Dans le contexte actuel d’impuissance collective à propos de la pandémie chinoise que les gouvernements ne savent pas gérer, de programmes étatiques dits « de relance » qui n’auront pas d’effet sauf de maintenir temporairement à flot des entreprises moribondes et d’accroire démesurément les sur-endettements public et privé (que les contribuables devront finalement payer) sans diminuer le chômage de masse ni la précarité économique et sociale des populations qui sont au bord de la dépression se transformant ensuite en révolte, de sur-évaluation exubérante des actifs financiers (indices boursiers, or et argent-métal, monnaies européennes principalement qui fluctuent ensemble dans le même sens) artificiellement organisée par les banques centrales agissant comme des pompiers-pyromanes en faussant leurs prix, d’élections US qui devraient se traduirent par une violence jamais atteinte et une crise constitutionnelle durable, les actifs précités peuvent-ils continuer de monter ou va-t-on vers un « moment Minsky » en octobre et plus tard sur ces actifs ? Dans le doute, nous restons pour le moment prudemment arbitrés en attendant de voir s’ils vont suivre leurs tendances saisonnières historiques baissières en octobre ou pas, à ne pas manquer, mais négatif US Dollar (objectif 1,24 euro/dollar).

Dans le contexte actuel d’impuissance collective à propos de la pandémie chinoise que les gouvernements ne savent pas gérer, de programmes étatiques dits « de relance » qui n’auront pas d’effet sauf de maintenir temporairement à flot des entreprises moribondes et d’accroire démesurément les sur-endettements public et privé (que les contribuables devront finalement payer) sans diminuer le chômage de masse ni la précarité économique et sociale des populations qui sont au bord de la dépression se transformant ensuite en révolte, de sur-évaluation exubérante des actifs financiers (indices boursiers, or et argent-métal, monnaies européennes principalement qui fluctuent ensemble dans le même sens) artificiellement organisée par les banques centrales agissant comme des pompiers-pyromanes en faussant leurs prix, d’élections US qui devraient se traduirent par une violence jamais atteinte et une crise constitutionnelle durable, les actifs précités peuvent-ils continuer de monter ou va-t-on vers « un moment Minsky » en octobre et plus tard sur ces actifs ? Dans le doute, nous restons pour le moment prudemment arbitrés en attendant de voir s’ils vont suivre leurs tendances saisonnières historiques baissières en octobre ou pas, à ne pas manquer, mais négatif US Dollar (objectif 1,24 euro/dollar).

Peu de probabilité d’un plan de relance US avant les élections:

https://fr.yahoo.com/news/wall-street-finit-hausse-mise-203857733.html

https://fr.investing.com/news/economy/saga-du-plan-de-relance-hausse-du-yuan-et-ralentissement-du-royaumeuni–ce-qui-se-passe-sur-les-marches-1980667

McConnell says a coronavirus stimulus deal is ‘unlikely in the next three weeks’

https://fr.yahoo.com/news/usa-contamination-s%C3%A9nateurs-r%C3%A9publicains-bloque-134704956.html

Les élections US de tous les dangers…

https://www.bluewin.ch/fr/infos/international/il-y-aura-des-troubles-de-grande-ampleur-quel-que-soit-le-vainqueur-445889.html

https://news.gallup.com/poll/321665/confidence-accuracy-election-matches-record-low.aspx?utm_source=alert&utm_medium=email&utm_content=morelink&utm_campaign=syndication

https://www.marketwatch.com/articles/what-the-latest-polls-say-about-whether-trump-or-biden-will-win-the-presidential-election-51602173300?mod=mw_quote_news

Jobless claims were worse than expected amid slowdown in hiring

Sage précaution:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-10-09/election-news-richest-u-s-families-seek-tax-savings-before-possible-biden-win?sref=KYaM6IRe

____________

https://www.christophe-barraud.com/en/an-avalanche-of-bankruptcies-is-coming-in-the-u-s

NYC is ‘on the edge of a precipice’ as coronavirus cases grow

Coronavirus hospitalizations grow in the Midwest — ‘It’s clearly a forest fire’

C’est la Fed, qui (depuis 2016 environ), par sa création monétaire excessive que reflète la hausse de son bilan, a fait simultanément monter tous les actifs financiers (indices boursiers, or et argent-métal, monnaies européennes principalement) qui fluctuent ensemble:

Ce que disent les graphiques saisonniers historiques est assez différent de ce que font actuellement les marchés financiers:

https://www.seasonax.com/research/us-elections-special?utm_source=Free+Newsletter&utm_campaign=ec316bb1b9-EMAIL_CAMPAIGN_2020_03_02_02_39_COPY_01&utm_medium=email&utm_term=0_26fc11c216-ec316bb1b9-170733173

.

Nous restons baissier US Dollar (qui ne peut monter qu’en cas de krach boursier, cas dans lequel il pourrait jouer un rôle de valeur refuge), avec un objectif vers 1,24 sur l’euro/dollar, comme nous l’avions indiqué dans notre interview par le journal Le Temps de Genève du 29 juillet 2020 ci-dessous:

A lire:

Scan0558

Dollar falls as likelihood of a Biden victory grows; yuan gains

https://www.marketwatch.com/story/the-uss-trade-deficit-hasnt-been-this-wide-in-a-decade-and-a-half-2020-10-08?mod=newsviewer_click

_____________

Further Dollar Gains Would Require A U.S. Equity Crash:

https://seekingalpha.com/article/4376635-dollar-gains-require-u-s-equity-crash?mod=mw_quote_news

Quant aux taux longs US, leur saisonnalité est baissière jusqu’en fin d’année, ce qui explique pourquoi l’achat d’obligations d’État US devrait être un placement peu risqué:

Gros achats de précaution d’obligations d’État US:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-10-05/wild-market-swings-drive-record-1-8-billion-into-treasury-fund?srnd=markets-vp&sref=KYaM6IRe

https://fr.investing.com/analysis/des-etf-obligataires-pour-la-diversification-et-la-speculation-200435486

A noter que le VIX du S&P500 ne donne pas encore d’indication incitant à shorter les indices boursiers US mais qu’il ne dit pas non plus qu’il faille les acheter:

Faire l’impasse sur les actions européennes qui devraient continuer d’aller nulle part avec le retour de la pandémie:

https://www.marketwatch.com/story/second-coronavirus-wave-could-delay-europes-recovery-ecb-president-lagarde-2020-10-06?mod=home-page

Spain’s government imposes state of emergency ahead of a holiday weekend, to prevent Madrid residents from spreading COVID-19

Le gouvernement espagnol décrète l’état d’urgence sanitaire dans la région de Madrid

Voir: Covid-19 : plusieurs nouvelles métropoles placées en « alerte maximale »

https://www.youtube.com/watch?v=omRtqyQxW-4

https://www.programme-tv.net/news/societe/262439-covid-19-un-nouveau-confinement-nest-plus-du-tout-exclu/

A propos du « moment Minsky »:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hyman_Minsky

https://www.zonebourse.com/cours/matiere-premiere/LONDON-BRENT-OIL-4948/actualite/Coronavirus-Vit-on-un-Moment-Minsky–30074171/

Important:

Faut-il s’attendre à un effondrement des marchés US de type « moment Minsky » ?

https://www.zerohedge.com/markets/humbled-abby-joseph-cohen-warns-considerable-downside-stocks

________________________

https://www.investing.com/news/economy/feds-powell-incomplete-recovery-could-still-slip-into-recessionary-dynamics-2317040

https://fr.investing.com/analysis/les-taux-bas-sontils-suffisants-pour-continuer-a-alimenter-la-hausse-du-sp-500-200434442

Voilà ce que prévoient sur les indices boursiers US ceux qui croient à un moment Minsky: hausse du S&P500 vers 3.600 au maximum puis effondrement sur ses plus bas de mars 2020, ce qui permettrait pour les shorts de gagner alors beaucoup d’argent:

Alors que les Républicains et Trump (à supposer qu’il puisse rester candidat à cause du Covid-19 qu’il a contracté, lequel pourrait l’obliger à renoncer) sont probablement en train de perdre les élections US de novembre et que la politique que les Démocrates et Biden pourraient mener serait bien pire, alors que l’Union européenne est en voie de submersion, en particulier du fait du risque de retour de la pandémie chinoise entrainant de nouveaux reconfinements mortels pour ses économies, la plupart des gouvernements s’obstinant à s’opposer à la stratégie d’immunité collective; les indices boursiers US sur-vendus après leur chute de septembre sont temporairement remontés en raison de l’espoir des investisseurs, qui ont racheté leurs shorts, de l’imminence de nouveaux programmes de « relance » dont en fait les États sur-endettés n’ont plus les moyens et qui ne servent qu’à maintenir temporairement à flot des entreprises zombies, ce qui ne peut pas durer bien longtemps compte tenu de la saisonnalité baissière desdits indices en octobre (le mois de tous les krachs) et de la rechute de la croissance économique mondiale illustrée par la baisse des prix du pétrole et du cuivre comme par les inquiétantes statistiques du chômage. Nous avons réduit au maximum nos positions sur les marchés financiers (à l’exception de l’achat des US Treasury Bonds ne présentant pas de risque) qui sont équilibrées avec un biais baissier tout de même et attendons le signal (à ne pas manquer parce qu’il pourrait rapporter beaucoup) de les vendre, lequel se manifesterait par une hausse du VIX du S&P500.

Alors que les Républicains et Trump (à supposer qu’il puisse rester candidat à cause du Covid-19 qu’il a contracté, lequel pourrait l’obliger à renoncer) sont probablement en train de perdre les élections US de novembre et que la politique que les Démocrates et Biden pourraient mener serait bien pire, alors que l’Union européenne est en voie de submersion, en particulier du fait du risque de retour de la pandémie chinoise entrainant de nouveaux reconfinements mortels pour ses économies, la plupart des gouvernements s’obstinant à s’opposer à la stratégie d’immunité collective; les indices boursiers US sur-vendus après leur chute de septembre sont temporairement remontés en raison de l’espoir des investisseurs, qui ont racheté leurs shorts, de l’imminence de nouveaux programmes de « relance » dont en fait les États sur-endettés n’ont plus les moyens et qui ne servent qu’à maintenir temporairement à flot des entreprises zombies, ce qui ne peut pas durer bien longtemps compte tenu de la saisonnalité baissière desdits indices en octobre (le mois de tous les krachs) et de la rechute de la croissance économique mondiale illustrée par la baisse des prix du pétrole et du cuivre comme par les inquiétantes statistiques du chômage. Nous avons réduit au maximum nos positions sur les marchés financiers (à l’exception de l’achat des US Treasury Bonds ne présentant pas de risque) qui sont équilibrées avec un biais baissier tout de même et attendons le signal (à ne pas manquer parce qu’il pourrait rapporter beaucoup) de les vendre, lequel se manifesterait par une hausse du VIX du S&P500.

https://www.lemonde.fr/international/article/2020/09/30/presidentielle-americaine-le-premier-debat-entre-donald-trump-et-joe-biden-vire-au-chaos_6054161_3210.html

Trump reportedly paid just $750 in federal taxes in 2016 and 2017 — and nothing in 10 of past 15 years

https://www.letemps.ch/monde/donald-trump-impots-enfin-verite?utm_source=Newsletters&utm_campaign=f26f832afc-newsletter_eco&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-f26f832afc-110148197

https://www.marketwatch.com/story/how-covid-19-may-have-changed-americans-views-on-unemployment-benefits-and-health-care-in-an-election-year-11601394340?mod=mw_latestnews

Trump says he will quarantine after top aide Hope Hicks tests positive for coronavirus

https://www.capital.fr/economie-politique/coronavirus-donald-trump-va-etre-hospitalise-pour-quelques-jours-1382190

https://www.letemps.ch/monde/donald-trump-etait-incapable-participer-lelection

https://www.letemps.ch/monde/mike-pence-lhomme-se-tenir-pret

https://www.capital.fr/entreprises-marches/le-plongeon-du-petrole-accelere-lopep-et-donald-trump-inquietent-1382126

Dow futures fall more than 350 points after Trump tests positive for coronavirus

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-09-21/morgan-stanley-warns-nasdaq-100-may-fall-more-than-20-from-peak?srnd=markets-vp&sref=KYaM6IRe

Biden’s capital gains tax hike may mean a big sell-off in stocks

Indices US toppish ne parvenant pas à franchir leurs résistances:

https://www.marketwatch.com/story/the-sp-500s-chart-looks-negative-watch-these-two-levels-2020-09-30?mod=mw_quote_news

Un point bas à attendre sur les indices boursiers US vers le 15 octobre.

