theo_homepage

________________________

Excellente analyse de Patrick Artus, A voir: “Sauf accident, les marchés actions vont continuer à monter !”

https://www.youtube.com/watch?v=dx_9AGrtexQ

________________________

A noter que les actions et obligations européennes et émergentes sous-performent constamment les actions et obligations US, ce qui signifie qu’il est préférable de ne traiter que les secondes (ainsi que nous le faisons) et pas les premières.

A lire, très important:

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2019-07-04/why-can-t-global-equity-markets-match-the-u-s-jxo57mr6

En Europe et particulièrement en Allemagne, comme dans les pays émergents (asiatiques par exemple), la dégradation économique est beaucoup plus avancée qu’aux USA, Merkel laissant couler l’économie allemande alors que son pays a les moyens financiers de la relancer et Macron continuant en France d’augmenter impôts et taxes sur les services publics comme à réduire les prestations sociales épuisant ainsi la consommation, ce qui ne réduit pas les déficits français mais les aggrave:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-05/german-factory-orders-plunge-amid-persistent-trade-uncertainties?srnd=premium-europe

https://www.marketwatch.com/story/german-manufacturing-orders-worse-than-expected-2019-07-05?mod=newsviewer_click_realtime

https://www.challenges.fr/economie/france-la-dette-publique-a-augmente-au-1er-trimestre-pour-atteindre-99-6-du-pib_661059#xtor=CS3-89-[France%3A%20la%20dette%20publique%20a%20augment%C3%A9%20au%201er%20trimestre%20pour%20atteindre%2099%2C6%25%20du%20PIB]

Euro-Area Slowdown Is No Longer Temporary, ECB’s Rehn Says:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-04/euro-area-slowdown-is-no-longer-temporary-ecb-s-rehn-says?srnd=premium-europe

La désignation radicalement antidémocratique (ne respectant aucunement les résultats des dernières élections européennes) des nouveaux détenteurs des postes clefs européens par le couple Merkel/Macron, qui a déjà fait suffisamment de dégâts pour qu’on puisse espérer qu’il respecte enfin les équilibres politiques nouveaux, est lourde de dangers tant lesdits détenteurs sont controversés et inadaptés.

https://www.valeursactuelles.com/monde/migrants-le-dalai-lama-redoute-que-leurope-devienne-musulmane-ou-africaine-108519

https://fr.gatestoneinstitute.org/14450/suicide-de-la-france

https://fr.gatestoneinstitute.org/14380/leurope-ne-sera-plus-leurope

Sur les marchandages européens:

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/ue-le-choix-de-von-der-leyen-pour-la-commission-pas-transparent-estime-juncker-20190705

https://www.atlantico.fr/decryptage/3575461/blocages-a-bruxelles–ce-que-la-grande-panne-de-l-europe-revele-de-la-nature-de-l-union-de-voogd-husson

https://www.cnbc.com/2019/07/03/ursula-von-der-leyen-merkel-ally-is-facing-resistance.html

http://www.leparisien.fr/international/ursula-von-der-leyen-la-future-patronne-de-l-europe-attendue-au-tournant-03-07-2019-8109180.php#xtor=EREC-109-[NLalaune]—${_id_connect_hash}@1

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2019-07-03/choosing-ursula-von-der-leyen-weakens-the-european-parliament?srnd=premium-europe

https://www.letemps.ch/opinions/bruxelles-apres-fractures

https://www.capital.fr/economie-politique/avec-christine-lagarde-la-bce-plonge-dans-linconnu-1343750

https://www.capital.fr/economie-politique/christine-lagarde-a-t-elle-vraiment-les-epaules-pour-la-bce-1343775

https://www.marketwatch.com/articles/christine-lagarde-european-central-bank-51562187881?mod=mw_latestnews

https://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/bce-christine-lagarde-un-choix-a-haut-risque-1724306.html#xtor=AL-68

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-02/a-lagarde-run-ecb-might-mean-a-very-different-kind-of-presidency?srnd=premium-europe

Tsipras, en Grèce, devrait être enfin renvoyé par les électeurs:

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2019-07-05/greece-election-kyriakos-mitsotakis-s-effect-on-business?srnd=premium-europe

On va bientôt pouvoir entrer dans le vif du sujet, c’est-à-dire au fait de savoir si le FOMC de la Federal Reserve et Powell lui-même vont être ou pas renvoyés par le président Trump, après leur probable nouveau refus fin juillet de baisser leur taux directeur aggravant ainsi encore l’inversion de la courbe des taux US (ce qui décevra les investisseurs anticipant majoritairement ladite baisse).

https://www.cnbc.com/2019/07/05/traders-still-believe-the-fed-will-cut-by-a-quarter-point-in-july-even-after-blowout-jobs-report.html

Les questions de la Fed et de sa gouvernance, comme de la “Théorie monétaire moderne” à la mise en œuvre de laquelle aucune banque centrale n’échappera pour contrer la déflation mondiale, pas même la Fed, en cessant de se focaliser à l’excès sur les conflits commerciaux (qui nécessairement se multiplieront, l’ère actuelle de dé-mondialisation et de remise en cause du libre-échange inégal sauvage ne faisant que commencer), seront vraisemblablement au centre de l’élection présidentielle US de 2020. A noter qu’en Europe aussi, l’inversion de la courbe des taux a commencé, le taux d’intérêt à 10 ans allemand étant tombé en dessous du principal taux de refinancement de la BCE et/ou de la Bundesbank (une première historique), ce qui va obliger, si cette situation persiste, les gouvernements et ladite BCE et/ou ladite Bundesbank à réagir.

It’s official. US 30-year yield just inverted vs. the Fed funds rate! Same warning ahead of the GFC, tech bust, Asian crisis, S&L crisis, and 1980’s double dip recessions. The only false signal, 1986. Aux USA, toute la courbe des taux US est maintenant inversée. ce qui a toujours produit une récession quelques mois voire une année après, avec la seule exception de l’année 1986. 

We now have the entire US Treasury curve below the Fed overnight rate.

https://www.zerohedge.com/news/2019-07-04/first-time-ever-german-bund-yields-drop-below-ecbs-deposit-rate

Il n’y a pour les banques centrales qu’un seul moyen de stopper l’inversion de la courbe des taux, sauf à attendre que l’inflation revienne et ainsi mécaniquement fasse remonter les taux longs ce qui pourrait ne pas se produire avant longtemps, en tous cas pas suffisamment tôt pour éviter que le couple déflation actuelle/récession future produise ses effets destructeurs, c’est de baisser leurs taux directeurs le plus possible, à des niveaux négatifs s’il le faut… Tout en mettant en œuvre la “Théorie monétaire moderne” et la relance budgétaire massive.

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-03/bonds-to-fed-there-s-nothing-transient-about-low-inflation?srnd=markets-vp

La rechute des prix du pétrole et des matières premières anticipe le risque de récession future…

https://www.capital.fr/economie-politique/petrole-lopep-et-ses-allies-consolident-leur-bloc-face-aux-etats-unis-1343627

Gold Peaking As This Indicator Hits 8-year Resistance?

Double top baissier vers 1.440 USD l’once sur l’or:

Rechute de l’argent-métal:

_______________

Fiscal Push Is Coming in Europe: Saxo Bank’s Jakobsen Says. En Europe, Saxo Bank estime que les gouvernements vont devoir se livrer à une relance budgétaire massive avant de passer à la “Théorie monétaire moderne”.

Summary:  Central banks’ response to the looming economic slowdown and trade war has been panic cutting of interest rates and signalling of new extremes of easing, while politicians are warming to the idea of Modern Monetary Theory.

https://www.home.saxo/insights/content-hub/articles/2019/07/04/q3-outlook-the-global-fiscal-panic

Gros problèmes de solvabilité pour les banques européennes: European Banks Face $153 Billion Capital Hole Under Basel Rules

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-02/european-banks-face-153-billion-capital-hole-under-basel-rules?srnd=premium-europe

_______________

Aux USA, cette relance budgétaire massive ayant déjà eu lieu avec le grand succès que l’on connait ainsi que le montrent les derniers chiffres remarquables de l’emploi, il importe de passer sans tarder à la “Théorie monétaire moderne” (MMT en Anglais), ce qui suppose de renvoyer Powell et son gang, élus par personne, de réformer la Fed en la rendant dépendante du président, dont elle ne doit être qu’un instrument de sa politique économique et non pas le centre de l’opposition à son action approuvée par l’électorat qui a voté pour lui.

https://www.marketwatch.com/story/hiring-rebounds-in-june-as-us-creates-224000-jobs-unemployment-rises-to-37-2019-07-05?mod=newsviewer_click

Kudlow: Jobs report shows strong ‘prosperity’, but Fed should still cut rates

https://www.marketwatch.com/story/kudlow-says-fed-should-take-back-interest-rate-hike-2019-07-05?mod=bnbh

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-07-05/trump-says-u-s-economy-would-be-rocket-ship-if-fed-cut-rates?srnd=premium-europe

Trump’s latest Fed moves are another step in trying to take control of rates

https://www.marketwatch.com/story/trump-nominates-christopher-waller-judy-shelton-for-fed-board-2019-07-02?mod=newsviewer_click

A propos de la MMT, on trouvera ci-dessous quelques explications:

https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/cette-theorie-monetaire-mmt-qui-n-a-rien-de-moderne-819952.html

https://www.investir.ch/article/debat-autour-de-la-theorie-monetaire-moderne/

Contrairement à ce que disent les adversaires de la MMT, elle est d’essence libérale, raison pour laquelle le grand économiste libéral US actuel Arthur Laffer, qui a inspiré les politiques de Ronald Reagan et de Donald Trump, la soutient:

L’économiste André Grjebine rappelle, dans une tribune au « Monde », que la théorie monétaire moderne, aujourd’hui l’objet de vifs débats aux Etats-Unis, trouve ses sources autant du côté des keynésiens que des libéraux dont Milton Friedman:

https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/07/04/aux-origines-de-la-modern-monetary-theory_5485270_3232.html

_____________

‘I don’t think there should be an independent Fed,’ says Trump ally Arthur Laffer

https://www.marketwatch.com/story/i-dont-think-there-should-be-an-independent-fed-says-trump-ally-arthur-laffer-2019-06-30?mod=mw_theo_homepage

La perte de crédibilité et l’incompétence de la Federal Reserve de Powell (qui laisse l’inversion déflationniste -dès à présent- et récessionniste -à terme de 2020- de la courbe des taux d’intérêt US se poursuivre et qui ne baissera pas son taux court en 2019, tout en laissant vaguement espérer le contraire afin d’éviter son renvoi par Trump) ont cette semaine induit en erreur les investisseurs en leur faisant vendre short massivement le dollar US et acheter fortement les actifs non corrélés aux taux d’intérêt à moyen et long termes (or et actions des sociétés minières, cryptomonnaies, etc.) mais qui n’ont d’ailleurs pas tenu, d’où la baisse temporaire des indices boursiers et des actions en général, d’autant que l’incertitude à propos de la rencontre Trump-Xi Jin Ping au G20 en fin de semaine a incité la plupart des intervenants à réduire leurs positions longues et les vendeurs shorts indices boursiers US à revenir en force, mais cette rencontre pourrait déboucher sur un accord a minima de “cesser le feu” dont les deux dirigeants ont besoin (politiquement pour Trump à la condition qu’il impose ses thèses America First, mais surtout économiquement pour Xi le plus en position de faiblesse) et donc satisfaire les marchés financiers. Nous demeurons optimiste quant à la hausse finale desdits indices au dessus de leurs plus hauts historiques récents (en particulier jusqu’à vers 3.060 pour le S&P500) début / mi- juillet sur la base des indications cycliques.

La perte de crédibilité et l’incompétence de la Federal Reserve de Powell (qui laisse l’inversion déflationniste -dès à présent- et récessionniste -à terme de 2020- de la courbe des taux d’intérêt US se poursuivre et qui ne baissera pas son taux court en 2019, tout en laissant vaguement espérer le contraire afin d’éviter son renvoi par Trump) ont cette semaine induit en erreur les investisseurs en leur faisant vendre short massivement le dollar US et acheter fortement les actifs non corrélés aux taux d’intérêt à moyen et long termes (or et actions des sociétés minières, cryptomonnaies, etc.) mais qui n’ont d’ailleurs pas tenu.

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-27/bitcoin-almost-wipes-out-mega-gain-just-as-swiftly-as-it-came?srnd=markets-vp

https://www.investing.com/news/cryptocurrency-news/bitcoin-sinks-24-on-profittaking-as-bears-attempt-to-breach-10000-1909812

Bitcoin: Seasonal Summer Weakness:

https://www.seasonax.com/news/bitcoin-seasonal-summer-weakness/

Il faut rappeler que le bitcoin et autres cryptomonnaies (ultra manipulées par quelques acteurs dominants) sont surtout achetées par les ressortissants des pays en voie de développement -émergents- comme indiqué par le graphique ci-dessous qui paniquent lorsqu’ils pensent que le dollar US risque de baisser, faute d’avoir accès aux marchés financiers développés pour s’en protéger autrement, ce qui est une raison pour ne pas les acheter nous-mêmes étant donné que nous avons ces moyens. A noter qu’il est particulièrement abject que quelques milliardaires manipulateurs ruinent ainsi les malheureux qui ont recours à leurs instruments spéculatifs.

Quant à l’or (l’anti-dollar US), devenu un actif du passé, lui-aussi ultra manipulé par certaines banques centrales et privées qui ruinent ceux qui ont la crédulité de croire qu’il s’agit encore d’un instrument de protection, il erroné de l’acheter dans le cadre de la plus grande déflation mondiale jamais connue que nous vivons actuellement en Occident tant que le ratio argent-métal/or ne remontera pas, comme il est erroné de vendre short le dollar US compte tenu des différentiels de croissance et de taux entre les USA et le reste du monde, très favorables pour les premiers et très défavorables pour les seconds (mais pas de rester investi en euros ou en francs suisses ainsi que nous le sommes tant que le support vers 1,11 euro/dollar US tient). Le dollar US baissera probablement et l’or montera probablement mais pas avant août (en liaison avec la probable rechute des indices boursiers US à ce moment-là), ce qui d’ici-là peut encore permettre au premier de monter fortement et au second de baisser fortement. Nous sommes évidemment déjà sorti de nos achats d’ETF long des sociétés minières.

Metals Bulls Need This Indicator To Turn Up, To Confirm Recent Gold Rally

Metals Bulls Praying This Indicator Does Not Peak Here!

https://www.zerohedge.com/news/2019-06-25/merrill-lynch-caught-criminally-manipulating-precious-metals-market-thousands-times

L’or reste baissier par rapport aux actions US:

L’or est TOPPISH à court terme:

Ce n’est qu’à partir d’août que le dollar US probablement baissera et que l’or probablement montera:

D’où la baisse temporaire des indices boursiers et des actions en général, d’autant que l’incertitude à propos de la rencontre Trump-Xi Jin Ping au G20 en fin de semaine a incité la plupart des intervenants à réduire leurs positions longues et les vendeurs shorts indices boursiers US à revenir en force (29,59% de bulls pour 32,05% de shorts selon le AAII Survey) mais cette rencontre pourrait déboucher sur un accord a minima de “cesser le feu” dont les deux dirigeants ont besoin (politiquement pour Trump à la condition qu’il impose ses thèses America First, mais surtout économiquement pour Xi le plus en situation de faiblesse) et donc satisfaire les marchés financiers.

https://www.marketwatch.com/story/trump-should-hang-tough-against-china-2019-06-24?mod=newsviewer_click

Hedge fund manager Kyle Bass says the US has more leverage over China than ever

The Massive ‘Pig Ebola’ Epidemic Will Give Trump Big Leverage In His Trade Standoff With China

https://www.latribune.fr/economie/international/au-g20-la-chine-refuse-d-entendre-parler-des-manifestations-a-hong-kong-821365.html#xtor=AL-13

Nous demeurons optimiste quant à la hausse finale desdits indices au dessus de leurs plus hauts historiques récents (en particulier jusqu’à vers 3.060 pour le S&P500) début / mi- juillet sur la base des indications cycliques en année pré-électorale aux USA (développées entre autres par The McClellan Market Report auquel nous conseillons de s’abonner et par Seasonax GmbH dont l’accès est libre).