Rocky October likely after volatile September as investor risks loom

https://fr.investing.com/analysis/le-mois-doctobre-est-souvent-celui-des-krachs–2-etf-pour-se-preparer-au-pire-200435343

Une hausse du VIX du S&P500 au dessus de 38/40 serait le signal pour vendre les indices boursiers US:

Début de chute des prix du pétrole:

Les statistiques du chômage sont partout très préoccupantes, ce qui montre que la relance économique n’existe pas:

Depuis 2015 à ce jour:

USA:

Hiring slowdown: Jobs gain falls far short of expectation

‘Massively concerning’ jobs report sends a signal that recovery could be fading

https://www.investing.com/news/economic-indicators/us-economy-contracts-at-314-annualized-rate-in-second-quarter-2311538

_____________

Live: Coronavirus updates: Pelosi and Mnuchin fail to reach deal; Moderna says no vaccine before election

https://www.capital.fr/entreprises-marches/liata-table-desormais-sur-une-chute-de-66-du-trafic-aerien-cette-annee-1381752

https://www.allnews.ch/content/points-de-vue/les-entreprises-zombies-un-casse-t%C3%AAte-pour-l%E2%80%99%C3%A9conomie-de-march%C3%A9?utm_source=All+contacts&utm_campaign=532ef5e861-EMAIL_CAMPAIGN_2020_09_21_06_26&utm_medium=email&utm_term=0_d35111d3a6-532ef5e861-25524797

Voir: Entreprises zombies : le contrecoup des aides massives de l’État ?

https://www.youtube.com/watch?v=NeeFJckWIGU

L’Europe re-confine:

https://www.capital.fr/economie-politique/coronavirus-fronde-de-madrid-contre-les-restrictions-confinement-au-liban-1382134

https://www.tdg.ch/covid-19-ni-paris-ni-madrid-ne-voient-le-bout-du-tunnel-612591180008

https://www.marketwatch.com/story/u-k-prime-minister-rails-against-calls-to-let-the-virus-take-its-course-warning-the-nation-is-at-a-critical-moment-11601490057?mod=mw_latestnews

https://www.marketwatch.com/story/protect-the-economy-or-the-population-the-coronavirus-dilemma-facing-governments-as-protests-escalate-2020-09-30?mod=mw_latestnews

https://www.tdg.ch/laccord-cadre-avec-lue-na-pas-davenir-selon-le-president-du-pdc-290353695996

https://www.challenges.fr/monde/europe/brexit-l-accord-commercial-depend-des-europeens-selon-boris-johnson_730676#xtor=CS3-89-[Brexit%3A%20l’accord%20commercial%20d%C3%A9pend%20des%20Europ%C3%A9ens%2C%20selon%20Boris%20Johnson]

Cac40 et autres indices boursiers européens baissiers parce qu’évoluant en dessous de leur moyenne mobile à 200 jours:

Il ne faut pas acheter, pour se protéger d’un mini krach possible des indices boursiers US, l’or, l’argent-métal ou les actions des sociétés minières qui, depuis 2016, montent avec les dits indices boursiers (excès de création monétaire de la part des banques centrales n’allant pas dans l’économie réelle mais dans les actifs financiers et taux zéro). De telle sorte qu’ils devraient rechuter ensemble à partir de leurs plus hauts récents:

La stabilisation de la création monétaire par la Fed depuis juillet devrait faire baisser les actifs que sa phase expansionniste a fait monter:

.

Or baissier à court terme:

Lire:

https://www.gold-eagle.com/article/gold-price-exclusive-update-101

La plupart des gouvernements se révélant incapables de gérer la pandémie chinoise sans casser les économies de leurs pays et sans supprimer les libertés démocratiques de leurs ressortissants virent à la dictature sanitaire, incompatible avec l’État de droit et la liberté économique, faute de recourir à l’immunité collective comme le fait la Suède (le seul modèle viable), pendant que les banques centrales affolées, agissant comme des pompiers-pyromanes, ont crée la plus grosse bulle artificielle d’actifs financiers de l’histoire. Ces deux acteurs étant arrivés au bout de leurs interventions désordonnées, sur fond de sur-endettement généralisé au plus haut niveau historique jamais atteint empêchant de nouvelles « relances » via la dépense, la déstabilisation politico-économique et sociale globale ne peut que s’aggraver et les bulles d’actifs (actions, métaux précieux, monnaies -euro en particulier, une monnaie artificiellement fabriquée qui n’est adossée à aucun État-) éclater au profit du dollar US et des obligations d’État US, les deux refuges de dernier ressort. Nous avons cette semaine cassé nos arbitrages (sans pertes) et recommencé à traiter à la baisse les actions US via les trois indices US (Nasdaq, DJIA, S&P500) -sans prendre de position sur les bourses européennes déjà plombées-, l’argent-métal (mais pas l’or certes baissier mais qui a moins de potentiel de baisse que l’argent), le pétrole, les actions des sociétés minières et les monnaies (euro, CHF), tout en conservant nos achats de protection du dollar US et des US Treasury Bonds. Stratégie qui devraient se révéler payante en octobre tant en raison de la situation actuelle que de la saisonnalité historique des marchés qui va dans ce sens. Nonobstant les élections US qui promettent un chaos violent en novembre et la Chine qui accroit en toute impunité ses violations du droit international.

La plupart des gouvernements se révélant incapables de gérer la pandémie chinoise sans casser les économies de leurs pays et sans supprimer les libertés démocratiques de leurs ressortissants virent à la dictature sanitaire, incompatible avec l’État de droit et la liberté économique, faute de recourir à l’immunité collective comme le fait la Suède (le seul modèle viable), pendant que les banques centrales affolées, agissant comme des pompiers-pyromanes, ont crée la plus grosse bulle artificielle d’actifs financiers de l’histoire. Ces deux acteurs étant arrivés au bout de leurs interventions désordonnées, sur fond de sur-endettement généralisé au plus haut niveau historique jamais atteint empêchant de nouvelles « relances » via la dépense, la déstabilisation politico-économique et sociale globale ne peut que s’aggraver et les bulles d’actifs (actions, métaux précieux, monnaies -euro en particulier, une monnaie artificiellement fabriquée qui n’est adossée à aucun État-) éclater au profit du dollar US et des obligations d’État US, les deux refuges de dernier ressort. Nous avons cette semaine cassé nos arbitrages (sans pertes) et recommencé à traiter à la baisse les actions US via les trois indices US (Nasdaq, DJIA, S&P500) -sans prendre de position sur les bourses européennes déjà plombées-, l’argent-métal (mais pas l’or certes baissier mais qui a moins de potentiel de baisse que l’argent), le pétrole, les actions des sociétés minières et les monnaies (euro, CHF), tout en conservant nos achats de protection du dollar US et des US Treasury Bonds. Stratégie qui devraient se révéler payante en octobre tant en raison de la situation actuelle que de la saisonnalité historique des marchés qui va dans ce sens. Nonobstant les élections US qui promettent un chaos violent en novembre et la Chine qui accroit en toute impunité ses violations du droit international.

L’image contient peut-être : nourriture, texte qui dit ’The Economist Our US Senate forecasting model Quantum computing's excited state The world's toughest business school After RBG SEPTEMBER26TH-OCTOBER2ND2020 Why are so many governments getting it wrong?’
Le seul moyen d’en finir avec la pandémie du virus chinois, c’est que le plus de gens l’attrapent pour aboutir à une immunité collective. Pas de mettre des muselières aux gens et ainsi les réduire à l’esclavage comme des chiens galeux.
COVID World… Resist!
COVID 19 is being used to create a global fascist dictatorship

Authored by Iain Davis via Off-Guardian.org, COVID 19 is being used to create a global fascist dictatorship. From New Zealand to the the U.S, so called western democracies have adopted and developed the Chinese model of technocracy to create a single biosecurity State. This globalist corporate State is to be centrally controlled and administered by…

Lire la suite

________________

Coronavirus : la Suède a-t-elle atteint l’immunité collective ?

____________

Voir, important: recommandations boursières et autres, Jusqu’où l’euro peut-il chuter ? – 100% Marchés Daily – BNP Paribas,  25 Septembre 2020

https://www.youtube.com/watch?v=QGoHpEX9mug

___________

Saisonnalité baissière des indices US en général, en année électorale US, de la fin septembre jusqu’à la mi ou fin octobre:

Seasonal pattern of the S&P 500 Index over the past 25 years:

Top historique atteint sur le S&P500 qui a peu de chances d’être dépassé en 2020 / 2021:

Formation en arc en ciel du S&P500 ultra baissière, lequel est au 25 septembre en baisse de 7,89% depuis son sommet:

Nasdaq:

Lire:
Lire, Bonne analyse
_____________

https://www.zerohedge.com/markets/nasdaq-plunge-dead-ahead-investors-dump-most-qqqs-20-years

https://www.marketwatch.com/story/european-stocks-and-dow-futures-fall-as-goldman-slashes-gdp-view-citing-lack-of-stimulus-11600933727?mod=home-page

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2020-09-24/this-bout-of-stock-market-angst-looks-much-darker?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

Les Américains sortent en masse leurs capitaux des actions:

https://www.marketwatch.com/story/stock-fund-outflows-reach-nearly-two-year-high-as-selloff-intensifies-11601043793?mod=newsviewer_click_seemore

__________________

https://www.marketwatch.com/story/why-stock-market-investors-are-starting-to-freak-out-about-the-2020-election-11600964863?mod=home-page

https://www.marketwatch.com/story/2000-redux-stock-market-election-fears-have-traders-revisiting-bush-gore-battle-11600967011?mod=newsviewer_click

https://www.marketwatch.com/story/the-second-wave-of-a-rolling-bear-market-is-about-to-begin-says-top-forecaster-11600945948?mod=home-page

https://www.marketwatch.com/articles/fear-election-chaos-try-some-cash-secured-puts-51600939800?mod=newsviewer_click

Le risque Biden:

Biden’s capital gains tax hike may mean a big sell-off in stocks

Le danger chinois:

https://www.letemps.ch/economie/guerre-commerciale-chine-5-etatsunis-0?utm_source=Newsletters&utm_campaign=701a978d70-newsletter_eco&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-701a978d70-110148197

Encore une occasion ratée par Trump de limiter l’influence chinoise:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-09-24/china-clear-winner-in-trump-s-tiktok-showdown-with-china?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

https://www.capital.fr/economie-politique/donald-trump-accuse-la-chine-davoir-lache-la-plaie-du-covid-19-sur-la-planete-1381128

https://www.theorganicprepper.com/china-is-spying-on-millions-of-people-and-they-arent-in-china/

Et si la dictature de Pékin profitait du chaos électoral US pour récupérer Taïwan:

https://www.capital.fr/economie-politique/la-chine-menace-taiwan-dune-invasion-militaire-1381359

Le Covid-19 semble progresser en Europe: Négatif pour les bourses et monnaies européennes et britanniques

https://fr.investing.com/news/stock-market-news/le-risque-sanitaire-plombe-les-actions-de-la-zone-euro-1977826

https://stevenguinness2.wordpress.com/2020/09/24/will-a-second-covid-19-lockdown-coincide-with-a-no-deal-brexit/