Graphique haussier du S&P500 qui a bien tenu cette semaine sa ligne de support:

https://www.marketwatch.com/story/how-the-stock-market-rally-could-spark-a-fomo-rerun-2019-06-25?mod=mw_theo_homepage

Powell est le premier président de la Fed depuis Volcker à avoir monté les taux et réduit le bilan de cette institution: “The Fed raised rates four times in 2018 — the latest time in December, when it boosted the federal funds rate to a range of 2.25 percent to 2.5 percent” alors que le risque inflationniste qu’elle sur-estime beaucoup est NUL.

https://www.investopedia.com/the-fed-continues-to-reduce-its-balance-sheet-4628158

Résultat désastreux de cette politique épouvantable monétaire restrictive: l’inversion de la courbe des taux US s’aggrave…

On peut comprendre que Trump, dont la politique de croissance économique maximale et de hausse des actifs boursiers pour leur effet richesse sur la majorité des Américains (en raison de leur système de retraites basé sur la capitalisation dit 401K) est sabotée par Powell et son “gang” au seul bénéfice des banques US qui ne veulent pas perdre d’argent à cause de la baisse des taux, soit furieux… D’autant qu’il pourrait perdre en cas de récession aux USA sa réélection en 2020.

http://www.401khelpcenter.com/401k/how-does-a-401k-work.html#.XRXjof7grmE

Le graphique de Jim Bianco Research du 6 juin 2019: “Today will be the 10th consecutive trading day in which the 10-yr/3-mo curve has been inverted”.

Le vrai ennemi de Trump pour sa réélection ce ne sont pas les candidats “Démocrates”, qui sont tous de vrais “tocards” dont les programmes presque tous socialistes  sont irréconciliables et inapplicables, mais Powell et son gang -sans aucune légitimité populaire- qui roulent pour eux… Il est d’ailleurs parfaitement ahurissant qu’un banquier central ignorant et n’ayant pas de comptes à rendre puisse prendre en otage un pays entier, son peuple, et ses dirigeants élus sous prétexte de l’ “indépendance” de sa banque centrale qui lui permet de décider ce qu’il veut.

Powell warns against policy bending to ‘short-term political interests’

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-24/fed-s-kaplan-says-he-s-concerned-rate-cut-may-fuel-imbalances?srnd=markets-vp

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-24/trump-renews-push-for-fed-to-cut-interest-rates-in-latest-tweet

La pseudo indépendance des banques centrales doit être supprimée au plus vite, c’est une nécessité démocratique et économique minimale.

C’est pire encore que les Fake News que colportent la plupart des médias et des sites dits “sociaux” qui font de l’argent en vendant les données supposées confidentielles de leurs abonnés !!!

Facebook vient d’annoncer la création de la Libra, qui ne sera pas une nouvelle cryptomonnaie spéculative mais un système de paiement indexé sur un panier de monnaies étatiques existantes, donc stable, destinée à remplacer les PayPal et autres Western Union, mais il faudra d’abord que les régulateurs donnent leur feu vert et que Mark Zuckerberg, le pirate qui est déjà engagé jusqu’au cou dans le scandale Cambridge Analytica et beaucoup d’autres, donne de multiples garanties de la sécurité et de l’anonymat de son innovation. Le mieux serait de lui demander le nantissement de toute sa fortune et de toutes ses actions Facebook auprès de la SEC US pour ce faire dont on pourrait le priver en cas de dérapage.

https://www.marketwatch.com/story/democratic-candidates-clash-over-race-age-health-care-and-trump-at-second-debate-2019-06-27?mod=mw_theo_homepage-

Biden’s record on women’s issues could take center stage at the debate this week

https://www.zerohedge.com/news/2019-06-28/2020-race-over-post-mortem-second-dem-debate-kamala-crushes-bernie-biden

Trump a évidemment compris qu’il vaudrait mieux que Draghi dirige la Fed plutôt que Powell, comme nous l’écrivions en forme de boutade dans notre dernier commentaire.

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-26/trump-says-u-s-should-have-draghi-instead-of-powell-at-fed-helm?srnd=premium-europe

D’ailleurs, la BCE de “Super Mario” Draghi devrait passer bientôt aux taux courts encore plus négatifs et à la reprise de son Quantitative Easing, compte tenu de la faiblesse de l’économie européenne qui continue et s’aggrave afin d’éviter son effondrement:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-27/ecb-seen-cutting-rates-in-september-as-draghi-reloads-stimulus

https://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/marche-automobile-europeen-vers-une-1ere-baisse-annuelle-en-6-ans-1721185.html#xtor=AL-68

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-27/euro-area-confidence-drops-to-lowest-level-in-nearly-three-years?srnd=premium-europe

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-28/italy-asks-eu-to-delay-debt-decision-until-fall-repubblica-says?srnd=premium-europe

http://www.leparisien.fr/international/merkel-un-air-de-fin-de-regne-27-06-2019-8104833.php#xtor=EREC-109-[NLalaune]—${_id_connect_hash}@1

A noter que le bras de fer entre l’Union européenne et la Suisse vient de se traduire par la suspension de la cotation des actions suisses sur les places boursières de l’UE, ce qui renforcera la tendance positive des actions suisses via l’accroissement du volume d’affaires de sa bourse que les Européens devront venir en Suisse acheter en francs suisses ou bien acheter aux USA en dollars US.

https://www.letemps.ch/economie/equivalence-boursiere-confederation-active-riposte?utm_source=Newsletters&utm_campaign=912978527f-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-912978527f-110148197

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-28/swiss-bourse-fate-hangs-in-balance-as-eu-plays-brexit-hardball?srnd=premium-europe

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-27/eu-says-it-sees-no-reason-for-swiss-bourse-extension-at-moment?srnd=premium-europe

Trump, un isolationniste qui ne veut plus de guerres extérieures engageant les USA, a bien réussit à éviter celle que le complexe militaro-industriel voulait lui faire faire contre l’Iran… Mieux valait, ainsi qu’il l’a fait, frapper au portefeuille les ayatollahs milliardaires en USD ultra corrompus qui l’asservissent.

U.S. Sanctions on Iran’s Top Ayatollah? What It Means: QuickTake

En refusant dorénavant de garantir la liberté de circulation dans le Detroit d’Ormuz et ailleurs, à leurs frais, les USA de Trump laisseront chaque pays s’0rganiser lui-même pour cela, ce qui devrait calmer les Européens qui font bêtement tout pour permettre à l’Iran de développer son arsenal nucléaire et contourner les sanctions US.

https://www.cnbc.com/2019/06/28/iran-crisis-trump-wants-countries-to-protect-their-own-oil-tankers.html

https://fr.gatestoneinstitute.org/14462/iran-mollahs-paix

L’Europe et l’Iran:

https://www.marianne.net/monde/iran-usa-trump-europe

Dommage que “Super Mario” Draghi, apolitique, qui fait tout son possible pour relancer l’économie européenne via une politique monétaire pro-active et de dévaluation monétaire compétitive de l’euro de longue haleine, ne soit pas à la tête de la Federal Reserve US à la place de l’abominable Powell, lequel poursuit sa politique monétaire restrictive, aggravant l’inversion récessionniste de la courbe des taux d’intérêt US et la sur-évaluation du dollar US, installant ainsi durablement la déflation aux USA, dans le seul but politique de déstabiliser le plus possible le président Trump dans l’absurde rapport de force personnel et institutionnel qu’ils ont établi entre eux alors que Trump, ayant la légitimé du suffrage universel, ce qui n’est pas le cas de Powell un “fonctionnaire” interchangeable non élu, devrait pouvoir le démettre après qu’il ait commis tant d’erreurs de politique monétaire. Pas de problème cependant à court terme pour les indices boursiers US qui devraient atteindre un nouveau sommet en juillet pour une raison cyclique comme expliqué dans notre dernier commentaire, c’est après qu’il faudra se méfier.

Dommage que “Super Mario” Draghi, apolitique, qui fait tout son possible pour relancer l’économie européenne via une politique monétaire pro-active et de dévaluation monétaire compétitive de l’euro de longue haleine, ne soit pas à la tête de la Federal Reserve US à la place de l’abominable Powell, lequel poursuit sa politique monétaire restrictive, aggravant l’inversion récessionniste de la courbe des taux d’intérêt US et la sur-évaluation du dollar US, installant ainsi durablement la déflation aux USA, dans le seul but politique de déstabiliser le plus possible le président Trump dans l’absurde rapport de force personnel et institutionnel qu’ils ont établi entre-eux alors que Trump, ayant la légitimé du suffrage universel, ce qui n’est pas le cas de Powell un “fonctionnaire” interchangeable non élu, devrait pouvoir le démettre après qu’il ait commis tant d’erreurs de politique monétaire. Pas de problème cependant à court terme pour les indices boursiers US qui devraient atteindre un nouveau sommet historique en juillet pour une raison cyclique comme expliqué dans notre dernier commentaire, c’est après qu’il faudra se méfier.

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-18/draghi-says-further-interest-rate-cuts-remain-part-of-ecb-tools-jx1j9wch?srnd=premium-europe

https://www.cnbc.com/2019/06/19/ecb-guindos-another-bond-buying-program-could-be-part-of-new-stimulus.html

Le taux d’emprunt à 10 ans de la France est devenu pour la première fois négatif

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/bce-draghi-evoque-une-baisse-des-taux-trump-peste-contre-l-euro-faible-820836.html#xtor=AL-13

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2019-06-19/donald-trump-has-a-point-about-mario-draghi-and-the-euro?srnd=premium-europe

https://www.marketwatch.com/story/trump-says-ecbs-draghi-is-depressing-euro-to-benefit-trade-2019-06-18?mod=bnbh

https://www.zerohedge.com/news/2019-06-12/rabobank-all-experts-who-were-mocking-trump-are-suddenly-quiet

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-13/snb-notes-franc-strength-as-new-rate-keeps-policy-ultra-loose?srnd=premium-europe

Le vrai problème de l’UE, c’est sa classe politique nulle et la mal construction de la zone euro:

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2019-06-18/mario-draghi-sees-the-real-problem-in-europe-its-politicians?srnd=premium-europe

Sondage BFMTV – Acte II du quinquennat: 80% des Français ne croient pas à un changement

“We are fed up with the Fed”, on en a marre de la Federal Reserve de Powell…

La Fed de Powell a tout faux:

https://www.marketwatch.com/story/feds-errant-estimates-of-inflation-interest-rates-show-folly-of-long-term-forecasts-2019-06-19?mod=mw_latestnews&mod=mw_theo_homepage&mod=mw_theo_homepage

This chart shows why the yield curve is worrisome

https://www.capital.fr/entreprises-marches/taux-dinteret-lhistoire-prouve-quune-inversion-de-la-courbe-augmente-le-risque-de-recession-1341549

https://www.newsmax.com/finance/streettalk/trump-fed-rate-hike/2019/06/10/id/919631/

La Fed de Powell continue de nier l’évidence du caractère récessionniste et déflationniste de l’inversion de la courbe des taux, ahurissant…

Williams says the yield curve isn’t a magic ‘oracle’ for predicting a recession

Le problème numéro 1 des économies les plus développées (USA, Europe, Japon) c’est l’effondrement de l’inflation qui se transforme en déflation.

Déflation qui fait chuter les taux d’intérêt à moyen et long terme (à 5 ans et plus), chute contre laquelle toutes leurs banques centrales se mobilisent en annonçant de nouvelles baisses de leurs taux d’intérêt à court terme (au jour le jour) et en reprenant voire en augmentant leurs Quantitative Easings. Sauf la Federal Reserve US de Powell qui ne baisse toujours pas son taux court et ne reprend pas son Quantitative Easing pour contrer Trump et empêcher sa réélection en 2020 comme pour ne pas pénaliser les banques US, ses actionnaires étant donné que la Fed est privée et non pas publique, qui ont beaucoup à perdre en cas de baisse des taux courts (ce qui a déjà pénalisé les banques européennes, mais en Europe les banques centrales sont publiques pas privées).

« La Fed est une banque privée »

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-16/stanley-fischer-says-powell-out-if-trump-re-elected-in-2020?srnd=premium-europe

Les deux seuls membres sensés de la Fed qui ont plaidé pour la baisse de son taux court sont des Républicains pro Trump:

https://www.zerohedge.com/news/2019-06-21/kashkari-hoping-replace-powell-says-he-pushed-50bps-rate-cut

https://www.marketwatch.com/story/feds-kashkari-says-he-pushed-for-half-point-interest-rate-cut-this-week-2019-06-21?mod=mw_latestnews

https://www.marketwatch.com/story/feds-bullard-says-he-wanted-interest-rate-cut-as-insurance-against-slowing-economy-weaker-inflation-2019-06-21?mod=bnbh

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-19/powell-s-st-louis-arch-critic-provides-first-policy-dissent?srnd=markets-vp

Il est en effet possible que s’il y avait récession aux USA en 2020, induite par l’inversion de la courbe des taux, Trump perde sa réélection; il devrait cela à Powell d’où son souhait de le mettre à la porte ou au tapis avant:

__________

Point de vue intéressant de Gundlach:

https://www.marketwatch.com/story/heres-why-jeffrey-gundlach-thinks-trump-might-drop-out-of-2020-presidential-race-2019-06-19?mod=mw_theo_homepage

https://www.advisorperspectives.com/articles/2019/06/14/gundlach-biden-will-not-win-the-democratic-nomination

__________

Trump Believes He Has the Authority to Replace Powell at Fed

https://www.newsmax.com/finance/headline/trump-fed-head-tillis/2019/06/18/id/920965/

Cramer: Stocks ‘would probably go up’ if Trump were to remove Fed chief Powell

https://www.lexpress.fr/actualite/monde/aux-etats-unis-24-democrates-revent-de-detroner-donald-trump_2084951.html#xtor=AL-447

Quand les taux d’intérêt à moyen et long terme (à 5 ans et plus) chutent, les obligations ne rapportent plus rien et coûtent même à acheter ou à détenir. C’est l’euthanasie de l’épargnant. Il y a un record de 13 mille milliards de dollars US d’obligations qui ne rapportent déjà plus rien (une ponction énorme et inutile sur la liquidité mondiale disponible)… Du jamais vu.

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2019-06-21/central-banks-are-creating-a-horde-of-zombie-investors

https://www.zerohedge.com/news/2019-06-21/gloal-negative-yielding-debt-soars-700-billion-one-day-record-13-trillion

A noter cependant que vers 2% les taux US à 10 ans ont trouvé par eux-mêmes un support (temporaire ?):

______________________________________

Important, à lire:

Tout le système monétaire international est à réformer:

https://www.zerohedge.com/news/2019-06-20/ilargi-meijer-our-economic-systems-have-been-destroyed-our-central-bankers

https://www.fuw.ch/article/theres-not-much-the-fed-can-do-to-address-a-liquidity-crisis/

https://www.marketwatch.com/articles/alexander-hamilton-federal-reserve-51561084647?mod=newsviewer_click

Voir: Banques centrales : idéologies obsolètes et mégalomanie [Olivier Passet]

https://www.youtube.com/watch?v=kWhQ3_vK0sY

______________________________________

La Fed elle-même vient de dire qu’elle ne baissera pas son taux directeur avant 2020, contrairement à ce que pensent les marchés qui s’illusionnent sur Powell:

https://www.cnbc.com/2019/06/19/federal-reserve-dot-plot-june-2019.html

Fed holds rates steady, sees no cuts in 2019

La situation en Europe se complique aussi:

https://www.letemps.ch/opinions/foire-dempoigne-remplacer-jeanclaude-juncker-bruxelles

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-18/from-candy-to-mini-bills-italy-pushes-ecb-rules-on-currency?srnd=premium-europe

https://www.cnbc.com/2019/06/18/ecb-cannot-fight-a-recession-alone-says-former-imf-economist.html

https://www.zerohedge.com/news/2019-06-19/doubtful-ecb-can-prevent-recession-former-imf-chief-economist-warns

Il n’y a donc plus que les actions à acheter et quelques autres actifs du type cryptomonnaies et or (décorrélés des taux d’intérêt puisqu’ils ne rapportent pas de revenu fixe). Nous préférons au stade actuel n’acheter que les actions US (dont les actions des sociétés minières, bon marché par rapport à l’or) via les indices boursiers US qui devraient atteindre, comme prévu, en juillet de nouveaux sommets (objectif de 3.060 pour le S&P500, avant de rebaisser, voire même 3.200 plus tard dans l’année) . Nous restons, par ailleurs, investi en euros et en francs suisses et arbitrons toujours contre ces deux monnaies nos achats d’indices boursiers et d’ETF des sociétés minières que l’on est obligé d’acheter en dollars US étant donné que c’est la monnaie dans laquelle ils sont cotés. Nous restons à l’écart des cryptomonnaies et de l’or lui-même.