La contraction des économies dans le monde en 2020, loin d’être enrayée, est incompatible avec une hausse des actions en général, laquelle n’est due qu’aux politiques ultra laxistes des banques centrales, désormais arrivées au bout de leurs capacités étant donné l’explosion du surendettement:

Dax allemand:

Les actions des banques européennes, au plus bas depuis 2009, plombées par les taux négatifs, sont très mal orientées:

Le pitoyable Macron et quelques autres chefs d’État ou de gouvernement de l’UE ruinent leurs pays:

Voir: La France en danger : la dette publique explose et l’activité économique rechute…

https://www.youtube.com/watch?v=KkcioxAdtCs

Excellente analyse de Patrick Artus:

https://www.challenges.fr/economie/pourquoi-la-dette-publique-conduit-a-des-hausses-d-impots_728895#xtor=CS3-89-[Pourquoi%20la%20dette%20publique%20conduit%20%C3%A0%20des%20hausses%20d’imp%C3%B4ts%20]

______________

https://www.letemps.ch/economie/multinationales-doutent-relance-francaise?utm_source=Newsletters&utm_campaign=3609a4b464-newsletter_eco&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-3609a4b464-110148197

https://fr.investing.com/news/stock-market-news/surevaluation-et-endettement-pourraient-mener-a-une-crise-financiere-selon-db-1976796

Voir: Covid : un nouveau tour de vis sanitaire qui met en péril la reprise ?

https://www.youtube.com/watch?v=mU9_V67QxTA

Reprise du dollar US et baisse de l’euro/dollar US avec 1,14 / 1,15 comme premier objectif:

Reprise du dollar US, liée à une baisse de la liquidité disponible, baissière pour les actions US:

Le dollar US reste la monnaie mondiale étant donné le poids de l’économie US dans l’économie mondiale:

Retournement baissier du ratio or/argent:

Gold, Silver Meltdown Seen As Dollar Stays Red-Hot

Objectif de baisse de l’or: entre 1.725 et 1.765 USD/oz

Voir: Why central banks stopped buying gold and ETF inflows plunged – Jeff Christian

https://www.youtube.com/watch?v=c3rGUxldFtc

https://www.marketwatch.com/story/buy-the-dip-in-gold-but-not-stocks-say-citis-global-strategists-11601030281?mod=home-page

Objectif de baisse des sociétés minières (indice GDX) entre 24,80 et 31,22

Objectifs de baisse de l’argent-métal: vers 19 USD/oz et du pétrole brut WTIC: entre 25 et 30 USD le baril

Oil heading for weekly drop as coronavirus demand concerns mount

La chute des cours des compagnies pétrolières qui devraient revenir sur leurs plus bas anticipe bien celle des prix du pétrole tout en traduisant la situation de chute de la croissance économique et de déflation globales:

Votations du 27 septembre en Suisse:

Il est à souhaiter que les Suisses votent ce dimanche 27 septembre en faveur de l’initiative de l’UDC visant à limiter l’immigration massive et à l’organiser (via le retour à un système des quotas) en sortant de la prison de Schengen, ce qui permettrait aussi d’envoyer un signal au Conseil fédéral de renégocier l’accord cadre de la Suisse avec l’UE, dont ni les milieux patronaux ni les syndicats ne veulent dans sa forme actuelle prévisible, parce qu’il s’agit de protéger la souveraineté et la prospérité de la Suisse (via des mesures compensatoires) qui sont incompatibles avec son intégration toujours plus poussée dans une UE submergée par l’immigration massive incontrôlée, le terrorisme islamiste et le déclin généralisé.

Voir: Le « Pacte pour la Migration » : découvrez la nouvelle folie de l’Union Européenne !

https://www.youtube.com/watch?v=q90VW1pmOzY

Le dégonflement du Nasdaq et la baisse des technos US (GAFAM), tous les deux encore massivement surévalués, ont empêché les autres indices boursiers US de monter alors que la saisonnalité de ces derniers permettait de penser qu’ils feraient un dernier rally avant leur chute programmée de fin septembre à la mi octobre. Indices dont les supports ayant cassé hier à la baisse, nous avons arbitré nos positions longues restantes sur le S&P500 pour dorénavant rester neutre sur tous les indices boursiers et les actions US (et européens aussi en raison du retour du virus chinois sur ce continent qui y accroit les risques de reconfinements désastreux pour les économies) pour quelques temps, sans prise de risque pour la semaine qui vient. Rien à faire non plus sur les métaux précieux et les actions des sociétés minières qui, étant montés en parallèle avec les indices boursiers US, devraient rebaisser avec eux. Nous restons acheteur des obligations d’État US, l’actif refuge le moins risqué dans un contexte de taux d’intérêt qui resteront durablement faibles, les banques centrales étant incapables de les remonter avant longtemps.

Le dégonflement du Nasdaq et la baisse des technos US (GAFAM), tous les deux encore massivement surévalués, ont empêché les autres indices boursiers US de monter alors que la saisonnalité de ces derniers permettait de penser qu’ils feraient un dernier rally avant leur chute programmée de fin septembre à la mi octobre. Indices dont les supports ayant cassé hier à la baisse, nous avons arbitré nos positions longues restantes sur le S&P500 pour dorénavant rester neutre sur tous les indices boursiers et les actions US (et européens aussi en raison du retour du virus chinois sur ce continent qui y accroit les risques de reconfinements désastreux pour les économies) pour quelques temps, sans prise de risque pour la semaine qui vient. Rien à faire non plus sur les métaux précieux et les actions des sociétés minières qui, étant montés en parallèle avec les indices boursiers US, devraient rebaisser avec eux. Nous restons acheteur des obligations d’État US, l’actif refuge le moins risqué dans un contexte de taux d’intérêt qui resteront durablement faibles, les banques centrales étant incapables de les remonter avant longtemps.

La saisonnalité historique:

https://www.marketwatch.com/story/fed-sees-interest-rates-near-zero-until-end-of-2023-sets-new-economic-conditions-to-be-met-before-raising-rates-2020-09-16?mod=home-page

Le commentaire de John Murphy de StockCharts (site auquel nous recommandons de s’abonner):

NASDAQ 100 BREAKS SHORT-TERM SUPPORT AS 50-DAY AVERAGES GIVE WAY —
S&P 500 ALSO TURNS DOWN

 | 
NASDAQ 100 TURNS DOWN… The daily bars in Chart 1 show the QQQ breaking last week’s short-term support and falling further below its 50-day moving average today. The two upper boxes in Chart 1 also show its RSI and MACD lines continuing to decline. That suggests more selling to come. It now appears likely that the QQQ could drop to its next potential support level along its July lows. The green horizontal bars in Chart 1 show that the July lows near 250 coincide with a 38% Fibonacci retracement of its March/September rally.S&P 500 LOSES MOVING AVERAGE SUPPORT… Chart 2 shows the S&P 500 also falling below its 50-day average and last week’s low. Lower prices appear likely there as well. The next level of potential support is its late July low near 3200. The Dow is holding up a little better but is likely to follow the QQQ and SPX lower.

__________________

CNBC: Apple Drops 22% From Peak, Erasing $500B in Market Cap

Les graphiques des indices boursiers US de Rambus Chartology sont eux-aussi en situation de retournement baissier:

Dow drops 370 points as tech hits market again

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-09-17/asia-stock-futures-edge-higher-dollar-retreats-markets-wrap?sref=KYaM6IRe

https://www.marketwatch.com/story/stock-market-is-at-the-start-of-a-selloff-says-veteran-trader-larry-williams-2020-09-18?link=sfmw_tw&mod=home-page

Important:

https://www.investing.com/analysis/tech-stocks-may-have-much-further-to-fall-200538053

https://www.marketwatch.com/story/sell-rosh-hashana-buy-yom-kippur-why-some-traders-put-stock-in-this-strategy-11600447900?mod=home-page

_________________-

Il n’y a aucun risque inflationniste aux USA:

https://www.marketwatch.com/story/feds-kashkari-says-warnings-of-uncontrollable-inflation-are-just-ghost-stories-2020-09-18?mod=home-page

The market isn’t convinced the Fed can achieve its inflation objective

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2020-09-16/fed-s-explicit-guidance-on-rates-is-full-of-loopholes?sref=KYaM6IRe

Un système financier à bout de souffle:

https://www.marketwatch.com/story/feds-kashkari-decries-absurd-us-financial-system-that-needs-bailout-every-10-years-2020-09-18?mod=home-page

Amorce d’un mouvement massif des capitaux des actions US vers les obligations d’État US:

https://www.bloomberg.com/opinion/articles/2020-09-17/are-stocks-losing-some-of-their-liquidity-momentum?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

https://www.gold-eagle.com/risk-stocks-q3-equities-could-lose-200-billion-wealth-funds-re-balance-portfolios-jpmorgan

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-09-16/jpmorgan-says-200-billion-may-flow-out-of-stocks-this-quarter?srnd=premium&sref=KYaM6IRe

http://www.agefi.com/home/marches-et-produits/detail/edition/online/article/obligataire-a-290-milliards-de-dollars-le-montant-des-emissions-dobligations-a-30-ans-et-plus-a-plus-que-double-sur-un-an-498855.html

https://www.newsmax.com/finance/streettalk/foreign-holdings-us-treasuries/2020/09/16/id/987311/

A l’instar du CAC40 français, les moyennes mobiles des indices boursiers européens se croisent à la baisse:

European markets close lower amid coronavirus spike

https://www.europe1.fr/societe/coronavirus-31249-morts-en-france-13125-nouveaux-cas-en-24-heures-3992804

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-09-17/french-health-minister-warns-virus-spread-is-again-very-active?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

Élections cruciales en Italie:

Italians head to the polls in key test of government following the pandemic

Support précaire à 1.920 USD/oz sur l’or, résistances majeurs sur le GDX (indices des sociétés minières) et l’argent:

Graphiques baissiers de court terme en date du 18 septembre 2020:

https://www.kitco.com/commentaries/2020-09-18/Where-are-the-stops-Friday-September-18-gold-and-silver.html

Baisse possible de l’euro/dollar US en cas de cassure du support vers 1,1763 et sursaut du billet vert à court terme:

https://www.capital.fr/entreprises-marches/le-dollar-pourrait-connaitre-un-sursaut-dorgueil-face-a-leuro-le-conseil-bourse-du-jour-1380759

Quant à la Federal Reserve qui a annoncé cette semaine le maintien de son taux d’intérêt court vers zéro jusqu’à la fin 2023, elle a paniqué les investisseurs qui en ont déduit qu’il n’y aurait pas de retour à la croissance économique avant cette date.

L’élection de tous les dangers arrive aux USA puisque le vote a commencé dans certains États:

https://www.bluewin.ch/fr/infos/international/debut-du-vote-pour-la-presidentielle-440053.html

https://www.fnlondon.com/articles/goldman-says-us-presidential-race-likely-to-lead-to-extended-period-of-high-volatility-for-equities-20200918?mod=home-page&adobe_mc=MCMID%3D33797334950020055044614929989539284707%7CMCORGID%3DCB68E4BA55144CAA0A4C98A5%2540AdobeOrg%7CTS%3D1600505963

https://www.newsmax.com/finance/jareddillian/wall-street-election-winner-clear/2020/09/15/id/987058/

https://www.letemps.ch/monde/nicole-bacharan-ny-scenario-etatsunis-apres-3-novembre

Les indices boursiers US en plongeant depuis le 2 septembre sont en train d’effacer la plupart de leurs gains d’août sous le triple effet de leur saisonnalité baissière en principe jusqu’à la mi octobre, de la chute des actions technos et du Nasdaq massivement manipulés (affaire SoftBank et autres) et surévalués, de la baisse du prix du pétrole dont la demande faibli (montrant que l’économie US et mondiale reste anémiée), des nouvelles tensions USA / Chine et de l’inquiétude préélectorale aux USA, une situation de blocage voire de crise constitutionnelle (contestations judiciaires multiples des résultats) et de violence entre groupes armés en novembre étant à redouter sur fond d’épidémie de Covid 19 encore active, sans qu’il n’y ait alors de vaccin supposé protéger la population, par ailleurs ultra divisée politiquement, racialement et socialement, ne lui permettant pas de voter dans des conditions démocratiques acceptables, qui entrainerait alors une nouvelle chute de l’économie et des actifs financiers US. A court terme, tant que le support vers 3.300 du S&P500 (sur lequel nous avons toujours une position longue plutôt légère protégée par l’achat de US Treasury Bonds et des ventes du Dow Jones des Industrielles) tient, ces indices pourraient rebondir modérément mi septembre (le Nasdaq plus difficilement que les autres tant il est techniquement négatif) avant de rechuter. Nous avons couvert nos shorts sur les actions des sociétés minières, sans aller long sur ces dernières. Nous sommes donc positionné avec un faible risque pour nos portefeuilles en gestion qui, ayant été protégés par des ventes du DJIA, n’ont pas subi de dommage notable depuis la chute des indices, en l’attente de nouveaux développements.