Les actions US continuent de sur-performer les obligations US:

Les marchés d’actions non US montent aussi:

A noter la forte corrélation entre la hausse des actions et des indices boursiers US et la hausse du Baltic Index, ce qui nous conforte dans notre analyse haussière du S&P500:

Lire:

https://stockcharts.com/articles/tac/2019/05/tom-mcclellan-baltic-dry-index-leads-stock-prices.html

Belle reprise de l’euro contre dollar US, auquel Draghi redonne de la crédibilité. Idem pour le franc suisse contre USD:

https://www.marketwatch.com/story/the-us-stock-market-is-like-a-drunken-party-stay-for-a-while-but-know-when-to-leave-2019-06-20?mod=mw_theo_homepage&mod=mw_theo_homepage&mod=mw_theo_homepage&mod=mw_theo_homepage

https://www.investing.com/analysis/low-rates-and-more-risktaking-may-send-the-sp-500-to-3200-200433529

Chart analysts see more gains for stocks after record highs

Il y a beaucoup trop de shorts sur les actions: ils devront se couvrir et provoqueront donc une hausse supplémentaire des indices.

https://www.marketwatch.com/story/stock-market-investors-havent-been-this-bearish-since-the-2008-financial-crisis-says-bank-of-america-2019-06-18?mod=mw_theo_homepage

Les cryptomonnaies c’est l’instrument qu’achètent les moins pauvres des pays les moins développés, faute d’accès pour eux aux marchés financiers des pays les plus développés. Quant à l’or c’est trop spéculatif, trop lourd et complexe à gérer, et manipulé par certaines banques centrales.

L’or a encore beaucoup, beaucoup, d’obstacles à franchir avant de prétendre revenir dans une tendance haussière:

Il y a actuellement une folie des cryptomonnaies qui présentent beaucoup de dangers

https://www.marketwatch.com/story/in-a-world-of-oversharing-heres-where-most-people-draw-the-line-on-facebook-2018-04-02?mod=mw_theo_homepage&mod=mw_theo_homepage

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-21/mnuchin-says-guidelines-move-crypto-firms-from-dark-shadows?srnd=markets-vp

Les cryptomonnaies c’est comme la classe politique démocrate US: des instruments et des personnalités falsifiés

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2019-06-20/facebook-s-libra-may-spark-a-cryptocurrency-battle-in-asia?srnd=premium-europe

Plutôt que l’or, il vaut mieux acheter les ETF des sociétés minières qui sur-performent l’or, le NUGT a notre préférence:

C’est cet ETF que nous achetons:

Trump ne fera pas la guerre pour l’Iran qu’il suffit d’asphyxier, mais doit rester ferme avec la dictature chinoise:

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2019-06-21/trump-doesn-t-need-to-attack-iran-he-s-winning-already?srnd=premium-europe

https://www.challenges.fr/monde/pourquoi-trump-a-refuse-de-frapper-l-iran_659756#xtor=CS3-89-[Iran%3A%20les%20USA%20demandent%20une%20r%C3%A9union%20du%20Conseil%20de%20s%C3%A9curit%C3%A9%20]

Iran says it will break internationally-agreed limit on uranium level in 10 days

https://www.gatestoneinstitute.org/14365/china-totalitarian-technology

ttps://www.bloomberg.com/opinion/articles/2019-06-17/hong-kong-protests-will-not-make-mainland-china-more-democratic?srnd=premium-europe

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-16/protests-swell-as-hong-kong-rejects-leader-s-compromise?srnd=premium-europe

https://www.atlantico.fr/decryptage/3574398/manifestations-a-hong-kong–l-occident-est-il-en-train-de-perdre-gros–jacques-gravereau

https://www.letemps.ch/economie/cible-dattaques-precedent-huawei-commence-plier?utm_source=Newsletters&utm_campaign=6ac6a39c95-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-6ac6a39c95-110148197

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-19/huawei-s-troubles-are-a-big-opportunity-for-ericsson-and-nokia?srnd=premium-europe

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-11/hon-hai-has-enough-ex-china-capacity-to-make-u-s-bound-products

https://www.zerohedge.com/news/2019-06-19/trade-war-rages-apple-plans-shift-30-production-outside-china

https://www.marketwatch.com/story/us-blacklists-5-chinese-groups-involved-in-supercomputing-2019-06-21?mod=newsviewer_click_seemore

Les USA doivent se rapprocher de Taiwan:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-21/iphone-making-billionaire-urges-apple-to-move-plants-from-china?srnd=premium-europe

Le prochain G20 des 28/29 juin, ce sera un face-à-face Trump / Xi Jin Ping

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-21/this-year-s-g-20-will-be-a-faceoff-between-trump-and-xi?srnd=premium-europe

La difficulté de prévoir les évolutions des marchés financiers tient au fait qu’ils ne fluctuent pas en fonction de données économiques et statistiques objectives mesurables mais des opinions et anticipations subjectives nécessairement contradictoires, donc la plupart du temps erronées, des intervenants, sans compter les multiples manipulations avérées ou cachées dont ils font l’objet; d’où la nécessité de se fier surtout à leurs évolutions graphiques historiques passées qui restent les plus fiables pour élaborer ladite prévision. Certes “l’histoire ne se répète pas, elle bégaie”, ce qui implique tout de même que c’est la connaissance du passé qui permet de comprendre le présent et d’anticiper l’avenir, ce dernier par définition n’étant évidemment inscrit nulle part.

La difficulté de prévoir les évolutions des marchés financiers tient au fait qu’ils ne fluctuent pas en fonction de données économiques et statistiques objectives mesurables mais des opinions et anticipations subjectives nécessairement contradictoires, donc la plupart du temps erronées, des intervenants, sans compter les multiples manipulations avérées ou cachées dont ils font l’objet; d’où la nécessité de se fier surtout à leurs évolutions graphiques historiques passées qui restent les plus fiables pour élaborer ladite prévision en raison de leur caractère cyclique bien établi. Certes “l’histoire ne se répète pas, elle bégaie” (Karl Marx), ce qui implique tout de même que c’est la connaissance du passé qui permet de comprendre le présent et d’anticiper l’avenir, ce dernier par définition n’étant évidemment inscrit nulle part.

Que nous dit le passé en matière d’évolutions des marchés d’actions et des indices boursiers US? Comme le montre leur saisonnalité en année préélectorale aux USA dans laquelle nous sommes ils atteignent un plus haut en juillet, rechutent de juillet à mi-août, remontent de la mi-aout à début septembre puis s’effondrent jusqu’en octobre avant de repartir de façon chaotique ultérieurement jusqu’en fin d’année.

C’est d’ailleurs plus ou moins la même chose pour les actions et les indices boursiers européens qui tiennent jusqu’en juillet-août puis décrochent ensuite jusqu’en octobre-novembre avant de remonter.

Quant au dollar US et à l’or, c’est à partir d’août que le premier entame une forte baisse et que le second entame une forte hausse jusqu’en fin d’année.

A WEAKER DOLLAR INCREASES APPEAL OF GOLD…

Si le dollar US est déjà fortement sur-évalué donc potentiellement baissier par rapport au franc suisse et à l’euro surtout, eux-mêmes fortement sous-évalués, ce qui nous a conduit depuis quelques temps à conserver dans ces deux dernières monnaies les actifs en cash de nos portefeuilles en gestion et à arbitrer contre ces deux monnaies les dollars US que nous utilisons nécessairement pour traiter les marchés US; on attendra en revanche sa cassure éventuelle à la baisse (non encore intervenue) et la cassure éventuelle à la hausse (non encore intervenue) des 1.360/1380  USD l’once sur l’or pour acheter ce dernier. Mais, attention, évidemment, une baisse de l’euro/dollar US en dessous du support de 1,11 repousserait voire remettrait en cause le scénario de baisse du dollar US et de hausse de l’or.