Les indices boursiers US en plongeant depuis le 2 septembre sont en train d’effacer la plupart de leurs gains d’août sous le triple effet de leur saisonnalité baissière en principe jusqu’à la mi octobre, de la chute des actions technos et du Nasdaq massivement manipulés (affaire SoftBank et autres) et surévalués, de la baisse du prix du pétrole dont la demande faibli (montrant que l’économie US et mondiale reste anémiée), des nouvelles tensions USA / Chine et de l’inquiétude préélectorale aux USA, une situation de blocage voire de crise constitutionnelle (contestations judiciaires multiples des résultats) et de violence entre groupes armés en novembre étant à redouter sur fond d’épidémie de Covid 19 encore active, sans qu’il n’y ait alors de vaccin supposé protéger la population, par ailleurs ultra divisée politiquement, racialement et socialement, ne lui permettant pas de voter dans des conditions démocratiques acceptables, qui entrainerait alors une nouvelle chute de l’économie et des actifs financiers US. A court terme, tant que le support vers 3.300 du S&P500 (sur lequel nous avons toujours une position longue plutôt légère protégée par l’achat de US Treasury Bonds et des ventes du Dow Jones des Industrielles) tient, ces indices pourraient rebondir modérément mi septembre (le Nasdaq plus difficilement que les autres tant il est techniquement négatif) avant de rechuter. Nous avons couvert nos shorts sur les actions des sociétés minières, sans aller long sur ces dernières. Nous sommes donc positionné avec un faible risque pour nos portefeuilles en gestion qui, ayant été protégés par des ventes du DJIA, n’ont pas subi de dommage notable depuis la chute des indices, en l’attente de nouveaux développements.

September 8: Just to put things into perspective: 7 big US tech stocks, known under the acronym FANGMAN, have lost >$1tn in value over the past three trading days, equal to GDP of Indonesia.

https://www.capital.fr/entreprises-marches/tesla-seffondre-150-milliards-de-dollars-partent-en-fumee-en-bourse-1379940

https://www.marketwatch.com/articles/apple-lost-180-billion-in-market-value-51599168551?mod=mw_latestnews

Goldman Sachs prévoit 33% de baisse sur Apple:

Goldman sticks with sell rating on Apple, sees 33% downside

Le Nasdaq donne l’impression d’un majeur retournement durable (pas pour quelques jours seulement) de tendance à la baisse comme celui ayant entrainé son krach de mars 2020:

Premier objectif de Fibonacci: 10.270:

Premier objectif Amazon, l’action la plus surévaluée de toutes: 2.800

« SoftBank, la grosse baleine qui a fait s’envoler puis se dégonfler le Nasdaq »

https://www.marketwatch.com/articles/softbanks-bets-on-hot-tech-stocks-may-have-fueled-techs-big-rally-51599239365?mod=hp_LEAD_3

The Untold Story of the Nasdaq Whale: SoftBank’s a Guppy; JPMorgan’s a Whale

https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/09/07/softbank-la-grosse-baleine-qui-a-fait-s-envoler-puis-se-degonfler-le-nasdaq_6051278_3234.html

SoftBank dévisse après la révélation de l’ampleur de ses paris sur la tech américaine

Voir: On sait enfin qui a fait monter le Nasdaq

https://www.youtube.com/watch?v=_teMZ1UJo5M

Voir: Bourse : a-t-on assiste a la manipulation du siècle sur le Nasdaq ?

https://www.youtube.com/watch?v=7lyqgaoZJMY

S&P500: Première chute jusqu’à la mi septembre puis reprise modérée et ensuite rechute jusqu’à la mi octobre:

La baisse des rendements et des dividendes ne plaide pas pour la hausse des indices:

https://www.challenges.fr/finance-et-marche/marches-financiers/coronavirus-les-dividendes-mondiaux-ont-chute-de-22-au-deuxieme-trimestre_724188

_____________

https://www.marketwatch.com/story/when-the-nasdaq-has-had-as-ugly-a-start-to-september-as-it-just-had-it-has-always-finished-the-month-lower-11599623691?mod=home-page

https://www.marketwatch.com/story/be-cautious-with-the-sp-500s-new-sell-signals-2020-09-10?mod=newsviewer_click

https://www.investing.com/analysis/afternoon-meltdown-sends-stocks-sharply-lower-on-september-10-200537154

Voir: Pourquoi les marchés actions (hors valeurs technos) ont fait du surplace cet été !

https://www.youtube.com/watch?v=GDFtznusNp4

Il y a plusieurs analystes qui prévoient la rechute des indices sur leur plus bas de mars 2000 d’autant que le pétrole (dont la saisonnalité est baissière jusqu’en fin décembre) chute comme alors et même un krach boursier fin 2020:

https://www.kitco.com/news/2020-09-08/How-markets-could-tank-to-March-lows-again-in-worst-case-scenario-Lyn-Alden.html

Voir: Un des plus grands bulls sur les marchés alerte sur le crash à venir

https://www.youtube.com/watch?v=eb3cY1SD4vg

Oil prices dip as inventory builds

https://www.zerohedge.com/commodities/crude-drops-saudi-price-cuts-reflect-demand-woes

Oil drops 8% to multi-month low on demand fears

https://oilprice.com/Energy/Energy-General/Oil-Prices-Fall-Below-40-On-Demand-Concerns.html

Le tableau de McClellan au 11 septembre: il n’y a que les US Treasury Bonds haussiers

Les analystes sont dans le brouillard:

Voir: Fin de semaine incertaine sur les indices – 100% Marchés Daily BNP Paribas – 11 Septembre 2020

https://www.youtube.com/watch?v=MELahAW_5sY

Voir: Le lobby des taux zéro : cela finira mal [Olivier Passet]

https://www.youtube.com/watch?v=SDqryWQIH9E

https://www.marketwatch.com/story/u-s-corporate-debt-soars-to-record-10-5-trillion-11598921886?mod=mw_latestnews

L’affreuse élection US qui vient:

Study: Riots Have Hit 48 Out Of 50 Of Largest US Cities

La dangereuse campagne sans foi ni loi de Trump[La%20dangereuse%20campagne%20sans%20foi%20ni%20loi%20de%20Trump]

https://www.marketwatch.com/story/trump-is-losing-the-support-of-the-military-according-to-poll-of-active-duty-troops-11598899093?mod=home-page

Une victoire de Trump démentie quelques jours plus tard: le scénario fou de la présidentielle:

https://www.huffingtonpost.fr/entry/trump-gagner-electionn-depasse-biden_fr_5f4f49bfc5b69eb5c0365888

Most voters see Trump, Biden as mentally unfit to be president, new poll shows

http://endoftheamericandream.com/archives/why-we-are-facing-the-biggest-election-nightmare-in-modern-american-history-no-matter-who-ends-up-winning

https://www.thestreet.com/mishtalk/economics/trump-seeks-election-night-chaos-and-is-likely-to-get-it

https://www.barrons.com/articles/this-election-could-be-really-weird-hedge-your-portfolio-51599130801?mod=hp_LEAD_1_B_3

Les États-Unis échapperont-ils à la guerre civile ? – Le courrier des stratèges

https://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/video/une-societe-multiculturelle-c-est-une-societe-multi-conflictuelle-1259168.htm

https://summit.news/2020/09/08/zuckerberg-americans-need-to-accept-election-result-could-take-weeks-to-be-confirmed/

https://www.newsmax.com/finance/streettalk/jpmorgan-markets-contested-election/2020/09/02/id/985046/

Un peu avant l’élection, liquider toutes les actions et indices boursiers partout, acheter des obligations d’État, US surtout, et du VIX:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-09-01/u-s-election-priced-as-worst-event-risk-in-vix-futures-history?srnd=markets-vp&sref=KYaM6IRe

https://www.marketwatch.com/articles/a-disputed-election-could-sink-the-stock-market-how-to-protect-your-portfolio-51598656063?mod=mw_latestnews

Morgan Stanley Says U.S. Vote Result Delay May Boost Treasuries

https://www.newsmax.com/finance/streettalk/morgan-stanley-vote-result/2020/09/09/id/986030/

Le dollar US ayant entamé un retournement à la hausse contre la plupart des monnaies (l’euro en particulier qui n’a pas pu franchir les 1,20), les métaux précieux et les actions des sociétés minières devraient baisser plus étant donné qu’ils sont montés avec les actions US en général et en raison de la baisse du dollar US qui semble terminée pour le moment. Quant aux indices boursiers US surévalués, le Nasdaq surtout en raison des niveaux de cours et des PER intenables atteints par les technos (que nous avons déconseillé d’acheter dans nos derniers commentaires), ayant fait preuve d’exubérance irrationnelle (montant un jour mais chutant le lendemain), ce qui a empêché de prendre des positions durables et a obligé à les traiter activement, ils sont entrés dans une période de correction saisonnière (avec des hauts toujours moins hauts et des bas toujours plus bas) qui pourrait durer jusqu’en octobre. Il n’y a donc lieu que de maintenir des positions longues légères sur le S&P500 seulement (avec un stop vers 3.300) en les protégeant dès à présent par des ventes de DJIA comme par l’achat modéré d’obligations d’État à long terme US (via le TMF sous-évalué) comme nous l’avons fait, les obligations étant le meilleur placement et le plus sûr en période de turbulences boursières, d’autant que la Federal Reserve a confirmé qu’elle n’a aucune intention de monter ses taux d’intérêt (et pourrait même aller vers des taux courts négatifs si la bourse US chutait plus), que l’économie US se redresse ou pas (le maintient de taux bas voire négatifs étant le meilleur environnement pour la hausse des obligations d’État), et bientôt en achetant aussi le VIX s’il casse sa résistance vers 45 à la hausse.

Le dollar US ayant entamé un retournement à la hausse contre la plupart des monnaies (l’euro en particulier qui n’a pas pu franchir les 1,20), les métaux précieux et les actions des sociétés minières devraient baisser plus étant donné qu’ils sont montés avec les actions US en général et en raison de la baisse du dollar US qui semble terminée pour le moment. Quant aux indices boursiers US surévalués, le Nasdaq surtout en raison des niveaux de cours et des PER intenables atteints par les technos (que nous avons déconseillé d’acheter dans nos derniers commentaires), ayant fait preuve d’exubérance irrationnelle (montant un jour mais chutant le lendemain), ce qui a empêché de prendre des positions durables et a obligé à les traiter activement, ils sont entrés dans une période de correction saisonnière (avec des hauts toujours moins hauts et des bas toujours plus bas) qui pourrait durer jusqu’en octobre. Il n’y a donc lieu que de maintenir des positions longues légères sur le S&P500 seulement (avec un stop vers 3.300) en les protégeant dès à présent par des ventes de DJIA comme par l’achat modéré d’obligations d’État à long terme US (via le TMF sous-évalué) comme nous l’avons fait, les obligations étant le meilleur placement et le plus sûr en période de turbulences boursières, d’autant que la Federal Reserve a confirmé qu’elle n’a aucune intention de monter ses taux d’intérêt (et pourrait même aller vers des taux courts négatifs si la bourse US chutait plus), que l’économie US se redresse ou pas (le maintient de taux bas voire négatifs étant le meilleur environnement pour la hausse des obligations d’État), et bientôt en achetant aussi le VIX s’il casse sa résistance vers 45 à la hausse.

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-09-04/dollar-heads-for-weekly-gain-as-euro-and-technology-shares-fall?sref=KYaM6IRe

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-09-01/euro-rises-above-key-1-20-level-for-first-time-since-may-2018?srnd=markets-vp&sref=KYaM6IRe

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-09-03/euro-s-appreciation-worries-some-ecb-board-members-ft-says?sref=KYaM6IRe

https://m.huffpost.com/us/entry/11014326

L’eurozone reste en déflation:

Eurozone consumer prices fell in August for first drop in four years

____________________

Depuis 2016, les actions US (S&P500) et l’or étant montés ensemble, ils devraient maintenant corriger aussi ensemble:

Graphique du 23 juillet de Rambus Chartology (le dernier publié par lui):

Le support à ne pas casser à la baisse sur le S&P500 se situe vers 3.300 à partir duquel sa baisse pourrait s’accélérer:

Probable rebaisse de l’indice HUI des actions des sociétés minières vers 255 / 265 sur lesquelles nous sommes short via l’achat du DUST:

Forte baisse du Nasdaq et des technos US:

‘Downbeat’ US executives dump most stock in a month since 2015

https://www.ft.com/content/78ed6f29-a8ea-4c46-aba0-556eae378b79

Stock market rout continues for a second day as Dow falls 500 points

Le modèle de saisonnalité en année présidentielle US de Seasonax (le plus fiable) montre une baisse des indices boursiers US de septembre à mi-octobre, puis leur reprise jusqu’à l’élection début novembre, enfin leur rechute ensuite jusqu’à mi décembre:

Le modèle d’EquityClock dit à peu près la même chose:

C’est aussi l’avis de Tom McClellan, dont nous suivons la plupart des recommandations, qui a détecté dès  juillet 2020 le retournement de moyen terme des indices boursiers US comme le montrent les graphiques ci-dessous de son NASI que suivent les principaux analystes (en particulier NorthmanTrader):

McClellan Summation Index

The McClellan Summation Index is a market breadth indicator which was developed by Sherman and Marian McClellan. It is based on the McClellan Oscillator and add its values together, effectively running a total. The index goes up when the McClellan Oscillator is positive and goes down when it is negative. Signals can be derived from the index crossing the middle line (bullish when it’s crossing up and bearish when it’s crossing down). Other potential signals include divergences and overbought and oversold conditions. The indicator is best used in combination with other analysis techniques.

Une hausse du VIX au dessus de 45 confirmerait la baisse des indices US:

Avec 10% de plus de chute supplémentaire:

‘We could have another 10% fall, easily,’ El-Erian warns after big sell-off

Les derniers chiffres de l’emploi aux USA sont biaisés en raison de l’embauche temporaire des personnes chargées du « Census », ils se dégradent mais surtout montrent une perte permanente d’emplois traditionnellement baissière pour le S&P500:

https://www.investing.com/news/economic-indicators/us-nonfarm-payrolls-up-1371-mln-in-august-boosted-by-census-2286457

.-

https://www.reuters.com/article/us-usa-economy/u-s-job-growth-loses-speed-as-fiscal-stimulus-ebbs-idUSKBN25V0FO

https://www.capital.fr/economie-politique/etats-unis-baisse-plus-marquee-que-prevu-des-creations-demplois-en-aout-1379619

https://www.thestreet.com/mishtalk/economics/unemployment-claims-improve-but-its-a-manipulation-mirage

Le TMF devrait monter et les taux longs US aller plus bas:

Fed’s Williams Sees ‘Extremely Strong Demand’ for Treasuries:

Dans des USA ultra divisés en proie à toujours plus de violence, sur la voie de la libanisation ainsi que le sont la France et d’autres pays européens qui ont laissé s’établir des sociétés multi-culturelles, multi-confessionnelles et multi-ethniques suicidaires pour la cohésion des Nations et leurs peuples d’origine, les Démocrates sabotent les tentatives de l’Administration Trump de supporter les populations économiquement fragilisées par le Covid 19.

Mais cette même Administration Trump a mis en place une dictature sanitaire, organisée par l’Institut CDC dirigé par Antony Fauci au profit des big pharmas (comme en Europe), hautement toxique pour les libertés individuelles et même pour la santé publique (l’efficacité et l’innocuité des vaccins étant loin d’être avérées), auquel Trump laisse carte blanche parce qu’il en espère de gagner les élections de novembre 2020:

Les préparatifs pour distribuer un vaccin contre le Covid-19 s’accélèrent aux Etats-Unis

Prédiction apocalyptique d’augmentation du Covid aux USA:

https://www.cnbc.com/2020/09/04/key-coronavirus-forecast-predicts-over-410000-total-us-deaths-by-jan-1.html

https://www.24heures.ch/pas-de-vaccination-generalisee-avant-mi-2021-selon-loms-977797674621

Combien de temps pouvons-nous tenir dans une société de la surveillance ? – Le courrier des stratèges

Personne ne sait qui gagnera les élections US de novembre 2020, mais ce qui est probable c’est que les perdants refuseront leur défaite, d’où les procès, violences et émeutes qui s’en suivront dans un pays déjà au bord de la guerre civile, de nature alors à faire baisser plus le dollar US et monter plus l’argent-métal et l’or (qui d’ici là devraient ne rien faire c’est à dire se stabiliser -remontée du dollar US, rebaisse des métaux précieux-). Quant aux actions et indices boursiers US, actuellement surévalués par rapport à l’économie réelle comme jamais (l’action Amazon se paye sur la base de cent vingt ans de ses bénéfices actuels, un PER fou, intenable!), c’est alors qu’ils risquent de chuter aussi, même si d’ici là ils varient modérément dans les deux sens (étant donné la politique monétaire extravagante de laxisme menée par la Fed US, qui pratique le faux-monnayage pour maintenir les indices boursiers et actions US le plus haut possible au détriment des obligations d’État à éviter), mais avec une volatilité retrouvée surtout en octobre (le mois dangereux). Donc pas de forte chute boursière avant les élections US mais dès les résultats connus, quels qu’ils soient.

Personne ne sait qui gagnera les élections US de novembre 2020, mais ce qui est probable c’est que les perdants refuseront leur défaite, d’où les procès, violences et émeutes qui s’en suivront dans un pays déjà au bord de la guerre civile, de nature alors à faire baisser plus le dollar US et monter plus l’argent-métal et l’or (qui d’ici là devraient ne rien faire c’est à dire se stabiliser -remontée du dollar US, rebaisse des métaux précieux-). Quant aux actions et indices boursiers US, actuellement surévalués par rapport à l’économie réelle comme jamais (l’action Amazon se paye sur la base de cent vingt ans de ses bénéfices actuels, un PER fou, intenable!), c’est alors qu’ils risquent de chuter aussi, même si d’ici là ils varient modérément dans les deux sens (étant donné la politique monétaire extravagante de laxisme menée par la Fed US, qui pratique le faux-monnayage pour maintenir les indices boursiers et actions US le plus haut possible au détriment des obligations d’État à éviter), mais avec une volatilité retrouvée surtout en octobre (le mois dangereux). Donc pas de forte chute boursière avant les élections US mais dès les résultats connus, quels qu’ils soient.

Le ticket Kamala Harris /Joe Biden est bien plus à redouter pour les Américains que celui Donald Trump / Mike Pence, en dépit de leurs échecs: mauvaise gestion de la pandémie, incapacité à stopper les interventions hostiles chinoises et l’immigration illégale, chômage et déficits US à leurs plus hauts historiques, croissance économique effondrée. Biden et Kamala, en cas d’élection feraient pire, sans compter la corruption style Obama / Clinton qu’ils véhiculent avec eux. Ce qu’il faudrait aux USA c’est un nouveau Ronald Reagan (qui tienne tête à la dictature chinoise, n’abandonne pas Hong Kong ou les Ouïghours et bientôt Taïwan), et non pas le matamore Trump qui aboie très fort mais ne mord jamais… Biden surtout, et Trump accessoirement, sont des fauteurs de guerre civile dressant leurs concitoyens les uns contre les autres… Comme les Américains n’ont jamais acheté autant d’armes et de munitions, ce ne sera pas joli à voir quand ils s’en serviront…

https://www.theepochtimes.com/hillary-clinton-biden-should-not-concede-election_3474891.html

https://www.marketwatch.com/story/gun-sales-have-skyrocketed-since-march-here-are-3-reasons-why-11598629039?mod=newsviewer_click

Voir: «La question raciale concurrence le sujet central, celui de la pandémie», selon Yannick Mireur

https://www.youtube.com/watch?v=tJVV4s37hJc

2020 Election Nightmare: Armies Of Lawyers Are Ready To Fight A Long Legal Battle Over The Election Results

Les patrons US parient sur Biden:

75% of top CFOs say Biden will win the 2020 Presidential election: CNBC survey

Ahurissant… rester à l’écart de cette folie sur les technos US (ne traiter que le S&P500 et le DJIA):

Les actions européennes et asiatiques sont marginalisées:

https://www.cnbc.com/2020/08/28/us-tech-stocks-are-now-worth-more-than-the-entire-european-stock-market.html

https://www.closermag.fr/politique/boris-johnson-sur-le-depart-nouvelles-revelations-sur-son-etat-de-sante-1163989?utm_campaign=partenariat&utm_source=yahoo-actu&utm_medium=flux

https://www.scmp.com/week-asia/politics/article/3099224/japanese-pm-shinzo-abe-poised-resign-over-health-concerns-local?utm_content=article&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1598592865

Voilà les effets du faux-monnayage que pratique la Fed de Powell…

This can’t go on forever.

Nasdaq is up 48% in the past year while earnings dropped by -30%. Wall street analysts expect 2021 earnings to grow by 120%! They better not miss targets at these absurd valuations….

Modern market cap theory, or MMCT, is the idea that there is no upper limit for how large stocks can grow.