Nous ne croyons pas à une baisse prochaine du taux directeur de la Fed, Powell n’étant ni fiable ni crédible:

The Fed should cut rates next week, but it won’t: Wharton’s Jeremy Siegel

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-11/don-t-be-so-sure-the-fed-is-cutting-rates?srnd=premium-europe

https://www.newsmax.com/finance/economy/wilbur-ross-fed-rethink-rate/2019/06/12/id/919957/

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-11/all-the-trump-quotes-on-powell-as-fed-remains-in-the-firing-line?srnd=premium-europe

https://www.wsj.com/articles/trump-says-fed-policy-makers-have-become-very-disruptive-11560176387

https://www.cnbc.com/2019/06/11/rate-cuts-are-coming-but-not-until-september-btigs-emanuel-says.html

https://www.marketwatch.com/articles/the-fed-may-have-shrunk-its-balance-sheet-too-quickly-51560504607?mod=newsviewer_click

Surévaluation du dollar US:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-11/trump-has-a-point-the-euro-is-22-too-cheap-using-oecd-measure?srnd=premium-europe

https://www.marketwatch.com/story/why-trumps-tweets-about-the-us-dollar-might-soon-pack-a-lot-more-punch-2019-06-11?mod=mw_theo_homepage-

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-10/fed-easing-history-shows-swiss-franc-as-best-bet-jpmorgan-says?srnd=premium-europe

Ne surtout pas acheter l’or avant la cassure éventuelle de sa résistance vers 1.380 sur laquelle il a déjà plusieurs fois échoué.

Nous continuerons donc de nous baser sur ces graphiques de saisonnalité, reflétant des séries statistiques sur de nombreuses années donc plutôt fiables, mais ne présentant évidemment pas de cautère de certitude absolue (il y a toujours des “Cygnes noirs” possibles comme les appellent le statisticien Nassim Nicholas Taleb), dans notre gestion des actifs de nos clients. Et non pas sur les considérations changeant tous les jours quant aux perspectives de baisse éventuelle du taux directeur de la Federal Reserve de Powell ou des informations contradictoires relatives aux conflits commerciaux entre les USA et le reste du monde, par définition imprévisibles. D’autant que jour et nuit une quantité impressionnante de pseudo-spécialistes et de journalistes, avides de sensationnalisme ou, pour ce qui concerne les manipulateurs, dans le but de tromper les investisseurs à leur propre avantage, sur Bloomberg ou CNBC par exemple, deux machines à Fake News, disent tout et n’importe quoi…

L’argument de la Fed de Powell pour ne pas baisser son taux directeur, à savoir que la chute de l’inflation n’est que temporaire, ne tient pas la route:

L’argument des ultra libre-échangistes que la politique de taxation des importations étrangères, en particulier chinoises, aux USA inaugurée par Trump serait défavorable pour les consommateurs US qui en paieraient le coût ne tient pas non plus étant donné que l’inflation ne repart pas, que les ventes au détail sont fortes et que la production industrielle reprend; les consommateurs US achetant alors d’autres produits que ceux qui sont ainsi taxés, en particulier des produits made in America. Quant à celles des entreprises US qui sont les plus engagées en Chine, elles relocalisent leurs productions ailleurs.

https://www.marketwatch.com/story/consumer-inflation-rises-01-in-may-smallest-bump-in-4-months-cpi-shows-2019-06-12?mod=mw_latestnews

https://www.marketwatch.com/story/retail-sales-look-strong-with-a-solid-gain-in-may-and-an-upward-revision-to-prior-month-2019-06-14?mod=newsviewer_click_seemore

https://www.marketwatch.com/story/industrial-production-climbs-04-in-may-on-automotive-output-rise-2019-06-14?mod=mw_latestnews

US factory output posts first monthly growth of 2019

A court terme, nous restons haussier sur les indices boursiers US (avec toutefois une protection partielle de nos achats de calls sous la forme d’achats de puts) qui restent bien orientés comme l’illustre le commentaire ci dessous de StockCharts du 11 juin 2019. Site StockCharts auquel nous recommandons d’ailleurs à nos lecteurs de s’abonner tant il présente d’analyses utiles et souvent valables.

THE McCLELLAN OSCILLATOR TURNED POSITIVE THIS WEEK — THAT’S BOOSTING THE McCLELLAN SUMMATION INDEX AND KEEPING ITS 2019 UPTREND INTACT — BOTH ARE MEASURES OF MARKET BREADTH

BOTH McCLELLAN BREATH INDICATORS TURN UP…  Chart 1 includes two breadth indicators that work together.   Both are compared to the NYSE Composite Index (upper box).  The dashed line in the lower part of the chart plots the McClellan Summation Index.  That’s a long term measure of market breadth.  [See explanation of both indicators below]  The Summation Index is positive when it’s above the zero line.   Drops below that zero line are negative.  The last time that happened was during the fourth quarter of last year.   Crossings above the zero line are positive signals.  That happened at the start of this year.   The line has been dropping over the past three months, but remains above its zero line.   But it’s starting to rebound.  This is where the McClellan Oscillator comes into play.

The middle line in Chart 1 is the McClellan Oscillator.    That’s a short-term measure of market breadth.   The two lines work together.    Oscillator moves below zero cause the Summation Index to drop.  The Oscillator has spent most of last three months below zero which caused the Summation Index to weaken.  Oscillator moves above zero turn the Summation Index higher.   And that happened this week.   [You can see that more clearly by the small box to the right of the chart which magnifies recent turns].  The upturn in the McClellan Oscillator is boosting its Summation Index, and signals that the market 2019 market uptrend remains intact.

FOOTNOTE… The McClellan Oscillator is based on net advances of daily stock gainers minus daily losers.  It’s derived by subtracting a 39-day EMA of net advances from its 19-day EMA.  It’s a short-term momentum indicator of market breadth.  The McClellan Summation Index is a running cumulative total of the Oscillator.  And is a longer-term measure of NYSE breadth.  Both indicators were developed by Sherman and Marian McClellan.

___________________________

Autres éléments haussiers importants, à lire:

https://www.cnbc.com/2019/06/11/since-2009-when-sp-passes-50-day-moving-average-stocks-do-this-next.html

The last time the S&P did this, it rallied 25% to an all-time high

Value stocks trade at a record discount, and it could mean a major summer rally

___________________________

Voir: Non, pas de crise financière en vue : la démonstration [Christian Chavagneux]

https://www.youtube.com/watch?v=j1T7TCVbAgo

Cette semaine, il y a eu une stabilisation latérale positive du S&P500 et de la plupart des autres indices US et européens qui n’ont rien fait:

Le S&P500 n’est plus qu’à deux pour cent de son record qu’il devrait pulvériser en juin / juillet, avant de rebaisser:

Pas d’inquiétude sur le VIX du S&P500:

D’autant que les taux d’intérêt US à 10 ans et plus ayant atteint un important support vers 2% devraient rebondir :

Lire:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-12/jpmorgan-says-treasury-10-year-yield-may-be-set-for-more-upside?srnd=markets-vp

Et que le ratio actions/obligations reste positif pour les premières qui sur-performent historiquement les secondes:

Le “libre-échange” actuel n’étant qu’un simulacre, comme le fustige avec raison Trump, dans un  contexte de dévaluations “compétitives” monétaires, fiscales, salariales et/ou sociales faussant le système précité, organisées par la plupart des pays étrangers pour faire payer les USA qui restent le plus grand marché de consommation du monde, dont les déficits commerciaux abyssaux ne peuvent plus durer; il importe donc pour les USA, à titre de légitime défense, de diminuer le taux directeur de la Federal Reserve et de faire baisser le dollar US, tout en taxant voire en interdisant certaines importations étrangères et en limitant l’immigration, ce que fait heureusement Trump.