Modern Market Cap Theory

La dernière mascarade de la Fed: faire croire qu’elle va laisser l’inflation repartir alors qu’elle aura tout fait pour organiser la déflation de l’économie réelle avant de finalement recourir au Quantitative Easing (justifié au début mais incontrôlé maintenant), en alimentant l’inflation des seules actions, sans jamais remplir ses deux mandats que sont la stabilité des prix et l’emploi maximum:

https://www.thestreet.com/mishtalk/economics/feds-new-policy-will-compound-its-errors

Catastrophe économique aux USA qui prendra du temps pour être redressée:

______

The growing divergence between Wall Street and Main Street:

https://www.marketwatch.com/story/consumer-spending-slows-in-july-as-economic-recovery-loses-some-momentum-2020-08-28?mod=newsviewer_click

Les obligations d’État US et européennes sont à éviter:

Stocks have ‘rarely been as attractive relative to bonds,’ says Goldman

Prévisions raisonnables:

Credit Suisse is ‘neutral’ on stocks at the moment

https://www.allnews.ch/content/interviews/conditions-de-march%C3%A9-post-crise?utm_source=All+contacts&utm_campaign=6c673ae307-EMAIL_CAMPAIGN_2020_08_27_07_22&utm_medium=email&utm_term=0_d35111d3a6-6c673ae307-25524797

https://www.marketwatch.com/story/watch-for-these-sell-signals-because-the-stock-market-is-overbought-2020-08-27?siteid=nwhmot

Mais Rambus reste haussier d’ici les élections US:

http://www.marketoracle.co.uk/Article67613.html

La politique monétaire destructrice des banques centrales, contre laquelle nous mettons en garde depuis 2008, se poursuit:

On ne peut pas comprendre la débâcle actuelle des marchés du crédit, en particulier de la dette titrisée (dans le sillage des pertes affectant les prêts immobiliers américains dits subprime) que l’ensemble des banques privées internationales se sont repassée – avec les conséquences financières désastreuses que l’on appréhende à peine -, sans retracer la dérive du Système monétaire international, depuis l’abandon progressif de l’étalon-or, jusqu’à sa propre destruction aujourd’hui. C’est à cette analyse passionnante que Pierre Leconte se livre dans cet ouvrage facile à lire et amplement documenté. Les « politiques monétaires » irrationnelles conduites par les banques centrales qui agissent comme des faux-monnayeurs, sont la source de la grande crise monétaire du XXIe siècle qui a déjà commencé ! C’est leur incapacité structurelle à organiser les conditions-cadres d’une mondialisation libérale, puis à la réguler, qui explique la plupart des dérives du système financier. C’est la raison pour laquelle il faut en tirer toutes les conséquences, c’est à dire purement et simplement supprimer ces mammouths dont les pratiques laxistes et collecti­vistes ont échoué ! Les remèdes existent, en effet, pour mettre un terme au chaos monétaire et financier actuel : rétablissement des taux de changes fixes autour de l’étalon-or pour les monnaies étatiques actuelles, et mise en oeuvre parallèle de la liberté de création monétaire permettant d’introduire une saine concurrence entre toutes les monnaies (publiques et privées), de nature à offrir à leurs utilisateurs – que nous sommes tous – la possibilité de sélectionner la meilleure possible. C’est par l’application des principes du libéralisme authentique que l’on sortira de la crise. Encore faut-il ne pas le caricaturer, mais comprendre en quoi il consiste et diffère du « capitalisme fou » – une explication salutaire que l’on trouvera aussi dans ce livre. Si les États ne procèdent pas à la réforme urgente du Système monétaire international après son effondrement aux conséquences financières, économiques, sociales et politiques incalculables, ce sont les acteurs des marchés qui la décideront. Ils imposent déjà l’or et les autres métaux précieux comme la seule valeur réelle de réserve en face du dollar qui s’effondre, et de l’euro surévalué qui suivra, à terme, le même chemin. Il faut sortir de l’impasse actuelle pour éviter qu’une deuxième crise de 1929 nous ruine presque tous ! Économiste, fondateur d’une société financière en Suisse, Pierre Leconte a été membre des bourses des marchés à terme de Londres et de New York, puis conseiller d’une banque de développement et d’une banque centrale sud-américaines. Il est le fondateur et l’animateur du « Forum monétaire de Genève pour la paix et le développement ».

Lire ci-dessous: Le Point 20/08/2020 « Les États faux-monnayeurs »:

Scan0550

___

https://www.lepoint.fr/invites-du-point/patrick-artus/artus-banques-centrales-trop-de-monnaie-tue-la-monnaie-22-08-2020-2388577_1448.php

La Fed n’a rien à dire et … elle le dit mal.

https://www.aubedigitale.com/accommodation-monetaire-perpetuelle-voici-lavertissement-de-la-fed-sur-les-consequences-de-ce-quelle-vient-de-faire/

Ce que disent les projections saisonnières sur les marchés financiers:

Très forte résistance sur l’euro/dollar US vers 1,20 qui ne devrait pas être franchie rapidement:

Le dollar US est baissier mais semble avoir atteint un bon support temporaire:

https://www.bloomberg.com/news/videos/2020-08-20/u-s-dollar-is-oversold-says-pictet-s-menon-video?srnd=premium-europe

___________

https://www.businessinsider.fr/royaume-uni-france-les-pays-qui-ont-subi-les-plus-fortes-chutes-de-leur-pib-avec-la-crise-185327

https://www.letemps.ch/economie/historique-plongeon-leconomie-suisse-nest-pire?utm_source=Newsletters&utm_campaign=87654c90b3-newsletter_eco&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-87654c90b3-110148197

https://www.challenges.fr/entreprise/sante-et-pharmacie/virus-merkel-s-attend-a-une-aggravation-de-la-situation_724799#xtor=CS3-89-[Virus%3A%20Merkel%20s’attend%20%C3%A0%20une%20aggravation%20de%20la%20situation]

https://www.tdg.ch/lespagne-se-prepare-a-un-nouveau-confinement-399977035402

Pandémie en France : l’utilisation politique de la peur

https://www.atlantico.fr/decryptage/3591942/50-nuances-de-virus–tout-ce-que-vous-devez-savoir-pour-vous-faire-une-idee-sur-le-gravite-du-covid-19-coronavirus-virus-pandemie-evolution-contaminations-cas-dr-claudina-michal-teitelbaum

https://fr.news.yahoo.com/masque-obligatoire-a-lexterieur-cest-prendre-les-gens-pour-des-cons-alertent-des-medecins-133344765.html

https://www.businessinsider.fr/coronavirus-nous-sommes-loin-davoir-limmunite-collective-necessaire-selon-loms-185259

https://www.bluewin.ch/fr/infos/economie/pour-m-narasimhan-le-virus-s-eternisera-429488.html

https://www.businessinsider.fr/voici-les-pays-ou-le-taux-de-mortalite-du-covid-19-est-le-plus-eleve-185301

_______________

La Suisse et ses voisins:

Les dirigeants politiques et économiques du canton de Genève (et ceux de Bâle et du Tessin) comme de la Confédération ont laissé la contamination se propager en Suisse depuis la France et l’Italie pour éviter d’avoir des retombées économiques fâcheuses chez eux, maintenant ils doivent décider s’il y a lieu de poursuivre ou de fermer les frontières comme ils auraient dû le faire en février – mars:

Coronavirus et pays à risque – La Suisse se prépare à mettre la France sur sa liste rouge

Placement potentiel sur la liste rouge – Que faire si vous avez prévu de vous rendre en France?

Covid-19 – La fermeture des frontières menace Genève

https://www.tdg.ch/la-preuve-quen-plus-le-virus-rend-fou-449099939953

______________

Voir: Pr. Luc Montagnier : < On est dans un monde de fous, un monde de fous ! >

https://www.youtube.com/watch?v=c5gI2Ywex-w&feature=youtu.be

Une baisse de l’or en dessous de 1.923 USD/oz le ferait baisser beaucoup plus:

Gold Correction May Not Be Over Yet:

https://www.investing.com/analysis/whats-next-for-gold-with-the-feds-new-inflation-drive-200535580

Gold dips more than 1% after Powell’s speech

https://www.gold-eagle.com/article/gold-price-exclusive-update-95

Y-a-t-il une bulle de l’or?

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-08-26/gold-is-bigger-bubble-than-tech-says-63-billion-asset-manager?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

A lire: très bonne analyse de notre ami Christian Saint-Étienne sur la guerre inévitable qui vient entre la Chine et les USA, quel que sera le prochain président US:

À la tête des deux plus grandes puissances mondiales s’affrontent des dirigeants dont les dérives ne cessent de surprendre. Au milieu de cette surenchère, la communauté internationale ne semble pas prendre la mesure de la menace. D’un côté du globe, Trump passe des heures à zapper devant sa télévision ou à tweeter tandis que ses décisions portent atteinte au statut de puissance stabilisatrice des États-Unis. De l’autre, Xi Jinping modifie la Constitution chinoise afin de s’octroyer une présidence à vie, bétonne et militarise des îlots inhabités afin de s’en attribuer la souveraineté et détruit tous les contre-pouvoirs élaborés pour éviter la répétition du délire maoïste. Ces deux apprentis sorciers sont fascinés par leur toute-puissance et déterminés à s’imposer comme la première force économique et géostratégique. Duopole instable, ce couple infernal est entré dans une escalade de déclarations et d’actions susceptible de nous conduire dans un conflit de haute intensité qui déstabilise déjà les relations internationales, de manière inédite depuis la guerre froide. L’Histoire nous oblige à analyser ce nouveau déséquilibre avec lucidité : nous nous acheminons vers un nouveau conflit mondial, et l’Europe, masse inorganisée et affaiblie, en est l’impuissante spectatrice.

La Chine prépare la guerre:

https://www.atlantico.fr/decryptage/3588848/et-la-chine-devoila-son-ambition-de-dominer-le-monde–cette-guerre-froide-de-civilisations-qui-pourrait-bien-nous-attendre-coronavirus-covid-19-xi-jinping-emmanuel-lincot-barthelemy-courmont-edouard-husson-

https://www.ft.com/content/a2dcb714-9c86-44e8-b1f1-dc4e5b5a8cd8?sharetype=blocked

https://www.capital.fr/entreprises-marches/apple-peut-etre-boycotte-en-chine-en-cas-dinterdiction-de-wechat-aux-etats-unis-1378969

https://www.newsmax.com/finance/streettalk/markzuckerberg-tiktok-trump/2020/08/24/id/983593/

Le virage totalitaire et génocidaire de la politique d’assimilation du Parti communiste chinois:

https://www.letemps.ch/monde/on-ecarter-jambes-on-introduit-un-sterilet

Everything going according to plan in China

A lire aussi pour comprendre le « nouveau monde » horrible dans lequel nous vivons et pourquoi il faut en sortir:

Ce livre se lit d’une traite, à bride abattue.
 
Il porte la rage des « Gaulois réfractaires » et la met en récit pour la rendre intelligible à ceux qui la ressentent.
 
C’est la chronique glaçante d’une histoire terrifiante : on y découvre le chemin des aveuglements qui a conduit à cette débâcle, l’engrenage des mensonges, la révélation hallucinante des alertes des militaires, les ignorances savantes du biopouvoir liberticide ; sans oublier un morceau d’anthologie : la rencontre du Puy du Fou, quand Emmanuel Macron s’enivrait encore de l’Ancien Monde.
 
La plume de Philippe de Villiers est inspirée. On se laisse emporter par l’expression aboutie, dense, littéraire et cinglante de la colère qui gronde partout aujourd’hui contre le Nouveau Monde, mort du coronavirus.

Comme attendu dans notre commentaire du 8 août, l’or, l’argent-métal et les actions des sociétés minières ont nettement corrigé à la baisse (ce qui n’est probablement pas fini) pendant que les taux d’intérêt US et le dollar US sont temporairement remontés; mais les indices boursiers US et européens n’ont pas encore corrigé, alors que tout indique qu’ils devraient le faire aussi, en particulier leur saisonnalité en période de Cycle d’élection présidentielle US. Tous ces mouvements, même forts, ne sont probablement que temporaires et la plupart des actifs financiers ne devaient se retourner vraiment tous ensemble qu’à partir de début/mi septembre. Nous restons actuellement essentiellement neutre sur les actifs financiers, avec l’idée de ne les acheter à nouveau que plus bas dans l’optique de leur ultime reprise de fin août et de se dégager ensuite dès début/mi septembre.

Comme attendu dans notre commentaire du 8 août, l’or, l’argent-métal et les actions des sociétés minières ont nettement corrigé à la baisse (ce qui n’est probablement pas fini) pendant que les taux d’intérêt US et le dollar US sont temporairement remontés; mais les indices boursiers US et européens n’ont pas encore corrigé, alors que tout indique qu’ils devraient le faire aussi, en particulier leur saisonnalité en période de Cycle d’élection présidentielle US. Tous ces mouvements, même forts, ne sont probablement que temporaires et la plupart des actifs financiers ne devaient se retourner vraiment tous ensemble qu’à partir de début/mi septembre. Nous restons actuellement essentiellement neutre sur les actifs financiers, avec l’idée de ne les acheter à nouveau que plus bas dans l’optique de leur ultime reprise de fin août et de se dégager ensuite dès début/mi septembre.

Comme le montre le graphique ci-dessous de Tom McClellan, les indices boursiers et donc européens, fortement corrélés actuellement, devraient après leur pic du 11 août corriger à la baisse puis remonter vers le 1er/3 septembre et chuter ensuite fortement jusqu’à la fin septembre:

Le pic du 11 août a bien eu lieu sur le S&P500, mais il a poursuivi son évolution latérale sans baisser vraiment pour le moment:

Le ratio put/call sur les indices boursiers US, à un niveau extrême qui a historiquement déclenché un mouvement de correction, n’incite pas à les acheter à ce jour:

D’autant que la capitalisation mondiale des marchés d’actions a dépassé la valeur de l’ensemble des économies, ce qui, chaque fois qu’un niveau extrême de ce type est intervenu, les a fait chuter:

https://confoundedinterest.net/2020/08/10/market-value-of-worlds-equities-above-dollar-value-of-global-economy-when-central-bank-qe-velocity-approaches-zero/

Et que les taux d’intérêt longs US remontent, d’où la baisse des obligations, généralement suivie de peu de celle des actions parce que cette remontée pourrait aggraver la situation économique:

https://fr.investing.com/analysis/techniquement-ca-devrait-descendre–analyse-des-marches-du-05072020-200434184

D’où les mises en garde de Warren Buffet, de Georges Soros et de Jeffrey Gundlach qui ont réduit au maximum leurs positions dans la crainte d’un krach boursier en septembre:

https://www.marketwatch.com/story/warren-buffett-said-this-metric-signaled-the-2001-crash-now-its-sounding-the-alarm-on-stocks-around-the-world-2020-08-12?mod=home-page

https://www.marketwatch.com/story/george-soros-bashes-president-trump-explains-why-he-no-longer-participates-in-this-market-bubble-2020-08-12?mod=home-page

.

https://www.marketwatch.com/story/bond-king-warns-of-a-return-to-march-lows-in-the-stock-market-says-smart-money-is-on-trump-to-win-in-november-2020-08-12?mod=newsviewer_click_seemore

Cette hausse des taux longs s’explique par l’énormité des émissions de Treasury Bonds et Bills par l’État US qui ont du mal à être absorbées, d’autant que la Fed continue de diminuer ses achats, estimant sans doute que la liquidité sur les marchés financiers est suffisante, qu’il est actuellement contre-productif de pousser les indices boursiers plus haut et qu’il est préférable de garder ses munitions pour la période immédiatement pré et post-électorale US très incertaine quant à savoir qui de Trump ou de Biden sera élu et qui détiendra la majorité au Sénat US.

D’ailleurs, la Fed peut déclarer « mission accomplie » étant donné qu’elle a (artificiellement via le plus grand Quantitative Easing jamais mis en place dans l’histoire et la fixation de taux courts voisins de zéro) ramené les principaux indices boursiers US plus ou moins sur leur niveau de début d’année pré-krach Covid, ce qui est surréaliste compte tenu de la récession US, sauf que ces indices ne sont plus composés en majorité que d’actions de société zombies, que le bilan de la Fed est stratosphérique (ce qui commence à faire baisser le dollar US) et qu’il y a aux USA des millions de chômeurs en situation ultra précaire, sans que l’on puisse entrevoir le nouveau catalyseur qui fera repartir l’économie US (ou mondiale) actuellement en récession.

A court terme, démocrates et républicains sont toujours en désaccord et incapables d’adopter un nouveau plan de relance et de soutien desdits chômeurs.

Situation au 13 août 2020

La reprise des taux est négative pour le Nasdaq, et les actions des sociétés minières -indice GDX- (sur lesquelles nous restons short via l’achat du DUST), mais aussi pour l’or et l’argent (sur lesquels nous sommes arbitrés presque sans plus de position):

Très important, à lire: Real Rates Reversal Hitting Big Trades Including Gold and Nasdaq

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-08-07/real-rates-reversal-hitting-big-trades-including-gold-and-nasdaq?srnd=premium-

La baisse de l’indice de confiance des consommateurs US a tendance à faire baisser en parallèle le Dow Jones des Industrielles et l’or ensemble (situation au 13 août 2020), ce qui signifie que c’est la baisse du dollar US (ou son anticipation) et la perte de confiance des consommateurs qui font monter l’or:

https://www.marketwatch.com/story/consumer-sentiment-remains-down-in-the-dumps-in-august-and-pessimism-reigns-2020-08-14?mod=newsviewer_click

Les graphiques de Clive Maund:

Bonne prévision de Clive Maund du 31 juillet 2020: les actions des sociétés minières ne sont montées que parce les investisseurs pensaient que la hausse des métaux leur serait profitable alors qu’en réalité leur production a chuté du fait de la fermeture de beaucoup de leurs sites d’exploitation en Amérique du Sud et du Nord et en Afrique, dont les travailleurs sont affectées par le Covid, et elles sont presque toutes en faillite virtuelle, d’autant que leurs moyens de transport maritime ou aérien de leurs productions résiduelles sont compliqués à l’extrême:

Va-t-il avoir encore raison? Ses graphiques du 7 août 2020:

https://www.gold-eagle.com/article/gold%E2%80%99s-massive-plunge-%E2%80%93-close-not-yet-here

L’or à 1.700 USD/oz en septembre et le GDX entre 27 et 31:

https://www.gold-eagle.com/article/gold-price-forecast-gold-targets-1700-september

Quant à la relation américano-chinoise, elle est de plus en tendue, ce qui ne constitue pas un environnement favorable pour les indices boursiers:

https://www.letemps.ch/economie/etatsunis-multiplient-fronts-contre-chine?utm_source=Newsletters&utm_campaign=0fbe464ffc-newsletter_eco&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-0fbe464ffc-110148197

Le « trade deal » de Trump avec la Chine est un échec complet:

Lire:

3 charts show China is far from meeting ‘phase one’ trade commitment to the U.S.

_____

https://www.reuters.com/article/us-usa-china-audits/trump-advisers-urge-delisting-of-u-s-listed-chinese-firms-that-fail-to-meet-audit-standards-idUSKCN25235B

Le Nasdaq (en particulier Apple comme plusieurs autres) sont dans « l’œil du cyclone »:

https://www.newsmax.com/finance/companies/apple-china-market-trump/2020/08/13/id/981939/

https://www.marketwatch.com/articles/apple-iphone-china-wechat-ban-app-store-trump-51597075991?mod=mw_quote_news

Pour se protéger contre la baisse éventuelle du Nasdaq, acheter les SQQQ, qui ne valent presque rien et ne présentent pas de risque de perte notable compte tenu de leur faible prix, ainsi que nous l’avons fait le 13 août 2020 exactement sur le double top de l’indice Nasdaq (correspondant à un double bottom sur le SQQQ):

___

En Europe, les taux longs montent aussi, d’autant que le plan « de relance » (750 milliards d’euros?) adopté par les dirigeants nationaux européens prévu pour 2021 et ensuite devra faire l’objet d’emprunts par la Commission européenne qui pourraient mettre le feu au marché obligataire probablement incapable d’absorber de tels montants à des taux trop bas. Ce qui montre que, là aussi, les indices boursiers sont probablement à leur maximum ou pas loin.

https://www.marketwatch.com/story/european-stocks-tumble-on-sluggish-chinese-data-and-u-k-s-france-quarantine-move-11597397232?mod=mw_latestn

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-08-13/european-stocks-drop-as-trade-concerns-and-earnings-end-hot-run?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

Tout ce qui précède ne mentionne pas la pandémie, le virus chinois circulant encore un peu partout, qui n’est en aucune façon réglée (dont le potentiel de chaos économique et sécuritaire reste majeur) et que tous les vaccins du monde n’enrayeront probablement pas tant que la population ne sera pas mithridatisée, c’est-à-dire auto-immunisée en ayant attrapé le virus selon le modèle choisi par la Suède.

https://www.atlantico.fr/decryptage/3591703/coronavirus–l-automne-de-toutes-les-inconnues-covid-19-contaminations-masques-etat-gouvernement-citoyens-mesures-distanciation-sociale-gestes-barrieres-cluster-grippe-stephane-gayet

https://www.zerohedge.com/geopolitical/sweden-hit-rare-covid-triple-whammy-no-lockdowns-low-deaths-minimal-economic-damage

Prochain commentaire sur notre site le 29 août 2020 (sauf évènement exceptionnel d’ici là)

LES ACTIFS ONT BESOIN D’UNE SAINE RESPIRATION. Ceux des actifs financiers (à savoir: argent-métal, or, indices boursiers US) qui montent ensemble pour les mêmes raisons: baisse du dollar US, taux d’intérêt US à leurs plus bas historiques, politique ultra laxiste d’augmentation sans fin du bilan de la Fed, hausse exponentielle de l’endettement public, excès de liquidités, fuite hors de la monnaie-papier, craintes inflationnistes, etc., ayant progressé trop vite sont sur-achetés à court terme (le Nasdaq et les FAANGs surtout). Les indices boursiers US et les métaux précieux devraient corriger modérément cette semaine (du fait des incohérences croissantes dans la gestion de la pandémie par la plupart des États, de l’incapacité des gouvernements occidentaux et de Trump -dont les gesticulations préélectorales ne résolvent rien mais accroissent les incertitudes- à contenir les menaces chinoises, comme de la difficulté pour les démocrates et les républicains de s’entendre sur de nouvelles mesures de soutien en faveur des chômeurs et consommateurs US), avant de reprendre leur hausse saisonnière pour culminer fin août et entamer ensuite leur vrai retournement de tendance dès le début septembre. Nous avons donc sorti ou arbitré nos positions longues sur les indices boursiers US (sans aller short) et les deux métaux (or et argent), dans l’idée de les racheter plus bas. Quant aux indices boursiers européens, ils tiennent plus ou moins mais restent faibles, le plan « de relance » européen étant trop tardif et peu crédible et la hausse récente des monnaies européennes étant négative pour les entreprises exportatrices de l’UE. Nous avons en revanche vendu short les actions des sociétés minières qui ont amorcé une correction.

LES ACTIFS ONT BESOIN D’UNE SAINE RESPIRATION. Ceux des actifs financiers (à savoir: argent-métal, or, indices boursiers US) qui montent ensemble pour les mêmes raisons: baisse du dollar US, taux d’intérêt US à leurs plus bas historiques, politique ultra laxiste d’augmentation sans fin du bilan de la Fed, hausse exponentielle de l’endettement public, excès de liquidités, fuite hors de la monnaie-papier, craintes inflationnistes, etc., ayant progressé trop vite sont sur-achetés à court terme (le Nasdaq et les FAANGs surtout). Les indices boursiers US et les métaux précieux devraient corriger modérément cette semaine (du fait des incohérences croissantes dans la gestion de la pandémie par la plupart des États, de l’incapacité des gouvernements occidentaux et de Trump -dont les gesticulations préélectorales ne résolvent rien mais accroissent les incertitudes- à contenir les menaces chinoises, comme de la difficulté pour les démocrates et les républicains de s’entendre sur de nouvelles mesures de soutien en faveur des chômeurs et consommateurs US), avant de reprendre leur hausse saisonnière pour culminer fin août et entamer ensuite leur vrai retournement de tendance dès le début septembre. Nous avons donc sorti ou arbitré nos positions longues sur les indices boursiers US (sans aller short) et les deux métaux (or et argent), dans l’idée de les racheter plus bas. Quant aux indices boursiers européens, ils tiennent plus ou moins mais restent faibles, le plan « de relance » européen étant trop tardif et peu crédible et la hausse récente des monnaies européennes étant négative pour les entreprises exportatrices de l’UE. Nous avons en revanche vendu short les actions des sociétés minières qui ont amorcé une correction.