Alors que ses prédécesseurs depuis Ronald Reagan ont laissé les pays étrangers piller les Américains au nom d’un multilatéralisme, d’un mondialisme et d’un libre-échangisme béats. Rien n’est plus important pour le monde entier que de stopper les Etats voyous, comme les dictatures totalitaires communiste chinoise, islamiste iranienne ou chaviste vénézuélienne, avant qu’elles détruisent et ruinent leurs propres peuples et les démocraties occidentales. Comme de diminuer les excédents commerciaux européens, mexicains, etc, vis-à-àvis des USA. Employer pour cela l’arme commerciale ou des sanctions économiques et tarifaires comme le fait Trump, au lieu de se lancer dans des opérations militaires meurtrières comme les présidents US précédents l’ont fait, est un progrès.

La Bataille de Trump pour mettre fin à l’invasion de migrants passants par le Mexique

https://fr.news.yahoo.com/migrants-maison-blanche-maintient-menace-taxes-contre-mexico-162205708.html

https://www.bfmtv.com/international/au-mexique-des-mesures-sans-precedent-contre-l-immigration-clandestine-1707943.html#xtor=AL-68

https://fr.news.yahoo.com/accord-limmigration-trump-pr%C3%A9dit-grand-succ%C3%A8s-151409056.html

Les lamentables principaux dirigeants européens (Macron, Merkel, etc) faisant preuve d’une arrogance stupide à l’égard de Trump, laissant sans rien dire la Chine massacrer ses minorités ouïghours et tibétaines comme affirmer sa dictature sur la population de Hong Kong, l’Iran se doter de l’arme nucléaire, financer le terrorisme islamiste et détruire des pétroliers dans le détroit d’Ormuz ou la mer d’Oman, Maduro asservir et ruiner le peuple vénézuélien qui fuit son pays par millions, etc., sont les véritables dangers pour un “ordre international juste”. Sans parler de la mondialisation foudroyante du terrorisme provoquée par la suppression des frontières.

https://www.dreuz.info/2019/06/10/linsupportable-arrogance-demmanuel-macron-face-a-donald-trump/

https://www.cnbc.com/2019/06/13/extradition-law-may-jeopardize-us-hong-kong-economic-arrangement.html

https://www.atlantico.fr/decryptage/3573968/europe–etats-unis–vers-la-fracture-de-l-occident-face-a-la-chine–donald-trump-xi-jinping-ue-michael-lambert-jean-marc-siroen-

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-14/u-s-says-video-shows-iran-was-involved-in-an-attack-on-tanker?srnd=premium-europe

Le chef du Hamas remercie l’Iran pour lui avoir fourni les armes et les roquettes pour tirer sur Israël

République islamique d’Iran : un régime terroriste aux buts génocidaires

La vérité sur l’Arabie Saoudite

Voir: « La mondialisation du terrorisme, notamment islamiste, a été foudroyante »

https://www.youtube.com/watch?v=YT3wLpVISbs

A voir:

Les USA et la Chine sont entrés dans une nouvelle “Guerre froide” de longue durée, qui ne trouvera pas de solution durable rapide mais seulement des apaisements et tensions temporaires:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-11/xi-has-few-good-options-after-trump-s-ultimatum-on-g-20-meeting

Much More Than A Trade War

https://www.statista.com/chart/18278/global-rare-earth-production/-

La Chine perdra la guerre technologique contre les USA:

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2019-06-11/why-china-is-likely-to-lose-technology-cold-war-with-u-s

Huawei reporte à septembre le lancement de son smartphone pliable Mate X

Et si l’économie chinoise coulait? Du fait de son mauvais modèle économique en ces temps de démondialisation, de l’absence de valeur de sa monnaie et de ses craquements politiques et sociaux interieurs?

China May industrial output up 5%, below forecasts, weakest in 17 years

https://www.cnbc.com/2019/06/10/the-chinese-yuan-is-at-its-weakest-level-of-the-year.html

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-02-15/why-kyle-bass-thinks-china-is-just-a-paper-tiger

https://www.marketwatch.com/story/as-china-exports-slow-government-might-face-growing-labor-unrest-researcher-says-2019-06-14

https://app.hedgeye.com/insights/75958-china-stimulus-why-beijing-must-wait-for-a-dovish-fed?type=macro

Son marché des actions est le plus baissier de tous (avec celui de Hong Kong), il pourrait rechuter vers son plus bas de 2019, alors que les indices US (et accessoirement à un moindre degré européens) sont proches de leurs plus hauts ou encore haussiers, ce qui montre que le flux des capitaux quitte la Chine et ses satellites pour aller sur les grands marchés financiers occidentaux: 

Le DAX (que nous n’achetons pas -et les autres indices européennes non plus- parce que la politique de taux négatifs de la BCE détruit les banques européennes) est néanmoins plutôt bien orienté:

Le danger européen:

https://www.institutdeslibertes.org/et-pendant-ce-temps-la-en-europe-les-banques-se-cassent-la-figure-a-qui-mieux-mieux/

Le niveau de 2.800 sur le S&P500, qui a été momentanément cassé (pour atteindre 2.730), mais qui a été réintégré et nettement dépassé ensuite, est bien le pivot des indices boursiers et des actions US, dépassement du fait que Trump semble avoir finalement convaincu la Federal Reserve US de Powell et de Clarida de rapidement couper son taux directeur pour cesser la dangereuse inversion de la courbe des taux US et de prendre toute autre mesure (nouveau Quantitative Easing bientôt?) pour contrer le ralentissement économique dans ce pays en compensant ainsi certains effets négatifs possibles à court terme de sa politique commerciale agressive. Prochain objectif: retour du S&P500 (et de la plupart des autres indices US) sur leurs plus hauts annuels, à savoir 2.950 sur le S&P500, voire plus, d’ici fin juillet 2019 puis rechute.

Le niveau de 2.800 sur le S&P500, qui a été momentanément cassé (pour atteindre 2.730), mais qui a été réintégré et nettement dépassé ensuite, est bien le pivot des indices boursiers et des actions US, dépassement du fait que Trump semble avoir finalement convaincu la Federal Reserve US de Powell et de Clarida de rapidement couper son taux directeur pour cesser la dangereuse inversion de la courbe des taux US. 

https://www.marketwatch.com/story/if-fed-wants-to-inject-positive-surprise-june-interest-rate-cut-might-be-best-economist-2019-06-07

Fed’s Bullard says a rate cut may be ‘warranted soon’

https://www.cnbc.com/2019/06/05/investors-warm-up-to-fed-policy-outlook-after-powell-hints-at-rate-cut.html

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2019-06-04/fed-s-powell-finally-develops-a-feel-for-the-market?srnd=premium-europe

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-04/powell-signals-openness-to-cut-rates-if-needed-on-trade-tension?srnd=premium-europe

Vice Chair Clarida: If economy slows, Fed will implement policy to keep it in a ‘good place’

Fed vice chair says if the yield curve inverts, he would take it ‘seriously’

C’est bien plus l’inversion de la courbe des taux US, imputable aux erreurs de politique monétaire de la Fed, que la politique commerciale agressive de Trump qui est la cause du ralentissement économique US actuel et des projections de récession future pour 2020/2021:

https://www.investing.com/news/economic-indicators/us-nonfarm-payrolls-rise-75000-wage-inflation-falls-to-31-1891535

https://www.marketwatch.com/story/us-creates-just-75000-jobs-in-may-and-wage-growth-slows-in-warning-sign-for-economy-2019-06-07?mod=hp_econ

Le caractère prédictif de l’inversion de la courbe des taux est avéré:

https://www.marketwatch.com/story/this-yield-curve-expert-with-a-perfect-track-record-sees-recession-risk-growing-2019-06-05

Lire, important:

https://www.marketwatch.com/story/stop-lying-to-me-about-trumps-tariffs-2019-06-06?mod=newsviewer_click

https://www.marketwatch.com/story/stop-lying-to-me-about-trumps-tariffs-2019-06-06

Et de prendre toute autre mesure (nouveau Quantitative Easing bientôt?) pour contrer le ralentissement économique dans ce pays en compensant ainsi certains effets négatifs possibles à court terme de sa politique commerciale agressive. D’où la hausse des indices boursiers et des actions US.

https://www.investing.com/news/stock-market-news/stocks-us-futures-rise-on-fed-rate-cut-optimism-trump-threatens-more-tariffs-1890140

Trump est l’un des rares chefs d’État a faire la politique pour laquelle ses électeurs l’ont élu. Indépendamment de l’indispensable réduction du déficit commercial US à effectuer absolument, qu’il taxe les importations mexicaines, alors que la Chambre des Représentants démocrate lui refuse les crédits pour construire son mur et que le gouvernement mexicain laisse passer toute l’immigration illégale d’Amérique latine et ses propres narcotrafiquants ou autres criminels vers les USA est logique, cela coutera d’ailleurs beaucoup moins cher aux USA que la situation actuelle. Que Trump se soit lancé dans une guerre commerciale avec la dictature chinoise pour défendre le leadership US et l’empêcher de piller et dominer le monde entier est non seulement logique mais souhaitable, alors que presque tous les autres chefs d’État ou d’entreprises sont prêts à se vendre à Pékin et à sacrifier les intérêts nationaux et internationaux pour une bouchée de pain: Cela coutera moins cher que de devoir financer une guerre mondiale contre la dictature de la Chine communiste dans quelques années comme il a fallu le faire contre l’Allemagne nazie que l’on aurait pu stopper à Munich en 1938, évitant ainsi la catastrophe de la Seconde Guerre Mondiale. 

Il y a lieu de se méfier de Powell, dont le dogmatisme et l’amateurisme ont déjà faut beaucoup de dégâts (comme le krach bousier de 2018), qui est susceptible de changer d’avis à tout moment en passant d’une politique ultra restrictive à une politique accommodante. D’où la volatilité destructrice des marchés financiers qu’il provoque alors qu’un bon banquier central doit guider ces marchés en douceur et leur fournir de claires et durables perspectives d’anticipation au lieu de les stresser en permanence. Le mieux pour tout le monde serait que Powell, dont la crédibilité est nulle, démissionne de lui-même, puisque Trump ne peut hélas pas le démettre.

Tant que la Fed n’aura pas effectivement mis en place la première baisse de son taux directeur, nous n’achèterons pas d’obligations US, la baisse supplémentaire des taux d’intérêt US à moyen et long termes (10 ans et plus) n’étant pas encore assurée.

Powell c’est le docteur Jekyll and Mister Hyde de la finance. Dangereux, versatile et imprévisible.

Prochain objectif: retour du S&P500 (et de la plupart des autres indices US) sur leurs plus hauts annuels, à savoir 2.950 sur le S&P500, voire plus, d’ici fin juillet 2019 puis rechute comme le montre la saisonnalité desdits indices en année pré-électorale aux USA, étant donné que le support vers 2.730 devrait tenir d’ici fin juillet. Nous restons donc très majoritairement acheteur d’options calls sur le S&P500 et le Nasdaq (avec une position réduite d’achats d’options puts à titre de protection), le tout échéance 19 septembre 2019 mais que l’on peut revendre à tout moment.

Graphique historique de saisonnalité:

Le S&p500 et le Nasdaq Composite sont redevenus très haussiers:

Nous avons aussi acheté cette semaine deux actions individuelles US, à savoir Apple et Microsoft, pour les raisons exposées ci-dessous, et le SOXL du Semiconductor (mais pas les métaux -or, argent-métal- qui n’ont pas encore cassé leurs résistances à la hausse).

https://www.marketwatch.com/story/microsoft-market-cap-tops-1-trillion-as-stock-surges-to-record-high-2019-06-07?mod=newsviewer_click

https://www.barrons.com/articles/buy-microsoft-stock-because-of-its-big-cloud-deals-says-jpmorgan-51553782444

https://www.zerohedge.com/news/2019-06-06/microsoft-deletes-facial-recognition-database-used-chinas-surveillance-state

https://www.barrons.com/articles/buy-apple-stock-5g-iphone-51559582637

https://www.marketwatch.com/story/apple-stock-should-grind-higher-analyst-says-in-initiation-note-2019-06-06?mod=newsviewer_click

Lire, important:

https://www.cnbc.com/2019/06/01/stocks-will-rally-to-new-highs-despite-trade-tensions-jeff-saut.html

Selon Bank of America – Merrill Lynch, les actions US sont survendues:

Lire:

https://www.marketwatch.com/story/stocks-could-surge-on-cusp-of-huge-buying-signal-says-bank-of-america-merrill-lynch-2019-06-07

Toujours pas de cassure à la hausse sur l’or qui depuis 2016 reste désespérément en dessous de sa résistance vers 1.360/1.380:

Comme nous restons dans l’idée que le dollar US devrait encore nettement baisser contre l’euro et le franc suisse, la BCE et la BNS pratiquant déjà les taux négatifs n’ayant presque plus de marge pour les baisser plus encore alors que la Fed US a beaucoup de marge pour baisser les siens, nous conservons notre cash dans ces deux monnaies et restons arbitrés sur nos positions de marchés (nécessairement achetées en dollars US) par rapport aux deux monnaies précitées. Nous restons, en revanche, sans position sur les actions et obligations européennes, asiatiques (chinoises) et émergentes, le vrai problème de l’économie mondiale étant la faiblesse de la Chine (bien plus dommageable pour l’Europe et les Émergents que pour les USA), dont le modèle de développement est à bien des égards dépassé dans la phase actuelle de dé-mondialisation globale impulsée par Trump.

L’euro/dollar US pourrait régressivement monter en 2019/2020 vers 1,40 si l’on en croit les parité de pouvoir d’achat.

Nous restons, pour les raisons ci-après, pour le moment, sans position sur les actions et obligations européennes, asiatiques (chinoises) et émergentes:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-06/investors-signal-draghi-is-running-out-of-time-and-ammunition?srnd=premium-europe

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2019-06-05/the-ecb-is-looking-increasingly-powerless?srnd=premium-europe

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-07/strong-currency-could-be-next-bad-omen-for-europe-taking-stock-jwlpce02?srnd=markets-vp

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-07/german-industrial-output-plunges-most-in-almost-four-years?srnd=premium-europe

Voir: Chine : quelque chose ne tourne pas rond

https://www.youtube.com/watch?v=AyjsnDr4fCA

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-06/china-small-caps-on-brink-of-bear-market-as-trade-war-takes-toll?srnd=premium-europe

https://www.letemps.ch/economie/fmi-ausculte-patient-chinois?utm_source=Newsletters&utm_campaign=3e8ad57ee2-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-3e8ad57ee2-110148197

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-06-05/imf-cuts-china-growth-forecast-citing-downside-trade-war-risks?srnd=premium-europe

https://www.zerohedge.com/news/2019-06-04/china-services-pmi-plunges-output-expectations-hit-7-year-lows

https://www.zerohedge.com/news/2019-06-05/huawei-slashing-much-30-orders-key-suppliers-amidst-us-product-ban-0

https://www.marketwatch.com/articles/emerging-markets-could-face-trouble-even-theres-a-trade-deal-51559935271?mod=newsviewer_click

Si la Fed veut relancer l’inflation pour lutter contre la déflation, ainsi qu’elle le répète mais ne le fait toujours pas, elle n’a qu’à baisser régulièrement et fortement son taux directeur et revenir au Quantitative Easing, tout en faisant chuter le dollar US, ce qui ne fonctionnera peut-être pas parce que la déflation US devenue structurelle du fait de plusieurs facteurs non maitrisables (vieillissement de la population dans les pays développés, innovations techniques, progrès des moyens de communication et de transport, émergence du commerce sur internet, libre-échange globalisé, etc.) est importée de l’étranger sans compter qu’elle est confortée par la chute des prix des matières premières, mais au moins cela créera une nouvelle bulle boursière et immobilière dont les ménages US bénéficieront via l’effet richesse que cette bulle leur apportera. C’est d’ailleurs ce qu’escompte Trump pour se faire réélire président en 2020 selon le bon scénario décrit par David Rosenberg de la société financière Gluskin Scheff.

NY Fed President John Williams rails against low inflation

Lire, important, en particulier

La hausse de la bourse c’est positif pour TOUS les ménages US:

https://www.newsmax.com/finance/streettalk/fed-household-wealth-economy/2019/06/06/id/919237/

Le scénario Rosenberg:

https://www.marketwatch.com/story/donald-trumps-genius-explained-in-one-economists-tweet-2019-06-05?mod=mw_theo_homepage

https://www.zerohedge.com/news/2019-06-05/did-david-rosenberg-just-stumble-genius-behind-trumps-madness