The Consequences Of ‘Worthless Cash’ – Evergreen Gavekal

Une création monétaire exponentielle créant un excès de liquidités ne trouvant pas à s’investir dans l’économie réelle qui reste sinistrée, voilà la raison principale de la hausse des actifs financiers, en particulier l’or et l’argent-métal:

La tension USA/Chine est encore montée d’un cran avec les mesures décidées par Trump contre les sociétés chinoises aux USA, la semaine qui vient pourrait être agitée avec la réunion d’évaluation de « l’accord » commercial USA/Chine qui n’est qu’une farce:

https://www.challenges.fr/monde/asie-pacifique/pekin-souhaite-que-trump-ne-soit-pas-reelu-selon-le-renseignement-americain_722315#xtor=CS3-89-[P%C3%A9kin%20souhaite%20que%20Trump%20ne%20soit%20pas%20r%C3%A9%C3%A9lu%2C%20selon%20le%20renseignement%20am%C3%A9ricain]

U.S. sanctions Hong Kong leader Carrie Lam

https://www.marketwatch.com/story/trump-administration-seeks-to-force-chinese-companies-listed-in-us-to-comply-with-accounting-rules-or-delist-2020-08-06?mod=newsviewer_click

https://www.marketwatch.com/story/trumps-order-against-wechat-owner-tencent-could-have-huge-implications-for-us-companies-2020-08-06?mod=newsviewer_click

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-08-07/chinese-hong-kong-stocks-drop-after-trump-moves-to-ban-tencent?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

https://www.marketwatch.com/story/trump-bans-transactions-with-chinese-owners-of-tiktok-wechat-2020-08-06?mod=newsviewer_click

La Chine n’a pas rempli ses engagements de la phase un de l’accord commercial avec les USA, Trump s’est fait « rouler dans la farine »:

https://www.zerohedge.com/markets/trade-deal-farce-summarized-these-charts

https://www.marketwatch.com/story/us-chinese-officials-to-meet-aug-15-to-assess-trade-deal-compliance-2020-08-04?mod=newsviewer_click

https://www.zerohedge.com/economics/uschina-phase-one-agreement-good-luck-compliance-review

Les actions des sociétés minières, sur-achetées, ont amorcé une correction, en même temps que le dollar US, sur-vendu, se redresse temporairement:

Résistance de Fibonacci à 61,8% atteinte mais pas franchie: correction à la baisse prévisible

https://www.bluewin.ch/fr/infos/economie/glencore-perte-de-2-6-milliards-de-dollars-423047.html

Le ratio or/argent s’est ajusté à la baisse trop vite:

Mais la saisonnalité haussière de l’argent-métal reste positive jusqu’à la mi-septembre. Ne pas le vendre short (idem pour l’or). Acheter à nouveau l’argent sur toute baisse significative:

Double bottom sur le dollar US et non franchissement de la ligne baissière de long terme sur l’euro/dollar US, en liaison avec la légère reprise des taux US à 10 ans:

.

https://www.zerohedge.com/markets/morgan-stanley-covers-dollar-short-goldman-gets-more-bearish

Une reprise des taux US à 10 ans serait négative pour les indices boursiers US:

Stocks slip as U.S.-China tensions and stimulus uncertainty offset strong jobs report

https://www.marketwatch.com/story/feds-mester-says-labor-market-is-even-weaker-than-data-suggests-2020-08-05?mod=newsviewer_click

https://www.marketwatch.com/articles/giant-pension-sold-apple-stock-intel-stock-bought-nvidia-abbvie-retirement-51596119315?mod=mw_more_headlines

https://www.cnbc.com/2020/08/05/bezos-sells-more-than-3-billion-in-amazon-shares.html

https://www.cnbc.com/2020/08/05/bank-of-america-downgrades-apple-citing-a-number-of-risks-including-valuation.html

D’où l’amorce de reprise du ratio put/call sur les indices boursiers US:

Très important, à lire: Real Rates Reversal Hitting Big Trades Including Gold and Nasdaq

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-08-07/real-rates-reversal-hitting-big-trades-including-gold-and-nasdaq?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

___________________

Europe:

https://fr.investing.com/news/forex-news/le-dollar-saffaiblit-ing-anticipe-une-hausse-de-leurusd-a-125-1968285

https://www.atlantico.fr/decryptage/3591584/l-euro-fort-bonne-ou-tres-mauvaise-nouvelle-pour-la-reprise–le-match-des-arguments-plan-de-relance-europe-union-europeenne-marches-financiers-dollar-secteurs-coronavirus-covid-19-jean-paul-betbeze-alexandre-delaigue

https://fr.investing.com/news/stock-market-news/bourse-leurope-mitigee-le-dax-surperforme-tandis-que-glencore-pese-sur-le-ftse-1968583

https://www.zerohedge.com/markets/european-funds-post-stunning-835-billion-trading-losses-first-half-2020

Les technos (grands gagnants de la pandémie) et le Nasdaq rebondissent depuis le 27 juillet, l’argent-métal monte en liaison avec la baisse du dollar US et la hausse de l’or (que l’argent sur-performe) pendant que les taux d’intérêt réels à moyen et long termes US, devenus négatifs par rapport à l’inflation, du fait de la politique ultra laxiste de la Fed, chutent sur leurs plus bas niveaux historiques. Ce qui laisse présager une nouvelle hausse des indices boursiers US (Nasdaq 100 QQQ et Russell 2000 -en retard- surtout), dans le cadre du scénario de Cycle présidentiel, et de l’argent-métal (encore sous-évalué par rapport à l’or) comme une érosion supplémentaire du dollar US pendant le mois d’août (objectif en 2020 vers 1,2450 euro/dollar mais bien pire si Joe Biden était élu en novembre contre Donald Trump et que les « Démocrates » contrôlaient le Sénat US). Nous assistons à une fuite évidente hors de la monnaie et du cash comme des actifs illiquides (investissements industriels et dans l’économie réelle) plombés par la crise sanitaire, qui illustre un risque de faillite du système (à bout de souffle) de papier-monnaie, émis sans limitation ni référence à un actif réel, par des banques centrales en situation de perte de contrôle du monstre qu’elle feignent d’administrer.

Les technos (grands gagnants de la pandémie) et le Nasdaq rebondissent depuis le 27 juillet, l’argent-métal monte en liaison avec la baisse du dollar US et la hausse de l’or (que l’argent sur-performe) pendant que les taux d’intérêt réels à moyen et long termes US, devenus négatifs par rapport à l’inflation, du fait de la politique ultra laxiste de la Fed, chutent sur leurs plus bas niveaux historiques. Ce qui laisse présager une nouvelle hausse des indices boursiers US (Nasdaq 100 QQQ et Russell 2000 -en retard- surtout), dans le cadre du scénario de Cycle présidentiel, et de l’argent-métal (encore sous-évalué par rapport à l’or) comme une érosion supplémentaire du dollar US pendant le mois d’août (objectif en 2020 vers 1,2450 euro/dollar mais bien pire si Joe Biden était élu en novembre contre Donald Trump et que les « Démocrates » contrôlaient le Sénat US). Nous assistons à une fuite évidente hors de la monnaie et du cash comme des actifs illiquides (investissements industriels et dans l’économie réelle) plombés par la crise sanitaire, qui illustre un risque de faillite du système (à bout de souffle) de papier-monnaie, émis sans limitation ni référence à un actif réel, par des banques centrales en situation de perte de contrôle du monstre qu’elle feignent d’administrer.

Lire ci-dessous notre interview dans Le Temps du 29 juillet 2020:

Scan0545

.

________________

Central Banks have become irrelevant:

https://themarket.ch/interview/russell-napier-central-banks-have-become-irrelevant-ld.2323?mktcid=smsh&mktcval=Twitter

TECH STOCKS REBOUND —
DOLLAR DROPS NEAR TWO-YEAR LOW AS PRECIOUS METALS SURGE —

 | 
REBOUND IN NASDAQ 100 STEADIES MARKET… Stocks are opening the week on a firmer note. A rebound in tech stocks is one of the reasons why. Last Thursday’s high-volume selloff in tech stocks caused some nervous profit-taking as the week ended. Chart 1 shows the Nasdaq 100 (QQQ) holding initial chart support near 252 and trying to regain its 20-day moving average today (green line). The five big tech stocks that dominate the QQQ (and the tech sector) are in the black today.
Last week’s heavier downside trading remains a concern, however; and it remains to be seen if today’s tech rebound has staying power. Other stock indexes also remain above support levels. The biggest story of the day, however, is the continuing drop in the U.S. Dollar and the resulting surge in precious metals.Chart 1DOLLAR INDEX NEARS TWO-YEAR LOW… The decline in the U.S. dollar is becoming a lot more serious. The weekly bars in Chart 2 show the U.S. Dollar Index (plotted through Friday) ending at the lowest level in nearly two years. In addition, its blue 10-week average has fallen below its red 40-week average (blue arrow) which is another bearish sign. Its weekly MACD lines in the upper box have fallen to the lowest level in two years. The USD is down again today against all major foreign currencies. Its monthly chart also looks toppy.DOLLAR DOUBLE TOP?…The monthly bars in Chart 3 show two prominent tops in the Dollar Index formed earlier this year and the end of 2016 (red circles). That raises the possibility of a bearish « double top » formation in the USD. In addition, the USD is nearing a test of a rising nine-year trendline drawn under its 2011-2018 lows. A significant drop below that rising trendline could signal the end of the decade long dollar uptrend. Its monthly MACD lines in the upper box have turned negative as well. That’s obviously bullish for foreign currencies which are rising against the greenback. But it’s also bullish for precious metals which are surging again today.GOLD HITS NEW RECORD... Gold is up 2% today and trading in record territory with even bigger gains in its miners. Silver and its miners are experiencing an even stronger day. Recent messages have pointed out that the cheaper gray metal is rising faster than the more expensive yellow metal.
Chart 2Chart 3

L’achat des obligations, qui ne rapportant plus rien font du sur-place, ne présente plus aucun intérêt:
La baisse du dollar US encouragée par la Fed pour soutenir Wall Street pourrait avoir des effets inflationnistes aux USA en faisant remonter les prix de l’alimentation, ce que la hausse de l’or anticipe:
Vers un scenario ultérieur de stagflation?
_______________
Situation sanitaire et politique US et géopolitique en général compliquée:
La loi bioéthique française de Macron est irresponsable:
Scénario de hausse des indices boursiers US en août jusqu’au 1er septembre (date probable de leur prochain retournement à la baisse) dans le cadre du Cycle présidentiel:
La plupart des indices US ont terminé la semaine sur leurs meilleurs niveaux:
A noter que la cassure à la hausse de l’indice Transportation renforce la perspective de hausse des indices boursiers US en août selon la théorie de Charles Dow, le fondateur du Dow Jones, qui stipule que dans un « bull market » il doit monter et ne pas rester à l’écart, et que l’indice Russell 2000, encore en retard, pourrait sur-performer:
Nous sommes donc long des deux ETF: TQQQ et UMW sans plus aucune position sur les actions individuelles (la gestion indicielle étant moins risquée):
___________________________
De leur côté, les indices boursiers européens baissent ou font du surplace, étant donné le manque de crédibilité du plan « de relance » européen et le risque que la Cour de Karlsruhe interdise à la Bundesbank de continuer de participer au Quantitative Easing de la BCE, mais aussi en raison de la hausse de leurs monnaies par rapport au dollar US qui réduira encore les profits déjà en forte baisse de leurs entreprises. Et qu’il n’y a que peu de technos dans les indices européens. Cependant, dans le sillage de la hausse des indices US, ils devraient se reprendre modérément en août.
Le Dax se trouve sur un bon support qui pourrait tenir, nous avons quelques options calls achetées sur cet indice qui hélas ne font rien:
____________
Voir: Plan de relance européen: l’arnaque Macron
____________
___________________________
L’argent (sur lequel il importe d’avoir une position beaucoup  plus grande que sur l’or) est encore sous-évalué par rapport à l’or. A noter que nos positions ne sont pas en physique mais « papier » via les ETFs et les contrats:
___________________________
Les objectifs de Rambus Chartology sur l’argent-métal et sur l’indice HUI des sociétés minières sont respectivement de 30,45 et de 227,18:
Pas encore d’objectif sur l’or dont la cassure du sommet précédent est intervenue:
Nous restons long AGQ surtout, UGL et NUGT.
Le graphique de l’or du 17 juillet de Clive Maund: